/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Yulara :: ➳ Les logements Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Merry Xmas y'all ! 24.12.2018
Kezia Levy
The ROVER
Age : 22
Messages : 273
Points : 1398
Date d'inscription : 20/09/2018
Mer 30 Jan - 22:19
Voir le profil de l'utilisateur

Habitants
de

Yulara
♥️

Merry Xmas

Ce soir c'est Noël. On ne le fêtait pas à la maison, nous sommes juifs. Mais pour les habitants de Yulara c'est important. Et puis j'ai gâché Hanouka alors c'est une façon de me rattraper. Entre mon escapade, ma disparition, l'état dans lequel mes frères m'ont retrouvée... Et l'après. Quand j'ai compris que Noah était bel et bien mort. J'étais au plus bas. Je calculais à peine la douleur physique. Je me sentais comme une île après un tsunami. Vide, brisée, abandonnée, sens dessus dessous, dévastée. Je me réveillais en hurlant son prénom, sans même savoir si c'était le jour ou la nuit. Evidemment, mes frères ne comprenaient rien. J'éclatais en sanglots chaque fois que j'essayais de parler de lui. Comment leur expliquer ce que j'avais vécu ces quelques jours ? Tomber amoureuse d'un inconnu, de l'ennemi...

Je me suis remise physiquement depuis une semaine. Un miracle que je dois en premier à Byron et à l'homme flippant qui l'accompagnait. Face au miroir, je regarde mon reflet : j'ai maigrit. C'est pas joli à moins d'aimer les anorexiques. J'ai une cicatrice à la poitrine. Je l'effleure. Elle me rappelle sans cesse le cauchemar, l'horreur. Et Noah. Je ferme les yeux un instant et respire un grand coup. On frappe à la porte. Harper veut savoir si je suis prête. Je lui dis que je les rejoins dans deux minutes. J'enfile ma robe, sans décolleté. Je suis un peu maquillée et coiffée. Je mets ensuite mes chaussures et me voilà prête. Par chance, mon frère ne m'attend pas derrière la porte. Le temps que je mets à rejoindre la salle de réception de l'hôtel me permet tout juste de trouver la force de sourire et d'avoir envie de passer une bonne soirée.
Toute la journée j'ai aidé à préparer la salle. Tout est rouge, blanc et or. On a mis les petits plats dans les grands, ça brille, ça sent bon, il y a de la musique et les personnes déjà présentes ont l'air heureux. Comme si elles avaient toutes oublié qu'elles avaient perdues des êtres chers. Je déglutis. Allez Kezia, tu peux le faire !





No one can be saved. We're already dead. All of us.

(c) rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Ari Levy
The ROVER
Age : 73
Emploi : Maire de Yulara
Messages : 1
Points : 10
Date d'inscription : 30/10/2018
Localisation : Yulara
Ven 1 Fév - 19:14
Voir le profil de l'utilisateur
Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Yulara Tous le monde est là. Tous le monde c'est réuni autour des grandes tables qui ornent la pièce. La grande salle de réception de l'hôtel, qui, malgré le temps, a gardé son aspect d'autrefois, grâce aux petites mains travailleuses qui entretiennent avec bienveillance et soin ce somptueux bâtiment.
Des tables garnies de victuailles trouvés, récoltés, ramenés d'expéditions. Tous le monde participe au bon déroulé de Yulara et le patriarche n'en est que plus satisfait.

Ding ding ding

Il se lève. Fait tinté le cristal de son verre à l'aide de sa fourchette. Il attire l'attention sur lui. Du respect dans les regards qui se tournent en attendant qu'il prenne la parole. Un léger silence envahit le lieu. Même les enfants sont suspendu aux lèvres parsemés de poils blanc du maître des lieux.
Il sourit

« Mes chers amis. Bienvenue à tous pour célébré comme il se doit la veillée de Noël. »

Son regard balaye les visages en prononçant ces mots, il marque un court silence et reprend

« Je tenais à vous remercier à tous d'être là ce soir. De perpétuer cette tradition, malgré ce qui se passe de l'autre coté de nos murs. Je tenais également à remercier mes petits fils de m'avoir ramené ma petite fille. »

A ces mots, il se tourne vers Harper et Tobias, lève son verre et fait un signe de tête. Il regarde ensuite Kezia et lui sourit tendrement

« Ils sont la seule famille qui me reste, et en parlant de famille, une pensée pour tous ceux que l'on a perdu depuis que l'horreur a envahit le pays. »

Il lève son verre et tout autour de lui chacun fait de même.

« Merci également à William pour sa participation au sauvetage de Kezia, à son dévouement au sein de la communauté. Merci à Alysha pour ses expéditions qui nous valent d'avoir des nouveaux venus et des victuailles. Bienvenue parmi nous à Mackenzie, Calum et Jade. Que votre intégration se passe au mieux. »

Il fit de même avec son verre et salua les nouveaux venus.

« Nous avons également la chance d'avoir un spécialiste du bois en la personne de Calum qui nous a gentiment construit un sapin en bois que les enfants ont eut plaisir à décoré.  Que cette fête soit belle et que la suite vous apporte de bonnes choses. Merci à tous pour votre contribution au sein de la communauté. Et maintenant : Mangeons ! Bon appétit à tous. »

Les applaudissements fusent et Ari prend sa place.
Le signal est donné pour commencer la soirée.

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Iyoo
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
The ROVER
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 259
Points : 1959
Date d'inscription : 23/11/2018
Localisation : Yulara
Sam 2 Fév - 7:12
Voir le profil de l'utilisateur
Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fdrD691qlt39u_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 581f06c2Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fl6i2R1qlt39u_250

La préparation de la fête de Noël avait occupé une bonne partie de la dernière semaine du Nightingale, appelé pour aider la mise en place des décorations, et à la gestion de l'organisation générale. Les nouveaux arrivants se faisaient de plus en plus rares, et son travail se trouvait donc ailleurs : ce qui ne le dérangeait pas, car il appréciait tout particulièrement contribuer aux animations de Yulara. William ne vivait pas dans l'illusion, loin de là, et il avait conscience, chaque jour, des dangers qui les attendaient derrière les grilles protectrices, qui pouvaient tomber à tout moment... Mais le jeune homme refusait de vivre dans la peur, et de céder à la violence, d'abandonner son humanité.
Aux pires moments de l'histoire, il avait toujours fallu se rappeler de ces valeurs, de la condition intrinsèque qui faisait d'eux des êtres pensants, qui les séparaient des animaux - et savoir profiter des instants de bonheur était un privilège que William était prêt à défendre, plus que le reste. A quoi valait-il d'exister, sans ces moments volés ?

Il avait donc contribué de son mieux à mettre en place cette soirée, malgré d'autres pensées qui le préoccupaient, plus sombres. C'était l'occasion de mettre de côté les soucis, et de se concentrer sur le positif, rire et oublier que personne n'attendait plus de miracle.
Néanmoins, William avait pensé aux cadeaux, et quelques femmes l'avaient épaulé pour constituer un costume de fortune, qu'il revêtirait plus tard pour ravir les enfants, à qui il distribuerait quelques jolis paquets rafistolés avec les moyens du bord. L'ancien professeur, qui n'avait pas peur du ridicule, assumait parfaitement ce rôle depuis le premier réveillon post-épidémie. Les jeunes étaient précieux, et il était essentiel de les choyer, et de cultiver leur espoir, pour que la génération poursuive la bataille, avec les principes inculqués dans cette atmosphère.
Pour le moment, en tout cas, William avait revêtu un ensemble plus classique, un smoking parfaitement ajusté, une denrée peu rare, car personne n'avait vraiment dévalisé les magasins de luxe, et ne portait ce genre de costumes au quotidien, au point qu'il faille en user régulièrement.

Pour l'occasion, les grandes tables étaient garnies de victuailles conservées spécialement dans l'année, pour être servies en grandes pompes lors du banquet... Tous les invités - c'est à dire tous les habitants de Yulara - partageaient la même excitation, et un enthousiasme communicatif, à s'habiller proprement, à sortir de la routine un peu morne, pour retrouver la chaleur d'un repas convivial.
A la dernière minute, William avait du satisfaire les exigences d'une nouvelle venue blonde particulièrement exigeante, et avait du charger une de ses vieilles amies de vérifier que Mackenzie ait de quoi se vêtir, pour ne pas trouver d'excuses à éviter la soirée : il aurait bien échangé la langue acerbe de l'une contre le mutisme de l'autre, mais il était surement trop gentil pour refuser de faire ce genre d'effort de tolérance.

    - J'ai fait toute une fournée de mini-pizzas... Murmura la voix de Madame Prickett sur le ton du secret, près de l'oreille de William, le faisant sursauter. Et j'ai mis des marrons dans la farces de la dinde, comme tu aimes !
    - Vous êtes une véritable fée de la cuisine ! S'exclama le jeune homme, un immense sourire s'étendant sur ses lèvres. Si vous n'étiez pas mariée, vous savez que je vous épouserai sur le champ !
    - Veuve, mon petit, veuve, minauda la femme, qui savait pertinemment qu'il ne s'agissait que d'un jeu, mais n'en restait pas moins sous le charme, et appréciait le flirt, même sous le ton de la plaisanterie.


Dans le même genre, William était un peu le chouchou de ces dames, convoité sans l'être vraiment, car aucune ne se faisait véritablement l'idée qu'il puisse finir avec l'une d'entre elles, qui avait pour la plupart quelques dizaines d'années de plus. Et puis... La rumeur circulait qu'il satisfaisait ses appétits avec la scientifique un peu marginale, ce qui ne semblait poser des problèmes de concurrences à personne.
Tant que rien n'était officiel, le marché était sans doute encore ouvert, peut-être ? Apprécier la vue et la sensibilité du Nightingale n'était en tout cas pas un crime dont se privaient ses amusantes groupies, sans conséquences.

Lorsqu'Ari Levy prit la parole, l'expression de William reprit un peu de sérieux, et il se tourna vers l'orateur. Ses remerciement à sa petite fille l'enchantèrent, parce qu'il était heureux de la voir en bonne santé, mais ceux à ses petits fils beaucoup moins, parce qu'il savait des choses qu'il n'avait pas encore partagé, et qui lui pesaient gros sur la conscience. Au fond de lui, il croyait désormais que leur place, tels qu'ils s'étaient montré, n'était plus à Yulara, et les voir acclamé ainsi lui glaçait l'échine.
Son propre hommage lui sembla donc un peu amère de cet arrière goût, mais il leva néanmoins son verre en signe de reconnaissance poli. Parmi les rescapés du moi, le grand bucheron s'était déjà montré bien utile, et William trouva vite sa silhouette imposante dans la foule, pour le saluer avec les autres. Jade Butler était une emmerdeuse, clairement, et pour en avoir vu beaucoup sur les bancs de sa classe, il devait admettre qu'elle atteignait un tout autre niveau, très personnel. Elle était là, non loin de celui avec lequel elle était arrivée, une moue boudeuse comme si ce dernier venait de lui refuser l'achat du dernier diadème de princesse inestimable.
Les yeux bleus de William balayèrent les présents en cherchant la troisième nominée, qu'il n'avait pas encore croisé depuis son arrivée dans la grande salle.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Mackenzie Hollister
The ROVER
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 86
Points : 642
Date d'inscription : 27/11/2018
Mar 5 Fév - 20:52
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnSi les premiers jours de son intégration avaient été assez difficile pour Mackenzie, même avec la meilleure volonté du monde, les angoisses de cette nouvelle vie revenaient sans cesse.
Elle en avait fait payer les frais lors de sa sortie gentiment proposé et organisé par William. Elle s'en était voulu. Les jours qui suivirent furent moins stressant, mais mettre un pied dehors lui était encore difficile. Elle avait encore ce sentiment de peur qui l'envahissait par les bruits des habitants. Elle savait qu'ils n'étaient pas un danger pour elle. Elle avait eut l'occasion de le voir de ses yeux. Mais la boule qui se formait dans son ventre et les battements frénétique de son cœur étaient un signal d'alarme sur les crises qui pouvaient de nouveau faire surface.

C'est pour cela qu'elle resta confiné dans sa chambre une grande partie du temps. Alysha était passé la voir, elle lui avait fait la discussion, lui parlant des derniers événements récents, lui apportant des livres, de quoi écrire, et même des vêtements. William aussi était passé, lui proposant d'autres sorties dont elle avait refusé l'offre, cette fois, ne ce sentant pas prête à renouveler l'expérience.

Mais voilà, les jours passés les angoisses se sont atténués, et la lecture lui fit du bien. Elle s'éveillait de nouveau à la quiétude de cette nouvelle vie. Prenant pleinement conscience de la chance qu'elle avait de pouvoir souffler de nouveau. Lorsque l'approche des fêtes arriva, un frisson d'effroi l'envahissait de nouveau. Pas la peur, ni l'angoisse, une sorte d'appréhension de vivre une nouvelle fois son anniversaire loin de tout. Mais elle n'était plus seule cette fois.

Alysha vint lui parler de la soirée organisé à l'occasion de la veillé de noël. À ce moment là, et sans qu'elle ne s'en rende compte vraiment Mackenzie ne ressentie plus d'angoisse à l'idée de se retrouver de nouveau parmi tous ces gens. Non, elle en parut elle-même surprise de ce bien-être qu'elle ressentie, malgré le fait que ses parents ne sont plus là, ainsi que ses amies, pour passer un anniversaire à rire, à boire, à chanter et à danser. Mais les années passés lui avaient apprit à vivre cette absence de l'autre.

C'est donc tout à fait prête à sortir de nouveau, qu'elle accepta la robe et les chaussures qu'on lui prêta pour l'occasion. Une robe noir, simple, élégante, qui appartenait à une habitante de Yulara, qui apparemment, en avait plein et n'hésitait pas à en faire bon usage auprès de ceux qui en avaient le plus besoin. Une paire de chaussure à talon accompagna cette jolie robe. Et lorsqu'elle se regarda dans le miroir, la jolie brune ne se reconnu pas. Un maquillage léger sur ses yeux, un gloss brillant sur ses lèvres, elle arrangea ses cheveux comme elle put et elle se rendit seule dans le hall de l'hôtel qui avait été décoré avec soin et goût pour la soirée.

Il y avait déjà du monde, elle sentie les regards se posés sur elle lorsqu'elle entra dans la pièce et un frisson, malgré la chaleur extérieur, parcourut son corps. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait ps ressentie de peur, et elle ne voulait pas que cela revienne, alors elle leva le menton fièrement et afficha un sourire sur ses lèvres. Prenant son courage à deux mains, elle avança dans la grande salle et partie s'asseoir à une table.

Lorsque tous le monde fut là, les anciens comme les nouveaux qu'elle n'avait pas encore rencontré mais dont Alysha lui avait parlé, elle écouta le discours de l'homme qui gère la communauté.
Elle sentie ses joues rougir à l'énoncé de son prénom, et observa les personnes qui étaient nouveaux comme elle. Et lorsque le patriarche termina son discours, elle sentie le regard de William sur elle, le regarda en retour, leva son verre et lui sourit.

La brune se trouvait entre deux personnes qui visiblement habitaient les lieux depuis longtemps, et tout en mangeant, elle les écouta raconter l'histoire de leur vie, de Yulara et des anecdotes sur certains habitants qui la firent sourire.  © 2981 12289 0


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Alysha Horst
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 128
Points : 830
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Mer 6 Fév - 13:31
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnNoël. J'ai du mal à croire qu'on y soit vu la chaleur qu'il fait. Rien à voir avec chez moi, en Suède. Les habitants avaient tous plus ou moins participé et l'esprit de noël était là, c'était le principal.
Depuis quelques semaines on a des nouveaux venus. Mackenzie, sur qui j'étais tombée en fouillant un hôtel. Elle est toujours enfermée dans son mutisme mais je passe souvent la voir et un lien se tisse entre nous. Je l'apprécie. Il y a aussi Jade et Calum, deux opposés. Avec la première, je n'ai rien noué. Avec lui, on s'observe, on se jauge. Physiquement il est plaisant en prime !
Pendant la sortie où j'ai trouvé Mackenzie, les frères Levy et William ont retrouvé Kezia. Un vrai miracle ! Seule rescapée du groupe et bien amochée la pauvre. Je suis passée la voir régulièrement, pensant qu'une présence féminine l'aiderait plus que celle d'homme. J'ai noté aussi que Will était perturbé depuis ce sauvetage mais il ne m'avait pas confié la raison. Je ne force pas. On a tous nos petits secrets après tout.

Revenons à Noël. J'ai apporté de beaux vêtements à Mackenzie pour qu'elle vienne, arguant que ça lui ferait du bien. Les jolies tenues ne sont pas ce qui a été volé alors on en a beaucoup en réserve. J'en ai dégoté une qui serait certainement plus adaptée au nouvel an mais j'ai envie de me faire plaisir. D'attiser quelques envies aussi !

J'arrive dans la salle en même temps que d'autres, on se salue, on échange quelques mots. Rapidement, Ari Levy prend la parole, écouté de tous. Son discours n'est pas long, il va toujours à l'essentiel. Lorsqu'il parle de moi je lui souris et incline la tête. A la fin je lève le verre que j'ai pris et porte le toast avec tous les autres. Je bois une gorgée et cherche à quelle table m'installer. Je n'ai pas envie de faire la conversation avec n'importe qui. J'aperçois Mackenzie, ravissante et lui adresse un grand sourire. Kezia à qui je fais un sourire plus encourageant car je sens bien que ce n'est pas la joie. Tobias, nos regards s'accrochent quelques secondes, on se fait juste un signe de tête pour l'instant. Harper, je ne sais pas s'il me voit il a l'air ailleurs. Will, je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée coquine quand on se repère. Je lève mon verre pour le saluer. Tiens, où sont la belle et la bête ?


 © 2981 12289 0


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Calum E. O'Connell
TRACKS
Age : 33
Emploi : Bucheron
Messages : 127
Points : 391
Date d'inscription : 05/11/2018
Localisation : Yulara pour un certain temps
Mer 6 Fév - 15:05
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnCalum avait choisi de rejoindre la communauté pour se poser, manger, boire, dormir en toute sécurité. La vie en extérieur était sympa mais à un moment il voulait se poser, même si ce n'était pas pour toujours. Le terme « toujours » paraissait trop ambiguë pour lui. Il n'aimait pas les choses platonique et la monotonie. Hors, après plusieurs jours, il avait ressentie ce besoin d'évasion, enfermé dans cette communauté au haut mur érigé autour des habitations. Un sentiment d'enfermement malgré le plein air.

Choses positives : il avait eut droit à un rafraîchissement complet de ses cheveux, sa barbe, son corps, ses fringues.  Ce pourquoi il était encore là c'était la bonne bière qu'il pouvait boire comme il le voulait. Fallait bien avouer que la ville de Yulara était complète en matière de vivres et très bien construite, même si elle était existante depuis longtemps. Il ne se souvenait pas d'être passer par là durant son périple, il se demandait bien pourquoi d'ailleurs.
N'oublions pas la jolie métisse qui c'était occupé de ses cheveux et de sa barbe, cette fille était au goût du colosse et il avait réussi à la mettre dans son lit pour assouvir son besoin de mâle.
C'était les points positifs qui l'avaient fait tenir jusque là.

Et puis un jour, alors que la communauté s'affairait comme une fourmilière à préparer les fêtes de fins d'années, choses dont le O'Connell avait complètement oublié et on pourrait même dire qui ne faisait pas partie de sa vie, il entendit tout en bricolant sa moto, qu'on cherchait quelqu'un capable de faire une arbre de noël avec du matériel de récupération, en utilisant du bois.
Il s'était proposé sans réfléchir. Cette matière était un plaisir pour lui. Il s'était donc mit à le faire, y passant plusieurs heures.
C'est d'ailleurs fier de lui qu'il remit son travail au maître des lieux, qui parut ravi du résultat.
Il s'était senti utile et ça ça lui avait bien plut.

Le soir du réveillon, il n'était pas chaud pour se joindre aux autres. Préférant rester dans sa chambre à regarder le plafond allongé sur son lit. La jolie métisse avec qui il avait passé plusieurs moment torrides était venu le voir avec des fringues qu'elle avait trouvé, lui donnant ainsi une raison de sortir de son trou. Au regard qu'il porta à cette belle brune, il aurait sans doute préféré la coucher sur son lit et la prendre encore une fois. Mais elle ne traîna pas, étant attendue ailleurs.
Dommage pour lui. Aller, une bonne bouffe et de la bonne boisson l'attendait ailleurs.

Il s'habilla, s'attacha les cheveux et adopta son look habillé négligé qu'il aimait tant, se sentant plus humain que lorsqu'il errait dans les plaines Australiennes.
Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Cmh3
Allure nonchalante et décontracté, c'est ainsi qu'il arriva dans la grande salle, décoré pour l'occasion, dont il fit à peine attention. Il attrapa un verre sur un plateau, le but cul sec, le reposa et en prit un autre, qu'il garda à la main tout en avançant dans la salle, se frayant un chemin parmi les habitants du coin. Observation minutieuse des têtes déjà présentes, il n'en connaissait que très peu, voir aucune. Connaître était un bien grand mot, les avoir vu :oui, avoir créer un lien amical avec : non. Le colosse s'arrêta devant l'arbre qu'il avait fait et sourit en voyant celui-ci décoré avec des petites figurines, c'était jolie. Pensée ironique venant de lui, il trouvait juste son arbre beau, le reste n'était que du superflu fait par des gosses qui n'avaient pas idée de ce qui se passait hors de ces murs. Haussant les sourcils, il se tourna tout en portant son verre à ses lèvres pourvues de poils, mais stoppa son geste dans son élan. L'homme vieux et barbu qui était le maire de la communauté avait prit la parole et remercié certaines personnes dont il n'avait pas vraiment entendu les noms ni le pourquoi du comment jusqu'à ce qu'il en vienne à être cité. Froncement de sourcils, plissement de front, il n'apprécia pas vraiment d'être ainsi montré mais les regards qui se portèrent sur lui le firent se redresser. Il montra les dents dans un sourire forcé qui se voulait jovial et naturel et qui n'en était rien vu la crispation de sa mâchoire. Très vite les regards virèrent dans une autre direction et il souffla. En revenant à son sujet premier, le contenu de son verre qu'il porta de nouveau à sa bouche, il croisa le regard de la jolie blonde qui l'avait mené jusqu'ici et qui était époustouflante dans sa robe qui montrait plus de peau qu'elle n'en cachait.

-J'ai failli pas t'reconnaitre .. les ch'veux peut-être … J'avais pas capté que t'étais une femme, une vraie

Ironisa-t-il en s'approchant d'Alysha contemplant sans vergogne ses courbes mise en valeur par le fourreau qui moulait son superbe corps.

 © 2981 12289 0


On The Road
Again
Revenir en haut Aller en bas
Jade Butler
The ROVER
Age : 24
Emploi : Fille à papa
Messages : 437
Points : 3347
Date d'inscription : 02/11/2018
Localisation : Sur les routes
Dim 10 Fév - 14:53
Voir le profil de l'utilisateur
Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_nkybyr7D1y1qfxjj6o6_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_m9qjnpNEsH1rt2432

Comme à son habitude, Jade s'était adaptée très vite, ou plutôt, elle avait obligé les autres à s'adapter à elle, sans jamais s'excuser d'être qui elle était. Et cela plaisait à certains esprits un peu faibles, comme cela agaçait profondément d'autres. La Butler s'était donc trouvée très vite une bande d'admirateurs masculins particulièrement, d'un peu tous les âges, qu'elle menait par le bout du nez, et un groupe d'opposantes, femmes et amies des premiers, qui ne supportaient pas de la voir s'approprier ainsi les attentions, surtout sur des critères si ridicules... Mais les hommes restaient des hommes, et c'était une espèce que la blonde avait appris depuis longtemps à manipuler, en jouant la carte de la princesse qu'elle maitrisait parfaitement.
Bien entendu, cela lui évitait également bien des tracas, car si elle réfléchissait encore à sa place dans la communauté, elle n'avait certainement pas envie de se retrouver à faire le ménage, ou autres tâches ingrates - sachant que tout ce qui pour elle demandait un effort était hors de question.
Par contre, elle ne s'épuisait jamais à critiquer les autres, et n'aurait jamais manqué un évènement tel que Noël, non seulement parce qu'elle tenait à être de toutes les expositions publiques, mais également parce que ce serait l'occasion idéale d'observer ses congénères sous d'autres aspects plus excitants que leurs performances à la ferme.

    - J'avais dit rose ! Contesta-t-elle aux pauvres excuses du chargé de l'accueil, qui avait bien voulu l'aider à trouver une robe à son goût, un type plutôt sympathique, dont elle n'avait pas pris la peine de demander le nom, parce qu'il semblait trop niais pour le remarquer. Cette étoffe est saumon... Corail, au mieux.
    - C'est la seule qu'on ait trouvé à la bonne taille ! S'expliqua malgré tout, de bonne foi, le Nightingale, en soupirant de désarroi devant cette réaction inattendu et désespérante. Il avait tout essayé pour rendre la nouvelle venue heureuse, et rien ne lui allait jamais... Alors que sa voisine de chambre ne réclamait rien, et paraissait plus heureuse d'une moindre considération. Franchement, vu l'éclairage, je pense pas que qui que ce soit voit la différence...
    - Vous êtes magnifique, Jade, conclut un post adolescent à peine sorti de son acné, qui la fixait avec les yeux d'un poisson mort d'amour, tandis qu'elle essayait d'analyser sa silhouette sous tous les angles dans la glace.


Cette réflexion la fit légèrement fléchir, et elle lui sourit pour le remercier de ce compliment qu'elle approuvait totalement, avec malice. Peu importe bien sur ses atours vestimentaires, elle était incontestablement la plus jolie fille du campement - malheureusement, son caractère ôtait de sa beauté pour beaucoup de ceux qui l'avaient déjà côtoyé. Elle ordonna au jeune homme, qui s'exécuta comme s'il s'agissait d'un immense honneur, de lui resserrer son corset : elle n'était pas assez mince encore, qu'il lui fallait souligner sa taille de guêpe de quelques artifices.
Elle termina son oeuvre par un maquillage de circonstance, particulièrement peu discret, et pourtant très réussi, parce qu'elle avait bien quelques talents plus ou moins utiles, hérités de son existence luxueuse.
Enfin prête, après une préparation qui avait duré une bonne partie de la journée, la demoiselle se rendit donc à la salle où était donné le banquet, son escorte à peine pubère se faisant remplacer en chemin par un homme plus mûr, qui cernait peut-être mieux la demoiselle, parce qu'il lui offrait pour la promesse d'une danse un bracelet, d'une certaine valeur - du moins, avant.
Elle le remercia en souriant, sincèrement ravie du cadeau, et moins de sa présence, mais lui accorda son bras pendant le discours soporifique du barbu dont le patronyme lui avait échappé, mais dont le statut, quand à lui, attirait particulièrement son intérêt.

A l'annonce de son nom, elle hocha gracieusement la tête en signe de remerciements, dans une révérence si subtile qu'elle passait pour modeste et sincère, même aux yeux de ceux qui avaient largement vu clair dans ses minauderies. Soucieuse de devoir partager l'affiche, elle chercha du regard les deux autres compagnons de sa fortune, et son visage trahit un instant sa surprise lorsqu'elle avisa le bucheron vêtu comme un être civilisé. Depuis leur arrivée, ils ne s'étaient croisés que pour se disputer, Calum prenant sans doute, et d'après elle, un malin plaisir à faire grogner sa partenaire lors de parties de jambes en l'air endiablées, les murs étant trop fins pour que tout l'étage qu'elle partageait avec les nouveaux n'en ait pas conscience - ce qui la mettait hors d'elle, il fallait bien l'avouer.
Malgré ses efforts vestimentaires, elle n'adressa donc au brun qu'un regard particulièrement méprisant, dont elle avait peaufiné l'allure dans son miroir, pour qu'il traduise parfaitement des émotions plus intenses encore qu'elle ne les éprouvait.

Elle profita par contre d'avoir la muette à portée de mains pour trouver une bonne raison de larguer son cavalier devenu gênant, car un peu trop collant, en exigeant de lui un verre de cristal d'un alcool qu'elle savait ne pas être servi ce soir-là : le temps qu'il cherche, elle pourrait disparaitre dans d'autres discutions plus instructives. Fixant MacKenzie un instant, elle finit par lui adresser la parole, avec l'espoir, au contraire de tous les autres convives, qu'elle puisse ainsi lui laisser faire toute la conversation.
Jade adorait tout particulièrement s'entendre parler, et la brune était sans conteste l'interlocutrice idéale... Si ce n'est qu'elle la fuyait, ou se cachait à son approche, surement, car elle n'arrivait jamais à la trouver.

    - Le noir n'est pas la couleur la plus appropriée pour un réveillon, commença-t-elle, en faisant référence à la robe contrée que la jeune femme avait choisi. Néanmoins, tu me fais penser à cette actrice, que mon père avait invitée un jour au manoir... Je t'ai dit que je connais des gens très hauts placés non ? Ils doivent surement être en train de déployer tous les moyens possibles pour venir me chercher...


Evidemment, pour une fois, elle n'avait pas une réponse défaitiste par rapport à son espoir vain, et cela lui convenait très bien. Même si au fond, elle avait compris et n'attendait plus, elle aimait à dire, comme pour se convaincre, que quelqu'un se démenait pour la ramener à sa vie d'avant, dans laquelle sa présence manquait grandement.

    - Mon fiancé est aussi parti à la rencontre de secours, poursuivit-elle, pour faire taire certaines rumeurs, et freiner les ardeurs de ceux qui tentaient d'écouter en se rapprochant suavement. Voyant que la jeune femme, loin de l'écouter sans doute, levait son verre vers l'ancien professeur qui l'avait aidé un peu plus tôt, elle ajouta en désignant Alysha discrètement : Tu sais qu'il couche avec elle non ? Ce genre d'homme est trop prévisible... Il suffit de lui dire ce que tu veux, et ils te donnent n'importe quoi. Elle est tellement autoritaire, ça m'étonne pas qu'il lui mange dans la main.


Pour ça, elle n'émettait aucune critique, bien au contraire, si ce n'est que les motifs de la blonde, habillée en femme fatale, la déstabilisait un peu... Elle aurait quand même pu viser plus haut que le gars de l'accueil, même s'il était plutôt populaire, et mignon. Drapée dans ses paillettes, elle aurait pu faire tourner la tête du vieux patriarche en personne - mais Jade n'allait pas s'offusquer de ce manque d'ambition, qui après tout, ne lui ferait pas d'ombre, comme ça.
Séduire un homme pour le sexe allait au-delà de sa compréhension : Jade voulait le pouvoir, et, elle ne n'avait découvert que récemment, la sécurité.


Too pretty to die, too broke to care
« Dead people would not be so scary if they were not so ugly. »


Pfff.

Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
The ROVER
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 259
Points : 1959
Date d'inscription : 23/11/2018
Localisation : Yulara
Dim 10 Fév - 16:33
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fdrD691qlt39u_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 581f06c2Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fl6i2R1qlt39u_250

Avisant enfin la demoiselle qu'il avait délaissé pour les préparatifs de la soirée, il la salua en levant également son verre à son encontre, content de voir qu'elle avait trouvé de quoi se vêtir, et ne ressemblait plus du tout à la jeune sauvage qu'ils avaient trouvé. Il n'allait pas jusqu'à la pensée qu'elle puisse être jolie, parce qu'il la voyait comme une de ses élèves, ou presque, sous sa responsabilité, et que son éthique irréprochable lui avait toujours interdit ce genre de raisonnement.
Et puis, il y avait Alysha... Malgré ce qu'ils avaient pu dire, et la nature de leur accord, William avait du mal à se mettre dans la peau d'un homme volage, et se concentrait sur une femme à la fois - risquant probablement de mettre en péril un équilibre pourtant mature, qu'ils avaient établis. Les habitants de Yulara avait fini par sentir le rapprochement, et le Nightingale commençait à penser, en son âme et conscience, qu'il devrait peut-être officialiser sa liaison, par honneur pour la demoiselle qui, elle, semblait s'en contreficher. Et s'ils se déclaraient, quels rôles s'attribuaient-ils ? Cette organisation était sans doute trop compliqué pour le jeune homme, qui cherchait des yeux sa compagne.

Et ses efforts furent bien récompensés : la Horst était tout simplement sublime, et il faillit s'étouffer avec une gorgée de champagne en voyant l'ouverture de sa robe, qui soulignait parfaitement ses formes, qu'il avait su apprécier dans un plus simple appareil. La voir ainsi lui rappelait d'ailleurs ces bons souvenirs, d'autant plus qu'elle lui adressait un regard lourd de sous-entendus. Il lui rendit son sourire, et allait s'approcher, lorsqu'un gros brun baraqué s'interposa entre lui et sa... Enfin, Alysha.
Le Nightingale fronça les sourcils, surpris de voir que l'inconnu avait l'air particulièrement à l'aise avec la scientifique : mais après tout, ils n'étaient pas exclusifs, et elle avait tout les droits d'aller voir ailleurs... William, troublé par cette conclusion qu'il n'avait pas vu venir, décida finalement de remplir de nouveau son verre, et d'essayer de noyer ses problèmes dans l'alcool, pour cette soirée.
Après tout, ils ne leur restait peut-être plus tant de temps que ça à vivre, et il fallait donc mieux en profiter, jusqu'au bout... Le Nightingale, en ce diner de réveillon, maudissait un peu, au fond, sa morale qui l'empêchait probablement de vivre, vraiment, intensément, ces jours qui étaient comptés.
Voyant que Kézia paraissait dans un état d'esprit proche de sa propre morosité, il s'approcha de la jeune femme.

    - J'ai toujours su que t'étais une dure à cuire, affirma-t-il avec un sourire encourageant, en lui tendant un verre. T'es autorisée à boire, ou tu es toujours sous médocs ?


Il ne lui avait pas encore demandé ce qui s'était passé, mais il ne lui reprochait rien. Il comprenait qu'elle ait voulu aider en suivant une équipe qui en avait besoin. Il aurait compris qu'elle ait trouvé leurs ennemis humains, et se soit attachée à l'un d'eux... William était de ceux qui croyait encore qu'il restait une part d'humanité en chacun, plus cachée pour certains que pour d'autres, et qu'il suffisait parfois des bonnes circonstances pour le découvrir, pour faire basculer un homme, d'un côté ou de l'autre.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Mackenzie Hollister
The ROVER
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 86
Points : 642
Date d'inscription : 27/11/2018
Dim 10 Fév - 21:22
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnMackenzie se trouvait entre deux personnes assez bavarde, et pour seule réponse, elle affichait un sourire et un signe parfois de la tête, à l'un ou à l'autre. Des personnes adorables, un homme dans la fleure de l'âge et une femme qui n'était pas loin de soixante-dix ans vu les rides et le visage buriné par le soleil qu'elle avait.
Le repas était parfait. Depuis son arrivée elle avait eut tendance à délaissé la nourriture, mais au fil des jours elle y avait reprit goût. Peut-être était-ce dû au succulent repas que William lui avait fait goûté. Depuis, elle s'alimentait plus et mieux. Et le repas de ce soir était une pure merveille. Mais son estomac n'était plus aussi habitué à autant de victuaille, elle fut vite repût et sortie de table avec son verre à la main pour marcher un peu. Non loin d'elle la jolie blonde qui était arrivée il y a peu de temps après elle vint la voir. Surprise dans un premier temps d'être ainsi accosté, elle écarquilla les yeux aux premières paroles de la jeune femme dont elle n'avait pas vraiment retenue le prénom.

Elle pinça les lèvres et baissa son regard sur le fourreau noir qui recouvrait son corps, pourquoi se soucier d'une couleur spécifique ? Elle n'était pas du genre à choisir une tenue d'une certaine couleur en fonction de la soirée qu'elle avait. Quelle était donc cette habitude qu'avait les femmes de perdre un temps précieux dans de telle futilités ? Pour le coup, Mac parut bien plus amusée que blessée. Au fur et à mesure qu'elle l'écoutait parlé, elle se remémora les situations similaires qu'elle avait vécue lorsqu'elle était journaliste, dans sa vie d'avant. Elle avait couvert certaines soirées huppés pour un journal people sur la vie des gens riches. C'était en tout début de carrière quand on lui donnait les basses besognes à faire, une sorte de bizutage qui faisait rire tous le monde sauf elle.
Elle se souvint d'une femme similaire à elle qui ne jurait que par les gens qui l'entouraient et qui hurlait dès qu'une chose n'allait pas dans son sens. Peut-être faisait-elle partie de ce genre là.

Mac décrocha l'écoute de la jeune femme lorsque son regard fut attiré par William justement, elle lui leva son verre et aperçu non loin Alysha. Elle ne l'avait pas encore vu avec sa robe et elle la trouva sublime. Tout autant que l'homme qui était venu la rejoindre. Trop de nouveauté pour elle, elle essaya de comprendre qui était ce colossale mâle chevelu qui attirait bien plus de regard.
Les mots qui suivirent de Jade la firent tilté, elle parlait de qui exactement ? De Alysha et le chevelu ? Ah non ! Elle parlait de Alysha et de William. Effectivement, elle avait ouïe dire de cette rumeur, et encore une fois, les rumeurs étaient des choses qui ne concernaient que les personnes qui en étaient au centre. Ah oui, chose que personne ne sait encore, c'est que Mackenzie est sortie de son mutisme. Grâce aux livres que Alysha lui avait ramené et à la reprise de l'écriture. Et donc, elle en profita pour répondre à la sa voisine colporteuse de ragots

« Personnellement, le fait qu'ils couchent ensemble ne regardent qu'eux. Si ils sont en couple c'est tout à fait logique et si ils ne le sont pas, c'est leur droit de passer du bon temps. Pour ma part, celui qui aurait une place dans mon lit, c'est le beau mâle qui parle à Alysha, tu le connais ? »

Demanda-t-elle en dévorant Calum des yeux, sans prêté attention aux regards surprit de certaines personnes qui l'entendent parler pour la première fois.© 2981 12289 0


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias Levy
The ROVER
Age : 28
Emploi : Mécano & bras droit de Ari
Messages : 243
Points : 1097
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Yulara
Dim 10 Fév - 21:52
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnSi Tobias avait pu évité d'être là, il l'aurait fait. Mais c'était sans compter sur sa sœur et c'est exclusivement pour elle qu'il avait décidé de participer à ce réveillon de Noël que Ari voulait célébré comme tous les ans depuis que toute cette merde avait commencé.
Kezia ne voulait pas que son frère se lamente sur la blessure qu'elle avait eut, et comme elle le disait « Le principale est que je sois en vie ». Elle avait raison, mais il savait aussi qu'elle se donnait une façade car au fond d'elle elle était triste. Elle essayait de tourner la page sur cette mésaventure qu'elle avait eut avec ce minable qui lui avait retourné le cerveau. Rien que d'y repenser il sentait son corps se crisper de nouveau.

Assit à table, il sorti de ses pensées lorsque son grand-père prit la parole, comme il le faisait tous les ans. Remerciant ainsi tout les habitants de Yulara, les anciens comme les nouveaux. Le regard du Levy balaya la table et il repéra les nouveaux visage dont il n'avait pas vraiment eut le temps de faire connaissance. Il vit Alysha avec le barbu, et les deux nouvelles discuter quelque minutes plus tard.
N'ayant pas trop touché à son assiette, il prit son verre, se leva et se dirigea vers la blonde et la brune. Un peu de nouveautés lui fera oublié les soucis qui rongeaient son esprit.
S'approchant d'elles il interrompit leur discussion

-Excusez moi, je suis Tobias Levy, je ne pense pas qu'on ce soit encore rencontrés, tout se passe bien pour vous ? N'hésitez pas si quelque chose ne va pas à m'en faire part.

Il sourit aux deux belles femmes, qui donnaient un peu de lumière à sa triste vie du moment ...© 2981 12289 0


That's the price you pay Leave behind your heartache, cast away Just another product of today Rather be the hunter than the prey And you're standing on the edge, face up 'cause you're a
Revenir en haut Aller en bas
Jade Butler
The ROVER
Age : 24
Emploi : Fille à papa
Messages : 437
Points : 3347
Date d'inscription : 02/11/2018
Localisation : Sur les routes
Lun 11 Fév - 3:29
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_nkybyr7D1y1qfxjj6o6_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_m9qjnpNEsH1rt2432

Un instant, Jade fut surprise d'obtenir une réponse audible de la part de la brune - n'était-elle pas muette ? Néanmoins, la Butler ne s'en formalisa pas longtemps... C'était un détail, même si cela rendrait les futures conversations plus désagréables que les monologues qu'elle avait envisagé. Elle était habitué à ce que ses interlocuteurs utilisent différentes techniques pour éviter de s'engager avec elle dans des échanges épuisants, et cela n'était surement pas la première fois que quelqu'un prétendait avoir perdu sa voix pour ne pas lui répondre.
Elle suivit des yeux le regard de la demoiselle, qu'elle avait cru s'accrocher à William, et fronça les sourcils. Pour être parfaitement honnête, elle avait juste voulu aller dans son sens, pour une fois, en évoquant une information qu'elle avait jugé utile pour la jeune femme, mais elle se moquait aussi totalement de qui couchait avec qui - tant que ce n'était pas Calum, juste parce qu'il était affreusement bruyant et perturbait ainsi sa tranquillité d'esprit, évidemment. Qui était Alysha, déjà ?

    - Le grand blond ? S'enquit-elle, en essayant de suivre la direction de ses prunelles sombres, croisant la silhouette d'un maigrichon mal habillé qui venait de saluer la blonde qui l'avait sauvé, avec Calum. Pendant quelques secondes, ses pensées n'envisagèrent même pas qu'elle puisse parler de ce dernier, avant que l'évidence ne la frappe avec étonnement. Un mâle... C'était une drôle de façon de parler, légèrement irrespectueuse à son goût, mais après tout, le brun avait peut-être plus de l'animal que de l'homme, il fallait bien l'avouer. Oh... C'est Calum. C'est lui qui coupe le bois... J'imagine que tu as donc toutes tes chances de l'intéresser si tu redeviens aussi loquace qu'une bûche, et sauvage au lit.


La pique n'était pas méchante, du moins pas du point de vue de Jade, qui avait toujours exprimé ce genre de jugement avec franchise, quand elle ne cherchait pas à obtenir la moindre faveur. L'hypocrisie, elle la réservait aux hommes dont elle espérait faire ses victimes, ou des fréquentations plus importantes, qu'il ne fallait pas vexer sans conséquences.
Elle soupira en se détournant de la vue de son compagnon d'infortune, délivrée de cette observation par l'intervention d'un tiers inconnu, qui venait de les interrompre pour s'inquiéter de leur satisfaction, politesse à laquelle elle offrit un de ses sourires les plus ravissants, car c'était tout ce qu'elle appréciait. D'ailleurs, le dénommé Tobias correspondait parfaitement à ses critères de sélection : propre sur lui, bel homme, il respirait l'importance de son rôle dans la communauté.

    - Jade Butler, je suis arrivée il y a peu, alors je ne crois pas avoir eu l'honneur de vous croiser encore, en effet, concéda-t-elle, d'une voix mielleuse, tant entrainée qu'elle semblait naturellement gracieuse, et non agaçante comme celles dont les effets étaient trop mal déguisés. Levy... J'imagine que c'est votre grand-père qui a ouvert les festivités, avec ce magnifique discours, n'est-ce pas ?


La flatterie n'était pas particulièrement sincère, mais pas non plus totalement hypocrite : Jade exerçait son art de la discussion, tout simplement, délaissant sa compagne, qui venait pourtant de retrouver la parole, et aurait pu miraculeusement s'exercer, avec plus de besoins qu'elle.

    - A vrai dire, il y a plusieurs choses qui me viennent à l'esprit, mais rien d'urgent... Commença Jade, dont la liste des plaintes aurait pu remplir le buffet. Mais nous aurons tous le temps d'en discuter plus tard !


Oh oui, elle allait saisir l'opportunité, puisqu'il le proposait, de côtoyer des membres fondateurs de Yulara, et mettre ses doigts fins dans les petits papiers de ceux qui tiraient les ficelles.
<:blockquote>


Too pretty to die, too broke to care
« Dead people would not be so scary if they were not so ugly. »


Pfff.

Revenir en haut Aller en bas
Harper Levy
The ROVER
Age : 18
Emploi : étudiant
Messages : 105
Points : 519
Date d'inscription : 14/11/2018
Localisation : Yulara
Lun 11 Fév - 10:09
Voir le profil de l'utilisateur




Noël. Dire qu'il avait lancé l'idée. Parfait pour passer pour un charmant jeune homme. C'est barbant à souhait. Cependant ça lui avait occuper l'esprit après le sauvetage de sa tendre soeur. Lui qui ne ressent pas grand chose pour les autres êtres vivants, est lié à elle d'une façon qui le déconcerte lui-même. C'est comme si elle faisait partie de lui. Sa part d'humanité sans aucun doute. Il y a son frère aussi. Avec lui c'est différent mais il y est plus attaché qu'il ne le pensait. Attaché c'est bien le mot. Que d'étranges relations, possiblement normales vu l'énergumène. Revenons à ce réveillon de Noël.
Pour l'occasion, chacun se met sur son trente et un. Harper suit le mouvement, il apprécie les jolies choses également alors la vue de tous ces corps élégants ravit ses pupilles presqu'autant qu'un être éviscéré. Lorsqu'il arrive plusieurs femmes, plus ou moins jeunes, attirent son attention pour l'avoir un peu pour elles. Il a du succès. La blonde à la coupe au carré lui plait, il sait que c'est réciproque mais elle n'ose pas. Elle est encore trop bloquée par le qu'en dira-t-on. Il y va en douceur. Avec l'autre ce serait tellement plus simple mais Harper n'a jamais aimé la simplicité. Il échange avec elles puis s'excuse afin de rejoindre sa famille. Il accompagne ses mots d'un baise main, plus accentué pour l'objet de ses désirs. Elle est troublée. Il sourit, ravi.
Il salue son frère, embrasse sa soeur et accepte l'accolade de son grand-père. William n'a pas encore fait de vagues, d'ailleurs où est-il ? Tandis que le patriarche sonne l'heure du discours, il repère le professeur bouche bée devant la fille venue du froid. C'est vrai qu'elle est belle. Avec elle il a essayé un rapprochement, très subtil, c'est du gros calibre. Elle pourrait le percer à jour alors il a préféré une plus sensible, qui finalement l'excite bien plus. Ari parle, il écoute à peine, préférant observer les convives. Les derniers arrivants sont là. La brune muette, elle l'intrigue. Le colosse, il l'indiffère. La barbie, il se plairait à briser sa volonté. Discours fini, c'est l'heure de profiter du repas. Avant de quitter la table, Harper pose une main sur celle de sa soeur et se penche vers elle.


- Tu n'es pas une étoile, tu es le soleil.

Elle lève les yeux vers lui et il caresse sa joue. Sa peau est parfaite, elle est parfaite, même si elle a trop perdu de poids. Ils se fixent en silence. Ce qu'il se passe entre eux est plus fort que les mots. Les yeux sont le miroir de l'âme et celle d'Harper n'est pas qu'un abîme sans fond. C'est également un trop plein et sa soeur sait le lire.

- אני אוהב אותך. 

Il l'embrasse au creux des lèvres, ça choque certains, mais ça n'a rien de sexuel. Quelqu'un leur propose à ce moment du champagne, il accepte une coupe en souriant à son grand père qui a certainement peur qu'il abuse. Le vieil homme a toujours un oeil sur ses petits enfants.

- Je reste sage,  סבא. Puis  sa soeur : - Je crois que quelqu'un veut te parler. Amuse toi, ça ne changera rien. 

Il se lève pour ne pas avoir à parler à William - à qui il adresse tout de même un sourire condescendant en passant - et décide de rejoindre son frère qui discute avec les deux nouvelles qui intéressent Harper. Il voit les yeux de la blonde pétiller en regardant Tobias. Vu ce qu'il a observé d'elle, il n'est pas certain que ce ne soit dû qu'à son physique. C'est une fille qui aime l'attention, être au-dessus, un peu comme lui. L'autre est plus sauvage. D'ailleurs elle ne regarde même pas Tobias, mais le grand brun. Si c'est son genre, ils n'ont rien en commun physiquement. Peu importe. Le jeu ! Il reste en retrait pour l'instant, buvant sa coupe. Blonde ? Brune ? Blonde ? Brune ? Laissant Tobias avec la plus réceptive, il profite que le voisin de la brune se soit levé pour prendre sa place. Sans tourner la tête vers la brune, il murmure assez fort pour qu'elle entende.

- C'est elle qui a réussi à te faire parler ou c'est Noël ? 

Enfin il coule un regard vers elle, sourire en coin.






steal our souls
True darkness requires a certain depth of character
(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Kezia Levy
The ROVER
Age : 22
Messages : 273
Points : 1398
Date d'inscription : 20/09/2018
Jeu 14 Fév - 15:58
Voir le profil de l'utilisateur

Habitants
de

Yulara
♥️

Merry Xmas

Tout le monde, ou presque est présent. Mon grand-père fait un discours, qui n'est pas sans me rappeler mes quelques jours avec Noah. Parfois j'ai le sentiment que ça ne passera jamais. J'ai déjà entendu parler de cœur brisé à jamais. Est-ce mon cas ? Une partie de moi ne le souhaite pas. Une autre oui, je dois être maso. Harper se penche vers moi pour me réconforter. Je lève les yeux vers lui sans rien dire, son regard est tellement intense, j'ai l'impression qu'il m'agrippe et m’entraîne. Où je ne sais pas mais je ressens un peu de chaleur. C'est toujours comme ça avec lui. Qu'il me fasse peur ou non, il a ce dont pour me captiver et me donner l'impression que nos cœurs battent à l'unisson. C'est presque terrifiant. Un sourire naît sur mes lèvres, il m'embrasse puis me quitte. Je le suis du regard rejoindre Tobias et deux demoiselles dont je n'ai pas encore pris le temps de faire connaissance. Et comme mon frère me l'a dit, quelqu'un vient près de moi : Will. Je me redresse et sourit sincèrement en acceptant le verre qu'il me tend.

« Je peux boire avec modération. Mais je t'avoue que je ne sais pas qui c'est ! »

Ok, vanne trop facile mais je fais ce que je peux. Je ne suis pas encore au top de ma forme.

« Je te remercie, Will. Pour tout.»

Je pose une main sur son avant bras et fais trinquer nos verres avant d'en prendre une gorgée. Reste plus qu'à espérer que je n'ai pas le vin triste. Alors je change de sujet, les gossip c'est mon truc, je vais pas m'en passer à Noël.

« Je comprends un peu pourquoi tu m'as recalée... Alysha est canon. C'est sérieux entre vous ? Je peux peut-être t'aider à la rendre un peu jalouse ? »





No one can be saved. We're already dead. All of us.

(c) rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
The ROVER
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 259
Points : 1959
Date d'inscription : 23/11/2018
Localisation : Yulara
Sam 16 Fév - 5:49
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fdrD691qlt39u_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 581f06c2Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fl6i2R1qlt39u_250

Depuis la première fois qu'il l'avait eu dans sa classe, William avait trouvé Kézia particulièrement sympathique, et pas seulement pour sa lignée familiale. Le fait qu'il s'entende bien avec son grand-père n'avait en aucun cas influencé son affection : cependant, cette relation particulière lui avait évité un rapprochement compromettant, renforçant son éthique professionnelle impeccable. L'enseignant n'était pas du genre à profiter de son statut pour séduire les étudiantes, et si la Levy l'avait été, c'était bien malgré lui - non pas qu'elle ne lui aurait pas plu, dans un autre contexte.

    - Qui c'est... Répéta le Nightingale d'un air perplexe, avant de comprendre la plaisanterie. Pour autant qu'il soit brillant dans certains domaines, sa vivacité d'esprit s'éteignait parfois face à d'autres obstacles, comme la vue d'une femme trop attirante, ou la forte consommation d'alcool. Je n'ai pas fait grand chose, ajouta-t-il, une ombre passant sur son visage, après que la blague lui ait arrachée un sourire.


Il cacha son embarras dans son verre, ne voulant surtout pas gâcher la fête, et risquer d'infliger à la pauvre jeune fille d'autres soucis : après tout, elle avait assez à gérer ainsi. Aussitôt, de toute façon, la remarque sur ce qui se passait entre lui et Alysha le prit de court, le rappelant à sa propre réalité, moins macabre, mais bel et bien embarrassante, d'une autre manière.
Malgré lui, son regard chercha une nouvelle fois la silhouette trop aguicheuse de celle qui partageait avec lui son intimité depuis quelques temps. La vue de la jeune femme le fit légèrement rougir, et il baissa les yeux, comme un adolescent pris en faute, avant de se faire surprendre.

    - A vrai dire, je ne crois pas, non... Commença William, en constatant que l'aveu lui était plus difficile qu'il ne l'avait cru. Il n'était décidément pas fait pour ce genre de plans, sans doute, et ne savait clairement pas les gérer. Je suis pas sûre qu'elle soit du genre jalouse... Mais si c'était le cas, tu ferais surement une rivale de qualité ! Ajouta-t-il avec un clin d'oeil, pour ne pas la vexer.


En effet, n'importe quel homme serait surement honoré d'être aux bras de la blonde, non seulement pour son statut au sein de la communauté, sa réputation, ou juste sa beauté. Il ne se souvenait pas qu'elle ait eu la moindre difficulté à trouver un petit ami à l'époque où elle s'était mis en tête qu'il pourrait être un candidat.

    - Je ne suis pas contre une danse malgré tout, si tu te sens en forme, proposa l'ancien professeur, avec un sourire sincère, en lui tendant la main. Bien entendu, il comptait la soutenir, si sa blessure la rendait faible : elle pouvait lui faire confiance avec sa vie, s'il le fallait. Ca me rappelle les bals de promo... C'est dur de laisser le passé et d'avancer, mais on a pas vraiment le choix. On va essayer de faire de nouveaux souvenirs !



Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Mackenzie Hollister
The ROVER
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 86
Points : 642
Date d'inscription : 27/11/2018
Dim 17 Fév - 14:10
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnMackenzie savait bien que le fait de parler de nouveau susciterait la curiosité et l'étonnement de certaines personnes. Elle s'y attendait et les regards qui se tournèrent vers elle la firent frissonner d'effroi. Elle resta stoïque, son regard sur la blonde et évita de penser au mal qu'elle ressentait de nouveau dans le corps. Cette sensation étrange de peur lui vrillait de nouveau les tripes. Cependant, elle avait apprit à passer outre dans les livres qu'elle avait lu. Et Jade l'aidait bien malgré elle à évité une autre crise d'angoisse.

Gardant un sourire sur ses lèvres, elle l'écouta parler de Calum, ne relevant pas les conseils, peut-être avisés, de la blonde au sujet du grand gaillard chevelu qu'elle aurait bien vue dans son lit pour une nuit. Mais ceci était-ce juste un fantasme de sa part suite aux années passées seule et à l'abstinence ? Ou était-ce juste une façon de changer de sujet car les ragots elle en avait eut vent lorsqu'elle était journaliste, et retomber dedans n'était pas le moment adéquat pour ça. Un moyen d'éviter de parler de William et de Alysha. Deux personnes qu'elle appréciait et dont elle ne voulait pas alimenter une quelconque discussion.

L'arrivé de Tobias la soulagea toutefois. Elle se présenta brièvement à l'aîné des Levy et s'excusa pour retourner à sa place, laissant Jade et le nouveau venu faire connaissance. Mackenzie préférait rester seule que d'écouter les remarques de Jade au sujet de son séjour dans la communauté.
Une fois assise à sa place, elle reprit un verre d'alcool et commença à le boire lorsqu'une voix l’interpella. Elle n'avait pas spécialement fait attentionné à son voisin qui s'était levé pour laisser place à un autre.

Son commentaire la fit sourire, elle tourna son regard de chat émeraude vers le nouveau venu. Inclinant légèrement la tête elle l'observa cherchant à savoir qui il est et si elle le connaissait. Ne sachant trop, elle lui répondit par courtoisie

« Un peu des deux, mais je dois bien avouer que ça fait plusieurs jours que j'ai vaincu le mutisme. Je n'avais juste pas eu l'occasion ni l'envie de le faire partager. »

Elle haussa les épaules avant de reprendre avec curiosité

« Je t'ai vu avec Kezia, tu es son frère c'est ça ? Je ne pense pas connaître ton prénom, tu es ? »

Demanda-t-elle intriguée par ce nouveau personnage.© 2981 12289 0


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias Levy
The ROVER
Age : 28
Emploi : Mécano & bras droit de Ari
Messages : 243
Points : 1097
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Yulara
Dim 17 Fév - 15:44
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnUn peu de compagnie féminine. Sortir de la routine. Oublié les horreurs passés. Voilà qui ferait du bien à Tobias. Et la compagnie de jeunes femmes étaient le remède pour aller mieux. Où en tous cas se sentir bien. Deux belles femmes qu'il n'avait pas encore eut le plaisir de rencontrer ni de faire connaissance. La brune qui se présenta sous le nom de Mackenzie, il en avait entendu parlé à son retour du sauvetage de Kezia. Mais d'après ce qu'on lui avait dit, elle ne parlait pas. Donc la surprise fut visible lorsqu'elle se présenta à lui. Il n'eut pas l'occasion d'en demander plus, elle s'excusa et partie s'asseoir. Tobias la suivi du regard et lorsqu'il avisa son frère prendre place à coté d'elle il revint vers la blonde. Celle-ci se présenta sous le nom de Jade Butler. Et visiblement faisait partie de la haute société, voir même bourgeoisie. Le genre de femme qui aurait plut à feu Madame Levy

-Mon grand père fait cet effet sur certaines personnes, parfois il est captivant et parfois soporifique. Je dois dire que cette année il a fait soft, c'est pour cela que beaucoup ne se sont pas endormi

Dit-il en tentant de faire de l'humour. Il sourit, d'un sourire chaleureux et sincère à la belle jeune femme portant un jolie fourreau rose pâle qui mettait son teint en valeur et faisait ressortir le bleu limpide de ses yeux.
Il proposa son bras pour qu'elle le prenne, comme le ferait n'importe quel gentleman

-Dites moi, Jade Butler, vous plaisez vous à Yulara ?

Tobias invita ainsi à la jeune femme à le suivre, l'emmenant vers un coin reculé de la grande salle, un petit salon à l'écart du bruit, il l'invita à prendre place sur un fauteuil et demanda à un jeune homme originaire de la communauté, faisant office de serveur d'un soir, d'apporter de quoi boire et de quoi manger

-Racontez moi votre histoire, Jade. Comment êtes vous parvenue jusqu'à nous ? J'imagine que vous avez vécue bien plus d'aventures que la plus part de nos membres. Nous parlerons ensuite des détails qui vous tracasses et je verrais ce que je peux faire pour vous satisfaire.

Ajouta-t-il par politesse mais aussi cherchant à rendre les membres confortablement installés et voir même à amélioré certains points qui pourraient l'être avec l'aide des habitants. © 2981 12289 0


That's the price you pay Leave behind your heartache, cast away Just another product of today Rather be the hunter than the prey And you're standing on the edge, face up 'cause you're a
Revenir en haut Aller en bas
Jade Butler
The ROVER
Age : 24
Emploi : Fille à papa
Messages : 437
Points : 3347
Date d'inscription : 02/11/2018
Localisation : Sur les routes
Lun 18 Fév - 12:56
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_nkybyr7D1y1qfxjj6o6_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_m9qjnpNEsH1rt2432

Oubliant totalement la brune qui l'accompagnait, Jade gloussa à la plaisanterie de Tobias, comme elle avait pris l'habitude de le faire, dans les diners mondains, à chaque remarque de ses interlocuteurs. Cette fois-ci, c'était de bon coeur néanmoins : elle détestait les longs discours autant que lui visiblement, priant toujours pour que les orateurs fassent preuve d'efficacité.

    - S'il pouvait user de ce pouvoir pour endormir définitivement certains... Soupira-t-elle, en pensant à tous ces morts qui ne trouvaient pas le repos. Elle se fichait pas mal de leur sort, mais elle ne tenait guère à subir le même. Mais ne parlons pas de cela ce soir, on croirait presque que tout est normal, comme ça !


Elle lui offrit à son tour un sourire, en acceptant son bras. Toute forme de politesse de ce genre la comblait, la rendant nostalgique de l'époque où les hommes se battaient pour cette faveur, parce qu'elle ne s'entouraient que de gentlemen. Et maintenant, elle devait partager un couloir avec des sauvages et des bucherons, qui lui rappelaient chaque jour que son statut de princesse était bien compromis par les circonstances. Néanmoins, elle faisait bonne figure, et faisait tout pour ne pas perdre de son panache, en soignant ses manières comme son apparence.

    - Et bien, à vrai dire, cela est agréable de retrouver un semblant de civilisation, avoua-t-elle, lorsqu'il lui demanda si le quotidien dans cette communauté lui plaisait. Et des personnes qui se lavent de temps en temps, ajouta la blonde en faisant voler sa chevelure blonde soyeuse à la façon d'une publicité pour shampoing.


Sa liste de réclamations factices ne lui venait plus, comme si l'esprit de Noël l'avait soudain remplacé. Elle éprouvait une sorte de... Reconnaissance, de gratitude, inattendue et peu expérimentée. Mine de rien, elle avait vécu plus d'horreurs que sa naissance ne l'avait destinée à faire, et elle s'en était sortie, malgré tout, par une sorte de miracle, ou une révélation de sa nature profonde, impossible à briser.
Elle s'installa confortablement dans le fauteuil que le Levy lui proposait, captant du coin de l'oeil le regard envieux du jeune homme qui s'affairait à les servir, découvrant son décolleté avec un certain orgueil avant de poursuivre la conversation, qui s'orientait agréablement dans son sens.

    - Oh et bien vous savez, j'essayais de trouver la direction d'une boutique Dior, parce que mon sac commence à être usé de tous ces voyages, et d'habitude je ne porte jamais le même plus de quelques jours, et jamais d'affilés, déblatéra-t-elle, avec une claire aisance dans les monologues. Et je suis tombée sur cette grange. Bien sur, ce n'est pas le genre d'endroit que j'aime à explorer, mais avec les conditions actuelles... Bref, c'est là-bas que j'ai croisé cette fille, la blonde à moitié nue, désigna Jade en montrant Alysha, d'un geste légèrement hautain. Il se trouve que le lieu appartenait à des éleveurs de crocodiles, qui ont été dévorés par leurs, euh, animaux. Et ensuite Calum est arrivé et nous a aidé à porter les trucs lourds.


Ce qui résumait plutôt bien les atouts du brun. Bien sur, elle ne pouvait pas non plus se faire la star de cette histoire, parce qu'elle n'y avait guère joué un rôle décisif. Comme la plupart de son parcours jusque là, elle avait beaucoup subis les évènements, en agissant que pour s'extraire égoïstement d'une situation dans laquelle elle n'avait guère le choix.

    - Et vous, j'imagine que vous êtes là depuis le début ? Demanda-t-il, par réel intérêt cette fois, plus que par simple retour de politesse.



Too pretty to die, too broke to care
« Dead people would not be so scary if they were not so ugly. »


Pfff.

Revenir en haut Aller en bas
Harper Levy
The ROVER
Age : 18
Emploi : étudiant
Messages : 105
Points : 519
Date d'inscription : 14/11/2018
Localisation : Yulara
Mer 20 Fév - 13:46
Voir le profil de l'utilisateur



La fille sourit, une premier pas pour lui. Il a attiré son attention. Elle l'observe, l'étudiant sans se cacher. Ils ne se connaissent pas encore. Lui, il l'a déjà observée. Chose non aisée vu qu'elle n'est pas du genre à beaucoup sortir. Enfin, il va savoir si elle est intéressante ou si seul le mystère l'était. Alors comme ça, elle cachait qu'elle avait recouvré l'usage de la parole. Il sourit amusé. Elle est cash.

- De toute façon, tout le monde ne mérite pas qu'on use sa salive...

Il aurait bien coupé la langue de certains ici. Visiblement, elle l'a plus observé qu'il ne le pensait de prime abord.

- Harper. Je ne savais pas que tu connaissais ma soeur.

Il tourne un peu la tête pour voir sa soeur. Elle discute avec Prof. Il lève les yeux au ciel avant de reporter son attention sur la demoiselle. Elle est certainement plus âgée que lui, même si on lui dit souvent qu'il ne fait pas son âge. Harper se fiche de l'âge, ce n'est qu'un nombre mais pas une unité de mesure de quoi que ce soit, ça ne veut rien dire.

- Alysha m'a dit que tu vivais seule, c'est pour ça que tu ne parlais plus ? Le retour à la vie en communauté ne t'a pas encore donné l'envie de te barrer d'ici ?

Quelque chose dans sa voix trahissait son envie de ne pas être ici. Seulement à cette fête ou de Yulara ?





steal our souls
True darkness requires a certain depth of character
(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Alysha Horst
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 128
Points : 830
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Mer 20 Fév - 15:14
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnQuand on parle du loup. Dire que je ne les ai pas remarqués. Jade a trouvé une belle robe et doit se sentir comme à la belle époque. Callum en impose encore plus si c’est humainement faisable. Il s’approche de moi. Jusque là on n’a pas pris le temps de faire connaissance. Du coin de l’œil je vois Will se stopper dans son élan, laissant donc le grand musclé venir à moi. Je ne dis pas que les combats de coqs sont mon truc, surtout si je suis prise pour un morceau de viande mais au fond je trouve ça dommage qu’il ne s’impose jamais. Callum s’adresse maintenant à moi. Je souris intérieurement à ses compliments déguisés sous des piques et je fais mine de ne pas être touchée.

- Qui a dit qu’on ne pouvait rien tirer d’un homme des cavernes ? Tu es plutôt pas mal quand tu passes par la salle de bain.

Je pose sur lui un regard sans équivoque. Il me plait. Ce n’est pas le genre d’hommes à demander la permission. Je sens les regards sur nous. Je dois dire qu’on détonne. Nos tenues respectives en surprennent plus d’un. Pas de discrétion de ma part ce soir, même si je ne chercherais pas plus à me mettre en avant.

- Tu ne joues pas les gardes du corps ce soir ?

Je le titille parce que même si elle passe son temps à bouder et à le dénigrer, il a l’air de veiller sur elle. J’ai du mal à comprendre leur relation. Pas que j’en ai fondamentalement quelque chose à faire. Simplement je n’aimerais pas me retrouver dans des histoires, du genre que j’ai évité jusqu’ici.
Je lui adresse un léger signe de tête pour qu’il me suive à une table.

- J’ai un peu faim, pas toi ?

Question ambiguë, il va de soi.



 © 2981 12289 0


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Kezia Levy
The ROVER
Age : 22
Messages : 273
Points : 1398
Date d'inscription : 20/09/2018
Lun 4 Mar - 11:40
Voir le profil de l'utilisateur

Habitants
de

Yulara
♥️

Merry Xmas

J’ai toujours eu confiance en moi physiquement. On m’a toujours dit que j’étais belle et même sans artifice je me trouve très bien. Mais je dois dire que là, à voir Alysha dans cette robe sexy, j’ai une pointe de jalousie car même si je la trouvais jolie, je ne l’avais jamais vue comme une concurrente. Si je puis dire. En tout cas, je comprends mieux pourquoi Will ne voulait pas de moi. Il les aime de son âge. Dommage. Je le questionne à ce sujet et, à voir sa mine déconfite, je crois bien que j’ai mis les pieds dans le plat. Alysha je la vois un peu comme un cheval sauvage, difficile à amadouer. Lui, c’est un romantique. Forcément y’en a un qui s’attache plus que l’autre. Pour le détendre un peu, je propose de l’aider à la rendre jalouse. Bon d’accord il a certainement raison sur le fait que ça ne doit pas être son genre, mais je note qu’il trouve encore le moyen de me recaler. Ça me fait sourire quand même. Je lui dirais bien qu’il ne risque plus rien, que je suis passée à autre chose et surtout que là, j’ai le cœur tellement en miettes que… bref. Je prends sa main.

« Avec plaisir. »

On quitte la table pour rejoindre la piste. Comme si tout était normal. Il évoque les bals de promo. Le mien avait été super, j’avais été élue reine.

« Cette époque me manque mais on parviendra à offrir la même chose aux prochaines générations, j’en suis certaine. »

En revanche laisser mon passé et avancer… C‘est oublier Noah ? Ma poitrine se comprime à cette idée. Je m’accroche un peu plus à Will, enfonçant un peu trop mes doigts dans son avant-bras.

« Tu es déjà tombé fou amoureux ? Amoureux au point où tu ne peux pas respirer si la personne n’est pas là ? »






No one can be saved. We're already dead. All of us.

(c) rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
The ROVER
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 259
Points : 1959
Date d'inscription : 23/11/2018
Localisation : Yulara
Mer 6 Mar - 8:16
Voir le profil de l'utilisateur
Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fdrD691qlt39u_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 581f06c2Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fl6i2R1qlt39u_250

Alors que Kézia acceptait sa proposition et lui tendait la main, William jeta un dernier regard vers la blonde qui illuminait surement la soirée de son magnétisme sexuel. Elle était en bonne compagnie apparemment, et il soupira. Au fond, il voulait qu'elle soit heureuse, comme il le souhaitait à tout le monde... Ils n'étaient surement pas destinés à plus que ce qu'ils avaient partagé, et partageraient peut-être encore, malgré tout.
Le Nightingale se concentra sur sa partenaire pour la soirée, bien déterminé à profiter de cette soirée et ne laisser aucune pensée négative ni aucun doute la gâcher. Après tout, c'était un miracle qu'il puisse danser avec l'une de ses anciennes élèves préférées, dans un contexte si dangereux.

    - Bien sûr, il ne s'agit pas juste de survivre, mais de construire pour le futur, confirma William, qui oeuvrait depuis toujours dans ce sens, si bien que ces valeurs étaient ancrées dans sa personnalité. Ancien professeur, il avait toujours tout fait pour les prochaines générations, en dépit de son propre bonheur, parfois. Et on a besoin de toi, pour ça, alors plus de bêtises, ou je serais forcé de te punir, la prochaine fois, ajouta le jeune homme, en plaisantant.


Il lui sourit gentiment, en posant une main sur sa taille, pour l'entrainer sur la piste. Rien dans son attitude n'évoquait la moindre forme de séduction - et c'était probablement cette innocence, presque, qui lui attirait plus encore l'attention des femmes alentours, qui tenaient absolument à être celle qui réveillerait cet instinct chez lui.
La question de la jeune femme le laissa un moment silencieux, parce qu'il percevait bien que le sujet était sensible, et qu'il prenait toute interrogation comme méritante de sa réflexion, et du meilleur avis qu'il puisse donner : encore une fois, une déformation professionnelle, à n'en pas douter.

    - A ce point, non, déclara-t-il, avec tendresse, en repensant à son ex petite amie, qui lui avait néanmoins brisé le coeur, par sa trahison. Tu sais, je crois que le vrai amour est quelque chose de plus tranquille, apaisant... On ne peut pas vivre dans la passion : elle nous consumerait, sur le long terme.


Elle le disait elle-même, finalement. Ce genre de désir, de fantasme, méritait surement d'être connu, mais surement pas pour envisager un avenir commun. A travers ces mots, il espérait qu'elle comprendrait son conseil : il fallait avancer, avec gratitude, mais réalisme, pour ne pas souffrir d'une telle relation.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Tobias Levy
The ROVER
Age : 28
Emploi : Mécano & bras droit de Ari
Messages : 243
Points : 1097
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Yulara
Mer 6 Mar - 17:01
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnEtre ainsi posé avec Jade, rendait le Levy plus léger, plus serein, avec cette impression que la vie était ce qu'elle avait toujours été : normale. La jeune femme aussi belle soit-elle, rayonnait par son rire et son sourire. Tobias se sentait visiblement bien. Il rit lui aussi,répondant ainsi aux rires de la demoiselle qu'elle avait de communicatif. Il opina ensuite de la tête, en réponse aux paroles de Jade, gardant le silence, la guidant vers le fauteuil où ils s'installèrent, l'un en face de l'autre. Oui, la soirée était belle et il ne fallait pas qu'il pense à ce qui se trouvait dehors, car les questions sans réponses, les tourments et les angoisses viendraient à tout détruire.

Il en profita pour en apprendre un peu plus sur elle. Il se rendait compte qu'il ne connaissait pas aussi bien les gens de la communauté comme les connaissait William, car lui avait la facilité et le temps de passer du temps avec eux. Tobias passait plus de temps à régler les détails important, partant parfois à l'aventure et cherchant par tous les moyens à retrouver Sienna, qu'il vint à se rappeler que lui aussi devait en apprendre plus sur la vie et les parcours de certains des nouveaux. Le moment était donc venu de le faire, rien ne l'appelait ailleurs.

Il écouta avec attention le récit de Jade. Buvant de temps à autre le contenu de sa coupe, son regard fixé sur elle. Il souriait légèrement, en imaginant la jeune femme cherchant des boutiques qui, hélas pour elle, n'existaient pas dans le coin. Et même si elles étaient encore debout, non loin de leur communauté, pas sûr qu'elles soient encore rempli de leur produits de luxe. Le pillage avait eut lieu dans les tout début de l'épidémie, ce genre de produit aussi coûteux soit-ils étaient les premiers biens volés par les pilleurs.

Tobias reposa lentement son verre sur la petite table basse qui se trouvait entre eux et tourna son visage vers Alysha, en pleine discussion avec le grand gars qui avait fait le sapin de bois : Calum.

-Elle m'en a parlé oui, elle était en expédition il me semble et elle est tombée sur vous, une chance qu'elle ait été dans le coin, c'est grâce à ce genre de sortie que l'ont trouve de quoi alimenté les membres de la communauté.

Il tourna de nouveau son visage vers la jeune femme après avoir observé sans aucune expression quelconque sur son visage, la blonde et le brun.

-Vous ne trouverez pas de produit de grande marque ici, mais vous trouverez de quoi vous habiller ou vous chaussez, il y a des boutiques, peut-être les avez vous déjà vu ? .. Oh ce n'est pas des grands centre commerciaux comme on en avait dans les grandes villes, mais c'est assez fournie.

Il lui sourit, et un serveur vint apporté un plateau rempli de petits fours sucrés qu'il présenta à l'un et à l'autre. Tobias prit un petit éclair au café, ses préférés, il l'englouti d'une bouchée. Et lorsqu'il eut fini, il se lécha les lèvres

-C'est des petits plaisirs comme ça qui font du bien au moral

Dit-il avec un clin d'oeil, avant d'ajouter pour répondre à la question de Jade

-On peut dire ça oui. Je viens de Perth, quand l'épidémie a commencé, je suis partie pour rejoindre ma famille, ma sœur, mon frère, mon grand-père et mon père. J'ai mis plusieurs jours pour arriver à Eucla, d'où est originaire Ari. Il avait déjà prit les devants et prenait la route avec les membres et quelques personnes en direction de Yulara, c'est un peu son fief. Je les ai rejoins ici et depuis je suis là. Et vous, vous venez d'où ?

© 2981 12289 0


That's the price you pay Leave behind your heartache, cast away Just another product of today Rather be the hunter than the prey And you're standing on the edge, face up 'cause you're a
Revenir en haut Aller en bas
Jade Butler
The ROVER
Age : 24
Emploi : Fille à papa
Messages : 437
Points : 3347
Date d'inscription : 02/11/2018
Localisation : Sur les routes
Ven 8 Mar - 10:38
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_nkybyr7D1y1qfxjj6o6_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_m9qjnpNEsH1rt2432

La soirée prenait une tournure presque trop naturelle, qui ravissait pourtant la jeune femme : Jade savait à quel point les rassemblements mondains lui manquaient, mais l'espoir de pouvoir les retrouver encore se retrouvant satisfait, elle en éprouvait un bonheur inattendu. Bien sur, les festivités n'avaient rien des frasques de celles du manoir Butler, mais le rapprochement était suffisant pour provoquer en elle un agréable soulagement. Tout n'était pas perdu.
Sa présence à Yulara démontrait que sa bonne étoile ne l'avait pas totalement abandonnée.

    - Bien sûr, évidemment, je crois qu'elle a trouvé dans cette grange quelques conserves... Se rappela la blonde, qui n'accordait guère d'importance à ce genre de découverte. Ses priorités, après trois ans, n'avaient toujours pas trouvé d'ordre logique, ou propice à la survie. Elle regrettait juste que les crocodiles, vivants, n'aient pas plutôt fourni leur peau pour servir les projets d'une grande marque de sac à main, dont elle aurait pu bénéficier. Croyez-vous que la viande de crocodile soit comestible ? Car dans ce cas, il y a aussi là-bas une source inépuisable à posséder.


Après tout, ils faisaient bien une ferme, dans le camp, avec divers animaux récupérés par ci par là... Jade n'avait aucune notion de ce qu'un élevage nécessitait, et elle ne s'y intéressait pas plus que cela, si ce n'était pour charger les autres de plus de travail, tout en se reposant elle-même sur leur motivation. Elle sourit à son interlocuteur, qui visiblement trouvait la conversation aussi plaisante qu'elle, et qu'elle voyait déjà comme un potentiel allié, avec un statut des plus remarquables - après tout, la Butler avait toujours su percevoir les figures de pouvoir, qui pourraient l'aider, par association.
Au passage, elle attrapa elle aussi une douceur au chocolat, dont la vue la faisait saliver : son régime avait assez duré, même si elle refusait de se laisser aller à trop de gourmandise, pour ne pas faire mauvaise impression. Les hommes appréciaient les femmes qui mangeaient peu, et avaient l'air fragiles, et même si elle regrettait beaucoup ce fait parce qu'elle ne faisait que jouer ce rôle, elle s'y conformait au possible, du moins en apparence.

    - Je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup visiter les alentours, avoua-t-elle en repensant à la piscine de l'hôtel où elle avait passé la première partie de son séjour, sans même chercher à voir le monde, au risque d'être confronté au commun des pauvres. Je suis écossaise, et j'étais en voyage quand l'épidémie nous a surpris, et forcé à rester ici.


En effet, tout était allé bien trop vite pour qu'ils puissent fuir en prenant les derniers avions : déjà, le traffic s'était arrêté quand ils avaient pris conscience de la gravité de la situation.

    - Mon fiancé est parti chercher des secours, mais après un moment, je ne pouvais plus rester à l'attendre, alors j'ai quitté l'hôtel avec un groupe de touristes... Commença-t-elle, avant de réaliser que l'histoire était trop longue, et que se souvenir la fatiguait déjà. Ensuite, j'imagine que j'ai erré comme la plupart des survivants, jusqu'à... Enfin, vous connaissez la suite maintenant.



Too pretty to die, too broke to care
« Dead people would not be so scary if they were not so ugly. »


Pfff.

Revenir en haut Aller en bas
Calum E. O'Connell
TRACKS
Age : 33
Emploi : Bucheron
Messages : 127
Points : 391
Date d'inscription : 05/11/2018
Localisation : Yulara pour un certain temps
Sam 9 Mar - 15:39
Voir le profil de l'utilisateur
Discussion avec Alysha :


Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnA la réflexion de la jolie Alysha, Calum posa son regard sur sa propre allure en baissant les yeux. Une sourire étira ses lèvres barbues. Quelques bouts de tissu, un coup de peigne, de l'eau de cologne et il paraissait un autre homme aux dires de cette femme. Fallait bien avouer que elle aussi était pas mal dans ce morceau de tissu qui recouvrait à peine son corps, et il n'allait pas s'en plaindre

-Merci

Grommela-t-il de façon à ce que elle seule entende. Redressant la tête, il regarda devant lui observant par la même occasion le regard du gars qui s'occupait des nouveaux arrivants. Il ne se souvenait même pas de son patronyme, chose qu'il retenait très peu tellement ça ne l'intéressait pas. Lui, ce qu'il voulait c'était vivre sa vie sans qu'on le fasse chier. Chacun chez soi et le monde s'en porte pas plus mal.  

-L'autre là bas … c'est ton mec c'est ça ? J'crois qu'il aime pas trop qu'tu sois avec un autre gars …

le barbu termina le contenu de son verre d'une traite, posa sa coupe et en prit une autre. Avec un sourire il posa sa main libre sur le creux du dos de la blonde à la robe pailleté, appuyant bien sa main entre le creux des reins. Il se pencha de façon à venir murmurer au creux de son oreille

-Le genre de truc qui fout la merde dans un couple … ça m'plait


Il paraissait jubilé à cette idée. Si l'autre blondinet n'aimait pas qu'on tourne autour de sa conquête, Calum allait s'en donner à cœur joie pour pimenter le jeu, il se redressa de toute sa hauteur

-J'garde ton corps c'est d'jà pas mal et j'pense même que c'est le meilleur rôle qu'on peut m'donner d'la soirée

S'amusant de la situation et l'accompagnant ainsi vers la table, il tira sa chaise en arrière pour qu'elle s'assoit. Chose pas très encré dans ses gènes mais qui paraît simple en regardant les autres faire.

Il prit place à coté d'elle et regarda son assiette vide pour l'instant qui n'allait pas tardé à être remplit

-Ouais moi aussi j'ai la dalle, y'a quoi à bouffer ?

A première vu, il ne compris pas le sous-entendu qu'il pouvait y avoir dans la phrase de Alysha, ce qui obsédait ses pensées était bien de remplir son estomac.
Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 87ua
 © 2981 12289 0


On The Road
Again
Revenir en haut Aller en bas
Alysha Horst
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 128
Points : 830
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Sam 9 Mar - 18:41
Voir le profil de l'utilisateur
Discussion avec Calum


Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnL'autre là-bas ? Je suis son regard. Il parle de Will. Will qui tourne soudainement la tête et se dirige vers Kezia. Kezia qui est très belle malgré la perte du beau sourire qu'elle arborait toujours. La réflexion de Calum prête à sourire. Will et moi avons couché ensemble quoi ? Trois fois ? Et pourtant même lui a l'air au courant. C'est fou ce que les cancans peuvent aller vite. A moins qu'il ne soit plus observateur qu'il le laisse à penser, et dans ce cas, tout de même, ça sous entend qu'il m'observe vraiment. N'empêche que même si Will avait été mon mec, ça ne le dérange pas vu la main chaude qu'il pose au creux de mes reins. Ce contact envoie une douce chaleur dans tout mon corps. Je le laisse faire, sans répondre au sujet de la relation qui me lie à Will. Je hausse un sourcil et dit, faussement indignée :

- Mon corps ?

Comme si j'avais besoin de ça. C'est autre chose qui m'intéresse. Je le laisse me guider à table et jouer les galants. Je m'installe et bois un peu. Je pouffe en réalisant qu'il n'a pas saisit mes sous entendus. Un mec bien bourru. Si je lui réponds mon triangle d'or, ça le fait ? Ou il ne va pas comprendre ? Je suis moqueuse.

- Je ne sais pas mais ça sent bon. En tout cas prends des forces si tu dois garder mon corps. Je ne suis pas du genre docile.

Je coule un regard brûlant vers lui , rien à voir avec mon air glacial habituel. Au même moment on nous dépose des assiettes. Je grimace en voyant la viande dans la mienne. Je la repousse avec dégoût dans un coin et celle qui fait le service s'en aperçoit, se souvenant au passage que je suis végétarienne. Elle s'excuse et je lui dit gentiment que je vais me contenter des frites, et sans doute que mon voisin aura envie de ma portion. Je termine ensuite mon champagne.

- Je suis curieuse. Tu vas rester ici ? Je ne te sens pas très motivé. Je me trompe ?

 © 2981 12289 0


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Kezia Levy
The ROVER
Age : 22
Messages : 273
Points : 1398
Date d'inscription : 20/09/2018
Lun 11 Mar - 14:13
Voir le profil de l'utilisateur

Habitants
de

Yulara
♥️

Merry Xmas

Je souris à Will, il y a quelque chose de las dans mon expression, je le sais mais je ne peux le contenir. Je suis lasse d'être celle sur qui on veille comme si elle était en sucre, pourtant je sais que ma seule vraie sortie s'est soldée par ma presque mort. Mais n'est-ce pas parce qu'on m'étouffe comme une poupée que ... ? Non, ça a mal tourné à cause de la malchance. Je soupire doucement.

« Je vais essayer. »

Le truc c'est qu'être assignée à l'architecture n'occupe pas beaucoup mes journées et me fait aujourd'hui me sentir peu utile. Je change quand même de sujet tout en dansant avec Will. Je parle d'Amour, le grand A. Ce n'est pas une tentative de drague déguisée. J'ai juste le sentiment qu'avec sa sensibilité il peut comprendre. Je suis un peu déçue de sa réponse en un sens.

« Possible. Mais s'il n'y a pas de passion au début c'est... plat, non ? Je veux dire, j'ai eu des sentiments pour mes ex mais rien qui n'affole les battements de mon cœur. A peine des papillons dans le ventre pour certains. »

J'hausse une épaule et regarde autour de nous. Il n'y a pas vraiment d'exemple d'amour véritable. Les quelques couples formés me donnent plus l'impression de l'avoir été par peur de mourir seul. Je me tourne vers lui et plante mon regard dans le sien.

« Je te souhaite de connaître cette passion, Will. Elle te consumera mais tu sauras que tu es réellement vivant et que tout ça en vaut la peine. »

Mes yeux sont humides. Noah me manque d'une force incroyable. Peu m'importe les arguments du genre tu l'as à peine connu et blablabla. Il m'a réveillée mais aujourd'hui je suis dans un cauchemar. Ma poitrine se comprime et je loupe une respiration. J'ai chaud, ma vision se rétrécit. Malaise vagal.




No one can be saved. We're already dead. All of us.

(c) rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
The ROVER
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 259
Points : 1959
Date d'inscription : 23/11/2018
Localisation : Yulara
Mar 12 Mar - 5:16
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fdrD691qlt39u_250Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 581f06c2Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 Tumblr_inline_nrm5fl6i2R1qlt39u_250

Voyant l'expression fatiguée de son ancienne élève, William se contenta de sourire gentiment. Elle avait surement assez payé pour sa sortie clandestine, et ne méritait pas qu'on retourne encore le couteau dans la plaie... Le Nightingale décida donc de classer l'affaire et ne plus en parler, même si la frayeur qu'avait causé sa disparition lui avait fait réaliser à quel point il se sentait protecteur envers elle. Mais au fond, elle en était surement plus marquée encore que lui, comme le prouvaient ses yeux humides à l'évocation de l'Amour, le grand.
Le jeune homme n'était pas suffisamment naïf pour croire que la question n'avait rien de subjectif... Elle avait vécu quelque chose, durant son escapade, qui l'avait interrogée, sans doute, même s'il ne s'était pas préoccupé de cet aspect des choses, et n'avait vu que sa blessure physique.

    - Et moi je te souhaite de rencontrer quelqu'un avec qui tout te semblera simple, et qui t'apaisera... Il faut mieux un bon feu de cheminée qu'un incendie, pour faire un foyer chaleureux, ! Soupira-t-il, avec douceur. La passion, très peu pour lui : il n'était surement pas le genre de personne à se laisser emporter, ou du moins, c'était la certitude dans lequelle il se complaisait, car elle lui donnait l'impression de pouvoir toujours rester en contrôle... Même si, au fond, cette sécurité était surement ce qui avait causé le départ imprévu de son ex, avec un amant plus intense. Tu es sure que ça va ?


Un instant, il avait sourit à l'évocation de ses aventures, amusé de n'avoir pas cédé à ses avances à cette époque, ne sachant guère dans quelle catégorie elle le classait : elle n'avait eu pour lui qu'un crush d'adolescence, à n'en pas douter. Alors qu'il pensait qu'elle se sentait juste faible de ses souvenirs, Will sentit la demoiselle s'affaisser contre lui.
Un instant paniqué, l'ancien professeur la souleva sans effort dans ses bras, en l'entrainant vers une fenêtre. Elle était lourde de son évanouissement, mais son poids était trop léger pour que son transport ne soit pas aisé pour Will, dont la carrure ne trompait pas sur la force, malgré son attitude pacifique.

    - Kézia ? Souffla-t-il tendrement, parce qu'il sentait maintenant qu'elle respirait encore, et que son coeur battait tranquillement, alors qu'elle revenait à elle. Elle avait fait un malaise, de quelques secondes, rien d'inquiétant, mais trahissant son état, inadapté encore, probablement, à cette sorte de sortie agitée. William jeta un regard rassurant aux alentours, pour ne pas inquiéter ceux qui avaient observé la scène, pour confirmer que tout allait bien, et qu'il s'en occupait. Tu veux que je te raccompagne dans ta chambre ?


La proposition n'impliquait évidemment aucun sous-entendus, d'autant plus qu'il n'aurait jamais abusé d'une demoiselle qui présentait un instant de faiblesse, comme la Levy. Bien au contraire, il ne tenait pas à la voir perdre plus de force, en essayant de faire bonne figure : elle avait déjà assisté au discours, et profité de la soirée... Mais il ne tenait pas à la laisser seule avec les pensées sombres qui semblaient l'habiter.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Mackenzie Hollister
The ROVER
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 86
Points : 642
Date d'inscription : 27/11/2018
Sam 16 Mar - 11:18
Voir le profil de l'utilisateur

Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnAu départ Mac pensait qu'elle viendrait pour manger, passer la soirée tranquille seule dans un coin sans que personne ne fasse attention à elle, un peu comme elle l'avait toujours été jusqu'à présent : absente, invisible, effacée. Hors ce n'est pas le cas, et même si elle concède volontiers que le fait d'entendre de nouveau sa jolie voix pouvait faire lever les regards de certains, ce sujet n'était pas vraiment une priorité lors de cette soirée. Alors, quand le cadet des Levy vint se placer à coté d'elle et lui parler, l'étonnement, la surprise et la curiosité étaient les premières émotions qui l'envahirent.
Mais la curiosité fit le pas sur le reste, l'amusement prenant un chemin important à présent sur les paroles du Levy

« Tout le monde ? Sauf toi je présume ? »

Un sourire étire le coin de sa bouche légèrement rosé par le gloss qu'elle portait, le regard devint pétillant de malice et d'amusement. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien avec un inconnu. Sereine et en sécurité.

« La connaître est un bien grand mot, j'ai juste appris certaine chose sur elle. Quand on ne parle pas on écoute, beaucoup, c'est ce qui fait que j'en sais peut-être plus que certain qui sont là bien avant moi dans la communauté. »

La brune prend son verre tout en observant comme elle le faisait durant son isolement le jeune homme qui à son tour observe sa sœur. Elle le voit levé les yeux, elle sourit encore un peu plus, sentant qu'il n'appréciait pas le fait de la voir avec William, mais elle ne demanda rien sur sa réaction.

Elle l'écoute lui poser la question que beaucoup doivent se poser à son sujet, et pour répondre, elle bascule lentement son visage d'avant en arrière pour acquiescer

« J'ai appris à ne pas me faire remarquer par le silence, de ma voix et de mes gestes, c'est comme ça que j'ai survécu aussi longtemps. Pour l'instant je m'adapte, même si au début j'ai eu beaucoup de mal de reprendre cette vie dont je n'étais plus habitué …. je n'ai pas l'intention de partir pour l'instant, mais à t'entendre ta vie ici ne te convient pas ? »

Mac pose son coude sur la table, place son menton sur sa main et observe avec intérêt le blondinet. Tout en elle était en alerte sur les dires du Levy

« Je sais être muette quand il le faut »© 2981 12289 0


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Kezia Levy
The ROVER
Age : 22
Messages : 273
Points : 1398
Date d'inscription : 20/09/2018
Mer 27 Mar - 20:56
Voir le profil de l'utilisateur

Habitants
de

Yulara
♥️

Merry Xmas

Je ne partage pas vraiment son avis. Qui a envie d'une histoire tranquille ? On sait déjà que la routine va venir nous grignoter un peu plus chaque jour. Alors sans piment, sans passion, quel ennui. Je pensais que Will était plus romantique, qu'il comprendrait. Visiblement je me trompe. Ou alors c'est parce que lui même n'a pas encore croisé l'Amour, le vrai. J'ai toujours eu besoin de vibrer, de ressentir les choses pleinement. C'est ce que Noah m'a offert et j'ai peur de ne plus jamais le ressentir. Je me sens mal. Dans ma tête, dans mon âme, dans mon corps. A tel point que je fais un petit malaise. Heureusement que Will est là pour me retenir. Je m'accroche à lui en espérant que mes frères soient trop occupés car je ne veux ni gâcher leur soirée, ni qu'ils m'étouffent encore.

« Je veux bien merci. »

Je me reprends au mieux pour donner le change mais en nous dirigeant vers la sortie, Ari nous rejoint. Je lui explique que je suis simplement fatiguée. Il m'embrasse et pose une main sur l'épaule de Will. Une sorte de message silencieux pour lui dire merci de veiller sur moi. Nous quittons la soirée et il me raccompagne jusqu'à la maison que je partage avec ma famille. Je le laisse ouvrir et même venir avec moi jusqu'à ma chambre. S'il y a quelques mois j'en aurais abusé, là je suis bien sage. Il m'aide à m'allonger et je me sens réellement épuisée. J'ai l'impression que je suis prête à m'endormir dès que ma tête touche l'oreiller. Je remercie Will et lui adresse un petit sourire avant de fermer les yeux sans avoir lâcher sa main; ça me rassure.

Fini pour moi.




No one can be saved. We're already dead. All of us.

(c) rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Harper Levy
The ROVER
Age : 18
Emploi : étudiant
Messages : 105
Points : 519
Date d'inscription : 14/11/2018
Localisation : Yulara
Mer 27 Mar - 21:55
Voir le profil de l'utilisateur



« Tout le monde ? Sauf toi je présume ? »
Il lui sourit, ne cherchant pas à cacher qu'elle l'a percé à jour. Il est rare que les gens osent le remettre à sa place. La plupart des gens cherchent à le mettre à l'aise, à le caresser dans le sens du poil. Pour diverses raisons. Cette fille là est différente de celles qu'il a croisé jusque là. Éloignée des conventions sociales depuis longtemps, elle ne s'embarrasse pas, un peu comme lui. Un silence flotte entre eux quelques instants, avant qu'il ne reprenne la parole. Mu par la curiosité. L'envie de savoir si elle est réellement intéressante. Elle pose un coude sur la table, il fait de même. Tel un miroir. Cherche-t-elle une confession ? Il ne dévie pas le regard, tout au contraire.

- Les esprits libres n'ont pas de frontière.

Il ajoute un sourire malicieux pour ponctuer sa phrase avant de prendre une mignardise et la croquer à pleines dents. Il reprend la parole lorsqu'il l'a avalée.

- Noël, c'est particulier pour toi, pas vrai ?

C'est un choc qui lui a retiré la parole, si l'on peut appeler ça ainsi. S'en est un autre qui lui a délié la langue, il en est persuadé. Il n'a pourtant pas le sentiment que ce soit le réveillon en lui même.

- Et si on dansait pour fêter ça ? Je fais partie des organisateurs, alors je dois montrer l'exemple mais je suis plus à l'aise avec des danses à deux.

Il lui tend la main en se levant. Après tout, ça pourrait être divertissant que de faire la fête.





steal our souls
True darkness requires a certain depth of character
(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Calum E. O'Connell
TRACKS
Age : 33
Emploi : Bucheron
Messages : 127
Points : 391
Date d'inscription : 05/11/2018
Localisation : Yulara pour un certain temps
Dim 31 Mar - 16:27
Voir le profil de l'utilisateur
Discussion avec Alysha :


Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnPour seule réponse, le barbu sourit. Un sourire rempli de sous entendu. Ne dit-on pas que le silence en dit long sur les intentions ? La sienne n'était pas franchement à mettre sous les yeux des âmes sensibles. Il avait bien dans l'idée de regarder ce que ce petit fourreau cachait. Plus tard.
Pour l'instant il voulait se remplir la panse. Sa carrure athlétique lui valait de consommer beaucoup de calories. Si il avait réduit sa dose de protéines depuis que toute cette merde c'était installé, il comptait bien rattraper le temps perdu ce soir.

Justement, les assiettes sont servie et il se lèche les babines en voyant ce que contient la sienne. Pas assez pour lui mais ça ira pour ce soir.
Par chance, la blonde ne mange pas sa viande et lui donne. Il la prend sans demander son reste. Paf ! Dans son assiette

-Tu manges pas d'viandes ? T'es une sorte de Vegan ou un truc du genre défenseuse des animaux et des poissons ?


Non pas que ça le dérangeait, mais il n'avait jamais vraiment compris comment les gens ne pouvait pas manger de viandes ou de poissons. Ses animaux apportaient à eux seuls tout ce dont le corps humain avait besoin.

-Docile ? Tu f'rais pas l'poids contre moi ma jolie …

Un sourire étire ses lèvres, il s'essuie la bouche, se redresse et regarde sa voisine

-J'resterai l'temps que j'peux et j'verrais quand j'en aurai marre .. et toi, tu comptes partir un jour ou l'autre ou tu vas finir ta vie ici ? Tu t'es jamais d'mander si ailleurs y'avait pas autre chose ?
Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 X4h4
 © 2981 12289 0


On The Road
Again
Revenir en haut Aller en bas
Alysha Horst
The ROVER
Age : 35
Emploi : expédition et scientifique
Messages : 128
Points : 830
Date d'inscription : 01/11/2018
Localisation : Yulara
Jeu 4 Avr - 14:49
Voir le profil de l'utilisateur
Discussion avec Calum


Merry Xmas y'all ! 24.12.2018 XwwnCalum ne se fait pas prier pour prendre ma viande mais ça le surprend, comme beaucoup de gens. Encore maintenant alors qu'on a très peu d'animaux en élevage. Quand j'y pense et que je réalise que même les poules sont passées espèces en voie de disparition, je suis déprimée.

- Je suis végétarienne. Pas de viande, pas de poisson. Il y a bien d'autres choses à manger.

Encore un sous-entendu mais pour en revenir au sujet, je n'ai jamais emmerdé les omnivores, ce que je ne supporte pas ce sont les techniques d'élevage et d'abattoir atroces que les pauvres bêtes subissaient. Sans compter la chasse "sportive" ou de "loisirs". D'ailleurs je dois discuter avec Ari de mon projet animalier. Nous l'avons évoqué plusieurs fois et aujourd'hui que la vie dans la communauté est plus stable, on va pouvoir en parler curieusement.
Ne souhaitant pas débattre de mon régime alimentaire, je continue sur la lancé piques érotiques. La réplique machistador de Calum au sujet de ma docilité me fait rire. Brut de décoffrage, ça me plait. Restera à voir s'il est du genre à ne faire aucun effort en pensant qu'il est tellement beau qu'il n'en a pas besoin. Auquel cas, il serait vite expédié loin de mes cuisses.
Curieuse, je change de sujet.

- Je ne compte pas finir mes jours ici. Chaque fois que je sors, je tente d'aller plus loin. Je ne peux pas croire que seuls les Fury et nous ayons pu établir de véritables forteresses.

Nous en discutons et parlons de nos découvertes, on a l'âme aventurière tous les deux et le courant passe bien. On s'apprête à approfondir la découverte de nos points communs quand celle qui "se présente" comme sa petite amie débarque pour un scandale. Où était il ? Que fait il avec moi plutôt qu'elle ? Je les laisse à leurs (d)ébats. Je pars échanger quelques mots avec Ari avant de me retirer. Une bonne soirée tout de même.

 © 2981 12289 0


FINI POUR MOI.


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: