/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Flashback Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Un plan simple [juillet 2015]
avatar
FURY ROAD
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 54
Points : 232
Date d'inscription : 25/12/2018
Localisation : DARK DOME
Sam 29 Déc - 21:14
Voir le profil de l'utilisateur

Un plan simple...
C'est ce que lui avait dit Moateng.
Moateng c'est son sparring partner et ami depuis des années. Un Black d'Australie, un vrai. Mauvais lutteur mais bon frappeur. Un galérien de thune comme lui mais en pire. C'est surement ce qui l'a poussé à préparer ce coup. Un plan simple qu'il disait. Braquer un échange de drogue contre argent de dealers qu'il surveillait depuis des mois. Ils n'étaient pas nombreux et ne semblaient pas armés. Coin tranquille et aucun risque que ces types aillent porter plainte pour vol. Rien que ce plan... Taylor Pears était contre.



Criiiiiiiii Font les pneus lors du dérapage sur l’asphalte de rue de sortie de ville !
Aaaarg Fait Ludo en serrant son bide là ou il avait reçu une balle de la police !


Ludo c'est le p'tit jeune de l'équipe. Un ami lui aussi. Un de ses premiers Fan, son plus grand Fan depuis qu'il était passé Pro. Les soirs de combat c'est celui qui tient le seau d'eau, la serviette, le protège-dents supplémentaire. Un galérien de thune aussi. Moateng l'a convaincu avant Taylor. Une des raisons pour laquelle Taylor a accepté ce plan simple. Mais pour l'instant il souffre le martyre avec une balle dans le buffet.


Ils sont pas contents derrière. Les Flics ont mis le paquet.
Le plan simple était parti en couille, en sucette totale. Ce n'était pas les trafiquants le problème mais les Flics en planque venus les coffrer. C'était le cheveux dans la soupe, le truc pas prévu. C'est vraiment pas de bol. Mais lui, Taylor, attendait au volant d'une voiture volée à deux rues de là. Une voiture volée par Sophie. Sophie c'est une Fan aussi, une ex également... la sœur de Ludo. Elle aussi une galérienne de thune.
De magnifiques yeux verts.



C'est bien le problème pour ne pas refuser le plan de Moateng. Voler des trafiquants, pas d'arme, voiture puissante volée... il ne devait pas y avoir une seule balle tirée. Saut que lorsque la Police a débarqué pour coffrer tout le monde, Ludo a tiré par panique et sa sœur a fait de même en voyant son frère recevoir une balle en retour. Moateng les a imité pour les sortir de là en traînant sac de came et le p'tit jeune. Sophie traînait la thune liquide et tirait en se repliant. Voila comment tout ce beau petit monde se retrouve dans la voiture volée que pilote Taylor, masqué lui aussi pour l'occasion.

Moateng: - Vas-y poto mets la gomme, décolle, encule les ces bouffons !
Ludo: - Aaah aaarg... j'vais crever (Pleures) J'vais crever putain...
Sophie: - Ta gueule Ludo, ta gueule tu vas pas crever tu m'entends !? J't'interdis de crever.


Le chauffeur ne dit rien, il se concentre sur la route.
La voila dégagée maintenant cette route. Les Flics ne les rattraperont pas. Taylor les distance.

Moateng: - Putain j'y crois pas on leur a mis à l'envers ah ah !
Ludo: - Aaaaah merde, j'ai mal... j'ai trop mal, j'sens que j'crève là.
Sophie: - Faut qu'on trouve un toubib pour mon frère. Il perd trop d'sang.

- On a un problème.

Moateng: - Ouais, on va trouver un véto Sophie, t’inquiète Ty va en trouver un.
Ludo: - Naaan... pas un boucher les mecs, j'veux pas crever... aaaarg
Sophie: - Il souffre trop là, laisse lui prendre de la came Moa.

- ON A UN PROBLÈME OH !

Le problème qu'il voit Taylor... c'est une fichue voiture aussi puissante que celle qu'il pilote.
La police Fédérale d'Australie... bien mieux équipée que celle de la ville.
Ce n'était pas un problème mais un GROS problème.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 26
Emploi : Constable First Class
Messages : 18
Points : 55
Date d'inscription : 26/12/2018
Localisation : Dark Dôme
Ven 4 Jan - 13:50
Voir le profil de l'utilisateur
Bureau de police...


Alex Budrow: Flores! FLORES!!

Une voix qu'elle reconnaîtrait entre mille... Son rayon de soleil de la journée.

- QUOI?! Je t'ai déjà dis de pas m'appeler comme ça!

Elora répond à Alex de l'autre bout du bureau. Faussement énervée. Mais cette voix la fait toujours sourire...

Alex: Haha! Allez! Boudes pas!

Il arrive vers elle et passe dans son dos pour la prendre dans ses bras et poser la tête sur son épaule. Elle lui répond en posant sa tête sur la sienne et en fermant les yeux.

- Je boude pas...


Il l'embrasse dans les cheveux en la berçant un peu.


Alex: - Ah ouais ? Tu boudes pas? Alors pourquoi tu râles à chaque fois que je t'appelle Flores? C'est pas ton nom?

Elle tourne son visage vers lui et passe son regard de ses lèvres à ses yeux en se mordant les lèvres. Très amusée par cette petite mascarade elle lui répond joueuse.

- C'est bien mon nom... pour l'instant... mais! Il n'y a que mes collègues qui m'appellent comme ça!

Alex: - Et je suis pas ton collègue moi??

Elle rit doucement.

- T'es bête... T'es mon collègue et bien plus encore.. Donc! TU as l'immense privilège de m'appeler Elora!

Il lui caresse les mains, les doigts avant de se stopper net. Il la retourne vers lui pour lui faire face. Prend ses mains dans les siennes et inspecte ses doigts à la recherche de quelque chose. Il remonte son regard dans celui de la jeune femme, assez inquiet.

Alex: - ta bague? Elle est où?

Elle le regarde surprise, elle ne s'attendait pas à ça aujourd'hui...


- Ma bague? Mais je vais pas la porter en service! Manquerait plus que ça me gêne ou que je la perde!

Il la prend dans ses bras et met la tête d'Elora contre son torse. Elle soupire de plaisir d'être contre lui.

Alex: - Oui je sais... mais dès que je te vois sans... j'ai peur que tu me quittes..

A cette énoncé la jeune femme part d'un grand rire, se dégage de lui et lui met une tape derrière la tête.

- Haha! Mais t'es VRAIMENT bête! Bien sur que non je vais pas te quitter.

Elle l'embrasse à pleine bouche.


Se dégageant un peu elle pose son front sur le sien, les mains derrière sa nuque.


- Jamais... Jusqu'à ce que la mort nous sépare...

Instant amoureux coupé net par son émetteur récepteur qui parle tout seul dans sa veste. Tous deux regardent cette veste un instant et Elora fonce dessus.
Elle l'attrape et en sort la source du bruit.


Policier: - kshhh... A toutes les unités besoin de renforts sur Mount Baker Road. Suspect se dirigeant vers le désert.

Alex: - C'est pas la mission dont tu t'occupais ça?

Elle se retourne vers lui un peu décontenancé.

-(Pour Alex) Bah oui... ça devait être seulement de la surveillance...
(Pour le policier) Ici agent Flores, bien reçu, agents Flores et Budrow en route, prenons en chasse les suspects! Terminé.

Alex: - Comment ça agent Budrow??

Elle enfile sa veste, prend les clefs de sa voiture et son émetteur/récepteur. Elle jette un coup d’œil à Alex.

- Allez dépêches toi!!

Ils courent tous les deux jusqu'à la voiture d'Elora.

- Attaches ta ceinture.

Et elle démarre sur les chapeaux de roue en sortant du parking et s'élance dans la circulation en allumant les gyrophares de la voiture.
Le temps du trajet elle communique avec les policiers sur place qui lui donnent des indications sur les circonstances, le lieu, la voiture...
Elle fini par voir la voiture au loin sur la M1.

Pas mal se dit elle... mais je peux peut-être faire mieux...[/i]

- Putain de merde! Je comprend pourquoi ils peuvent pas se débrouiller tous seuls! T'as vu le monstre en face? Chéri, charge mon arme s'il te plait, je vais essayer de les rattraper...

Alex la regarde faire et n'ose pas lui parler tant elle est concentrée sur la route. Elle a cette petite moue mignonne quand elle se focalise sur quelque chose. Cette même moue qu'elle a quand elle cherche l'endroit ou le traiteur parfait pour leur mariage. Il lui sourit tendrement et s’exécute, il en fait de même pour son arme.

Elle se rapproche de plus en plus, il peut voir un sourire se former sur ses lèvres, elle aime la conduite et elle aime la course. Elle peut être deux personnes, au volant rien ne peut l’arrêter alors qu'elle est si douce quand elle pose un pied par terre.


Alex: - Elo! Essaie de t'approcher au plus près, tu stabilises la voiture et je vais sortir pour tirer dans les pneus!

Un pied sur l'accélérateur elle entend presque seulement " plus près" et elle y va franchement en essayant de ne plus bouger avec la vitesse et la ligne inégale de la route. Puis c'est pas comme si en face ils voulaient rester sage pour se faire tirer dessus...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 54
Points : 232
Date d'inscription : 25/12/2018
Localisation : DARK DOME
Dim 6 Jan - 5:28
Voir le profil de l'utilisateur
Route M1 en approche...
Il y a une tonne de choses qui se passe dans la tête du sportif professionnel. En premier lieu sa propre vie qu'il risque de perdre. La seconde celles de ses amis. En troisième position vient son possible arrêt de carrière s'il venait à se faire arrêter. Ce n'est qu'en quatrième position qu'il a envie de coller son poing dans la gueule de Moateng pour son "plan simple" ! Merde quoi, il était devenu complice de crime en l'espace de quelques minutes ! Enfoiré !


- Moa putain, il s'est passé quoi là bas ? Pourquoi y'a autant de flics et pourquoi Ludo est blessé ?

Moateng passe du soulagement à l’inquiétude en voyant un des véhicules de Police allant plus vite que les autres. Il arrête pas de se retourner tout en répondant.

Moateng: " - J'sais pas mec... les trafiquants on les a bien braqué comme prévu et on a pris leur thune et leur came. C'est juste ce qui a suivi... les flics étaient en planque et ont déboulé de partout. Ludo a ouvert le feu pour qu'on s'fraye un passage pour rejoindre Sophie postée à l'angle de la rue. "

Sophie: " - Moi j'ai tiré sur celui qui a flingué mon frère MERDE ! "

Ludo: " - Aaaah araarg... ils étaient partout... ils me visaient... j'ai tiré au hasard. "

Moateng: " - Ouais merde, on avait pas l'choix. Moi j'ai mitraillé vers eux lorsque Sophie a traîné son frère au sol. "

Voila ce que c'est des amateurs. Ces quatre là n'étaient pas des professionnels du crime organisé. Suffisait d'un grain de sable dans le rouage pour que ça parte en couilles. Malheureusement il y était jusqu'au cou lui aussi. Tout allait vite dans sa tête et se doute bien que derrière, ils ne lâcherons pas l'affaire après s'être fait tirer dessus... et encore pire s'ils avaient eu des pertes.

Taylor regarde la route qui s'offre à lui... puis regarde dans le rétro la voiture Fédérale qui progresse de plus en plus. C'est une question de secondes, d'une minute pour prendre une décision. Il connait cette route et sait qu'après ce long virage et verdure c'est une quasi ligne droite en plein désert.


- Ecoutez moi bien maintenant. Je vais vous dire quoi faire. Ne posez pas de question et faites le.
Moa, Sophie... dès qu'on sera dans le virage je vais ralentir et vous sortirez de la voiture avec les sacs. Vous filez au plus vite sous les arbres et vous enterrez tout ce qui vous relie au braquage. Même les gants, y'a de la poudre dessus. Vous marcherez tout le reste de la journée à l’opposé et vous reviendrez déterrer cela que dans un mois. Compris ?


Moateng: " - Putain mec et toi ? "
Sophie: " - Et Ludo, pourquoi il vient pas ? "

- J'ai demandé de pas discuter ! Ludo ne peut pas suivre dans son état et moi je les attire ailleurs. Ce virage est votre seule chance de filer sans vous faire poursuivre. C'est maintenant !

Le virage arrive, Taylor freine comme il faut pour ne pas laisser de traces sur le bitume. Sophie et Moateng ne cherchent pas plus loin... ils sortent et cavalent s'engouffrer dans la nature. Sans un adieu, Taylor repart en trombe. Juste derrière ils seront bien trop contents de les avoir rattrapé... sans deviner la dernière entourloupe à la sauce sacrifice.

BAM BAM !

Ca tire derrière. Le conducteur masqué fait de son mieux pour zigzaguer sans perdre de vitesse. C'était jouable s'il y avait un complice qui pouvait riposter... mais là il n'y a qu'un gars à l'arrière en train de perdre son sang sur la banquette. Les deux Fédéraux en course poursuite ne savent pas le nombre de braqueurs... tout comme la police de la ville.

BAM !

Ca tire encore.
Ils ont l'autorisation de flinguer à vue puisqu'ils viennent d'apprendre par radio qu'un policier est décédé et qu'un autre est entre la vie et la mort à l’hôpital. On ne fait pas de cadeau aux tueurs de flics.


Pshiiiiiiii

Ca c'est un pneu qui vient de crever. C'est fichu !
Taylor regarde partout à la recherche d'un lieu de repli. Il n'y a que la station service au loin, très loin. Trop loin pour y arriver avec des tirs. Reste qu'à couper en dehors de la route et tenter une cavale à pieds rejoindre cette station service pour voler un véhicule ou prendre en otage des gens. Que faire avec Ludo qui a une balle dans le ventre ? Lui demander de se sacrifier à son tour ? L'Australien n'est pas de ce genre.


- Tiens toi bien Ludo... j'vais couper par le désert !

Virage soudain, la voiture poursuivie coupe en plein désert... allant encore moins vite. Le pneu touché perd petit à petit du caoutchouc. Ils n'iront plus trop loin. La voiture roule encore à basse vitesse dans un nuage de poussière, le conducteur baisse la tête lorsque des balles arrivent sur la carlingue. Lorsque la voiture se prend un creux et n'avance plus, Taylor quitte son poste du coté couvert en restant accroupi... et va ouvrir la porte arrière pour extirper Ludo. Tout en agissant il remarque la Kalachnikov laissée par Moateng et s'en empare pour mitrailler au hasard au dessus du capot afin de ralentir les Fédéraux.


KLAaashKlaKlaKla !

Les cartouches défilent devant le percuteur à vitesse grand V et les douilles s’éjectent tout aussi vite !
Le conducteur choppe d'un bras son complice blessé et le traîne vers la station service tout en restant couvert par la voiture abandonnée. Malheureusement c'est trop loin, ils se feront flinguer avant d'y arriver... il ne restait qu'une grange abandonnée d'accessible. Les deux masqués s'y dirigent.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 26
Emploi : Constable First Class
Messages : 18
Points : 55
Date d'inscription : 26/12/2018
Localisation : Dark Dôme
Mar 8 Jan - 20:19
Voir le profil de l'utilisateur
Elle tient la route. La voiture bouge à peine et Alex commence à ouvrir la fenêtre...[/i]

Policier: -Kshhh...

-Attends Alex.

Policier: Agent Flores... Agent Monroe au sol. Agent Matheson....kshhh

Elle crie dans la radio de la voiture.


-AGENT MATHESON QUOI?!


Policier: Delta Charlie Delta...

- Putain!!! Alex! Ils ont buté Jim!

Ça ne pouvait pas être pire. Une fuite de deux complices c'est une chose, un agent à terre s'en est une autre mais un des leurs mort??? Ils allaient manger la poussière...

- Alex je compte sur toi, fais les moi chavirer.

Elle utilise toute sa rage pour se concentrer sur la route et donner à son fiancé l'occasion de ne pas les manquer. Alex se place à la fenêtre de la voiture et met en joue les pneus de la voiture. Et il tire encore et encore avant d'arriver à faire crever un pneu.
La voiture cahote un peu et le conducteur tente une échappée vers le désert.


-Ils vont pas s'en tirer comme ça.
Rassis toi je les suis!


Elle donne un grand coup de volant et s’engouffre dans le désert à leur suite.
Elora accélère à fond pour les rejoindre. Avec un pneu dans cet état ils n'iront pas loin...Elle fait signe à Alex qu'il peut recommencer à tirer.


- Alex c'est bon. Saignes les pour Jim et Mike.

Alex: - le pneu c'est une chose mais t'es sûre pour le reste?

- Oui je te dis! C'est MA mission. Ils ont tiré une fois! A mon tour!

Il ne dit plus rien et les met eux en joue cette fois. Il tire encore mais n'arrive pas à percer la voiture, à deux doigts de briser les fenêtres la voiture roule dans une crevasse et s’immobilise.
Elora avait prit beaucoup de terrain. Elle s’arrête net et prend son arme dans le vide poche.


- On sort. Derrière les portières.

Ils s’exécutent tous les deux et recommence à tirer. Elora essaie de les avoir aux pieds en s'accroupissant quand elle entend les tirs de kalach vers le haut. Chier ils sont armés...

Quand le bruit s’arrête elle voit du mouvement derrière la voiture des fuyards. Ils se dirigent vers la grange.
Elle regarde Alex et ils se comprennent sans se parler. Direction la grange au pas de course pour eux aussi.

Elle a pu voir qu’ils étaient deux. Un des gars a un poids mort à trainer. Ils s’elancent vers eux. Comment ils ont fait pour aller aussi vite? Un homme blessé c’est inutile. Ils essaient de sauver leur peau mais très peu pour Elora!

Porte de la grange, arme chargée, en place. Ils sont dos chacun aux extrémités de la porte. Elora est la première qui s’élance dans l’inconnu en aillant d’abord passé la tête.
Plus aucun bruit, elle se cache derrière une machine, un signe de tête et Alex la rejoint. Quelques signes s’echangent et ils prennent des directions opposées pour couvrir toute la grange. Ils n’iront pas très loin la seule sortie c’est la porte d’entrée, sinon le toit... s’ils sont Spiderman...

Elle progresse discrètement. Plus aucune vue sur son homme. De machines en véhicules en bottes de foin elle avance. Elle est presque a l’opposé de l’entrée qu’elle entend des coups de feu. Surprise elle relève la tête les yeux grands ouverts. C’est pas le son du pistolet d’Alex....


Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 54
Points : 232
Date d'inscription : 25/12/2018
Localisation : DARK DOME
Ven 11 Jan - 5:38
Voir le profil de l'utilisateur

Dès la double porte de la grange passée...
Taylor lâche Ludo au sol et se retourne à couvert pour tirer sur les poursuivants.
C'étaient vraiment des bleus de courir comme ça à découvert. Soit ils étaient stupides ou drogués ! C'est ce qu'il pense lorsqu'il les vise avec la Kalachnikov US132 sans crosse venue des US, une arme de guerre à rafales qui tire du 7.62 et passera leurs petits gilets pare-balles.
Sauf que... le combattant MMA n'a jamais tiré sur un Homme.
La chasse oui, animale. Ceux d'en face étaient bien plus criminels que lui. Lui non. Pourtant ils sont bien là pour le tuer, les tirs juste avant l'ont prouvé, ils tiraient pour tuer. Malgré cela Taylor, toujours masqué, vise les jambes et appuie sur la gâchette !


Clic

Chargeur vide.
Ce con de Moateng a laissé cette arme mais a gardé les autres chargeurs. Comme son pote ne l'avait pas utilisé avant, il ne savait pas combien de balles il restait.


- Meeeerde...

Il retourne dans la grange et traîne Ludo vers le fond ou se trouve plusieurs box à bestiaux et dépose son ami au sol avant de regarder les lieux datant d'un autre âge. On pouvait arracher les planches du bas et tenter de passer par derrière.

Ludo: " - Aaaaah... Ty, je souffre trop... vas-y tire toi poto... laisse moi là... j'vais me rendre et ils m'emmèneront à l’hôpital. Vaut mieux la prison que... la mort. "

Il était clair qu'il ne pouvait pas aller plus loin dans son état. Taylor craignait que les autres déboulent et se mettent à tirer direct. Valait mieux qu'il n'ait plus d'arme en main.

- T'es certain Ludo ? Passe moi ton arme alors, moi je vais filer par derrière.

Pears balance le fusil-mitrailleur dans la paille et tend la main vers Ludo.
Mais... derrière, les rambo étoilés n'ont pas couvert les accès et attendu les renforts. Les cowboys d'Australie ont foncé comme dans un mauvais film B, la brute est déjà là en train de viser pour tuer. Ludo au sol qui tendait l'arme a pour réflexe de tirer sur celui qui visait son champion d'ami.


BAM-BAM !

Une seule balle de chaque coté.
Le flic se la ramasse dans le cou. Celle prévu pour l'un des deux passe dans le vide.
L'Agent Alex Budrow, dit "Bud" par ses collègues, s'écroule à genoux en se tenant le cou et essaye d'arrêter l'hémorragie. Ca pissait de partout, sa tête tournait, il perdait pied, ça giclait.


BA-BA-BAM !

Trois balles sont tirées à travers la parois du box en bois. Une des trois balles se loge dans le torse de Ludo.
Le petit jeune fronce les sourcils et se crispe direct, comme si son cœur venait de stopper. Son regard suppliant se loge dans celui de Taylor.

De l'autre coté, la compagne et collègue du Flic doit faire de même... garder dans ses bras un mourant.
Pour les deux êtres vivants qui crevaient à petit feu, il n'y avait plus rien à faire.
Pour les deux restants... ça n'était pas encore terminé.
Taylor récupère le pistolet automatique au sol.


Reprise de soi: Dé de 10
Celui qui fait le plus haut chiffre se reprend en premier et arrivera à pointer l'autre de son arme en premier.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 0
Messages : 141
Points : 432
Date d'inscription : 20/09/2018
Ven 11 Jan - 5:38
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Taylor Pears' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 10' : 1
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 26
Emploi : Constable First Class
Messages : 18
Points : 55
Date d'inscription : 26/12/2018
Localisation : Dark Dôme
Mar 15 Jan - 20:24
Voir le profil de l'utilisateur
Elle s’élance vers l’origine du bruit sans prendre garde aux possibles autres tireurs ou braqueurs ou quoi que ce soit. Juste une pensée. Alex. Elle a l’impression de courir au ralenti comme dans les films, trop d’attente, pas assez rapide. Un suspens à son comble.
C’est au ralenti, de loin, qu’elle voit son fiancé étonné se tenir le cou et tomber à genoux. Elle a envie de hurler NON mais rien ne sort de sa gorge.

Vu l’angle, les tirs venaient du box en face de lui. En courant de biais elle tient son arme à deux mains et tire à travers le box une fois. Deux fois. Trois fois.
Les larmes coulent toutes seules, la jeune femme ne s’en était même pas rendue compte. Ça floute un peu sa vision et les balles partent à trois endroits différents. Aucun bruit venant du box... De toutes façons elle n’entend rien...

Elle se jette à genoux contre son homme et le prend dans ses bras.


-non... non... par pitié non...

Elle sanglote contre lui, lui relève la tête et la pose sur ses genoux. Elora retire sa veste te s’en sert comme compresse...
Il peut pas mourir. Elle ne pouvait pas avoir raison au poste... Ils avaient oublié les pare-balles mais rien n’y aurait fait... Dans le cou...
Son assassin aurait eu une hache qu’il n’aurait pas fait mieux pour lui couper la tête...
« Minerve » autour de son cou, elle le prend contre sa poitrine en le berçant. Elle le sent agiter de soubresauts et ses pleurs redoublent.


-mon ange, mon amour, dis quelque chose je t’en supplie... Tu peux pas me laisser... c’est pas possible... s’il te plait...

Elle lui caresse les cheveux comme à un enfant qu’on veut border...
Elle prend prend son émetteur dans sa poche en tremblant.


- Agent à terre... je répète... agent à terre... sortie de route.. une grange...

Elle laisse tomber l’émetteur à terre. Ce qu’elle dit est à peine audible, voix couverte par les pleurs.
Elle entend un murmure... Ses yeux s’ouvrent grands, elle regarde Alex avant de pencher son oreille sur sa bouche.


Alex: - ...j... je... t’.. aiii...me...

Un effort surhumain, adrenaline de l’être aimant pour l’être aimé. Elle a la bouche grande ouverte. Un cadeau qu’il lui fait des plus grands.
Elle se relève pour lui répondre mais sa tête est penchée sur le côté... Son corps est mou... sans vie... il ne lui parlera plus jamais... Il n’entendra jamais sa réponse...


- mais... mais... moi aussi je t’aime ... tu peux pas partir? Non! T’avais promis! A la vie à la mort on se l’était promis !! Mais pas maintenant!! NON! Pas maintenant!!

Elle étouffe un cri tant bien que mal contre le torse de son homme défunt. Quelques secondes passent et c’est un vrai cri qui sort de ses lèvres quand elle se relève et pose son homme au sol. Elle se jette sur son arme qu’elle avait lâché à côté d’elle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 0
Messages : 141
Points : 432
Date d'inscription : 20/09/2018
Mar 15 Jan - 20:25
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Elora Flores' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de 10' : 10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 54
Points : 232
Date d'inscription : 25/12/2018
Localisation : DARK DOME
Mer 16 Jan - 8:46
Voir le profil de l'utilisateur


Il en restait plus qu'un...
Un pour encaisser toute la merde du "plan simple".
Deux étaient en fuite grâce au plan d'urgence improvisé, grâce à un sacrifice. Un autre venait de mourir dans ses bras, le regard suppliant. C'était limite une délivrance de ne plus souffrir, une délivrance de ne pas subir le procès et la prison qui suivrait. Ils avaient déconné plein pot. Comment croire qu'en dévalisant des trafiquants ça se passerait bien ? Du moins ça venait pas d'eux mais d'un élément imprévu qu'était la présence de la police. Un comble.

Taylor est là, genoux au sol, continuant à soutenir son ami, son premier Fan. Il l'avait connu gosse dans le quartier. Il l'avait connu adolescent à la salle de boxe, puis dans celle de Ju-Jitsu puis ensuite dans celle de MMA. Taylor était un modèle de réussite pour Ludo. Il était le mec qui battait tout le monde sur le ring... jusqu'à la désillusion aux States. Cette seule défaite avait fait bien plus de mal qu'attendu. A lui déjà mais aussi à son entourage. Que se serait-il passé s'il avait décroché cette ceinture mondiale ?
Oui... Moateng l'aurait accompagné aux States comme sparring-partner, Sophie aurait géré la paperasse, Ludo aurait décroché un Job d'aide sportive. Tout ce monde aurait changé d'air en quittant cette île aride et ce chômage quasi constant. Un rêve qui s'écroule. Un cauchemar qui les a mené à faire ce coup foireux.
Mais pourquoi a t-il accepté ?

Taylor se tient le visage masqué lorsqu'il entend de l'autre coté du box en bois la voix d'une flic.
Il comprend que Ludo a flingué le type qui déboulait avant d'y passer à son tour.
Et maintenant, il fait quoi ? Il va se servir de ce flingue pour venger Ludo pendant qu'elle se lamente ? Ouais il l'entend de l'autre coté.


Voix féminine: " - mais... mais... moi aussi je t’aime ... tu peux pas partir? Non! T’avais promis! A la vie à la mort on se l’était promis !! Mais pas maintenant!! NON! Pas maintenant!! "

Une nouvelle vie gâchée.
Ces deux là plus celles que Moateng avait surement gâché avec son arme de guerre.
Dire qu'il avait touché les deux armes qui avaient tué toutes ces personnes...
Tout ça est de sa faute. La suite, la crasse suite de sa défaite. C'est sa faute. Son échec. Il en avait voulu à son Coach à l'époque mais il le sait... c'était lui dans l'Octogone, c'était lui qui devait battre cet Américain. Il n'a pas réussi et voila le résultat.

Alors Taylor regarde ce flingue en main. Il le regarde tout en retirant sa cagoule et se retourne vers le passage du box. Il pointe le canon un instant... puis finit par le baisser. Faut-il retirer une vie de plus alors que c'est son échec ?
NON, stop !

Genoux au sol devant le corps de Ludo, Taylor jette son arme à deux mètres devant l'entrée et écarte les bras dans l'attente de l'arrivée de la deuxième flic.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 26
Emploi : Constable First Class
Messages : 18
Points : 55
Date d'inscription : 26/12/2018
Localisation : Dark Dôme
Hier à 0:52
Voir le profil de l'utilisateur
Trébuchant un peu en se relevant et essayant de courir en même temps. C'est arme au poing, les yeux rouges et les larmes baignant encore ses joues qu'elle se dirige vers l'entrée du box. Elle s'arrête juste devant la porte.

Vérification? Aucune. A quoi bon? Son âme sœur était morte dans ses bras à cause de ceux qui était dans cette boite en bois, elle pourrait très bien mourir aussi qu'elle n'en aurait rien à faire. Peut-être même préférable, s'il y a une vie après la mort au moins elle pourrait être avec lui et pour l'éternité comme ils se l'étaient promis.
Le mariage était pour dans six mois, ils avaient tout prévu déjà, leur voyage de noces en Thaïlande, ils étaient sur un bon coup pour une petite maison en bord de mer...
Ils avaient planifié toute leur vie. Ensemble.
Qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir faire sans lui?

Elle se tient devant un homme, sans masque. Son regard était droit elle avait du baisser légèrement la tête pour le voir, il était à genoux les mains en l'air en pleine acceptation de sa faute. Un corps gît devant lui, elle avait du le toucher quand elle a tiré. Un mort de plus... Ils étaient au nombre de quatre maintenant.
Malgré tout, ça lui fait un coup au cœur de voir un jeune homme mort par sa faute... Elle veut faire régner l'ordre mais au grand jamais être une tueuse et pourtant...
Le meurtrier de son amour se tient devant elle... Il n'est même pas armé... c'est un cadeau du ciel.

L'homme en face d'elle plonge son regard dans le sien. Bordel! Qu'est ce qu'elle a envie de lui coller une balle dans la tête! Elle réfléchi à toute allure.. Elle renifle et s'essuie le nez d'un revers de main.
Elle pourrait dire que c'était de la légitime défense... Qu'il l'a attaqué en premier... Plus elle y pense plus elle tremble de rage et de vengeance, ça l'oblige à tenir son arme à deux mains et ils restent là tous les deux. Elle a deux doigts de mettre fin à la vie de cet homme et lui prostré devant elle.

Elle trépigne, se lèche les lèvres pleine de sel. Ses larmes ne coulent plus, elle voit mieux, se concentre sur l'endroit où tirer qui serait le moins suspect...

Au loin elle entend les sirènes de police, elle se retourne une seconde dans la surprise, merde! Elle se remet face à l'assassin, et se concentre de plus belle, merde merde merde!!
Plus le temps de réfléchir, elle le regarde encore et encore sans savoir quoi faire. Les yeux dans les yeux, elle s'y plonge pour trouver une réponse, un déclic qui lui ferait appuyer sur la détente dans la seconde...
Et puis merde... Elle l'a dit: c'est pas une tueuse et encore moins de sang froid.

Elle secoue la tête et range son arme dans son dos et prend ses menottes. Elle s'avance vers lui en parlant.


- Vous êtes en état d'arrestation, vous pouvez garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous...

Le cœur à l'arrestation n'y était pas. Elle se retrouve dos à lui, lui prend les mains pour lui passer les menottes et une goutte tombe sur ses dernières. Elle avait recommencé à pleurer...
Elle pleure d'avoir failli abattre un homme de sang froid, elle pleure de l'avoir laissé en vie, elle pleure son homme, l'amour de sa vie...

Elle lui tenant la bras elle l'enjoint à se lever. Elle passera devant son homme en évitant un regard au risque de s'écrouler et de ne plus se relever, au risque d'éclater la tête de son prisonnier par terre...
Plus tard... plus tard... Pas le choix. Elle reviendra quand elle aura laisser cette ordure à ses collègues.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
FURY ROAD
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 54
Points : 232
Date d'inscription : 25/12/2018
Localisation : DARK DOME
Aujourd'hui à 1:02
Voir le profil de l'utilisateur

Un flingue...
Puis un visage qui apparaît dans l'encadrement de l'ouverture du box.
Taylor fixe celle qu'il aurait pu flinguer dès son arrivée. Il détaille bien ce visage dans la semi pénombre de la grange. Un visage qui exprime bien des choses. Le complice de crimes s'attend un moment à se faire tirer dessus. Il le sait, il n'y a plus de témoins... juste des sirènes en approche. Facile pour cette flic de lui mettre une des deux armes présentes dans la main après l'avoir abattu.

Lui a fait le choix de ne pas venger Ludo.
Moment d’hésitation...
Elle hésite. Peut-être parce qu'elle ne sait pas qui a tiré des deux ? Il en sait rien.
Ce qu'il sait... c'est qu'il a fauté, que ses amis ont grave déconné. Ils sont passés du mauvais coté de la barrière. Il y a des morts maintenant. Il a comprit qui était le flic mort pour cette femme devant lui. Ils se regardent tous deux pendant de longues secondes qui paressent durer une éternité. Va t-elle tirer ?


La Flic: " - Vous êtes en état d'arrestation, vous pouvez garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous... "

Non.
Elle passe dans le dos.
Il ne la verra pas se remettre à pleurer.
Taylor ne résiste pas, il se laisse mettre les mains dans le dos pour recevoir les menottes. Il fixe maintenant Ludo et lui fait mentalement ses derniers adieux... il sait qu'il ne le reverra plus jamais. Il sait que Sophie ne reverra plus jamais son frère. L'ancien prétendant au titre mondial MMA se fait arrêter sans prononcer un seul mot. La suite ne sera qu'une série d'épreuves en tous genres... aussi bien pour lui que pour les proches des victimes, il en prend conscience.

Elle le tire en hauteur pour qu'il se relève...
Pears regarde jusqu'au dernier moment son ami mort au sol. De l'autre coté de la parois du box, il découvre le visage du policier abattu. Pas de résistance, pas un mot, pas une larme. Taylor se laisse guider jusqu'aux renforts arrivés dans la zone. Il avait envie de leur dire "désolé"... mais savait que ça ne servirait à rien.
Le mal était fait.
Il payera pour ça, il prendra aussi pour les absents.
Taylor était loin de se douter à l'instant que deux ans plus tard il ressortirait...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: