/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours :: ➳ Les montagnes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
•How To Save A Life• feat : Alysha [30/11/18]
avatar
The ROVER
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 37
Points : 163
Date d'inscription : 27/11/2018
Ven 30 Nov - 22:40
Voir le profil de l'utilisateur
How To Save A LifeAlysha & MackenzieEncore une petite barre de plus sur le mur. Une énième qui vient rejoindre les centaines d'autres. Depuis qu'elle c'est réfugiée dans cette petite grotte, Mackenzie trace sur la pierre à l'aide d'un bâton comme les prisonniers le font avant leur libération. C'est long trois ans et ça en fait des petits traits alignés et barrés de sept en sept. Un trait en forme de bougie représente celui correspondant au 25 décembre. C'est ce jour là qu'elle naquit. Mais tout ceci c'est du passé.

Elle a passé une nuit agité, la douleur dû à ses blessures et la faim qui tenaille son ventre font qu'elle dort très peu. Pourquoi est-elle blessée ? Ses mains qui s'agrippent aux arbres, façonnent du bois pour en faire des armes, ses pieds nues coupés par le sol aride qui l'entoure. Elle utilise des feuillages pour se soigner mais ce n'est pas suffisant. Cette fois il faudra qu'elle aille plus loin dans les montagnes pour trouver de quoi manger et boire.

Que penserait la Mackenzie d'il y a 3 ans si elle voyait son état général actuel ? Les cheveux qui prenaient la forme de dreadlocks, les ongles sales et cassés, la pilosité naturelle, le visage et le corps couverts de boue séché, sa tenue rudimentaire faite de feuillages et de branches, de vieux chiffons trouvés sur sa route, rien qui pourrait lui couvrir complètement le corps. Seuls vêtements qu'elle a gardé depuis tout ce temps ce sont sa culotte et son soutien gorge.

Depuis plusieurs jours il n'y avait plus de passage dans le coin où elle avait trouvé refuge. C'est donc en toute sécurité et confiance qu'elle sortie de sa cachette, prenant le soin de bien refermer la porte. Elle attrapa un grand bâton qui lui servait de lance, et se mit en route en direction des montagnes. Quelques heures de marches tout au plus. Elle se repérait à l'aide du soleil. Il devait être à vu de nez presque 8 heures.

Après plusieurs heures de marches sous un ciel bleu mais dont quelques nuages venaient par moment à voilé, en longeant la route 87, un complexe hôtelier abandonné attira son attention. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas vu d'habitation qu'elle en avait oublié à quoi ça ressemblait « Erldunda Roadhouse » correspondait au panneau qui se trouvait à présent sur le sol.
Avant d'aller plus loin, Mac regarda autour d'elle cherchant à voir si il y avait quelqu'un. Ne voyant personne, elle avança tout en restant sur ses gardes, sa lance pointée en avant au cas où elle devrait s'en servir. Il y avait une grosse végétation qui recouvrait le sol et une partie des murs.
La déception l'envahit lorsqu'elle constata qu'il n'y avait rien d'exploitable dans le premier bâtiment qu'elle fouilla. Elle allait faire marche arrière lorsqu'elle entendit un bruit qui venait de dehors. Quelqu'un venait vers elle. Ne sachant si c'était un non mort ou un vivant, elle se faufila sous une table et attendit en silence comme elle avait apprit à le faire depuis tout ce temps passé seule.

Elle vit des pieds, ça ne correspondait pas à une démarche de marcheur mais d'une personne bien vivante. Elle prit la fuite lorsqu'elle vit que la personne s'était suffisamment éloigné d'elle. Elle courut vite et grimpa au premier arbre qu'elle vit sur sa route. Elle monta à la plus haute branche et observa en bas, espérant que la personne ne l'ai pas vue et encore moins suivie.
© Crimson Day


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 79
Points : 436
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Dim 2 Déc - 15:40
Voir le profil de l'utilisateur
How To Save A LifeAlysha & Mackenzie
J'entends encore Tobias me dire que je ne dois pas partir seule. Pour juste après me dire qu'il va préparer sa propre expédition pour chercher sa fiancée tout seul. Les hommes ne changeront jamais. Eux ils peuvent, ils ont des testicules. Sinon quoi d'autre ? J'espère seulement qu'il reviendra. Je ne pense pas que son frère et sa sœur s'en remettraient, ni même son grand père. Cet homme a perdu sa femme, même si c'était avant, ses enfants, il ne lui reste que les petits et je vois chaque jour dans son regard à quel point il les aime. Il était furieux mais impuissant quand il a appris que Kezia avait embarqué avec un groupe pour plusieurs jours. Je la soupçonne d'avoir voulu montrer à son aîné qu'elle pouvait s'en sortir. Est-ce ma faute ? Je n'ai pas arrêté de lui dire qu'on ne pouvait pas rester cachés à attendre que les autres fassent pour nous et qu'il était temps que les femmes s'affirment. Merde. Vu que Tobias ne sait pas qu'elle est partie, qu'Ari doit attendre pour envoyer une équipe (au cas où ils ne reviendraient pas) et qu'Harper ronge son frein, j'ai abandonné Will avec ce petit monde pour m'esquiver aussi. L'ambiance est trop pesante.
Je ne suis pas partie pour une grande expédition et je serais de retour demain, juste au cas où il faudrait partir à la recherche de la petite Levy.


Caché dans les montagnes je repère un vieil hôtel. Abandonné avant ou après la contamination, difficile à dire. Il ne devait pas y avoir beaucoup de touristes ici. Ou en mal de solitude. Mon arme en main au cas où, je n'aime pas m'en servir à cause du bruit et de la rareté des munitions. Sans oublier que je ne tire pas très bien même si je progresse. Seulement contre les morts-vivants et les bien vivants, c'est très utile.
J'entre sur mes gardes, les traces dans la poussière et le sable m'indiquent que quelqu'un est passé il y a peu. Je les suis tout en observant les lieux. Les empreintes s'arrêtent à une table. Ce n'est pas un mort. Je ne m'approche pas trop, pas envie qu'on me plante quelque chose dans la jambe. Je fais mine de partir. La personne se cache, je veux savoir à qui j'ai affaire. Je vais dans la pièce suivante, les cuisines et regarde par le hublot. Je vois une fille, je suppose, dans un état pitoyable qui s'enfuit. Je reviens aussitôt sur mes pas, je l'aperçois qui sort de l'hôtel, je me dépêche et j'ai juste le temps de la voir grimper à un arbre. Je ne sors pas, je réfléchis. Son attitude et son accoutrement, elle me rappelle Jodie Foster dans un film. Une sauvageonne. Est-elle seule ? J'attends, guettant le moindre son. Il n'y a que celui du vent qui circule dans le vieil hôtel.  Le temps passe, elle ne bouge pas, moi non plus, personne ne vient. Je ne sais pas ce qui me pousse à agir ainsi mais je dois tenter quelque chose.
Je sors et je vais droit vers l'arbre, je ne lui cache pas que je sais où elle est, qu'elle comprenne que si je veux je la tue mais que ce n'est pas mon but. Je sors un des sandwich que j'ai pris pour le voyage et une bouteille d'eau. Je les pose en bas de l'arbre puis je lève la tête. Elle est montée haut, je la distingue uniquement parce que je sais qu'elle est là.

- Je m'appelle Alysha. Je vais faire un tour de l'hôtel. Tu peux me rejoindre ou tu peux m'attendre.

Je m'éloigne et pars à la découverte des lieux.

© Crimson Day


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
The ROVER
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 37
Points : 163
Date d'inscription : 27/11/2018
Jeu 6 Déc - 20:29
Voir le profil de l'utilisateur
How To Save A LifeAlysha & MackenzieMackenzie savait se faire discrète, se fondre dans la masse, se faufiler dans les plus petits endroits et courir vite. Elle savait passé inaperçu grâce à ses années à être seule, à se cacher, à survivre. Oui mais pas cette fois. Elle fut repérée par l'humain.
Elle ne savait pas si c'était un homme ou une femme. Ce ne fut que lorsqu'elle se trouva sur l'arbre et qu'elle baissa les yeux, qu'elle entrevit une chevelure blonde. Une voix et une silhouette féminine.

La jeune femme l'observa avec un sentiment de frayeur mais de curiosité également. Lorsque la blonde s'approcha du pied de l'arbre, par instinct, elle se colla au tronc bien encré sur sa branche ne faisant qu'un avec la matière. Elle regarda le manège de la survivante et lorsque celle-ci s'en alla après lui avoir parlé, elle attendit quelques secondes avant de descendre de l'arbre.

La première chose qu'elle fit, elle ouvrit la bouteille d'eau et en bu une grande quantité. Elle prit ensuite le sandwich et mordit dedans avec force puis une autre bouchée et encore une autre. Elle était affamée et ce petit en cas lui fit le plus grand bien.
Après s'être rassasié, la brune ramassa sa lance et commença à partir dans la direction où se trouvait sa cachette. Mais elle se stoppa en repensant à la blonde. Elle n'avait pas vu de survivants depuis très longtemps et cette femme venait de lui donner son repas. Après réflexion, elle revint sur ses pas et partie rejoindre la blonde dans l'hôtel.

Elle la chercha des yeux et elle la vit au loin. Alors qu'elle s'avançait tout en restant sur le qui vive, elle vit un rôdeur s'approcher de la blonde. Peut-être qu'elle ne l'avait pas entendue, Mac se mit à courir et vint planter sa lance dans la tête du non mort qui s'écroula juste derrière Aly.
© Crimson Day


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 79
Points : 436
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Ven 7 Déc - 14:28
Voir le profil de l'utilisateur
How To Save A LifeAlysha & Mackenzie
Je la laisse. Si elle vient, elle pourrait avoir une chance de retrouver une vie normale en me suivant. Si elle ne vient pas, tant pis pour elle. On m'a toujours appris qu'on ne pouvait pas aider les gens qui ne voulaient pas l'être. ans compter que de nos jours, il est déjà compliqué de s'aider soi même. Je reste ma priorité. Même si je cherche à aider ceux qui me sont proches depuis un an passé.

J'arpente les couloirs de l'hôtel abandonné. Je fouille. Pour l'instant mes recherches sont infructueuses. Je crochète les portes des chambres avec mon kit lorsqu'elles sont fermées. Je suis justement affairée sur une quand j'entends un frottement dans mon dos. Je porte la main à mon arme et avant que j'ai pu m'en servir, j'entends courir, je me retourne juste à temps pour voir la sauvageonne planter une espèce de lance dans le crâne d'un zombie. J'abaisse mon arme.

- C'est ce qu'on appelle être rapide. Merci.

Maintenant qu'elle est près de moi, je peux la détailler. Elle doit avoir la vingtaine. Je ne suis pas la plus psy du monde mais je vais tenter une seconde approche. Je lui parle en langue des signes. Elle pourrait être muette. Son regard me fait comprendre que non. Alors je pose des questions où elle peut me répondre avec un signe de tête pour oui ou non.

- Tu connais bien cet endroit ? C'est chez toi ?

© Crimson Day


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
The ROVER
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 37
Points : 163
Date d'inscription : 27/11/2018
Sam 8 Déc - 15:33
Voir le profil de l'utilisateur
How To Save A LifeAlysha & MackenzieMac se sentait redevable pour ce que cette femme venait de faire pour elle. Cela faisait bien trop longtemps qu'elle n'avait pas eut un repas comme ça, ni même avoir eut une rencontre comme celle-ci. La curiosité aussi la poussa à aller voir ce que la blonde cherchait. La même chose que tous le monde, de quoi manger. Même si elle connaissait l'endroit de vue, elle n'y était jamais entrée car, avant, lorsqu'elle venait, il y avait des rôdeurs. Trop. Aujourd'hui seul celui qu'elle venait de mettre à terre à l'aide de sa lance était une sorte de survivant.

La blonde se tourna au moment où le corps tomba au sol. Instinctivement, Mackenzie recula, avec un air apeuré. Mais lorsqu'elle la remercia, elle mit quelques secondes avant d'opiner d'un signe de tête. Cette simple réponse fit comprendre à la blonde qu'elle ne parlait pas.

Même si elle le voulait, la brune n'arrivait pas à se sortir de ce mutisme dans lequel elle s'est enfermée depuis si longtemps. Et là, elle se sentait démunie face aux propos de la jeune femme. Lorsqu'elle se mit à lui parler en langue des signes, elle secoua la tête, elle l'entendait oui mais les mots ne sortaient pas. Par choix, par nécessité et c'est devenu une spirale sans fin.

Elle secoua la tête une seconde fois en réponse à sa question, puis elle se mit à avancer dans l'hôtel, indiquant d'un signe de main à la blonde de la suivre. En fait, elle la menait vers les cuisines. Un endroit qu'elle rêvait de visiter mais elle n'avait jamais eu l'occasion de le faire. Et si il y avait de quoi manger et boire dedans ? Elle pourrait ainsi se racheter du plat qu'elle venait de lui offrir.

Avançant dans les couloirs la pointe de sa lance devant elle, Mackenzie restait quand même sur ses gardes vis-à-vis de la blonde qui la suivait. Elle lui montra une porte avec un hublot et elle regarda à l'intérieur, il y avait plusieurs marcheurs, sans doute les cuisiniers qui étaient morts dedans et n'avaient jamais pu sortir. Avec des gestes, elle demanda à Alysha de regarder à son tour.

Peut-être qu'à elles deux elles pourraient les avoir.
© Crimson Day


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: