/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Flashback Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[09/15] If I'm not back again this time tomorrow carry on, carry on feat: Sienna
avatar
The ROVER
Age : 28
Emploi : Mécano & bras droit de Ari
Messages : 160
Points : 659
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Yulara
Sam 17 Nov - 17:39
Voir le profil de l'utilisateur
If I'm not back again this time tomorrow carry on, carry on
Tobias.& Sienna.

Début Septembre 2015 :

Tobias était arrivé depuis quelques mois, l'armée pour lui c'était fini. Il occupait à plein temps un petit appart juste au dessus du garage que ses parents lui avait acheté ; en fait, c'était un cadeau qu'il avait refusé, mais au final, il avait bien dû l'accepté puisqu'ils avaient tout fait derrière son dos. Une sorte de cadeau empoisonné, puisque par ce geste ils essayaient de se racheter une conscience. Ce n'est d'ailleurs bien plus tard qu'il sut la vérité.

Lorsqu'il avait trouvé ce boulot, il ne s'était pas posé de questions sur la rapidité à laquelle il avait été engagé, ni même pourquoi le pseudo propriétaire avait prit sa retraite si peu de temps après, lui léguant le garage. En fait, ce garage était l'endroit préféré de Tobias, depuis gamin. Il regardait les vieilles voitures  avec des étoiles pleins les yeux, les motos type Harley Davidson, Triumph, Ducati, anciennes et à la valeur inestimable. Il était comme un gosse devant une vitrine à Noël. Et maintenant ce lieu lui appartenait et il était plutôt content de pouvoir entretenir et faire perduré tous ces petits bijoux.

Avec Sienna tout se passait bien aussi, d'ailleurs elle avait passé la nuit avec lui, même si pour le moment elle vivait de son coté. Les choses allaient changé, Tobias avait bien l'intention de faire en sorte que leur colocation intermittente, deviennent permanente. Il avait tout prévu. Il avait acheté une belle bague, en espérant que la taille soit bonne d'ailleurs, et il n'allait pas tardé à le savoir.

La jeune femme qui avait travaillé tard la veille, dormait encore. Il la regarda dormir, son corps nu allongé sur le ventre, la chute de ses reins, ses fesses rebondies. Il sourit, sa tête en appuie sur sa main, tout en contemplant la demoiselle. L'envie d'elle le reprit soudain, et les souvenirs de cette nuit n'aidaient pas à rester sage. De sa main, il caressa son dos et s'attarda sur ses fesses, cherchant à ce qu'elle se réveille. C'était samedi, et normalement elle ne bossait pas aujourd'hui, donc ils avaient tout le week-end pour rattraper tous ses mois d'absences.

-Tu dors ?-Demanda-t-il en déposant des baisers sur ses omoplates et en descendant ses lèvres charnues le long de sa colonne pour caresser de sa langue la chute de ses reins -Il est l'heure d'assouvir le désir de ton mâle en rûte, pense à lui pauvre petite chose en manque de sa femme … -S'amusa-t-il à dire, un sourire coquin étirait ses lèvres.
©️️ 2981 12289 0


That's the price you pay Leave behind your heartache, cast away Just another product of today Rather be the hunter than the prey And you're standing on the edge, face up 'cause you're a
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 28
Emploi : Médecin
Messages : 26
Points : 105
Date d'inscription : 01/11/2018
Dim 18 Nov - 17:12
Voir le profil de l'utilisateur
~ 09/15 ~ IF I'M NOT BACK AGAIN THIS TIME TOMORROW CARRY ON, CARRY ON
Tobias
Septembre... Le mois qui pour moi représente le renouveau... Depuis quelques mois, j'ai enfin commencé à exercer mon travail, je partage un cabinet avec un autre médecin et ça se passe plutôt bien. J'ai mon petit chez moi dans lequel je me sens bien... Beaucoup de changements positifs en quelques semaines et le changement le plus positif est clairement le retour de Tobias... L'armée il laisse tomber, il la met de côté... Est-ce que je dois vous dire à quel point je suis soulagée qu'il soit rentré... non je ne pense pas que ce soit la peine... Je me rappelle très bien le moment où il m'a annoncé qu'il arrêtait, qu'il ne repartait pas. C'était il y a peu de temps, je rentrais du travail, il faisait presque nuit... Quand je me suis approchée de la porte de mon appartement, il était là, avec sa petite barbe de trois jours, tout décoiffé, une tête de mort vivant et son paquetage posé à ses pieds. Je n'ai eu qu'à le regarder pour deviner ce qu'il allait me dire... Il n'a pas eu besoin de me parler, j'ai compris de suite... Autant vous dire qu'on a fêté ça comme il se doit une bonne partie de la nuit qui a suivi...

Aujourd'hui, j'ai encore du mal à me dire qu'il est bel et bien rentré et qu'il ne va plus partir. Même si il a son propre garage, même si il a un nouveau job et même si je dors souvent dans son appartement, je ne réalise pas. Il a été absent tellement de temps qu'il m'en faut un peu pour me dire que cette fois, il ne va plus partir...

Cette nuit, comme la plupart depuis son retour, je suis venue la passer chez Tobias. La veille j'ai travaillé tard mais ça ne nous a pas empêché d'en profiter tout les deux. C'est fou comme la distance qui nous a séparé durant tout ce temps n'a fait, en réalité, que nous rapprocher.

Je dors paisiblement lorsque je sens qu'on vient m'embrasser la peau à différents endroits. Je souris, les yeux toujours clos et lorsque Tobias me demande si je dors, je lui répond, amusée.

- Plus maintenant...

Mon corps tout entier réagit lorsque je sens ses lèvres déposer des baisers tout le long de ma colonne. Je frissonne et je finis par ouvrir doucement les yeux et je laisse échapper un gémissement lorsque la langue de mon petit ami vient caresser la chute de mes reins. J'éclate de rire et je me retourne de façon à lui faire face. Mais au bout de quelques secondes, mon sourire s'efface de mon visage. Alors que j'observe son regard quelques secondes, je me demande ce que ma vie aurait été si il avait disparu... et je ne pense pas que j'aurai été capable de supporter son absence.

- Je suis soulagée que tu sois rentré...

Je sais que ce n'est pas vraiment le moment pour ça, pour parler de ça, mais j'en ressens le besoin...
code by FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
The ROVER
Age : 28
Emploi : Mécano & bras droit de Ari
Messages : 160
Points : 659
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Yulara
Mar 20 Nov - 18:28
Voir le profil de l'utilisateur
If I'm not back again this time tomorrow carry on, carry on
Tobias.& Sienna.

Lorsqu'il était plus jeune, plus petit et plus chétif, Tobias vivait ses années scolaires comme un supplice, un calvaire et il y allait à reculons. Trop de méchancetés envers lui, trop de moqueries, un bouc émissaire.  Il en a beaucoup souffert. Et puis une jour, il y eut Sienna. Alors qu'il se faisait emmerdé une énième fois, elle vint prendre sa défense. Elle avait eut la force, le courage et l'audace de faire, dire et agir la tête haute, le regard sombre, faisant reculé les bourreaux du jeune garçon et Tobias en avait été fasciné.
Depuis ce jour,  elle a toujours été là pour lui. Un peu comme Jenny et Forest. Ils sont devenus amis, et au fil du temps, ils ont grandi et leur liens ont évolués.

C'est aussi pour lui montrer qu'il pouvait être un homme fort et courageux qu'il avait prit des cours de combat, et c'était inscrit dans l'armée. Même si Sienna lui avait souvent dit qu'il n'en avait pas besoin, c'est aussi pour elle qu'il l'avait fait. Car il voulait lui plaire. Il voulait qu'elle soit fière de lui. Il voulait voir dans ses yeux des étoiles lorsqu'elle le verrait venir. Et c'est arrivé. Au fil du temps, des mois, des années.

Ce n'est que plus tard que leur relation a prit une toute autre direction et c'est transformé en amour. Tous le monde autour d'eux le disaient, mais eux n'y croyaient pas. Et pourtant.... Le jour où ils échangèrent leur premier baiser fut magique.

Aujourd'hui, l'armée pour lui c'était fini. Et il voulait commencer une nouvelle vie, mais pas seul.
Alors qu'il taquine la jeune femme en la couvrant de baiser, aguichant ses sens tout en respirant l'odeur sucré de sa peau, celle-ci se retourne, lui faisant face. Il put ainsi admirer les courbes parfaite de son corps ; sa poitrine généreuse aux tétons rosée qu'il aimait à mordiller, son ventre plat, sa peau doré, petit reste des vacances passés au soleil

-Mmmh .. -Fit-il lascivement en caressant sa peau, sa main se faufilant entre ses cuisses, se posant juste sur sa toison sombre, la regardant ensuite dans les yeux et prenant un air plus sérieux -Je ne partirais plus, promis.- Un baiser sur ses lèvres, sa joue, son cou -D'ailleurs … j'ai quelque chose à te proposer … - Ses baisers suivirent une ligne toute tracée, passant par son cou, son épaule, son buste, s'arrêtant quelques secondes sur son sein, titillant le téton jusqu'à ce qu'il la sente se tendre de désir et il se redressa la laissant sur sa faim.

Tobias se tourna à demi vers le chevet à coté du lit, il ouvrit un tiroir et en sorti quelque chose. Il se tourna de nouveau vers elle, et posa un petit écrin rouge entre ses deux seins

-Ouvre … Lui dit-il, sa tête en appui sur sa main, captant toute les réactions de la jeune femme

Dans l'écrin:
 
©️️ 2981 12289 0


That's the price you pay Leave behind your heartache, cast away Just another product of today Rather be the hunter than the prey And you're standing on the edge, face up 'cause you're a
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 28
Emploi : Médecin
Messages : 26
Points : 105
Date d'inscription : 01/11/2018
Dim 25 Nov - 22:44
Voir le profil de l'utilisateur
~ 09/15 ~ IF I'M NOT BACK AGAIN THIS TIME TOMORROW CARRY ON, CARRY ON
Tobias
Je sais que Tobias a la tête littéralement ailleurs, que là, sa préoccupation première n'est pas de m'entendre lui dire que je suis contente de le savoir enfin de retour... Mais c'est plus fort que moi, j'ai besoin qu'il sache qu'il m'a terriblement manqué et que je n'avais qu'une seule peur, c'est qu'on m'annonce qu'il soit mort sur le champ de bataille et franchement, je ne pense pas que j'aurai été capable d'y survivre. En tout cas, cette petite bulle qu'on est en train de se construire a quelque chose d'apaisant et je me sens bien avec lui... Une chose est sûre, je ne veux plus qu'il parte, je ne veux plus qu'il soit loin de moi.

Même si contrairement à lui, mon idée première n'est pas d'exprimer mes sentiments par des caresses et des longues minutes torrides, je ne peux pas rester insensible à ses caresses. Allongée face à lui, mon regard ne lâche pas le sien alors que je sens ses mains parcourir mon corps et effleurer ma peau nue. Je frissonne à chaque centimètres qu'il vient à toucher, je ferme les yeux quelques secondes, pour profiter du moment. Mon corps tout entier réagi à ses caresses, ses baisers puis mon coeur manque un battement quand je sens sa bouche venir, le temps de quelques secondes, jouer avec mon sein.

Je pousse presque un soupir, déçue, lorsqu'il s'arrête puis je plonge une nouvelle fois mon regard dans le sien.

Cette fois, je remarque que la petite lueur lubrique qui illuminait ses yeux a disparu pour laisser place à quelque chose de différent... Quelque chose que je n'avais jamais encore aperçu dans son regard. Après avoir prononcé quelques mots, Tobias se redresse et se tourne de l'autre côté du lit, là où se trouve la table de chevet. Je l'entend ouvrir et fermer le tiroir mais je ne me pose pas trop de questions. Il a toujours été comme ça, du genre cachottier... Je remonte les draps sur moi et je m'apprête à me tourner vers lui. Je suis interrompue dans mon élan lorsqu'il vient poser un petit écrin rouge entre mes deux seins.

C'est un regard interrogatif que je tourne vers lui et il me faut quelques secondes avant de comprendre ce qu'il se trouve à l'intérieur de cette petite boîte. Je l'attrape délicatement de peur de la casser et je me redresse dans le lit, de façon à être assise, le dos appuyé sur la tête de lit.

- Tobby...

Je murmure son prénom et je me pince les lèvres, les yeux fixés sur cette toute petite boîte. Je ne sais pas combien de temps je reste là, à rien dire et rien faire, à me contenter seulement de fixer cet écrin et mon dieu, je remercie Tobias d'avoir de la patience... Les mains tremblantes, je finis par ouvrir la boîte et ma respiration se coupe quelques secondes, juste le temps pour mon cerveau d'imprimer ce qu'il a sous les yeux... Je me tourne vers Tobias et là, se passe quelque chose que je ne comprend pas. En quelques secondes, je me met à la fois à rire et à pleurer, à flipper et à profiter... Je suis littéralement au bord de la crise de panique mêlée à de la crise d'hystérie et il me faut quelques secondes pour me calmer. Puis sans prévenir, je saute au cou de Tobias pour lui déposer un millier de baisers.

- Oui... oui... oui...

J'aurai pu attendre qu'il me pose la question mais non... J'ai besoin d'extérioriser ma joie. Je dépose l'écrin près de nous et je prend son visage entre mes mains. Je reste là, à moitié en train de pleurer, à le fixer et à détailler son visage et à cet instant précis, je me rend compte d'une chose... il a réussi à me rendre complètement accro à lui...
code by FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
The ROVER
Age : 28
Emploi : Mécano & bras droit de Ari
Messages : 160
Points : 659
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Yulara
Lun 3 Déc - 11:21
Voir le profil de l'utilisateur
If I'm not back again this time tomorrow carry on, carry on
Tobias.& Sienna.

Cela faisait un bon moment que Tobias avait cette idée en tête, de faire de Sienna sa femme. Il s'était posé milles questions avant d'aller chez le bijoutier et qu'il hésite à choisir l'anneau parfait qu'il lui passerait au doigt. Il tremblait d'ailleurs comme un gosse. En y repensant, il se trouvait idiot ce jour là. Ensuite, il s'était imaginé la meilleure des façons pour lui faire sa déclaration. Un truc romantique et kitch comme dans les films à l'eau de rose qu'elle aimait regarder blotti tendrement dans ses bras. Mais au final, rien ne se passa comme il l'avait imaginé. Parce qu'il était pressé de le faire et qu'il ne voulait pas faire trop dans le mélodrame.

Y aller franco tant qu'il avait le courage, c'est ce qu'il venait de faire, elle et lui nus dans ce grand lit. Il l'observa avec un sourire crispé sur les lèvres alors qu'elle ouvrait le petit écrin, le cœur battant jusqu'à son sang dans les tempes. Il espérait ne pas se prendre un vent, même si cette idée était ridicule. Pourquoi l'aurait-elle refusé ? Il n'eut pas eut le temps de lui faire sa demande officielle qu'elle lui dit oui et son visage s'illumine, de soulagement et de joie. Un sourire s'empare de ses lèvres qu'il n'arrive pas à retirer, béat.

Tobias regarde sa fiancé pleurer de bonheur, il prend la bague et s'agenouille sur le lit, prend sa main et une profonde inspiration

-Je ne sais pas si elle est à ta taille, mais elle te ressemble cette bague. On ira la changer si c'est trop grand.

Il lui passe la bague au doigt, c'est le cas de le dire et prend sa main qu'il porte à ses lèvres pour y déposer un baiser, puis il relève la tête, se racle la gorge et prend une profonde inspiration

-Bon je suis pas doué pour ce genre de chose, parce que c'est la première fois que je le fais mais …. Sienna … Oh et puis zut !

Sans crier gare, il la renverse sur le lit, se positionne sur elle et l'embrasse pour la faire taire, si tout du moins elle essayait de parler. Son corps s'emboîte contre le sien, plus aucune barrière entre eux, il stoppe ensuite ses baisers et lève la tête pour la regarder

-Tu sais que m'épouser ça implique que tu devras me supporter h24 et ramasser mes affaires sales, me faire à bouffer, laver mon linge et tout le reste, t'es certaine de pouvoir supporter cette vie trépidante ?


Et pour conclure sa phrase, il s’immisce en elle, profondément en soupirant de bonheur avec l'envie de la posséder là maintenant tout de suite, comme pour sceller leur future union

-Je t'aime bébé .. Murmure-t-il en entamant des va et vient langoureux et profond.
©️️ 2981 12289 0


That's the price you pay Leave behind your heartache, cast away Just another product of today Rather be the hunter than the prey And you're standing on the edge, face up 'cause you're a
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 28
Emploi : Médecin
Messages : 26
Points : 105
Date d'inscription : 01/11/2018
Ven 7 Déc - 16:00
Voir le profil de l'utilisateur
~ 09/15 ~ IF I'M NOT BACK AGAIN THIS TIME TOMORROW CARRY ON, CARRY ON
Tobias
Tellement de choses se passent dans ma vie depuis peu de temps... Que des choses positives, le genre de choses auxquelles je ne croyais plus il y a encore quelques temps. Seulement voilà, Tobias a décidé de rentrer et tout s'est enchaîné. En fait, nous deux, on a pas du tout l'impression qu'il est parti pendant quelques temps... On a rapidement trouvé nos marques tout les deux, on a rapidement éprouver le besoin d'avancer ensemble et même si le mariage est quelque chose qui m'a effleuré l'esprit, j'étais loin de m'imaginer que ça allait être une nouvelle étape dans notre vie de couple. Pourquoi dire non quand on est heureux avec la personne et que fonder une famille ensemble est une évidence...

Mes yeux quittent ceux de Tobias quelques secondes pour se baisser vers l'écrin de velours rouge qui attend toujours là, posé sur les draps. L'ex militaire me jette un nouveau coup d'oeil alors que j'essaye tant bien que mal d'essuyer les quelques larmes qui coulent sur mes joues. Je laisse échapper un rire quand je le vois qui s'agenouille sur le lit. Ma main tremble alors que Tobias vient glisser la bague à mon annulaire. Il me signale qu'elle est peut-être un peu trop grande, mais je m'en fiche... Ses lèvres viennent se poser sur ma main et je lâche une inspiration. Je remonte les draps sur moi et alors que je suis en pleine contemplation de la bague, Tobias me sort de mes pensées. Je le regarde, sans trop comprendre ce qu'il a envie de me dire, et alors que je m'apprête à lui dire de cracher le morceau, il se jette littéralement sur moi, son corps venant se coller au mien. Je relève une jambe alors que nous échangeons un nouveau baiser et mes doigts vont glisser dans ses cheveux.

Mon regard plongé dans le sien, je me pince les lèvres, juste avant d'esquisser un sourire en coin lorsqu'il m'annonce ce qui m'attend. Mais à ce moment précis, ce n'est pas ça qui m'importe le plus... A ce moment précis je n'ai envie que d'une seule chose, lui.... et il semble m'avoir entendue puisque je le sens entrer en moi. Je lâche un soupir de plaisir et je viens mordre son oreille alors que ses mouvements de bassin se font un peu plus intenses.

Je gémis, je ferme les yeux, mes mains courent dans son dos, j'embrasse sa peau, son cou... je brûle de l'intérieur et les trois mots qu'il vient de prononcer finissent de me consumer. Comme une supplication, mes mains vont appuyer sur ses fesses et mon corps va se courber pour lui intimer l'ordre d'accélérer.

Je murmure son prénom, je me mord les lèvres pour ne pas laisser échapper un cri. Je remonte mes jambes, mes ongles s'enfoncent dans sa peau... Le point de non retour est proche, je m'accroche à lui de peur qu'il ne s'échapper une nouvelle fois...

... BIPBIPBIPBIPBIP ...

Perdue dans les baisers et les caresses de Tobias, il me faut quelques secondes pour me rendre compte, à contre coeur, que mon biper du boulot vibre sur la table de nuit. Je desserre mon étreinte pour faire comprendre au mécanicien qu'il faut que je regarde... Quelle torture... Le souffle court et les cheveux collés sur le visage, je m'écarte de lui...

- Attend...

Je lâche un soupir alors que je me redresse pour voir ce qu'il se passe. Je ne suis pas censée travailler aujourd'hui, mais on sait très bien en devenant médecin que les choses peuvent vite changer... Mon expression change lorsque je reconnais le code d'urgence envoyé par mon collègue. Sans me tourner vers Tobias, je lui dis:

- Met les informations...
code by FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: