/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours :: ➳ Les routes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[27/11/18] Everybody's fool feat : Beau
Hazel Anderson
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 68
Points : 478
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Mar 4 Déc - 22:00
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's foolHazel & BeauAu départ Hazel était partie pour rechercher de quoi vivre, quelques outils utiles et autre choses d'indispensable. Ce qu'elle trouva était complètement inattendu : un homme et son cheval. Depuis, sans qu'elle ne comprenne vraiment pourquoi, elle faisait un bout de chemin avec lui.

Ou peut-être que si. En y repensant, la discussion qu'elle avait eut avec lui ce fameux soir, sur les communautés dont certains entendaient parlé, l'intriguait. Même si elle n'y croyait pas vraiment parce qu'elle n'avait jamais rencontré quelqu'un qui en fasse parti, elle voulait peut-être démontrer à Beau qu'il avait tort, ou inversement voir qu'il avait raison et le voir enfin se poser avec Light.

Mais qui voulait dire se poser à l'abri annonçait aussi séparation. Et cette perspective, même infime soit-elle, lui pinçait le cœur. Elle aimait sa présence, sa flegme, ses rêves et son sens de l'humour. Depuis quelques jours, elle s'imaginait se poser enfin, tirer un trait sur son besoin de retrouver ses parents, car au final, après bientôt trois années d'errance, elle n'avait trouvé aucune trace de leur part alors elle ne risquait pas d'en avoir aujourd'hui.

Et si ses parents se trouvaient dans une de ces communautés ? Cette pensée s'insinuait dans son esprit un peu plus depuis qu'elle quelques heures

« Dis .. tu crois que nos familles auraient pu se trouver dans une des cités ? Si ils s'en étaient sorties, peut-être qu'ils sont à l'abri. »

Tenant le harnais de Light, elle marchait à son coté sous le soleil qui déclinait vers l'horizon. Ils marchaient depuis des heures et elle commençait à sentir la fatigue lorsque au loin elle aperçu une bâtisse
Spoiler:
 
« Regarde la bas .. tu crois qu'on pourrait y passer la nuit ? »

Dormir à la belle étoile c'était sympa un moment mais une nuit voir plus dans un vrai lit, Hazel en rêvait.
© Crimson Day



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
Beau Mitchells
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 137
Points : 608
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Jeu 6 Déc - 22:19
Voir le profil de l'utilisateur
EVERYBODY'S FOOL

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.


 Plusieurs semaines maintenant que je fais route avec Hazel. On a bien essayé de retrouver ceux avec qui elle était avant de tomber sur moi mais ils n'avaient pas daigné attendre son retour. Sympa. Nous faisons route à travers le désert dans l'espoir de trouver l'une des fameuses communautés. On fait une bonne équipe. On a fait face aux morts-vivants plusieurs fois, elle ne m'a pas lâché, moi non plus. Je ne sais pas encore si elle voudra rester avec nous si on se pose. Parfois je sens que oui et à d'autres je la sens hésiter. Alors qu'on marche dans un ancien village, elle tient le harnais de Light et j'ouvre la voie. Ses parents pourraient avoir eu cette chance. Ils auraient forcément lutté pour leur survie vue leur métier.

«   Ils pourraient oui. Les morts ne le sont plus, alors pourquoi pas. On le saura peut-être bientôt ! »

Je serais heureux pour elle. J'aime beaucoup Hazel. Depuis trois ans, c'est la personne avec laquelle je suis le mieux. Et puis, je peux pas cacher qu'elle me plait, au delà de la sympathie. Elle est belle, à la fois forte et douce. Elle ne ressemble pas du tout à mon ex.

« De ? »

Je n'ai pas entendu. Je suis son regard et je vois la grosse baraque abandonnée. Elle fait pas envie au premier coup d’œil mais s'il y a un lit, je ne dis pas non. Surtout si... ouh la Beau, commence pas à dévier !

« Les fenêtres sont en partie condamnées, elle ne sera peut-être pas trop délabrée. On peut aller voir si c'est sécurisé. »



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Hazel Anderson
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 68
Points : 478
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Sam 8 Déc - 16:51
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's foolHazel & BeauSes anciens camarades de parcours et de survies ne lui manquaient pas du tout. De plus elle ne les connaissait pas spécialement, juste quelques paroles ici et là, sans aller dans la profonde connaissance de l'autre. Alors lorsqu'elle avait prit la décision de partir faire un bout de chemin avec Beau, elle l'avait fait sans aucun regret.

Certes, la façade de la maison ne faisait pas spécialement envie, mais la couverture d'un livre était parfois complètement différente de son contenu, et pouvait laissé entrevoir de belles surprises.

« C'est vrai » Dit-elle en observant la maison aux fenêtres murées « Mais d'après toi, si une telle protection a été mise en place c'est que dedans, ça doit être complètement différent. Peut-être même que les anciens habitants ont fait ça pour que personne ne rentrent. Dans ce cas ils y sont peut-être encore, sous toute les formes possibles et inimaginable » Elle regarda Beau et esquissa une moue incertaine « Bon, d'accord c'est pas rassurant, mais à nous deux je suis certaine qu'on pourra s'en sortir » Un sourire ultra brite accompagna la fin de sa phrase.

Hazel s'avança jusqu'au perron de la maison, elle attacha Light à la barrière et sortie son arme. Un coup d'oeil à Beau, elle tourna la poignée de la porte et ouvrit la porte. Celle-ci grinça fortement et une odeur très forte vint lui chatouiller le nez. Attendant quelques secondes, elle fini par ouvrir la porte en grand pointant son arme devant elle. RAS. Des corps étaient jonchés sur le sol, tous avec une balle dans la tête. Un autre gisait plus loin, une arme à la main et un trou dans la mâchoire

« Suicide collectif » Constata Hazel en rangeant son arme à sa ceinture. Prenant ensuite conscience de l'intérieur de la maison elle ouvrit la bouche de stupéfaction
Spoiler:
 
« Wouaouh ! C'est magnifique ! » Se tournant vers Beau elle lui sourit « Tu vois, je te l'avais dit ! On sort les corps et on fait rentrer Light il va pas rester dehors, il y a de la place pour lui aussi à l'intérieur »
© Crimson Day



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
Beau Mitchells
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 137
Points : 608
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Dim 9 Déc - 21:44
Voir le profil de l'utilisateur
EVERYBODY'S FOOL

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.


 Effectivement, on peut se dire qu'une telle protection a maintenu la maison en bon état à l'intérieur. Espérons ! Je ne suis pas contre passer une bonne nuit de sommeil dans un lieu tranquille. Mais reste à savoir s'il y a encore quelqu'un à l'intérieur. Je fais une petite grimace à Hazel. On va devoir y aller. Sa réflexion me fait rire. Je pose mes mains, poings fermés, sur les hanches.

« Oui, nous les super héros du monde apocalyptique. »


Jusque là on s'en est bien sortis mais si on tombe sur toute une famille d'infectés, ça risque d'être difficile. Je redresse les épaules et je la suis. Allez, on a du courage ! Je m'assure que Light puisse s'enfuir au cas où. Hazel ouvre la porte. Un grincement lugubre. Si on ne nous avait pas remarqué, c'est chose faite. Sauf s'ils sont sourds. Mais les marcheurs ne le sont pas... Pouah l'odeur ! Je me cache le nez avec mon tshirt. Pause. Pas de râles. La belle brune ouvre la porte et nous avons un spectacle macabre sous les yeux. La famille s'est suicidée. Les corps en décomposition jonchent le sol. Paix à leur âme. Je me signe avant d'entrer, un réflexe. Hazel range son arme, je garde mon couteau en main. Toujours méfiant. On entre. La vache !  

« J'ai pas vu d'aussi bel intérieur depuis des lustres. La vache ! »

Light peut même venir dans le salon en effet. Cette idée me plait.

« On fait un tour du propriétaire pour vérifier d'abord ? Après on s'occupe d'eux ? »

Ils ne sont plus entiers depuis le temps. Ce ne sera pas simple de les décrocher du sol et d'un des canapés mais à deux on pourra. Heureusement que je suis un habitué des corps. Mais Hazel ?

« Je le ferais si tu veux. »

Il y a le corps d'un enfant dans le lot. C'était préférable pour lui. C'est pas un monde pour des gamins. Pas encore. Un jour peut-être.



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Hazel Anderson
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 68
Points : 478
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Ven 14 Déc - 21:14
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's foolHazel & BeauCe n'est pas toujours facile de se retrouver face à un cadavre voir plus mais c'est encore plus difficile lorsqu'il y a des enfants. Hazel était habitué à ce genre de scène, depuis presque toujours, que ce soit en visuel où à l'écoute. Son père lui racontait des histoires sur les missions qu'il faisait et il n'omettait aucun détail. Malgré la peine et la douleur qu'elle ressentait dans le cœur à cet instant, elle restait forte et limite froide
« Non, ça ira, je t'aiderai »

Pouvait-on dire que heureusement que la vue de la pièce venait de balayer l'horreur qui c'était mis sous ses yeux quelques secondes plus tôt ? Dans ce genre de circonstance oui. La pièce était vraiment magnifique, et il semblerait que la maison tout entière pouvait l'être aussi.

Lorsque Beau lui propose de visiter elle accepte.
Tout d'abord, elle fit rentrer le cheval dedans, elle ne voulait pas qu'il lui arrive malheur si il restait dehors. Elle prit une grande nappe qui recouvrait la table et la posa sur les corps pour les cacher, elle se tourna ensuite vers Beau
« La plus grande chambre c'est pour moi »

Et avant qu'il n'ait pu réagir, elle se précipita dans les escaliers qu'elle monta deux à deux pour arriver à l'étage au dessus qui avait les mêmes teinte de blanc que le bas. Tout était décoré avec goût, épuré et très peu meublé, juste ce qu'il fallait

« Je pourrais finir ma vie ici »

Dit-elle émerveillé par le décor de la maison. Elle ouvrit une première porte, une chambre d'enfant, assez jeune, qu'elle referma aussitôt

« On va pas y toucher à celle-là c'est ... »

Elle ne pu finir mais elle savait que Beau comprendrait. Elle laissa son compagnon ouvrir une autre porte, quant-à elle elle tomba sur celle de la salle de bain et fut époustouflée par la beauté de celle-ci

Spoiler:
 

« Viens voir ! » Dit-elle en passant la tête par la porte de la pièce « Tu crois qu'il y a de l'eau ? J'ai envie d'un bon bain ! » Elle se jeta sur les robinets et les tourna. Ceux-ci émirent de drôle de bruits, n'ayant visiblement pas été servi depuis longtemps, et un fin filet d'eau arriva avant que l'eau ne jaillisse à flot, venant visiblement du fait qu'il en restait dans la tuyauterie voir même dans un puits personnel devant se trouver sous la maison ou dans le coin

Contente de voir qu'il y avait encore une source, elle se tourna vers Beau et lui sauta au cou, dans un élan de joie qu'elle ne pouvait contenir, voulant la partager avec lui
« Génial ! On va pouvoir se laver, manger, boire, se reposer et passer une nuit de repos bien mérité ! »
© Crimson Day



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
Beau Mitchells
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 137
Points : 608
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Lun 17 Déc - 11:19
Voir le profil de l'utilisateur
EVERYBODY'S FOOL

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.


 Hazel refuse que je le fasse. J’imagine qu’en militaire elle a dû en voir d’autres. Je ne suis pas macho au point d’argumenter. Je dirais quoi de toute façon ? Je suis un mâle donc à moi de le faire ? C’est ridicule.
Heureusement, la maison est dans un état surprenant et agréable. On part la visiter. Un peu comme des gamins puisqu’elle se rue dans les escaliers pour avoir la plus grande chambre. Je souris et la suis. Tant qu’il y a un lit, ça m’ira ! Arrivés en haut, nous ne sommes pas déçus.

« Ouais, c’est un bel endroit. »

Depuis quand je n’avais pas vu une maison aussi propre et belle ? Je pourrais m’extasier mais là, j’ai du mal. J’en éprouve un sentiment désagréable. Et si elle était toujours habitée en fait ? Si la famille n’avait pas réellement été tuée par le père ? Ok, je divague. Je ne vais pas plomber l’ambiance. Hazel m’indique qu’on ne touche pas à une certaine pièce. J’hoche oui de la tête, j’ai bien compris. C’est celle du petit. J’ouvre celle d’en face : une belle pièce avec un grand lit. Je n’ai pas le temps de lui dire qu’elle m’interpelle. Je m’approche et j’en reste bouche bée.

« J’espère qu’il en reste ! Mais si on a cette chance, ce sera bain à l’eau froide. Quoiqu’avec la chaleur, elle sera à température ambiante. Mieux que rien. Tu voudras que je te frotte le dos ? »

Je lui fais un clin d’œil. L’idée me tente beaucoup ceci dit. Trop heureuse d’avoir de l’eau elle me saute au cou et je pose mes mains sur ses hanches en riant.

« Commençons par sortir les corps, ensuite si tu veux, t’iras te laver et je verrais quoi nous faire à manger. »

J’ai envie de la chouchouter. Pour une fois qu’on peut se poser dans un endroit clean.

« Au fait, je crois que j’ai trouvé la plus grande chambre. Je pense qu’elle va te plaire ! »

Je me penche pour couper l’eau et glisse ma main dans la sienne pour l’emmener voir. Cette chambre a un design que j’adore.

Spoiler:
 

« Mate le dressing aussi, on va pouvoir se changer ! »

Des fringues propres, même si elles sentent le renfermé, c'est un vrai luxe ! Je pourrais raser aussi ! Ce qui m'éviterait de ressembler à Jésus. Même si je n'ai rien contre lui.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Hazel Anderson
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 68
Points : 478
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Dim 23 Déc - 14:55
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's foolHazel & BeauCa faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi excitée comme une enfant qui arriverait au réveillon de noël. Elle en oubliait même la présence de Beau et la pièce qu'il venait d'ouvrir, jusqu'à ce qu'il vienne la rejoindre dans la somptueuse salle de bain. Elle fit son effet sur le beau brun qui la trouva à son goût et apprécia plus particulièrement l'idée de prendre un bain.

Sa proposition fit sourire Hazel et pour entrer dans son jeu, elle alla même plus loin

« Si tu es sage, peut-être que je t'autoriserai à me rejoindre dedans ! Il y a de la place pour deux »
Elle lui fit un clin d'oeil. Entre eux, la cohabitation et l'entente était plutôt bonne enfant, mais, même si elle ne le montrait pas spécialement, elle trouvait l'homme qui partageait son quotidien depuis quelques jours, plutôt à son goût. L'idée de plus lui effleurait l'esprit de jour en jour et elle comptait bien lui faire savoir. Mais pour l'instant, il y avait d'autre priorité
« Et si on faisait bouillir de l'eau ? Ça peut être une idée non »
Ne perdant pas le nord, elle afficha un sourire triomphant et fini par venir avec lui pour voir la fameuse chambre.

Son regard s'écarquilla devant la pièce qui n'avait rien à voir avec les autres

« Houaou .. c'est .. étonnant et …complètement contradictoire avec le reste, mais elle est belle »

Elle entra dans la pièce, fit le tour du lit et fini par se laisser tomber dessus

« Je ne sais pas qui a eut cette idée pour la chambre mais elle me va bien »
Comme si elle avait eut le choix. Au contraire, cette idée de pouvoir dormir dans un lit, dans un si bel endroit lui faisait battre le cœur comme jamais elle ne l'avait sentie aussi fort dans sa poitrine.
Un sentiment qu'elle pensait enfoui à jamais.

Beau lui parla du dressing, elle se mit sur le coté et l'observa. Il était vraiment beau cet homme et elle en prenait encore plus conscience devant cette grande penderie qui sentait le renfermer.

Elle se leva et vint le rejoindre pour observer ce que la grande armoire murale comportait. Elle toucha les tissus et inclina la tête, effleurant les robes de ses doigts

« A ton avis, ils faisaient quoi dans la vie ces gens ? Ils devaient avoir une bonne situation quand on voit toute cette beauté. »
Elle englobait la maison, les meubles, la déco, les vêtements.
Machinalement et parce qu'elle se sentait détendue et sereine, elle posa sa tête contre l'épaule de Beau et passa ses bras autour de sa taille, se blottissant tout contre lui

« Il faut qu'on aille virer les corps avant que ça commence à sentir mauvais ... »
Elle n'avait pas envie, mais ce n'est pas l'envie qui allait les faire se bouger, c'est autre chose.

Pendant que eux deux se trouvaient en haut, Light était dans le salon, il découvrait la maison, et l'espace qui lui était réservé. Mais il n'était pas seul

Deux hommes qui se trouvaient déjà dans la maison, sortirent de la réserve, les mains pleines de victuailles

-Hey ! Qu'est-ce que tu fous là toi ? T'es rentré comment ?
Les deux gars se regardent, puis regardent la pièce, puis le cheval
-Pourtant la porte était fermé... c'est toi qui a couvert les corps ?

-Bah non, j'étais avec toi …

Comprenant qu'ils n'étaient plus seuls, ils firent tomber ce qu'ils avaient dans les mains et sortirent leurs armes pour commencer à faire le tour de la maison.
© Crimson Day



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
Beau Mitchells
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 137
Points : 608
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Jeu 27 Déc - 22:42
Voir le profil de l'utilisateur
EVERYBODY'S FOOL

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.



« Attention, je pourrais te prendre au mot. Je suis toujours très sage. »

Je lui adresse mon sourire charmeur. Est-ce qu'on flirte, là ? J'espère bien. Hazel me plait. Et pas parce que je n'ai croisé que peu de femmes depuis que tout est sens dessus dessous. Ses yeux verts pétillants, ses cheveux noirs comme la nuit, sa jolie peau diaphane, son grain de beauté... Ok, je m'emballe. Faire bouillir de l'eau. J'approuve d'un signe de tête. Chaque chose en son temps !
J'ouvre une autre porte et la vache ! Différent style mais canon aussi ! J'aurais aimé avoir le même décorateur, sérieux. J'appelle Hazel pour lui faire découvrir.

« A moi aussi, elle est apaisante, cosy. Peut-être pour ça qu'ils n'ont pas gardé le style trop froid des autres pièces. »

En même temps on s'en fou. Je lui parle du dressing et là, je sens son regard sur moi. La vache, ça me file des frissons partout. Elle me rejoint et franchement si on n'était pas crado, je lui aurais fait l'amour sur ces robes certainement hors de prix.

« Je sais pas mais un métier qui rapporte. Peut-être chirurgiens ! »

Le côté blanc et hyper carré du salon, ça peut. Cette envie que tout soit beau, parfait. Comme le choix de se foutre en l'air, faire les choses "bien". Ensemble. En tout cas ils s'aimaient très fort.
Elle pose la tête sur mon épaule, un bras autour de ma taille et je glisse le mien autour d'elle pour la tenir bien contre moi. Mon menton sur son crâne. Un câlin.
Les corps ?

« Ok. Allons y. »

Je retire mon bras à regret pour la retenir l'instant suivant. Je pose un doigt sur ses lèvres. Light a hennit d'une façon que je connais bien.

« Il y a quelqu'un dans la maison. »

Je suis tendu. J'ai peur pour Light. Nous aussi mais on a plus de chance que lui. Je prends la main d'Hazel pour aller aux escaliers et essayer de voir ce qu'il se passe en bas. On entend deux voix, des mecs qui discutent. Ils parlent de fouiller pour trouver qui est venu squatter. Je suis soulagé qu'ils ne s'en soient pas pris à Light de suite. Je murmure à Hazel :

« C'est mieux que j'aille les occuper, t'as plus de chance avec ton arme à feu. »

Elle approuve. Je regarde les escaliers, puis je me tourne vers elle et lui vole un smack avant de descendre comme si de rien. Ils ne me calculent que quand j'arrive en bas, me mettant en joug. Je lève les mains direct.

« Ouah, tirez pas ! J'suis pas armé ! »

Ils me regardent comme si j'étais taré. Je tourne sur moi même pour leur prouver.

« Faut être con pour sortir sans arme. »

Je vois que ça le fait rire. Je demande si je peux baisser les bras. Ils refusent.

« tu fais quoi chez nous ? »

« Toutes mes excuses, je ne savais pas que c'était habité. Vous avez songé à faire le ménage parce que franchement ça pue. »

Tout doucement je me déplace. Pas trop vite pour ne pas les alerter, mais assez pour quitter la zone escaliers et qu'ils tournent le dos à Hazel. Là je me lance dans un speech avec une histoire à dormir debout, je parle de mon cheval, de mésaventures, de chiens enragés, je fais de grands gestes, je parle de bouffe comme si j'en avais beaucoup. J'ai bien réussi à capter leur attention, même à les faire rire en me faisant passer pour un con.

« Allez, on peut s'entendre. J'ai un peu de rhum, je cherche juste un coin pour passer la nuit. »


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Hazel Anderson
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 68
Points : 478
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Mer 9 Jan - 17:58
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's foolHazel & BeauHazel se demanda si Beau avait eut la même vie lorsqu'il était lui aussi un chirurgien, car il l'avait été, et si pour lui cette famille est aisée car l'un ou l'autre avait le même travaille c'est peut-être que lui aussi il avait eut une vie identique. Il se retrouvait sûrement dans cet élément.

Elle ne lui posa pas la question, se contentant juste de le regarder pour essayer de deviner par elle-même et l'imaginer dans cette vie autre lorsqu'ils avaient une vie correct sans toute cette merde. Elle c'était blottie contre lui, profitant juste du silence de la maison et de l'instant présent. Peut-être aurait-elle dû être plus vigilante, comme elle l'était avant. Elle avait fait l'erreur de se laisser emporter par l'ivresse de cette découverte.

Elle s'était laissé tenté pour aller plus loin, avec lui, dans ce lit, mais les voix qu'ils entendirent les ramenèrent sur terre. Surtout elle qui s'en voulu de tant de négligence. Un frisson d'effroi parcouru son corps lorsque Beau la regarda, et l'intima de ne pas faire de bruit en posant son index sur ses lèvres. Elle pensa à Light qui était resté au salon. Son corps se mit à trembler de nervosité et de terreur. Elle ressentait de nouveau ces sensations comme lorsqu'elle était militaire et que le danger était là autour d'elle. Comme ces derniers jours lorsqu'elle se trouvait dans la nature entouré de tout les dangers. Mais là c'était différent, c'était pire. Un relâchement qui lui vaudrait une perte, voir deux, voir trois.

Beau se propose pour y aller, machinalement elle opine de la tête, ce ne serait pas le moment de batailler. Lorsqu'il se tourne, elle se prépare à prendre son arme, mais très vite, il revient pour lui voler un baiser et son cœur bat plus vite, plus fort. Elle aurait voulu le retenir mais elle ne peut que le regarder aller se jeter dans la gueule du loup.

Il lui faut une idée et vite !

D'abord elle écoute si des coups de feux sont tirés, mais rien, Beau arrive à les embobinés avec des paroles que seul lui sait faire.
Maintenant, le tout est d'y aller et de ne pas faire de blesser ni de mort, enfin pas de son coté, les autres elle se fera un plaisir de les détruire si cela venait à être nécessaire.

Une idée germa dans son esprit et elle partie devant la grande penderie. Pendant que Beau occupait les hommes qui se trouvaient en bas, elle chercha une tenue qui pourrait détourner l'attention de ses hommes et elle trouva facilement ce qu'elle voulait.

L'avantage était que la femme qui occupait cette maison et elle avait le même gabarit, donc elle trouverait facilement de quoi s'habiller le temps qu'elle resterait dans cette maison.



Ainsi affublé, et il fallait dire qu'elle n'en avait pas vraiment l'habitude, elle rangea son arme dans son bas, au niveau de la cuisse arrière. Les hommes seraient trop occupé à la reluquer pour s'apercevoir qu'elle serait armé.
Après avoir enfilé une veste et ébouriffé ses cheveux, elle entreprit de descendre lascivement les escaliers, de façon à capter l'attention de tout le monde.

« Alors chéri .. tu ne m'avais pas dit que tu avais invité des copains pour notre partie de jambes en l'air … »

Elle s'adressait bien sûr à Beau, et tout en s'avançant, elle tourna autour de lui, si il voulait prendre l'arme il en avait la possibilité.

« Oh putain ! »

Fit l'un les yeux sorties de leur orbite tandis que l'autre n'arrivait pas à sortir un mot, la contemplant de haut en bas
Hazel se colla contre Beau, posa ses lèvres sur sa joue poilu et sortant sa langue, elle glissa celle-ci jusqu'à son lobe d'oreille qu'elle mordilla

« Tu m'présente pas tes copains ? C'est des bons coup au moins ? »

Elle avisa ensuite les armes qu'ils tenaient en main et paru s'en offenser

« Oh .. pourquoi ses armes messieurs, croyez vous vraiment que je suis armée ? »


Elle ouvrit sa veste dévoilant ainsi la totalité de sa petite tenue et laissant les deux hommes sans voix.
Bien sûr, ils ne pouvaient voir l'arrière de sa cuisse.
© Crimson Day



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
Beau Mitchells
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 137
Points : 608
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Dim 13 Jan - 22:12
Voir le profil de l'utilisateur
EVERYBODY'S FOOL

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.



Je quitte Hazel à regret mais il le faut. Je ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose, ni à Light. Mon petit jeu pour endormir les mecs fonctionne. Ils ne se méfient pas de moi et ne cherchent pas de suite à savoir s'il y a quelqu'un d'autre avec moi. Ils se foutent de moi, me prenant pour un abruti et ça me va très bien. S'ils savaient !

Alors que je leur sers à boire, Hazel apparaît. Sur le coup je panique un peu car j'ai peur de leur réaction mais quand je la vois, moi aussi je reste bouche bée. Elle est magnifique. Pas juste sexy. Elle est parfaite. Je me ressaisis.

« En fait on est chez eux ma puce. Je leur ai proposé un verre mais on peut faire plus. »

Même pas en rêve !

« Ah ouais, ça me tente bien. B'soir ma belle. »

Je sers les dents. Le second se masse les bourses. Je me sens possessif et j'ai envie de les éclater d'un coup.

« Amusons nous oui ! »

Ils rangent leurs armes, tellement surs d'eux et idiots. Pauvres cons qui ont le cerveau dans le cale-but ! Ils s'en frottent les mains. Elle s'approche d'une démarche féline. Elle m'hypnotise moi aussi. La vache !

« Allez, un verre d'abord ! »

Ils se tournent vers moi. Hazel en profite. Elle sort son arme et fait feu. Ils n'ont pas le temps de réagir et ressortir leur arme. Même moi qui m'y attendais je suis surpris. Je me suis figé au premier tir, renversant un peu de liquide. Du sang a giclé sur elle et sur moi. Je me fiche des deux mecs. Dès qu'ils ont posé leurs yeux sur elle je voulais qu'ils crèvent.



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Hazel Anderson
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 68
Points : 478
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Dim 20 Jan - 16:39
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's foolHazel & BeauCe petit jeu de séductrice lui plaisait bien plus qu'elle ne l'aurait cru. En fait, c'est le regard de Beau posé sur elle qui l'électrisait le plus. Elle sentait le désir l'envahir et des idées remplit de sensualité s'immisçaient dans son esprit. À ce moment là elle était mi femme, mi militaire. Joueuse mais surtout salvatrice, elle gardait son sang froid, se disant que après tout, un homme reste un homme, avec des envies crus et cruelles. Si elle parvenait à les désorientés, elle aurait réussi à les sauver.

Et son petit jeu fonctionnait à merveille, même Beau suivait sa direction. Elle ne savait pas trop ce qui l'avait en tête mais elle espérait bien qu'il ne risquerait pas a vie pour elle.

« Oh .. nous sommes chez eux ? » Lui dit-elle toujours accrochée à lui, son corps à demi nu lové contre lui. Elle regarda les hommes qui la fixait comme des charognards qu'ils étaient. Ils secouèrent la tête pour approuver les dires de Beau « Et eux ? » demanda-t-elle en montrant les corps sous les plaids qu'elle avait couvert quelques minutes plus tôt « Ils sont quoi ? »
-Oh eux .. en fait la maison était à eux, maintenant elle est à nous
-Ouais c'est ça ! On a dit au paternel de tuer sa femmes et ses enfants et de ce tuer après sinon on les violait sous ses yeux.

Il rit, mais Hazel elle se rembruni en les regardant se foutre des corps et de voir à quel point la vie d'une famille n'avait plus aucune valeur. Esquissant un sourire en coin qui ressemblait plus à un rictus malsain qu'à un sourire poli, elle sortie son arme à une vitesse telle que même Beau fut surpris. Une balle dans chaque tête, et ils tombèrent au sol, Light henni et se hissa sur ses sabots arrières apeuré par les détonations de l'arme à feu. Du sang gicla sur elle, sur Beau, au sol. Son cœur battait si fort, sa respiration était saccadé, elle ne sentait pas les larmes couler sur ses joues de colère et de haine face à ses monstres qui gisaient sur le sol, mort.

Hazel se tourna vers Beau et ses yeux verts remplis de colère rencontrèrent les siens aussi bleu que l'océan. L'adrénaline coulait dans ses veines, elle l'attrapa par la nuque et posa sa bouche sur la sienne. Sa langue se glissa entre ses lèvres, elle avait besoin de lui pour éteindre cette colère et cette rage qui la consumait, mais aussi se désir qu'elle avait de lui. Elle était passionné et fiévreuse, elle le déshabillait sans lui laisser le temps de protester ou de réagir. Elle murmura contre ses lèvres

« Prends moi .. maintenant s'il te plaît ! »

Une supplique qu'il ne pouvait refuser alors qu'elle l'entraînait vers les escaliers pour rejoindre l'étage, où n'importe quelle pièce qui leur tomberait sous la main. Ses mains fébriles parcouraient son corps qui se dénudait, son dos, ses fesses, son sexe qui se durcissait contre sa main et la toile de son pantalon.

© Crimson Day



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
Beau Mitchells
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 137
Points : 608
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Lun 28 Jan - 21:50
Voir le profil de l'utilisateur
EVERYBODY'S FOOL

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.


Je prends sur moi pour jouer la comédie. Hazel est douée pour ça elle aussi. Les deux abrutis y croient. En plus ils nous avouent le crime qu'ils ont commis ici. J'ai envie qu'ils crèvent. Alors quand la belle brune passe à l'action, je suis soulagé. Ils finissent plus en douceur que ce qu'ils méritent mais au moins c'est plié.
Quand c'est terminé, elle se tourne vers moi. Nos regards s'accrochent l'un à l'autre. J'ai le torse qui se soulève plus vite au rythme de ma respiration saccadée. Soudain elle m'attrape par la nuque et m'embrasse. ça n'a rien à voir avec le chaste baiser que je lui volé. J'ouvre la bouche, nos langues se caressent, c'est passionné. Je la prends par les hanches pour la coller contre moi. Elle m'ôte mes vêtements, je ne fais rien pour la retenir. Ma respiration ne va pas se calmer. J'ai envie d'elle. La prendre. Je ne réponds pas, je la suis à l'étage tout en l'embrassant et lui dégrafant sous soutien gorge. Ses seins libérés, ses tétons pointent contre mon torse, ce qui m'excite encore plus. Déjà que c'est douloureux tellement je le suis.
On entre dans la première pièce sans regarder, c'est une chambre ça tombe bien. On but contre une commode, je vire ce qu'il y a dessus d'un revers de la main puis la soulève pour l'asseoir dessus. Je colle mon bassin contre le sien et l'embrasse dans le cou. Je descends vers sa poitrine, passant ma langue autour de ses mamelons, sur ses tétons que je suce alors doucement. Mes mains libres s'aventurent vers l'intérieur de ses cuisses à la découverte de son minou. Je le caresse d'abord par dessus le tissu. Il est humide, je glisse mes doigts en dessous...




code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Hazel Anderson
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 68
Points : 478
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Lun 11 Fév - 9:21
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's foolHazel & BeauA ce moment là elle ne se reconnu pas. Hazel n'était pas ce genre de femme volage et attirée que par le sexe. Pourtant, elle sentait au fond d'elle un mal-être dû au fait d'avoir tuer ces deux hommes qui le méritaient clairement par leurs actes monstrueux. Et elle ne savait pas comment apaisé son corps et son âme meurtri par son acte. Seul la présence de Beau pouvait éteindre cette douleur.

Des morts elle en avait vu, elle-même avait tué mais chaque acte était différent, il y avait une réflexion, là elle n'avait pas réfléchi. S'en voulait-elle ? Peut-être un peu.
Beau répondit à sa fougue de la même manière. Elle en fut soulagée, elle aurait eut peur d'être rejeté. À moitié nue dans ses bras, elle se lovait avec une forte pression contre son corps, cherchant par ce geste à ne faire qu'un avec le beau brun. Chaque caresse de sa part lui valait des petits gémissements de plaisir, des grognement d'impatience et des caresses suggestives de son envie de lui.
Les doigts de Beau caressant son point sensible lui firent pousser un petit cri de plaisir, elle accentua les gestes de son bassin pour que le contact soit plus profond. Sa bouche ne cessait de savourer la sienne, se délectant de lui, de sa bouche, de sa langue.
Très vite elle se retrouva nue, il ne lui restait plus grand chose à enlever vu le peu de vêtement qu'elle portait. Sa seule envie était qu'il la possède, elle passa sa main entre les jambes de son partenaire et commença à le caresser à travers le pantalon, avant de lui dégrafer et de sortir son membre accentuant pleinement la caresse sentant qu'il réagissait sous sa main.

N'en pouvant plus d'attendre, elle l'entraîna dans la chambre et se laissa tomber sur le lit, ne portant sur elle à présent que ses chaussures à talons elle attendit que Beau se déshabille et vienne sur elle avec un regard appréciateur sur les gestes qu'il faisait.

© Crimson Day



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: