/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Flashback Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Animal Rights / Eté 2015, Alysha & HayLey
HayLey Quinn
TRACKS
Age : 20
Emploi : ancienne fermière survivaliste
Messages : 325
Points : 2357
Date d'inscription : 13/12/2018
Localisation : sur les routes
Sam 19 Jan - 11:04
Voir le profil de l'utilisateur

C'est la rareté de certains moments qui les font si précieux.
Et ce jour là, elle le savourait d'autant plus dans ce lieu qu'elle découvrait.
Un bar pas comme les autres, au décor somme toute spartiate, mais dont certains murs ou s'alignaient des centaines de livres le rendaient magique à ses yeux.

Animal Rights / Eté 2015, Alysha & HayLey Bar0310

Le thé au jasmin déposé devant elle ne fumait presque plus.
La notion du temps l'avait quitté dès lors qu'elle s'était plongée dans l'ouvrage passionnant, mais qui la touchait de plein fouet.
" La Cause Animale" ...
Le titre résumait parfaitement ce récit poignant ou les défenseurs de cette cause peinaient à se faire entendre, multipliant de part le monde et sous différentes formes, des actions et manifestations pour faire comprendre aux citoyens le désastre encouru en détruisant chaque jour un peu plus la faune d'une planète ou l'Homme se croyait supérieur à l'Animal.

Émue aux larmes, la jeune fille dévorait chaque page, essayant de ne pas trop regarder les photos atroces de certaines bêtes éventrées.
Tout cela la dépassait.
L'énervait tant que les jointures de son poing fermé sur la table blanchissaient.

Reniflant sa haine de certains humains massacreurs, c'est d'un geste rageur qu'elle essuya une larme sur sa joue.
Inconsciente de son environnement, elle ne parvenait pas à stopper sa lecture malgré les effluves du jasmin refroidissant ...
Revenir en haut Aller en bas
Alysha Horst
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 127
Points : 830
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Jeu 7 Fév - 10:16
Voir le profil de l'utilisateur
 
Animal Rights


J’aime bien venir ici quand je rends visite à mon frère, le seul qui a voulu revenir vivre en Australie. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais cherché à comprendre à dire vrai. C’est son choix voilà tout. S’il est plus heureux ici, c’est le principal. Personnellement, je me sens mieux en Suède. Pour tout un tas de raisons. J’ai hâte de rentrer même si mon frère va me manquer. Je suis venue ici avec mon mari, un peu dans l’espoir de sauver notre couple, mais c’est une vaste farce.
Je commande ma boisson et je cherche où m’installer quand je repère une jeune femme qui lit un livre dont le titre m’interpelle. A voir sa réaction, elle s’émeut du sort qu’on réserve aux plus faibles. Sous prétexte que nous sommes une race intelligente… Je m’approche, le mug de café fumé dans les mains.

- Bouleversant, n’est-ce pas ?... Je peux m'asseoir ?


Peut-être quelqu'un avec qui discuter de mes combats. Quand j'en parle on me lance souvent de m'occuper des êtres humains avant de m'occuper des animaux, ça me rend dingue. Soit dit en passant les êtres humains sont mieux traités en Suède que dans une multitudes d'autres pays que j'ai pu visiter ! Australie y compris.
Codage par Libella sur Graphiorum


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
HayLey Quinn
TRACKS
Age : 20
Emploi : ancienne fermière survivaliste
Messages : 325
Points : 2357
Date d'inscription : 13/12/2018
Localisation : sur les routes
Mer 20 Fév - 15:45
Voir le profil de l'utilisateur

Trop absorbée par les mots défilant sur les pages, autant que par certaines atroces images démontrant la férocité humaine face à l'innocence animale, HayLey mit quelques secondes avant de s'extraire de sa lecture.
C'est un regard ému aux larmes qu'elle leva vers l'inconnue.

- Hein ?
Quoi ?
... Pardon ...
Excusez moi j'étais captivée par ...


D'un geste du menton elle indique tout d'abord le livre, sa main inconsciemment en caresse une page.
Puis se reconnectant à la réalité, elle percute la phrase de son interlocutrice.
D'un revers de paume elle l'invite à s'asseoir, hochant de la tête en simultanée afin de confirmer.

- Bien sûr oui, avec plaisir.
C'est ... bouleversant oui, et pas que !
Je ...
Je ne suis pas très au fait de tout cela, surement à cause de ma vie trop protégée imposée par ma famille !


Dans son ton on peut percevoir la déception due à son ignorance de la Vie !
Une frustration qui génère tout un tas de sentiments contradictoires et presque démesuré lorsqu'elle se trouve confrontée à la réalité.

- Désolée je suis impolie car très agacée je l'avoue.
Je m'appelle HayLey Quinn, enchantée.
Vous ... vous vous y connaissez sur le ... sujet ?
C'est assez déstabilisant pour moi, je ne savais pas qu'autant de personnes militaient à ce point contre cette barbarie ...
D'un autre côté, j'ignorais qu'autant de soi disant humain étaient capable de "ça" !
Je dois vous paraître bien ridicule !!!...
Revenir en haut Aller en bas
Alysha Horst
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 127
Points : 830
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Jeu 28 Fév - 13:28
Voir le profil de l'utilisateur
 
Animal Rights


La jeune fille est encore sous le choc de sa lecture. Je me revois il y a une dizaine d’années. Je prends place en face d’elle avec ma boisson. Je plisse les yeux quand elle évoque sa vie trop protégée. Curieux comme formule. Elle n’a pas l’air de sortir d’une maison luxueuse où on l’aurait nourrie avec une petite cuillère en or et mise à l’abri de toutes les horreurs du monde.

- Alysha Horst.

Je lui tends la main pour la saluer officiellement.

- Pas ridicule mais tu m’intrigues… Je suis microbiologiste. Mais ça ne m’a jamais empêchée de refuser les tests sur les animaux. On peut avancer sans les maltraiter. Et si tu veux mon avis, il y a des humains qui mériteraient de servir de testeurs.


Je lui fais un clin d’œil et prends une gorgée de mon chai latte.

- Tu viens d’où, miss Quinn ? Tu n’as pas l’accent de la ville.


Pas étrangère comme moi, mais pas du coin j'en suis certaine.

Codage par Libella sur Graphiorum


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
HayLey Quinn
TRACKS
Age : 20
Emploi : ancienne fermière survivaliste
Messages : 325
Points : 2357
Date d'inscription : 13/12/2018
Localisation : sur les routes
Sam 16 Mar - 19:23
Voir le profil de l'utilisateur

- Alysha ...

Murmure répétant son prénom.
Mes yeux plongent dans les siens, sondant celle qui m'apparaît si sure d'elle, si confiante et épanouie rapport à moi.
D'un autre côté, même le premier venu me semble bien plus à l'aise ici que moi même !

- C'est très joli ...
Et vous ...
Tu ...
Tu es très jolie ...


Pour le coup je dois vraiment être ridicule là !
Même si elle ne le pensait pas au départ.
Je me sens tellement ignorante et gamine face à elle ...

- Je n'ai rien d'intrigant tu sais, je suis juste une fille élevée par un barré de survivaliste qui a depuis bien longtemps arrêté de croire en l'humain et qui flippe de tout !
Heureusement ma mère m'a enseigné l'amour et le respect des autres, la confiance, le partage ...
Mais ... lui ... il m'interdit cela soi disant pour mon bien !
J'crois qu'y'a que mon frangin qui réussit à faire bonne figure dans cette histoire, même pas on a le droit d'aller à l'école t'y crois toi ?!
L'école à la radio, pffff ...
Bref ...


Court silence ou je profite pour humer encore ce doux jasmin et terminer ma tasse.
Mon regard s'échappe un instant par la fenêtre juste à côté de nous et je souris devant cet enfant qui joue avec son chien, courant sur ce trottoir, insouciant, rattrapée par probablement sa maman qui tente de l'engueuler d'ainsi s'éloigner mais en réalité sourit et le regarde plein d'amour ...

- Microbiologiste ?
Ah quand même ...
Concrètement tu fais quoi ?
En plus de défendre et protéger les animaux ?...
J'aimerais tellement être ou pouvoir devenir comme toi ...


Mon sourire est franc et ma question intéressée, parce que j'ignore le concret de son métier mais cela m’intéresse ...
Cette femme m'interpelle beaucoup.
Je me sens si gamine devant elle ...
Si inintéressante et ... rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Alysha Horst
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 127
Points : 830
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Jeu 4 Avr - 14:21
Voir le profil de l'utilisateur
 
Animal Rights


Cette jeune fille me fait sourire. Je la remercie pour son compliment et entame la conversation. Quelque chose chez elle m’intrigue même si je ne suis pas encore capable de mettre le doigt dessus. Elle commence par me dire que je me trompe mais vu ce qu’elle me révèle juste ensuite, je comprends pourquoi elle ne réagit pas comme la majorité des post ado. Quand je l’entends parler de son responsable, je ne peux que penser à ma propre famille. Mon père aussi a voulu fuir la civilisation après le meurtre de ma mère. J’ai bien une question à lui poser mais pour l’instant je me contente de la laisser parler à son rythme. Je bois mon chai latte tout en observant ses réactions face au monde quasi inconnu qui l’entoure. Elle rebondit alors sur mon métier. Sa question est pertinente. C’est tellement vaste.

- Oh, ne rêve pas de devenir comme moi. Tout le monde dit que j’ai un sale caractère !

Je lui adresse un clin d’œil.

- Je travaille essentiellement sur la recherche. J’étudie les maladies, les bactéries, les virus et je tente de trouver une solution, ce genre de choses.

Certains disent qu’on joue à Dieu. Ce n’est pas faux. Est-ce parce qu'on en a les moyens qu'on peut faire telle ou telle chose ? Grande question philosophique.

- J’essaie de protéger aussi bien les animaux, que les êtres humains ou la Nature. Certains pensent que ça ne va pas de pair avec mon métier, c’est vrai que parfois on doit faire quelques concessions mais je m’arrange pour que ce ne soit quand même pas au détriment des autres. Et je ne pratique pas la vivisection, entre autres choses. Je suis même végétarienne.

Je ne blâme pas les omnivores. Je dénonce les élevages abusifs et les abattoirs infernaux. Quant à moi j’estime qu’on a assez de choix pour ne pas avoir à me nourrir de viande ou poisson. Mais je change de conversation. Mode je t’en dis un peu sur moi, à ton tour à nouveau.

- Ta vie n’a pas l’air simple en effet. Et tu t’es enfuie ?


Vu qu’elle est ici, je me pose la question. Même si je ne la connais pas et que je ne suis pas le genre de personnes à faire dans le social, ça me déplairait de la savoir dans les rues, toute seule. Si le survivaliste a raison sur une chose c’est bien que les villes ne sont pas sûres.


Codage par Libella sur Graphiorum


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: