/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Flashback Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Saturday Night's Alright (For Fighting) feat. Jimmy [2014]
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Sam 1 Juin - 22:12
Voir le profil de l'utilisateur



ft.
Jimmy
Saint Patrick 2014
Saturday
Nights

La pute ! Cette salope s'était barrée, comme ça ! En lui laissant les gosses ! Quoiqu'il avait préféré ça plutôt qu'elle se barre avec. Mais merde ! Il avait tout fait, TOUT ! Pourquoi elle était partie ? Elle avait juste laissé un message disant qu'elle n'en pouvait plus de cette vie de merde. C'était il y a bientôt un mois, et aucune nouvelle. Jamais il n'avait eu envie de frapper une femme, sauf là, sauf elle. Ce soir c'était St Patrick et au diable son abstinence, il avait besoin de s'éclater. Les mômes étaient chez sa sœur, il était au bar et attendait son frère de cœur. Il avait pris une bière déjà, sous l’œil en désaccord de Magnus, le barman. Putain ils auraient dû aller "en ville". Mais s'il voulait picoler, il ne voulait pas conduire. Au moins là, il pourrait retrouver le chemin de la ferme à pieds. Le cendrier devant lui était déjà à moitié plein. Enfin, Jimmy arriva.  

« Hey, bro' ! Alors la banque a dit quoi ? »

Un prêt pour la ferme, sans quoi il devrait encore vendre du bétail. Jimmy secoua la tête négativement.

« Les fils de pute. Viens j't'offre un verre ! Magnus, sers nous deux pintes ! »

Ce soir ils devaient noyer leurs vies disloquées dans l'alcool, pas le choix. Demain, ils reprendraient tous les deux leur abstinence. De toute façon, entre nous, Byron ne comprenait pas pourquoi il fallait absolument se passer de tout. Par exemple, Jimmy était un ex drogué, pas un ex alcoolique et pourtant lui aussi, était supposé ne pas boire. Ils pouvaient gérer ça, bordel !




Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy O'Connor
TRACKS
Age : 51
Emploi : Ancien fermier
Messages : 84
Points : 581
Dim 2 Juin - 17:06
Voir le profil de l'utilisateur
Saturday Night's Alright Jimmy se laissa tomber lourdement sur le haut tabouret à côté de Byron, et balança sur le zinc son paquet de cigarettes et son briquet. Une clope grillait déjà entre ses lèvres.

Je vais y foutre le feu un d'ces jours, j'te jure. Je m'suis déjà ret'nu de retourner son putain de bureau...

La période était sombre, aucune lueur ne faisait son apparition pour le moment. Jimmy savait qu'à ce rythme, la ferme n'existerait plus l'an prochain. Pas qu'il y tenait profondément, mais il n'avait que ça, et surtout sa tante était morte en lui faisant confiance pour redresser la barre...

L'homme soupira, attrapa sa pinte et trinqua avec celle de Byron. Quelques secondes plus tard, la moitié était déjà passée dans sa gorge. De la pisse d'âne, mais ça ferait l'affaire pour le moment. Et puis, loin de la ville, on ne pouvait pas espérer grand chose de mieux.


Faudrait l'dire aux gosses. Ils aiment bien les chevaux... Mais c'est eux qui rapporteront l'plus...

Il haussa un peu les épaules. Jimmy adorait Tim et Maggie, et il n'avait pas vraiment envie de voir leurs visages déçus et tristes quand les animaux partiraient. Rien que pour ça, le connard de costard-cravate méritait de s'en prendre une bonne !

Mais ce soir, c'était St Patrick. Leur fête. Celle de tous les irlandais, même à l'autre bout de la mère patrie. Jimmy se souvenait de la liesse dans les rues là bas, quand il était môme. Et de son père qui revenait complètement saoul en pleine nuit, mais toujours avec quelque chose pour lui. Un pin's, un chapeau, peu importait... Il en eut un léger sourire. Ce soir, ils ne se laisseraient pas abattre, ils balayeraient leurs soucis et célébreraient le Saint Patron comme il se devait !


J'aligne la prochaine. Magnus !
:copyright: CRIMSON DAY


Some scars never disappear
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Jeu 6 Juin - 14:57
Voir le profil de l'utilisateur



ft.
Jimmy
Saint Patrick 2014
Saturday
Nights

Chez eux quand c'est la merde, c'est VRAIMENT la merde. Si Jimmy devait vendre ses chevaux en plus des vaches... Non, putain. Byron tapa du poing sur la table.

« Putain. J'te foutrais l'feu à tout ça ! »

A quoi ? A la banque, au système, à toutes ces conneries. Un bon coup dans la fourmilière qui remettrait les compteurs à zéro pour tout le monde. Sur le papier, une utopie. Dans la réalité : l'enfer, et ils tomberaient sur eux dans quelques années.
Pour l'heure, il fallait célébrer la St Patrick. S'ils pouvaient trouver l'or du Leprechaun tiens. Byron englouti sa bière, prêt à accueillir la suivante.

« Allez, on va pas s'laisser abattre ! Au diable les banquier et les bonnes femmes, tous des putes ! »

Il n'y avait pas beaucoup de nanas dans le pub mais il avait gueulé assez fort pour qu'elles se retournent, outrées. A priori pas de banquiers. Magnus leur servit deux nouvelles pintes, d'un air désespéré.

« Oh fait pas cette gueule, Magnus ! On va t'payer. »
« T'es pas sensé être clean O'Kane ? »
« C'est la St Patrick, j'peux rompre le jeun. »

Il se marra, fier de sa connerie et Magnus partit en haussant les épaules. Après tout, ce n'était pas son problème, tant qu'ils tenaient à carreaux. Mais ça, c'était pas gagné. Byron attrapa sa chope et but une gorgée, mousse comprise.

« J'ai un plan pour faire un peu de thunes. Y'a 3000$ à s'faire.»

Même en dollars australiens c'était pas rien. Une magouille évidemment.





Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy O'Connor
TRACKS
Age : 51
Emploi : Ancien fermier
Messages : 84
Points : 581
Ven 7 Juin - 9:29
Voir le profil de l'utilisateur
Saturday Night's Alright Jimmy eut un petit rire, un peu jaune devant l'envolée de son ami. Ils ne baiseraient pas ce soir, ça c'était sûr. De toute façon, ils n'étaient pas là pour ça. Les nids à emmerdes que représentaient les femmes étaient loin de leurs hobbies actuels... Par contre, quand Magnus se permit un semblant de morale envers Byron, Jimmy lui donna un léger coup de coude en se marrant plus franchement.

Sympa ton chaperon. Il te borde aussi ?

Son rire se poursuivit encore un peu, avant qu'il ne retourna à sa bière... et que Byron titilla sa curiosité avec son plan à 3000. C'était une petite somme, assez pour s'y pencher en tout cas et y réfléchir.

De quel genre ?

Les magouilles, il connaissait. Les plans foireux aussi. L'avantage c'était que Byron était suffisamment sensé pour ne pas lui parler d'un truc complètement suicidaire. Et puis, merde, 3000$. Ca pourrait repousser la vente de quelques semaines, un peu plus s'il se démerdait bien entre temps.

Et pour qui ? Y aurait que nous dessus ?

Il avait déjà un pied dedans, il le savait. L'appât du gain. L'envie de faire autre chose que son boulot à la ferme. Retrouver un peu d’adrénaline, d’excitation... Il s'alluma une nouvelle clope, alterna avec une gorgée de bière, et attendit les explications de son comparse.
:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Sam 8 Juin - 22:20
Voir le profil de l'utilisateur





ft.
Jimmy
Saint Patrick 2014
Saturday
Nights

Byron savait qu'il pouvait compter sur Jimmy. Ils n'étaient pas du genre frileux ces deux là. Quand on a touché le fond, on est capables de tout. Il se pencha vers Jimmy, crachant sa fumée sur le côté pour ne pas lui envoyer dans la gueule.

« C'est l'Polak. Il a besoin de chasseurs qui connaissent bien le bush pour accompagner des blindés de soviet et qu'ils se ramènent un trophée. »

En somme du braconnage. Pas que Byron en était fier mais à choisir, entre nourrir ses gosses et buter des espèces protégées le choix était vite fait. Que celui qui oserait dire le contraire vienne lui jeter la pierre, il l'écraseur à coups de pelleteuse.

« Les 3000$ c'est chacun. J'me vois pas l'faire sans toi. J'suis sur qu'on peut lui d'mander un petit plus. »

Celui qu'on nommait le Polak savait que les deux connaissaient bien le bush et qu'ils ne le lâcheraient pas, il y avait moyen. Byron s'enfila la moitié de sa pinte comme du petit lait. C'était fou ce que les mauvais habitudes pouvaient coller à la peau. Picoler c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.

« Maggie veut un vélo. Jimmy un portable. Comme ses potes.I' grandissent trop vite, mec. J'suis dépassé. Leur pute de mère... »

Il termine sa bière et s'essuie la bouche d'un revers de la main. Pendant un instant il fixe le verre vide. Puis, sans détourner les yeux, il souffle :

« J'ai fait c'qui fallait pourtant... »

Allez il n'allait pas se mettre à avoir le vin triste, bordel ! Et comme pour l'encourager voilà qu'un de leur vieux pote de beuverie débarque. Déjà bien entamé le mec. Encore un cas social comme eux, ou plus précisément un looser. Du genre qui attire la poisse.

« Oh les mecs, ça fait un bail ! »
« O'Donnell, ma couille ! »

Embrassades à l'irlandaise. O'Donnell fit signe à Magnus que c'était sa tournée. Le barbu s'assit à leur table et après les banalités d'usage, pendant lesquelles les boissons arrivèrent, Declan leur proposa un billard.

« Y'a bien quelques pigeons pour parier. »

Byron jeta un oeil vers les tables de billard. En effet, il y avait des jeunes à une table et des bikers à une autre. Il jeta un regard à Jimmy pour savoir ce qu'il voulait faire.


Saturday Night's Alright (For Fighting) feat. Jimmy [2014] BitterDentalBlackpanther-small






Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy O'Connor
TRACKS
Age : 51
Emploi : Ancien fermier
Messages : 84
Points : 581
Dim 9 Juin - 10:25
Voir le profil de l'utilisateur
Saturday Night's Alright Les explications vinrent tandis que Jimmy finissait sa bière. Faire plaisir à des connards de riches qui se trouvaient des couilles en allant abattre quelque animal. L'irlandais détestait ça. Mais y'avait 3000 à se faire, au minimum d'après Byron. La question ne se posait pas vraiment...

Ok. J'en suis.


Comme si son pote pouvait en douter ! Et alors que Byron se laissait aller à quelques déclarations d'amour envers son ex, Declan fit son apparition, dans toute sa splendeur. Cette St Patrick s'annonçait sous les meilleurs auspices ! Et de nouvelles pintes firent leur apparition sur le zinc, comme il se devait pour pareille soirée. Ils étaient des bonhommes, des vrais, pas des tarlouzes qui allaient se contenter d'un verre et rentrer gentiment chez eux après, merde !

Trop facile avec les gamins... Y'a qu'ici qu'ils doivent mettre leur queue près d'un trou ! Faut bien leur laisser ça !

Il se mit à rire bruyamment, avec toute l'élégance qui se devait. Tout en attrapant sa bière, il désigna  d'un coup de menton les bikers plus loin.

Vu le prix de leurs bécanes, ils doivent bien avoir du pognon à aligner ceux là !

Une tape sur le torse de Byron, un signe de tête, et voilà qu'il avançait déjà vers eux. Il  se posta devant les types, but une longue gorgée avant de poser lourdement sa pinte sur un coin de la table de billards.

Vous avez pas des gueules d'irlandais vous... Vous savez que c'est notre soirée ? On vous met votre raclée sur le tapis et vous rincez.
:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Mar 11 Juin - 13:03
Voir le profil de l'utilisateur





ft.
Jimmy
Saint Patrick 2014
Saturday
Nights
Evidemment, Jimmy en était. Mais ça faisait du bien de l'entendre. Byron se sentit un poil plus léger. L'arrivée de Declan termina de le détendre. Rien qu'avec sa gueule de bourré, il y avait de quoi se marrer. Billard qu'il proposait. Byron se rangea de l'avis de Jimmy. Il éclata de rire à sa vanne de beauf. Humour irlandais ? Allez savoir. En tout cas même Declan trouva ça drôle. Blague à part, les bikers étaient les plus intéressants à dépouiller. Même s'il savait déjà que ça puait. Les mecs à grosse moto avaient des problèmes d'égo. Mode j'ai une petite bite à compenser.

« Ouais, allons leur montrer qu'les irlandais en ont des plus grosses ! »

Chacun une pinte à la main, ils débarquent près des billards avec leurs gros sabots. Jimmy lance les hostilités et les bikers les regardent comme s'ils étaient abrutis. Le genre de truc pour lequel Byron pouvait chercher la merde mais il se contenta de sourire en picolant. Qu'ils les prennent pour des culs terreux, pas de problème. Ils allaient leur foutre la honte sur le billard.
Le plus grand du lot accepta en gonflant le torse.

« On joue en pool anglais. Trois par équipe. »

Même torché, O'Donnell pouvait assurer. Au pire, Jimmy et lui mettraient un max de boules dans les trous. Tant qu'il ne rentrait pas la noire, tout irait bien. Byron tendit la main au biker comme pour sceller le deal.

« En trois manches par parties alors.»
« Deal ! »

Le gars lui serra la pince. c'était parti !

Au début, ils jouèrent moyennement histoire de les mettre en confiance. En prime, Declan qui s'écroulait à moitié sur la table et louchait tellement qu'il n'arrivait jamais à viser la boule blanche du premier coup avec sa queue - de billard, quoiqu'il aurait pu être plus précis avec l'autre qui sait ?  Les vieux amis perdirent exprès la première partie et payèrent leur coup, mode bons perdants. Mais ils voulurent une autre chance. Acceptée. Les bikers se pensaient maître du jeu jusqu'à un sourire échangé entre les frères de sang. Ils gagnèrent cette partie.

« A vous de rincer les mignonnes ! »

Rageux mais encore bons perdants, les bikers payèrent leur tournée. Puis une deuxième parce que les irlandais gagnèrent haut la main. A la troisième les esprits s'échauffèrent. Le plus grand chopa Declan part le col.

« Vous vous payez notre gueule ? Vous savez jouer ! T'es même pas déchiré je parie !»

Declan assura que si dans un gargouillis chelou. Son estomac n'appréciait pas d'être secoué comme un prunier et il gerba sur le mec. Byron éclata de rire. Rien ne plu aux motards. Declan fut relâché par le mec qui lui colla une droite et l'envoya contre l'autre table de billard.

La soirée allait enfin pouvoir commencer ! Byron poussa un cri de guerre, esquiva une queue de billard et écrasa son poing sur la joue rugueuse d'un biker.
Quelqu'un monta le son du jukebox - ou alors c'était dans sa tête - tandis que Magnus leur gueulait de se calmer.



Saturday Night's Alright (For Fighting) feat. Jimmy [2014] BitterDentalBlackpanther-small






Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy O'Connor
TRACKS
Age : 51
Emploi : Ancien fermier
Messages : 84
Points : 581
Mar 11 Juin - 22:57
Voir le profil de l'utilisateur
Saturday Night's Alright Tout se passait bien. Trop sans doute. Une question de karma. Ou de destin provoqué. Parce qu'après tout, les irlandais ne savaient que trop bien pourquoi ils faisaient ça. La bière n'était qu'une excuse. Pas désagréable et qui en plus leur évitait de se vider les poches, mais fallait bien le dire, ce n'était la véritable raison de tout ce cinéma.

Et cette raison s'exposa au grand jour quand le poing de Jimmy cogna l'un des mecs, simultanément à celui de Byron. Voilà bordel, c'était là qu'ils voulaient ! De la castagne, une vraie baston entre mecs, un défouloir tout trouvé à leurs emmerdes quotidiennes. Ce soir le sang coulerait comme la bière qui se déversait maintenant sur le tapis vert où quelques pintes étaient tombées.

Connards, vous croyez que vous pouvez taper notre pote comme ça ? Fils de putes de pédales à vélo !

Il disait ça tout en cognant, ayant chopé son adversaire par le col pour pouvoir lui envoyer quelques droites. Cela fonctionna un instant, mais une fois l'effet de surprise passée, les trois irlandais se retrouvèrent pris à partie de toute part. Les autres étaient plus nombreux, et Jimmy commençait à sentir les coups pleuvoir. Mais peu importait, c'était la St Patrick, c'était leur fête, et ils étaient assez fous pour redoubler d'intensité. La baston, les coups sales, c'était leur domaine, celui qu'ils maîtrisaient ! Surtout quand ils étaient imbibés d'alcool...

Éirinn go Brách !

Jimmy avait gueulé ça comme un loup hurlait à la lune. Il ne savait plus qui il tapait, et son arcade gauche devait avoir cédée car sa vue était brouillée par le sang. Loin de s'en inquiéter, il continua, ne prêtant même pas attention à Magnus derrière eux qui menaçait d'appeler les flics s'ils n'arrêtaient pas tout de suite...
:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Ven 14 Juin - 11:05
Voir le profil de l'utilisateur






ft.
Jimmy
Saint Patrick 2014
Saturday
Nights
Baston !!!! On disait qu'ils étaient des cassos, de la mauvaise graine ? Ils n'allaient pas donner tort aux bien pensants. Forts de leurs origines qui semblaient faire crépiter l'adrénaline dans leurs veines, les trois irlandais frappaient à s'en écorcher les poings. Ils recevaient des coups mais s'en foutaient royalement ! Et au final ils avaient le dessus sur cette bande de tarlouze à blouson de cuir. Même les gamins s'étaient barrés, flippant de toute cette violence qui n'avait rien à voir avec leurs embrouilles de post ado. Byron avait l'arcade sourcilière ouverte, un goût de sang dans la bouche, des côtes douloureuses mais son poing continuait de s'abattre sur la gueule d'un des mecs, déjà à moitié assommé au sol, quand la musique s'arrêta et qu'il y eut le bruit d'un fusil qu'on charge. Une balle fut tirée, le plafond s'effrita. Le temps fut comme suspendu dans l'air et tous les regards se tournèrent vers le bar. Magnus pétait un câble. Il y avait de quoi en voyant l'état des tables de billard, les queues explosées, une des boules avait même fini dans la vitre du jukebox. Il avait un fusil à pompe entre les mains et pointait les bagarreurs avec.

Saturday Night's Alright (For Fighting) feat. Jimmy [2014] Giphy

« Pourquoi vous virez pas vos miches de mon pub, bâtards d'australiens ! »

Raciste dans un pays même pas à lui ? Oui et ce vieux fou assumait. Byron se marra en regardant les bikers se relever difficilement et partir en clopinant. Il mis un coup de pied au cul à l'un d'eux. A cet instant il avait le même regard qu'un ado fier de ses conneries. Le bar se vida de tous les non irlandais assez rapidement et les trois comparses clopinèrent jusqu'au comptoir sous les applaudissements des habitués. Magnus avait toujours son fusil.

« Vous m'faites chier bande de petits connards ! »
« Fais pas ta pleureuse, Magnus. Y'a jamais d'ambiance ici, et j'suis sur que ça t'a éclaté d'jouer les shérif. Sers nous à boire, c'est la Saint Patrick ! »

Magnus le fixa avant d'éclater de rire.

« Putain oui ! Mais vous m'faites quand même chier ! »

Nouvelles pintes, nouvelles clopes et Declan qui se lançait dans des proverbes à la con qui les faisaient toujours marrer. Ils étaient loin de se douter que les bikers n'en resteraient pas là...

Saturday Night's Alright (For Fighting) feat. Jimmy [2014] Giphy
Saturday Night's Alright (For Fighting) feat. Jimmy [2014] BeiK63r









Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy O'Connor
TRACKS
Age : 51
Emploi : Ancien fermier
Messages : 84
Points : 581
Sam 15 Juin - 10:00
Voir le profil de l'utilisateur
Saturday Night's Alright Jimmy se redressa en grimaçant un peu, certaines parties de son corps lui faisaient mal, mais il se remit à sourire en pensant que les autres connards devaient avoir encore plus mal que lui ! Un petit signe de la main en guise de remerciements pour le public, telle une star qui se la joue modeste, et il regagna le zinc avec les autres. Magnus eut la « bonté » de leur fournir quelques torchons propres en même temps que leurs bières, et l'irlandais ne fut pas mécontent de pouvoir éponger le sang qui lui maculait le visage.

- Ca, c'est une St Patrick digne de c'nom bordel !

Il se marra avec les autres, secouant la tête à chaque vanne de Declan Où pouvait-il aller chercher des trucs pareils ? Ce mec avait la cervelle complètement grillée, pour peu qu'on considérait que Byron et lui l'avaient encore à peu près intacte...

La fin de la soirée se poursuivit donc ainsi, entre les blagues, les éclats de rire, les souvenirs et les anecdotes, le tout arrosé de bière, de beaucoup de bière. Mais la fermeture du bar approcha, et après une dernière tournée, inscrite à leur ardoise, le trio quitta l'enseigne, riant toujours aussi fort, et se tenant plus ou moins les uns aux autres pour ne pas tomber au premier obstacle...


- Regardez-moi cette bande de pédés consanguins !

Des rires gras fusèrent, mais ce n'étaient pas ceux des irlandais. Jimmy s'écarta un  peu, plissa les paupières, comme si ça pouvait l'aider à mieux voir vu son état d'ébriété, et lança en réponse :

- Vous avez pas eu vot'compte encore les filles ? On peut s'arranger !

Les deux mains posées sur son entrejambe, lèvre inférieure mordue dans une mimique éloquente, il fit tanguer son bassin, presque autant que le reste de son corps, avant d'éclater de rire en se tournant vers ses deux comparses. Juste assez pour ne pas voir le poing d'un des bikers s'abattre sur lui... Ouais, c'était reparti !
:copyright: CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Lun 17 Juin - 11:56
Voir le profil de l'utilisateur






ft.
Jimmy
Saint Patrick 2014
Saturday
Nights
Putain ça faisait du bien ! Ce genre de soirées était parfaite pour libérer la pression. Des pintes, une baston, les amis, Byron profitait de chaque instant sans penser à sa routine de merde qui reprendrait le lendemain. Ils se marraient comme des baleines et ça, jusqu'à la fermeture vers 2h du mat'. Declan proposait de finir chez lui et vu sa démarche, valait mieux le ramener car même à pieds, c'était pas sûr qu'il retrouve où il créchait ce con.
Sauf que dehors, ils avaient un comité d'accueil. Byron se marra en voyant les bikers. Ces connards n'avaient pas leurs nanas, pas besoin de vouloir se la jouer, bordel.

« Putain vous avez vraiment envie d'vous faire démonter pour attendre aussi longtemps ! »

Jimmy les nargua et s'en mangea une en traître alors qu'il leur tournait à moitié le dos. Le top départ pour leur régler leur compte à nouveau.

« Fils de pute ! »

Il se jeta dans la mêlée. Là, c'était certain : il allait devoir trouver une putain d'excuse pour expliquer à Tim pourquoi il avait la gueule en vrac. Mais ça, pour l'instant, il était incapable d'y penser et ça n'avait jamais été son truc de calmer les choses.
Pluie de poings, de coups de pieds et même de tête, il était certain d'avoir pété au moins un nez. Mais où était Declan bordel ?! Byron était au sol avec une brute épaisse au-dessus de lui. Un coup de main n'aurait pas été du luxe vu son taux d'alcoolémie. En même temps, se faire défoncer sévère le dessoûlait un peu. Jimmy était occupé et cet abruti roupillait ou quoi ?
Il y eut un tir, une nouvelle fois. Mais pas en l'air vu le cri. Le temps se figea et la vision brouillée de Byron se recadra. Il vit leur pote chevelu avec un flingue dans la main. Un des bikers gueulait en se tenant la fesse. L'irlandais les menaça de les buter s'ils se cassaient pas. Byron pouffa et repoussa le biker d'un coup de latte. Il fit en sorte de ne pas se mettre dans l'angle de tir de Declan, sa bougeote lui filait presque le mal de mer et une balle perdue était à craindre. Heureusement ça avait calmé les gros bras qui montèrent sur leur moto, tant bien que mal et filèrent en leur faisant des doigts.

« Putain mais d'où tu sors ce flingue ? »

Declan l'agita dangereusement en expliquant que c'était le polak qui lui avait filé pour un job.

« T'es dingue... Vas y range ça avant qu'les flics rappliquent. On s'casse. »

regard vers Jimmy pour s'assurer qu'il allait bien.

« On va chez lui ? Si Tim nous voit il va péter un câble. »

Avoir peur que son gosse les surprennent comme des vieux ado... Quelle vie de merde ! Bras dessus, bras dessous les voilà partis pour chez leur pote dont la baraque délabrée était à même pas cinq minutes à lattes.

« C'est quoi ce job ? Me dis pas qu'tu dois buter quelqu'un. »
« Nan, j'dois faire peur à un gars. »

Byron se marra encore une fois. Declan faire peur ? Là ça avait été un coup de chance. Dans quoi il s'était embarqué cet idiot ? C'était un coup à le retrouver mort et ça, c'était moins drôle.

« T'as à boire chez toi ? »
« Affirmatif.»

Declan : 38 piges, pas de femme, pas de gosse, juste un connard de chat.












Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy O'Connor
TRACKS
Age : 51
Emploi : Ancien fermier
Messages : 84
Points : 581
Mar 18 Juin - 14:42
Voir le profil de l'utilisateur
Saturday Night's Alright Au coup de feu, Jimmy avait cru que c'était Magnus qui avait définitivement craqué devant leurs conneries. Ou un flic en civil planqué là à suivre ces foutus bikers. Ca n'aurait presque pas été étonnant, ces mecs étaient aussi fourbes qu'un banquier pour vous casser les couilles et ruiner votre vie ! Mais par chance, ce n'était que Declan. Même si Declan avec un flingue dans les mains n'avait rien de rassurant ! Jimmy l’écouta raconter son histoire, tout en marchant plus ou moins droit jusqu'au logement de leur pote.

- Ca pue cette histoire, mec, s'tu veux mon avis. T'es sûr qu'tu dois lui rien au polak ?

Le chevelu réaffirma que tout était ok, et l’irlandais laissa tomber. Il n'avait pas la tête à se creuser plus les méninges que ça de toute façon... Après de longues minutes à essayer d'insérer correctement la clé dans la serrure, Declan réussit enfin à ouvrir la porte et le trio pénétra dans la maison où l'odeur de tabac froid régnait.

Réveillé, le chat débarqua en miaulant et vint se frotter aux jambes de Jimmy qui l'écarta en commentant :


- Pire qu'une gonzesse qu'a besoin de pognon, putain ! Tu pouvais pas prendre un clébard comme tout l'monde ?

Par chance pour le chat, Jimmy malgré ses airs bourrus et bourrés, aimait suffisamment les animaux pour ne pas dégager celui-ci d'un coup de pied au cul. Il récupéra l'une des bières semi fraîches que Declan avait sorti de son vieux frigo, et se laissa tomber lourdement sur une chaise.

- Vous vous souv'nez du chien du vieux Harris ? Moitié boiteux et aveugle... Mais putain pour courir après ces cons de livreurs il était là ! C'est ça qu'tu devrais avoir Declan ! Putain ouais ! Un chien, voilà, pas un con de chat ! La prochaine fois... on va t'chercher un chien. Ouais. Un chien.


Il se marra, l'alcool aidant, persuadé du bien fondé de son idée...
:copyright: CRIMSON DAY


Some scars never disappear
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Mar 25 Juin - 22:48
Voir le profil de l'utilisateur





ft.
Jimmy
Saint Patrick 2014
Saturday
Nights
Les voilà qui s'installaient donc chez Declan pour finir la nuit. A moins que les flics ne débarquent. Ce soir tout semblait possible !
Le chat les accueillit plus parce qu'il avait la dalle que par réelle sympathie. Si Jimmy était sympa avec, Byron n'en était pas fan. On ne sait jamais ce que pouvaient faire ces sales bestioles. Fourbes !

« Ouais Jimmy a raison ! Il sert à rien ton chat alors qu'un clébard !»
« J'aime pas les chiens.»

Voilà qui était direct et concis. Chose rare chez Declan et ça fit marrer Byron encore plus.

« Tarlouze !»

Declan lui mit une tape sur le dos en l'insultant, renversant la moitié de sa bière sur le chat qui leur cracha dessus avant de se barrer.
Byron se leva pour aller prendre un paquet de chips qu'il ouvrit sans demander la permission. Declan s'en foutait. Entre eux, jamais de chichis. On n'était pas chez les bourgeois. Il plongea la main dedans et enfouit une grosse poignée dans sa bouche.

« P'tain, j'euh mal la mâchoire, bo'del !»

Il postillonnait au passage et pris place à côté de Jimmy. Prenant enfin conscience des gueules défoncées qu'ils avaient. Il avala et se marra en les montrant du doigt.

« Oh putain ! Les gueules ! »

« N'empêche qu'on les a bien défoncés ces fils de pute ! »

Declan allait prendre un miroir un peu fêlé et pouffa en voyant sa tronche. Il le passa à Jimmy pour qu'il se mate. Le chat sauta sur la table attiré par les odeurs de chips bacon. Il se rapprochait trop de Byron à son goût, il lui jeta une chips sur la table. Le matou s'installa peinard pour la lécher.
Et voilà que Declan s'emballait à propos de leur aventure. Il faisait de grands gestes, s'excitait, assurait qu'il fallait pas le prendre pour un naze.

« Putain de merde ! on fait pas chier les irlandais à la Saint Patrick, bordel ! »

Il tapait des poings sur la table et tout parti en couilles. Encore.


Saturday Night's Alright (For Fighting) feat. Jimmy [2014] FixedFabulousCaecilian-max-1mb
Saturday Night's Alright (For Fighting) feat. Jimmy [2014] CrispLoathsomeConey-max-1mb








Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy O'Connor
TRACKS
Age : 51
Emploi : Ancien fermier
Messages : 84
Points : 581
Jeu 27 Juin - 13:59
Voir le profil de l'utilisateur
Saturday Night's Alright Ils avaient beau avoir passé la trentaine, voire la quarantaine, ils se comportaient toujours comme des gosses attardés dès qu'ils avaient trop picolé. Peut-être même tout le temps, c'était ce que dirait sûrement leurs ex gonzesses et Tim, mais personne était là pour les emmerder ce soir, à part ces connards de bikers... Alors quand Jimmy récupéra le miroir et découvrit sa tronche, il se mit à rire un peu bruyamment, alternant les grimaces pour voir les effets que cela donnait à son visage...

Il en était donc à faire le con tout en écoutant Declan d'une oreille quand une détonation retentit, lui faisait aussitôt lâcher le miroir et reculer rapidement. Une énorme tâche de sang et une bouillie d'os et de poils maculaient maintenant le mur de leur ami.


Putain d'bordel d'merde !

Par réflexe, il jeta un regard vers Byron, puis vers le chevelu. Personne ne semblait blesser. On ne pouvait pas en dire autant du chat... Jimmy s'approcha avec prudence de la table, et découvrit le flingue qui avait à peine bougé.

Bordel mais putain Declan, t'as buté ton connard de chat !

Encore quelques pas, et il se trouva en face du mur, se penchant pour observer la purée rougeâtre. Du bout de l'index il planta son doigt dans ce qui semblait être de la cervelle. Ou des intestins ? Il fronça le nez en tout cas avant de se retourner vers ses amis en déclarant avec un haussement d'épaules :

Un chien s'rait pas monté sur la table.


Il regarda Byron, sachant que lui au moins le comprendrait. Et il éclata de rire, fier de sa vanne.

:copyright: CRIMSON DAY


Some scars never disappear
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
FURY ROAD
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 298
Points : 1775
Lun 1 Juil - 22:21
Voir le profil de l'utilisateur
[/td][/tr]






ft.
Jimmy
Saint Patrick 2014
Saturday
Nights
Oh la vache !!!! Le coup partit et quelque chose explosa. Sur le moment, Byron cru que quelqu'un leur avait tiré dessus, il s'éjecta vers l'arrière, se pétant la gueule de sa chaise. Mais rapidement il réalisa que c'était Declan qui avait tiré sans le vouloir en tapant sur la table. Le polak lui avait refilé un flingue sensible ! Et ce con avait explosé son putain de chat.

« Putain de merde ! Le chat ! »

Il montra le mur du doigt. C'était trop dégueulasse, ça glissait le long du mur. Jimmy se rapprocha pour toucher. Byron eut une mine de dégoût. Il avait l'habitude des tripes et compagnie avec la chasse, sauf que là, bah c'était pas la chasse. Et même s'il n'aimait pas les chats, il avait l'habitude de celui-là. Il se rapprocha de Declan et posa une main sur son épaule. Leur pote restait bouche bée après avoir flipper sa race lui aussi. La vanne de Jimmy le fit marrer.
Et là, le grand dadet se mit à pleurer. Byron regarda Jimmy et se retint de se marrer. Non, ça se faisait pas. Ce con aimait son chat. Byron l'attrapa par l'épaule.

« Allez, mon vieux. D'main on t'trouvera un chien. »

Declan pleura encore plus, Byron ne put se retenir de rire, le brun le poussa et lui mis un coup de poing à l'épaule en le traitant de connard, avant d'aller vers son bar. Il revint avec une bouteille de whisky. Il leur servit des shots et leva son verre.

« A Nounours. »

Byron pris son verre, à deux doigts de se pisser dessus à force de rire.

« A nounours. »

Et les revoilà à picoler. Encore une putain de Saint Patrick !







Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: