/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Dark Dome :: ➳ La fosse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
No pain, no gain feat. Noah [8.11.18]
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Jeu 15 Nov - 13:55
Voir le profil de l'utilisateur




ft.
Noah Sullivan
8 Novembre, La Fosse
No pain
No gain

Ce soir c'était combats dans la Fosse. Des prisonniers cherchant à gagner un peu de liberté, prouver qu'ils voulaient en être. D'autres forcés pour amuser la galerie. Face à eux : d'autres prisonniers, des ouvriers, ou encore des soldats en mal d'action. Byron était passé par là, dans ses débuts dans le clan surtout. A coups de poings il avait montré qu'il avait la rage au ventre. Sa place de lieutenant, il l'avait méritée. Pas que dans cette fosse évidemment. Alors, ce soir il avait bien le droit de se détendre et de s'amuser en regardant les autres se foutre sur la gueule. Il y avait de l'alcool, de la drogue aussi, des putes, de la musique. Emrys était présent, assis dans le coin qu'on pourrait qualifier de VIP. Deux de ses femmes étaient là aussi, exposées telles des trophées. D'ailleurs, le grand patron en avait offert une à Byron, pour services rendus. De ce qu'il avait compris, elle devait être stérile alors elle n'intéressait plus leur chef, qui avait déjà mises enceintes plusieurs de ses concubines. Visiblement, repeupler la terre lui tenait à cœur. Après avoir échangé quelques mots avec lui, Byron se faufila parmi la foule pour aller prendre une bière. Il ne se saoulait plus comme il le faisait avant mais il n'arrivait pas à se passer du goût amer et enivrant de certains alcools. Il croisa Noah au bar improvisé. Quelques jours qu'il ne l'avait pas vu.

« Hey mec ! Un bail que j't'ai pas vu. »

Il lâcha un jeton et obtint une bière fraîche. La vie chez les Fury n'était pas des plus faciles, bien moins qu'à Yulara mais il y avait quand même des avantages. Genre une bière fraîche.

« Tu combats c'soir ? »

Se faire des amis n'avait jamais été le fort de l'irlandais. Et curieusement, il s'entendait mieux avec les nanas qu'avec les mecs ici. Trop de testostérones en ébullition. Noah, il l'appréciait. Sans dire que c'était son ami, ils n'en étaient pas là. Et même si ça ferait pédé de dire ça donc il s'en passerait, personne ne pourrait remplacer Jimmy.





Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Invité
Ven 16 Nov - 5:19

No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_nbpoi2yZzm1ty8mi0o1_250No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_mklk803ujx1qbnvlgo2_250
No pain, No gain

Un mec hurla dans les oreilles de Noah, et celui-ci l'écarta de son cheveu d'un coup d'épaule rageur. Chez les Fury Road, les excités de ce genre étaient sans doute ceux qui l'énervaient le plus... En fait, toute l'atmosphère du lieu poussait les nerfs de ses habitants à bout, leur donnait envie d'exploser des têtes, les encourageait aux démonstrations d'instincts les plus bestiaux. D'ailleurs, comme souvent, le soir était à la fête, et les combats dans la Fosse allaient alimenter le besoin de sang de beaucoup de ces sauvages.
Le Sullivan ne se jetait pas dans les batailles avec plaisir, il ne le faisait que par obligation, parce qu'il devait évacuer, parce qu'on lui disait de le faire, et parce que le monde était ainsi fait désormais que le choix était des plus basiques : soi, ou l'autre.
Il fallait tuer, ou être tué. Et bien que Noah soit irrésistiblement attiré par la deuxième option, il n'était pas encore totalement convaincu, et éviter d'y céder, tant qu'il éprouvait un infime regret, tant qu'il restait animé d'un faible espoir.

    - Comment vas, bro' ? Répondit-il à Byron, qu'il venait de rejoindre au bar, par hasard. L'homme était l'un des rares qu'il pouvait supporter. Il ne pouvait pas dire qu'il était totalement sain d'esprit, mais il ne pouvait guère y prétendre non plus... Non, le lieutenant était juste équilibré, en quelque sorte, dans sa sauvagerie. J'étais d'l'expédition de Johnny, on a été plus loin qu'prévu, rien trouvé à part quelques prisonniers... Ils d'vraient être là, conclut-il avec un geste blasé vers la fosse.


A vrai dire, il ne pariait pas sur eux, car ils avaient déjà été bien amochés durant le voyage. Ils allaient mourir vite, ou du moins il fallait l'espérer. Le spectacle ravirait la foule dans tous les cas, et Noah avait avisé d'autres concurrents, dans les cages alentours. Une femme enceinte avait été mise à l'écart, et Noah ne s'était interrogé que quelques secondes à son sort, avant de s'en détourner. S'inquiéter trop pour les prisonniers n'était pas bon, car aucun ne vivrait un avenir joyeux. Il n'y avait pas de lumière au bout du tunnel dans lequel ils étaient engouffrés, une fois qu'ils avaient rejoint les Fury.

    - J'sais pas encore... J'verrai en fonction d'la motivation... Déclara-t-il, en haussant les épaules. Les enjeux étaient plus ou moins déterminants dans son implication. Certains faisait couler l'hémoglobine pour cette simple récompense, mais Noah lui, visait plutôt les offres dont on récompensait les plus méritants. Parait qu'Emrys t'a gratifié d'une de ces femmes ? Elle doit être plutôt bonne, non ?


Le sous-entendus n'était pas pervers, ni malsain, mais bien l'évocation d'un fait établis : celles qui passaient dans le lit du boss étaient réputées pour avoir une certaine habileté dans les plaisirs de la chaire, ou elles ne faisaient pas long feu, à moins d'être d'exceptionnelles pondeuses. Les rumeurs circulaient bien entendus sur le sujet, en déformant la réalité jusqu'à en faire des légendes. Le nom de certaines étaient auréolés des auras de leur compétences particulières, et était toujours chuchoté avec une sorte de respect mêlé d'envie parmi les âmes torturées des affamés de sexe du coin.
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Ven 16 Nov - 15:19
Voir le profil de l'utilisateur




ft.
Noah Sullivan
8 Novembre, La Fosse
No pain
No gain

Parfois, Byron aimerait juste être pépère chez lui, avec ses gosses. Parfois même Yulara lui manquait. Mais être un gradé et s'assurer la sécurité de ses mômes même s'il y passait avait un prix et il était prêt à le payer. Il avait confiance en Emrys. Cet homme n'était pas fou comme certains osaient le dire. Il savait très bien ce qu'il faisait, manipuler les survivants était sa spécialité. Du plus docile au plus féroce. Il apportait à chacun ce qu'il espérait, tout en lui faisant comprendre que ça pouvait cesser en un claquement de doigts. Les enfants de Byron étaient sa faiblesse mais aussi sa force. Pour d'autres c'était le sexe, les combats, la drogue, juste avoir un toit et ce sentiment de puissance. Les prisonnier s qui le rencontraient étaient toujours choqué de voir un homme à l'apparence saine. Ils imaginaient un monstre forcément. Comme quoi, l'habit ne faisait pas le moine. Et quand on y réfléchissait, Emrys ne torturait ni ne tuait lui-même sans une véritable raison. Le harem c'était autre chose. Encore que Byron n'avait jamais vu une de ces femmes mal traitée. La preuve avec Olivia. Bref. C'était son chef de toute façon et pour la première fois de sa vie, il suivait les ordres sans rechigner.

Au bar, il retrouva Noah et pris de ses nouvelles. Lui, il ne savait pas trop ce qui le motivait. La rage de vivre, peut être ? Par réflexe il jeta un œil aux nouveaux prisonniers. Il n'y aperçut aucune tête connue. Noah lui parla de sa récompense. Byron lui retourna un sourire en coin.

« Ouais, une jolie poupée. »

Elle n'était pas si mal tombée avec Byron. Mille fois mieux qu'avec Cloud pour ne citer que lui.

« Et ça fait du bien d'avoir une nana fraîche et douce. Sans dec', même si j'avais eu envie, j'vois pas quelle nana j'aurais pu me serrer ici. »

Il but un coup pour arroser ses paroles. Fayne était bien quand même, il pourrait. Son joli petit cul et ses seins rebondis... Une archère en plus. Rina aussi même si elle avait un bras bionique, mais pour lui ça n'allait pas en dessous la ceinture. Pas à cause du bras, juste que c'était comme ça. Le truc c'était qu'ici, difficile de savoir si une femme voulait quelque chose de sérieux. Elles se protégeaient toutes de leurs sentiments. Oh et pourquoi il se mettait à penser à ça ? Il en avait une à dispo maintenant et il savait à quel point il l'excitait ! Et vice versa. C'était pas de l'amour, mais c'était déjà bien ! De toute façon, depuis sa femme, l'amour, merci bien !

« Il t'filera pas une des siennes, à moins que t'assure grave, mais ptet qu'tu pourrais récupérer un joli p'ti lot ce soir si tu t'bats. J'peux pas y aller à cause d'ma jambe. »

Il avait été blessé il y a deux jours. Rien de grave mais sa jambe était encore douloureuse.




Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Invité
Dim 18 Nov - 9:08

No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_nbpoi2yZzm1ty8mi0o1_250No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_mklk803ujx1qbnvlgo2_250
No pain, No gain

Une nana fraiche et douce... Noah sourit à cette description. Pour certains dans ce camp, malheureusement, cela signifiait une petite fille qui avait à peine atteint la puberté, et qui se retrouvait violée, salie, trainée dans la boue, une fois qu'elle avait perdue, à cause d'eux, le charme qu'ils lui trouvaient d'abord. Ce genre de personnages le dégoûtait, et Noah avait même, une fois, fait mine d'ignorer l'appel au secours de l'un d'entre eux, lors d'une mission, pour qu'il connaisse une mort affreuse : si son geste avait été connu, il aurait lui-même risqué gros.
En ce qui concernait Byron, il savait que l'homme ne faisait pas ce genre d'insinuation, lui-même étant père, et très investi dans ce rôle.

    - Rina est plutôt douée, suggéra le Sullivan lorsque son ami se désespéra de l'absence de femmes baisables dans les alentours, et libres de surcroit. Noah avait trouvé que la brune répondait plutôt bien à ses besoins primaires, et il se contentait de cela pour l'instant, sans chercher vraiment ailleurs. Elle était consentante, voir particulièrement enthousiaste... Mais il manquait quelque chose, indubitablement, à leur relation : c'était du sexe pur, brutal, physique. Ca m'suffit pour l'instant.


Non, il ne se battrait pas pour une femme. Il ne voulait surtout pas quelqu'un qui puisse l'attendrir, et le mettre dans de futurs ennuis. Les mecs pouvaient devenir fous pour un joli cul dans le coin, et il ne tenait pas à se retrouver dans des histoires de ce style. Qu'Emrys garde ses pondeuses pour lui, qu'ils tuent rapidement les prisonnières aux yeux un peu trop doux et innocent avant qu'elles ne passent entre les mains de monstres qui les userait jusqu'à ce que leur flamme s'éteignent, et le monde se porterait mieux.

    - J'irais dans la fosse si Greed veut encore faire son malin, il a des problèmes de dentition que j'me ferai un plaisir de lui arranger, déclara Noah, nullement inquiet que d'autres l'entendent. Les tensions entre les membres des Fury Road étaient courantes, et entretenus pour que tous restent sous tension... La seule règle officielle était justement que celles-ci se règlent dans la fosse, et n'entravent aucune mission. Y'avait justement un prisonnier qui prétendait être un méd'cin dans notre dernière rafle, et ce débile profond lui a éclaté la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Lun 19 Nov - 14:46
Voir le profil de l'utilisateur




ft.
Noah Sullivan
8 Novembre, La Fosse
No pain
No gain

Il était clair que si elle avait trop jeune, Byron n'en aurait pas voulu. De toute façon, Emrys n'avait que des concubines majeures. Personne ne savait qu'elle avait sa vie avant, Byron le soupçonnait non pas d'avoir été père mais d'en avoir eu le désir. Ou d'avoir perdu un enfant. Certes il pensait à l'avenir, mais sa façon de vouloir des enfants... Bref.
Byron arqua un sourcil. Alors comme ça Noah se tapait Rina ? Il hocha la tête comme s'il validait. C'était une belle femme. Et ça lui suffisait donc il n'avait pas envie de se faire amocher pour en récupérer une. En même temps, sans être attiré par les queues, l'irlandais reconnaissait que c'était un beau mâle. Pas besoin de se battre pour ça. Il se levait une lieutenante alors !
Byron grimaça en entendant ce qu'avait fait Greed. Quel con ! Les médecins c'était encore plus rare que les clopes.

« Un tocard c'mec. T'es avec quel lieutenant déjà ? J'ai du dresser les miens pour éviter c'genre d'conneries. D'jà que j'ai Cloud qui dégaine aussi vite son flingue que sa queue... »

Des fois il était blasé. Il était sauvage lui aussi, bestial, inhumain à ses heures. Mais il y en a qui semblaient totalement dépourvus d'une putain de conscience. Et pour lui c'était aux boss de chaque groupe de savoir contrôler les pulsions.
Un mec les approcha pour savoir s'ils voulaient parier sur le prochain combat opposant deux prisonniers. Celui qui gagnait ne serait plus prisonnier, voilà certainement un but motivant. Byron demanda comment ils étaient. Il y avait 8 contre 1 en faveur d'un grand baraqué style suédois, face à un petit nerveux typé latino.

« Je mets 10 jetons sur le latino. »

Même là les autres lui paraissaient cons de parier sur les gros bras. Pourtant, il ne se considérait pas lui même comme une lumière. Il laissa Noah parier ou non.

« Viens on s'rapproche. J'suis vraiment curieux d'voir ça. »

Les combats n'étaient pas légion. Et ce soir ils auraient d'autres surprises car la rumeur enflait : deux femmes allaient se battre, chose extrêmement rare !




Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Invité
Mar 20 Nov - 6:56

No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_nbpoi2yZzm1ty8mi0o1_250No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_mklk803ujx1qbnvlgo2_250
No pain, No gain

A vrai dire, du point de vue d'hommes comme Byron et Noah, la plupart des soldats de Fury Road pouvaient être considérés comme des dingues. Ils étaient sans doute encore les seuls qui avaient gardé un peu de sens commun, ce qui avait valu à Byron de s'en servir pour grimper les échelons, et que Noah, lui, avait préféré ignorer, pour ne pas en souffrir. Se moquer de tout était une façon comme une autre de se protéger de la violence environnante, qui n'aurait jamais pu être supportable à quelqu'un de sain d'esprit.

    - Jimmy, mais j'ai l'impression qu'il sombre, répondit Noah, en évoquant très clairement les addictions de son lieutenant pour la drogue. C'était une denrée très rare, mais sa position lui avait permis d'y accéder, et depuis, l'homme pourtant capable, à la peau aussi noire que son âme, ne faisait que décliner, et se détourner de la société. Emrys n'allait surement pas tarder à s'en apercevoir et prendre une décision le concernant. Cloud est un dégénéré. M'étonnerait pas qu'il vienne direct d'un hôpital psy, avant l'épidémie.


La question en souleva une autre sur le propre passé de Byron, que l'intervention d'un parieur sauvage lui empêcha d'évoquer. Noah avisa les deux combattants, et se rangea du côté de son ami : en effet, la rage de vivre qui se lisait sur le visage du latino engageait sérieusement sa victoire, alors que l'autre paraissait trop confiant de sa carrure.
Dans tous les cas, la bataille allait se résulter par une perte. L'un d'entre eux allait mourir, et l'autre pourrait probablement être trop mortellement blessé pour profiter longtemps de sa liberté.

    - Alors les tapettes, ça vous excite de voir des hommes se battre, avant d'aller vous faire des câlins ? Gloussa un balafré, en approchant des deux amis. Pourquoi vous iriez pas l'faire dans la fosse, histoire que tout le monde en profite ? Vous avez peur d'vous faire éclipser par les femmes ?


Visiblement, l'homme était alcoolisé, mais il avait aussi surement une idée derrière la tête, et attrapa Noah par le cou, comme s'il s'agissait d'une accolade amicale. Le Sullivan se dégagea brutalement, et son regard parcourut la foule - il pressentait une attaque prémédité, un défi qui avait été lancé en toute conscience, avec des buts qu'il ne connaissait pas.
Quelqu'un lui avait envoyé cet imbécile, et l'affront devait être relevé, il n'avait plus le choix. Il attrapa le type par le col, et d'un geste expérimenté, et puissant, le balança dans la fosse, bondissant pour l'y rejoindre. Les prisonniers s'écartèrent : les règlements de compte avait une sorte de priorité officieuse sur le programme des festivités.

    - T'as pas insulté les bonnes personnes, connard, répliqua Noah, déterminé maintenant à participer à l'animation, quelles qu'en soient les conséquences - le sourire provocateur de son adversaire lui confirma qu'il savait pourtant parfaitement à qui il s'adressait, rendant plus louche encore son intervention. Si Byron ne pouvait pas risquer sa santé, Noah lui ferait l'honneur, naturel, de lui laisser décider si l'importun devait crever pour son audace, ou juste porter sur lui les traces de son irrespect, ou souffrir jusqu'à en avouer les raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Ven 23 Nov - 15:08
Voir le profil de l'utilisateur




ft.
Noah Sullivan
8 Novembre, La Fosse
No pain
No gain

Noah était avec Jimmy. Un mec qui ne tenait que grâce à la drogue et qui allait certainement clamser pour les mêmes raisons. Il fallait croire que ce prénom portait malheur. Le meilleur ami de Byron avait lui aussi de sacrés problèmes avec la poudre blanche.
Byron éclata de rire quand Noah évoqua un possible passé concernant Cloud. Personne n'avait réussi à vraiment savoir d'où il venait mais la psychiatrie était fort probable. Ou bien la prison, ou un mix des deux. En tout cas, il n'était pas net et ce n'était pas toujours facile pour O'Kane de le contenir. Par chance, le molosse semblait le vénérer.

Un pseudo bookmaker pris les paris et soudain un abruti avec des airs du Capitaine Flamme débarqua en les traitant de tarlouzes. Byron grinça des dents. Il n'aimait pas qu'on vienne le déranger, et encore moins qu'on porte atteinte à sa putain d'hétérosexualité. Il lui prenait quoi à ce con ? Ce fut Noah qui réagit le premier quand le suicidaire voulut l'attraper par le cou. Ouais parce que s'en prendre à un lieutenant, ça ne finissait jamais bien. Voilà qu'ils se retrouvaient dans la fosse. Byron pestait de ne pouvoir y aller à cause de cette maudite jambe. Place fut faite pour les combattants improvisés, reportant celui sur lequel il avait parié.

« Fais lui bouffer ses dents à c'fils de pute ! »

Il jeta un regard alentour pour voir qui avait bien pu convaincre ce bouffon de venir les emmerder. Impossible qu'il l'ait pensé de lui-même. A moins d'avoir un vrai problème. Sauf que Byron ne connaissait pas ce mec, ni de près ni de loin.
Il vit qu' Emrys s'était levé pour voir ce qu'il se passait mais vu son expression, ça ne venait pas de lui. Et maintenant que la majorité s'excitait de savoir qui allait l'emporter, ça devenait compliqué. Mais une chose revenait souvent aux oreilles de l'irlandais et il était question de la belle gueule de Noah. Délit de faciès parce qu'il était beau mec ? Il suffit de peu parfois.
Méfiant, Byron garda la main posée sur son flingue dont il retira la sécurité. Si l'issue du combat ne plaisait pas, on ne sait jamais. Il était prêt à passer l'envie à quiconque de s'en prendre en traître à son pote. Et comme s'il avait capté que quelque chose ne tournait pas rond, fidèle comme un chien, Cloud rappliqua et voulut savoir quoi. A l'oreille, Byron lui intima de surveiller et de défoncer le premier qui voudrait mettre un coup dans le dos de Noah.

« Compris, chef. »

Le combat commença enfin.





Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Invité
Sam 24 Nov - 7:59

No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_nbpoi2yZzm1ty8mi0o1_250No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_mklk803ujx1qbnvlgo2_250
No pain, No gain

Si Noah n'avait pas eu spécialement envie de se battre en arrivant, il était maintenant plus que déterminé à en découdre... Habitué aux hauts et bas de son humeur, depuis qu'il était chez les Fury Road, il savait qu'en un instant, un seul mot pouvait tout faire basculer, et provoquer un ouragan dans le calme plat d'une soirée banale.
Byron n'avait pas suivi et il ne lui en voulait pas, bien au contraire : d'ailleurs, il pensait bien être visé par l'insulte plus que le lieutenant, car les soldats tenaient en général leur place, à moins de vouloir se faire remarquer par un geste complètement inconscient. Pour le coup, en effet, l'altercation avait interpelé Emrys, qui semblait plutôt surpris de voir les deux hommes se retrouver dans l'arène, de façon totalement imprévue.
Ce genre de surprises se révélaient souvent les plus intéressantes, en terme de rage et de passion dans le ring, parce qu'elles résultaient d'une véritable envie de faire mal, et non d'une obligation amusante, et les regards se tournèrent vers eux, avides de sang.

    - C'est quoi ton problème ? Questionna juste le Sullivan, en esquivant le premier coup de poing, et en portant un autre dans l'estomac, qui rendait toute réponse surement impossible. On s'connait pas, que j'sache.


Non, en effet, il ne l'avait jamais vu, et pourtant, l'inconnu ne devait pas avoir attaqué au hasard... Noah, irrité de ces incertitudes, tout comme de la vérité, qu'il n'était pas sur de vouloir connaitre, porta un deuxième uppercut à son assaillant, plus bas dans le ventre, le pliant en deux de douleur. S'il n'était pas le combattant le plus aguerri de cette bande de sauvage, Noah n'en était pas moins redoutable, surtout lorsqu'une cause lui tordait les tripes.
Et il était particulièrement doué avec son corps, ou les armes blanches, qui n'étaient pas de rigueur dans cet échange. Alors qu'il comptait définitivement mettre au sol son adversaire, qui ne résistait que trop peu à son goût, une violente douleur lui déchira l'épaule, et Noah comprit qu'un nouvel agresseur était arrivé sur le terrain.

En quelques secondes, les deux combattants se retrouvèrent quatre, puisque Cloud avait bondi sous l'ordre de Byron, et écarté la menace qui avait surpris Noah. Les cris augmentèrent, en protestations ou encouragements, et les mouvements devinrent plus flous, moins précis, bien que tout aussi efficaces.
L'hémoglobine ne tarda pas à gicler sur le sol, ravissant la foule des spectateurs.
Grisé par l'excitation, l'adrénaline, le Sullivan ne calculait plus vraiment la douleur, et à qui appartenait le liquide chaud qui coulait désormais sur ses poings.
Finalement, Emrys dut faire un signe, et demandé à ses sbires d'intervenir, car Noah se sentit emporté en arrière, et hors de portée de sa cible.
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Mer 28 Nov - 13:08
Voir le profil de l'utilisateur




ft.
Noah Sullivan
8 Novembre, La Fosse
No pain
No gain

Noah se défendait bien. L'autre abruti n'allait pas tenir debout longtemps face à lui. Et comme il s'y attendait, un de ses comparses prit le blond en traître et le frappa alors qu'il lui tournait le dos. La lâcheté, Byron détestait ça ! Toute sa vie on avait pu lui affubler bien des défauts mais certainement pas celui-là. Comme prévu, Cloud s'occupa du second agresseur. Il se foutait bien de savoir pourquoi Byron ne voulait pas que Noah se fasse défoncer, il obéissait à son chef et s'en donnait à cœur joie. Les deux crétins se faisaient massacrer malgré les quelques coups qu'ils arrivaient à envoyer, mais avant qu'ils ne mordent définitivement la poussière, Emrys fit cesser le combat. Les participants furent séparés. Cloud et Noah relâchés rapidement car menés à l'infirmerie. Quant aux deux autres, il y avait fort à parier que le grand Chef allait s'occuper de leur sort. En ce moment, il y avait trop de débandade, il allait remettre les idées en place de tout ce petit monde et leur rappeler les règles et qui les avait instaurées.
Mais avant que la foule ne soit déçue, il appela les combattantes et l'altercation précédente fut mise de côté pour un temps. Byron en profita pour aller discuter avec Emrys puis se rendit à l'infirmerie. Déjà un des rares médecins donnait des indications aux infirmières formées sur le tas pour soigner ces hommes. Il voulut protester quand Byron entra mais se ravisa en se souvenant de son statut.

« Hey lieutenant, t'as vu c'que j'lui ai mis ? »

Cloud lui sourit et du sang dégoulina de sa bouche, faisant gémir - non pas de plaisir - la femme devant lui. Byron lui donna une tape amicale. Puis il se tourna vers Noah.

« Apparemment, t'aurais sauter la blonde du balafré. »

Aucun jugement, juste une information. De toute façon, certaines femmes trompaient leurs mecs pour en avoir des mieux, plus gradés etc. Des mecs le faisaient aussi. Le grand Amour n'avait pas sa place ici. Les vœux de fidélité ad vitam aeternam ne faisaient pas le poids face à des jetons, un bon lit, ou simplement une belle gueule. Cloud, lui, ça le faisait marrer. Tout en se faisant recoudre sans anesthésie et sans broncher, il argumenta que le mec avait qu'à savoir tenir sa pouf ou simplement ne pas en avoir pour éviter les problèmes. Byron haussa une épaule.

« Emrys va les prendre pour exemple. Cette semaine c'est la deuxième fois qu'des soldats font d'la merde. Tu t'bats bien ! Si un jour t'veux plus être avec Jimmy, viens m'en parler. »

Il lui tendit la main.





Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Invité
Jeu 29 Nov - 5:06

No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_nbpoi2yZzm1ty8mi0o1_250No pain, no gain feat. Noah [8.11.18] Tumblr_mklk803ujx1qbnvlgo2_250
No pain, No gain

A moitié conscient, Noah s'était fait entrainé de force à l'infirmerie. Il ne se souvenait plus exactement du déroulé du combat, à part qu'il s'était pris quelques bons coups, et en avait donné des meilleurs. Même s'il avait du cracher du sang sur ses adversaires, il aurait tenu jusqu'au bout, à ne plus pouvoir se relever, pour infliger le plus de blessures à ces traitres... Mais il en avait été empêché par plusieurs hommes d'Emrys, qui avaient décidé d'écourter le spectacle, surement pour ne pas trop abimer ses bons éléments.
Et malgré le peu d'enthousiasme général de Noah, et malgré les tendances psychopathes de Cloud, ceux-ci étaient des membres de valeur dans les rangs des Fury Road. Ils n'avaient pas eu besoin d'être entrainés pendant des heures pour révéler leurs potentiels : ils avaient déjà en eux ce qu'il fallait, et que certains n'obtiendraient jamais, peu importe le temps passé à la fosse.

    - J'ai baisé aucune blonde qui était pas consentante, grogna le Sullivan, blasé. Tout ça pour un cul... Il n'avait couché avec aucune femme qui méritait tant de scandale, surement parce qu'il n'avait jamais cherché à les connaitre vraiment, et n'éprouvait rien pour elle. Faut qu'il se pose des questions sur ses couilles, si sa meuf va voir ailleurs, et qu'il est obligé d'attaquer les gens par derrière.


Bientôt, le fonctionnement de ses organes génitaux serait surement le dernier de ses soucis, par ailleurs. Noah ne savait pas ce que le chef lui réserverait, et ne tenait pas spécialement à le savoir, mais il n'avait aucun doute que le balafré regretterait son geste.

    - Les nouvelles recrues... C'est plus ce que c'était, conclut-il, en observant intensément la réaction de Byron. Que pensait-il des règles, et de l'organisation générale des Fury Road ? Songeait-il, comme lui parfois, à juste se casser, et essayer de survivre seul ? On peut plus faire confiance.


L'avait-il jamais pu ? Le manque de connexion, de ce genre de lien social, si fort, faisait de plus en plus défaut, et était pourtant la base de l'humanité... Peut-Être était-ce la raison pour laquelle les Fury Road étaient tous tarés, plus ou moins.
Noah serra la main du lieutenant : et lui, pouvait-il compter sur lui ?

    - J'y penserai, après la prochaine expédition prévue, assura-t-il, sans savoir qu'il n'en reviendrait jamais de son plein gré.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: