/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Dark Dome :: ➳ Logements :: ♦ Quartier des lieutenants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[8/11/18]Wish You Were Here ♣ feat : Byron
avatar
FURY ROAD
Age : 26
Emploi : Esclave de Byron
Messages : 30
Points : 173
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Le Dôme
Dim 25 Nov - 12:23
Voir le profil de l'utilisateur
Wish You Were HereOlivia & ByronMa vie aujourd'hui est totalement différente de ma vie d'avant, mais comparé à celle que je vivais avec Emrys, je la préfère. Certaines diront que j'avais de la chance de faire partie de son harem, mais ma liberté est primordiale. Avec Byron je savais que je pouvais sortir tout en lui demandant la permission, je n'étais pas prisonnière d'une cage doré. Je me sens utile. C'est ça oui, c'est le mot que je cherche. Et avec Maggie en plus je suis aux anges. Je l'aide dans la lecture, les écritures, une partie de mon ancienne vie refait surface, voilà ce que j'aime. Avec Tim c'est différent, mais je le sens plus à l'aise avec moi.

Byron est parti pour une sorte d'expédition, il m'a juste dit de m'occuper des enfants. Il n'avait pas besoin de me le dire, j'avais l'intention de le faire, mais c'est son coté paternel qui le pousse à agir comme ça, et je trouve ça très touchant.
Entre nous ? Et bien c'est compliqué en fait, ou pas. Depuis qu'il est rentré, il a été adorable avec moi mais distant. Nous n'avons pas conclus de la manière que je pensais. Je m'attendais à ce qu'il m'oblige aux rapports mais non. Je n'arrive pas à le cerner et cette étrange sensation que je ressens quand je le regarde me fait peur. J'ai envie de le bousculer en lui demandant ce qu'il attend de moi, et j'ai envie de le remercier de ne pas me bousculer. Je deviens folle de ne pas savoir.

Il est reparti depuis quelques jours et même si son absence a fait un vide après son départ, je ressens aujourd'hui un manque.  Maggie tourne en rond, elle le réclame, et même si Tim ne le montre pas de la même manière que sa sœur, je le soupçonne de penser à lui.
Avant de partir il m'a acheté des vêtements, un petit haut et un jean, des sous vêtements aussi,  il m'a même prit des serviettes pour mes périodes de règles, ça m'a vraiment touché.

La journée a commencé par une Maggie qui m'a rejoint dans le lit, enfin le canapé lit que je partage avec Byron, quand il est là. Je lui ai ensuite peigné ses cheveux tout en lui chantant une berceuse.
J'aime ces moments de tendresses et de complicités avec elle.
Et puis la porte de l'entrée c'est ouverte en grand, nous avons sursauté toutes les deux, nous levant du canapé replié. Il est entré, soutenu par une Fayne, qui l'a aidé à aller s'asseoir sur une chaise. Il est blessé. Je porte la main à mon cœur je suis figée alors que Maggie court vers lui ne prenant pas conscience dans l'immédiat de l'état de son père

Lorsque la blonde sort de l'appartement, je viens vers lui, je regarde sa jambe et je prends une profonde inspiration

« Maggie, tu veux bien aller jouer dans ta chambre ? Papa viendra te voir après d'accord ? »

Tim arrive à ce moment là et observe son père, je le sens qu'il se crispe et qu'il sert les poings. Je sais que l'ado est en pleine rébellion, qu'il n'accepte pas les sortie de son père et qu'il se mette en danger, je m'approche de lui et je lui souris

« Ca va aller, occupe toi de ta sœur s'il te plaît »

C'est une supplique qu'il finit par accepter, il prend Maggie par les épaules et l'emmène avec lui.
Cette fois je prends le relais, je vais dans la salle de bain pour prendre de quoi soigner sa blessure mais je ne sais pas ce qu'il a exactement, je reviens avec ce que j'ai pu prendre et je me place devant lui en m'agenouillant sur le sol. Je ramène mes cheveux derrière mes oreilles et je défais le bandage de fortune qui a été appliqué autour de sa cuisse avec douceur pour ne pas lui faire mal. Il faut que je lui enlève le pantalon, je lève mes yeux vers lui

« Il va falloir que tu m'aides »
© Crimson Day


Où devons-nous aller, nous qui errons sur cette terre désolée, en quête du meilleur de nous-même ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 124
Points : 565
Date d'inscription : 20/09/2018
Mer 28 Nov - 13:25
Voir le profil de l'utilisateur





ft.
Olivia Headland
8 Novembre, L'appart
Wish You
were here

Byron s'était fait avoir comme un con. Heureusement que ça n'avait pas mal tourné. Enfin, ça aurait pu être pire ! Parce qu'il avait quand même la jambe amochée. Cette mission avait été merdique de bout en bout.
De retour au Dôme, après un rapport à Emrys, Fayne avait tenu à raccompagner Byron à son logement. Il avait soutenu qu'il pouvait bien avancer seul, mais à croire qu'elle s'en voulait pour une raison qui lui échappait. Un truc de gonzesse sans doute. La porte s'ouvrit à la volée, faisant sursauter Maggie et Olivia mais à peine la première vit son père, qu'elle courut vers lui. Fayne le lâcha doucement et lui, accueillit sa gamine en serrant les dents. Après quelques mots échangés, la viking reparti. Olivia trouva une parade pour occuper Maggie, bien que celle-ci la regarda avec l'air de dire te fou pas de moi. Tim arriva à cet instant et remarqua de suite l'état de son père. Byron se redressa comme si tout allait bien. Après tout ce n'était rien de grave. Son fils pris sa sœur et l’entraîna vers la chambre. Leur père lâcha un soupir et se traîna jusqu'au canapé. Olivia avait disparut dans la salle de bain, il ferma les yeux, profitant d'un peu de silence. Il les rouvrit en la sentant s'approcher de lui. Elle voulait jouer les infirmières, ce qui le fit sourire. Sans rien dire, il souleva son bassin pour faire glisser son jean. En réalité il avait une plaie sans gravité bien qu'impressionnante à la cuisse et un tas de bleus au niveau du tibia. C'était eux qui lui faisaient mal. Il aurait bien dit oui à une bouteille de whisky... D'une voix rauque, il s'adressa à la jolie brune.

« Je t'ai manqué à c'point ? »




Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 26
Emploi : Esclave de Byron
Messages : 30
Points : 173
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Le Dôme
Mar 4 Déc - 20:45
Voir le profil de l'utilisateur
Wish You Were HereOlivia & ByronPour que je puisse soigner la blessure que Byron a, il faut qu'il enlève lui-même son pantalon, sinon je ne peux rien faire. Je lui demande, il le fait. Je ne m'attendais pas à ça. Je reste bouche bée devant sa jambe. Autant la blessure à première vue n'est pas aussi grave que je le pensai, par contre son tibia est couvert de bleu.

« Tu aurais pu perdre ta jambe »

Mon front se plisse et je touche du bout des doigts sa peau bleuté, je me sens impuissante

« Il faudrait de la glace pour dégonfler »

C'est la seule idée qui me vient car je suis démunie en ce qui concerne les produits pharmaceutiques. J'attrape déjà une compresse que j'imbibe d'un produit nettoyant pour que je puisse voir sa plaie de plus près, sa question me perturbe

« Tu as manqué à tes enfants oui, même si Tim ne le montrera pas, il s'est inquiété pour toi. Quant à Maggie .. elle a refait des cauchemars »

Ce n'est pas une vie pour une petite fille comme Maggie, mais elle est tellement courageuse, je n'arrive pas à comprendre comment elle arrive à vivre tous ça.
J'ai fini de nettoyer sa plaie avec un désinfectant qui doit bien piqué

« Tu me racontes ce qu'il s'est passé ? »

Je me lève et je vais prendre un verre d'eau, que je lui ramène pour qu'il se désaltère, je prends ensuite place sur le fauteuil à coté de lui, attendant qu'il veuille bien me raconter ce qui lui est arrivé.
© Crimson Day


Où devons-nous aller, nous qui errons sur cette terre désolée, en quête du meilleur de nous-même ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 124
Points : 565
Date d'inscription : 20/09/2018
Jeu 6 Déc - 11:53
Voir le profil de l'utilisateur





ft.
Olivia Headland
8 Novembre, L'appart
Wish You
were here
Byron sortit sa carte humour. Il prenait souvent les choses avec dérision, ou du moins qu'il faisait croire. Dans le fond il prenait tout, ou presque, sérieusement. Mais ce serait une marque de faiblesse que de le montrer. Ou ça ferait flipper ses mômes.
Olivia avait l'air choqué par sa blessure. Elle lui faisait mal mais il en avait vu d'autres, des pires alors il haussa les épaules. Il aurait pu crever tout simplement. Elle est gentille. En d'autres temps c'était pas un compliment, alors que ça aurait dû. Aujourd'hui c'était redevenu un compliment. Elle s'inquiétait réellement pour lui, se fichant de savoir s'il avait mérité son sort. Elle faisait tout pour le soulager, rougissant de sa question. Elle esquiva en parlant de ses enfants. Il fronça les sourcils. Maggie ne cesserait sans doute jamais de faire de cauchemars, c'était une chose qu'il ne pouvait pas contrôler et ça ne lui plaisait pas. Il grogna. Olivia utilisa alors un truc qui piquait et le son qu'il émit ressembla à celui d'un serpent. Il serrait les dents. Heureusement ça ne dura pas. Il se détendit dès qu'elle arrêta et accepta le verre d'eau. Mieux que rien.

« Le mec avait une grenade. Je m'y attendais pas. Il a explosé les rochers, j'me suis r'trouvé coincé. Cloud m'a aidé, Fayne a réussit à choper l'enculé qui a fait ça. »

Un enculé qui voulait sauver sa vie mais ça faisait longtemps que Byron ne cherchait plus à savoir qui étaient les gentils ou les méchants. Pour lui ça n'existait plus vraiment, il y avait juste la survie. Sale. Horrible. Gore.

« On l'a pas fait prisonnier. J'l'ai buté. »

C'était presque clément quand on connaissait les conditions des prisonniers. Il soupira. Yulara était mieux pour ses enfants sauf que là-bas le diable avait le visage d'un ange.


« T'es bien ici ? »




Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 26
Emploi : Esclave de Byron
Messages : 30
Points : 173
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Le Dôme
Sam 8 Déc - 17:17
Voir le profil de l'utilisateur
Wish You Were HereOlivia & ByronUne grenade ? Je frissonne d'effroi lorsqu'il me raconte ce qu'il c'est passé. Je le regarde en plissant les yeux. A-t-il conscience de ce qu'il fait ? De ce qu'il dit ? Il a cette façon de raconter comme si c'était naturel, comme si sa vie il ne la mettait pas en danger. Ça me sidère en fait, et je me lève du fauteuil pour ranger les produits que j'ai sorti. Je sens en moi l'envie de lui dire ma façon de penser. Mais je m'abstiens en ai-je le droit ?

Je l'écoute toujours alors que je me dirige vers la salle d'eau. Et puis je reviens les bras croisés sous ma poitrine. Il me demande si je me sens bien ici, est-ce que c'est vraiment le moment de s'en soucier

« Oui .. non .. je ne sais pas .. est-tu conscient que tu peux perdre la vie à tout moment ? » Cette fois je ne me retiens pas, j'exprime ma colère «  Tu as pensé à tes enfants ? Pourquoi est-tu ici Byron ? Pour offrir une sécurité à Maggie et à Tim ? Mais  ils finiront par devenir orphelins ! » Qu'il se mette en colère contre moi, je m'en fou  je veux juste lui ouvrir les yeux même si je sens que je n'en ai pas le droit. Je prend des libertés alors que je ne le connais pas et en même temps je me sens responsable de ses enfants « Je devrais leur dire quoi à tes enfants le jour où tu ne reviendras plus ? »

Et cette façon qu'il a de me dire calmement et comme si c'était normal qu'il avait tué cet homme
« T'es-tu demandé si cet homme n'avait pas une famille qu'il cherchait à protéger ? »
Je reste calme mais au fond de moi je bouillonne.
© Crimson Day


Où devons-nous aller, nous qui errons sur cette terre désolée, en quête du meilleur de nous-même ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 124
Points : 565
Date d'inscription : 20/09/2018
Dim 9 Déc - 22:06
Voir le profil de l'utilisateur





ft.
Olivia Headland
8 Novembre, L'appart
Wish You
were here

Quand une conversation ne lui plaisait pas ou n'avait pas d'intérêt pour lui, Byron avait tendance à passer à autre chose en se foutant des transitions. Alors il était passé du coq à l'âne. Mais Olivia n'en démordait pas, visiblement touchée parce qu'il lui était arrivé. Putain pourquoi les gonzesses passaient leur temps à ressasser le passé ? A sortir et si alors que rien ne s'était produit ? Elles se faisaient toujours des trips toutes seules.
Byron soupira, agacé dans un premier temps. Puis ses yeux en amande se braquèrent sur Olivia. Elle pétait complètement un câble et ses phrases étaient comme des coups qu'il n'acceptait pas de recevoir. Il finit par l'attraper par la gorge et approcher son visage tout près du sien. Pas besoin qu'il hurle pour lui cracher sa colère.

« T'as pas encore compris comment ça marche ? Tu crois que j'peux m'prélasser ici et qu'mes gosses auront la même protection ? T'crois que j'suis heureux d'les laisser ? »

Il la repoussa sans ménagement, effaçant peut-être l'image du mec cool qu'elle s'était faite de lui pour oser lui parler comme ça. Putain il ne supportait pas qu'on lui parle comme s'il était abruti. Il serra les mâchoires et les poings. L'envie de la jeter dehors et de lui dire d'aller se faire foutre lui traversa l'esprit. Il prit sur lui pour ne pas agir impulsivement. Maggie ne comprendrait pas, Tim le regarderait comme s'il avait encore merdé.

« J'en ai rien à branler d'ce fils de pute et d'tous les autres. J'pense qu'à mes gosses justement. J'ai pas envie qu'ils deviennent des soldats. Au cas où t'es pas au courant Tim a l'âge d'aller sur le terrain. Ah mais non ! T'étais pépère dans ton beau harem ! A bouffer c'que des abrutis comme moi ram'naient. »

Il se leva en grimaçant. Il lui fallait une clope. Il s'énerva parce que le premier paquet qu'il trouva était vide. Il envoya valser le paquet et ce qui se trouvait à côté. Une bouteille en verre explosa contre le mur en béton. Le bruit du verre brisé lui rappela de vieux souvenirs, des mauvais. Il avait le souffle court. Ses épaules s'affaissèrent. Il lui tournait le dos.

« Ne me reparle jamais comme ça. Tu crois qu'tu connais l'enfer, mais t'as pas idée de c'que c'est. »







Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: