/
 
Le Deal du moment : -40%
-40% sur le lampadaire trépied Loft LAHTI noir
Voir le deal
53.99 €

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[INTRIGUE] La vie est faite de choix feat. Aaron [10.01.19]
PNJ
PNJ
PNJ
Age : 0
Messages : 153
Points : 822
Localisation : nulle part
PNJ
Mar 25 Juin - 22:26
Until Dawn
Somewhere.

MISSION.
Les ombres ont pris Aaron. Toujours en silence, sûres d'elles. Ensemble ils remontent, jusqu'au premier sous sol. Aaron peut voir un peu l'aménagement. On dirait qu'il y a une salle de garde, la cuisine, la réserve. Ils vont dans ce qui semble être la salle à manger. De grandes tables, des chaises. Et une table plus petite, seule, placer de façon à observer les autres, un peu comme la table des mariés. Il y a un homme, celui vu plus tôt. Il est appuyé contre la table, souriant. Le seul qui ne cache pas son visage. Il fait signe, les ombres poussent Aaron devant lui, le forçant à s'agenouiller puis le relâchent. Elles ne restent pas loin.

Bienvenue dans la fourmilière !

Il avance vers lui et tourne autour de lui.

Sache que je n'ai pas encore décidé de ce qu'il adviendra de chacun de vous. J'ai cru comprendre que tu tenais beaucoup à l'une des filles.

Il se repositionne face à lui et se penche, lui offrant son regard fou.

Raconte moi un peu... Elle, les autres...  


@Tinker

b l a c k f i s h



sometimes dying is better than living
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Quinn
Aaron Quinn
Aaron Quinn
Survivants
Survivants
Age : 29
Emploi : Fermier-Chasseur-Survivaliste
Messages : 125
Points : 1026
Aaron Quinn
Mar 2 Juil - 16:45
Après l’homme de la cellule voisine, c’est mon tour, les ombres sont là pour moi cette fois ci.
Un regard à ma sœur qui s’est emmurée, focalisée sur Byron avec Alysha mais son regard vide en dit long.
Elle sait…
Elle esquive et se replie sur elle même…
William ne bougera pas, je croise à peine son regard et quand à Byron…
C’est le seul qui aurait peut être tenté quelque chose pas pas dans son état actuel.

Je regarde les hommes s’avancer vers moi, un instant j’hésite à me ruer sur eux dans un éclat de rage folle qui bout au fond de moi puis me ravise.
Je les laisse m’emmener mais reste toujours droit et fier.

J’observe et mémorise le chemin, les salles, les accès potentiels…
Tout ce qui pourrait me servir au cas où.

Et nous voilà dans une grande salle, au fond se trouve leur chef à n’en pas douter. Ou alors un subalterne haut placé.
On me pousse devant lui, je résiste pour ne pas trébucher et garde mon sang froid lorsqu’ils me forcent à mettre genoux à terre…
Et ils forcent les bougres parce que je n’en ai pas la moindre envie. Et même si je finis par céder je ne lâche pas le regard de l’homme, l’observe s’avancer et me tourner autour.

A l’évocation d’Hayley et lorsqu’il avance son visage vers le mien je me contiens, même s'il semble savoir…
Je passe ma jambe droite, dont le genou est au sol, derrière la gauche et me recule juste assez pour m’asseoir sur mon mollet...
Là je lui souris et avec moi aussi un brin de folie et un air sarcastique dans la voix je lui lance:


Ouais… Et après?
Quoi?...
Ça va changer quelque chose que je te le dise?...


J’avance mon visage un peu plus près du sien et lui chuchote ensuite:

Tu semble déjà au courant…
Monsieur je sais tout!


J’imagine que personne ne me laissera me relever alors je prends un risque fou, puisque ce gars semble un peu déjanté, autant jouer sur son terrain…
Je bascule de ma position à une autre plus décontractée, j’étend mes jambes que je croise nonchalamment et me mets en appui sur mes bras, penche la tête sur le côté et souris de nouveau...


Et si toi plutôt tu m’en disais plus sur, “La Fourmilière”?...
A moi qui ne sais rien.


Et j’attends ainsi…
Il y a de fortes chances que je m’en prenne une, ou plusieurs, mais il y a aussi des chances que ce mec s’emporte et me lâche quelques infos.
Même si dans les deux cas j’imagine que vis à vis de ses hommes il va bien être obligé de me mettre au pli d’une manière ou d’une autre….

Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
PNJ
Age : 0
Messages : 153
Points : 822
Localisation : nulle part
PNJ
Ven 12 Juil - 14:27
Until Dawn
Somewhere.

MISSION.
L'homme a un sourire étrange face à la réaction rebelle d'Aaron. Pour l'instant il le laisse se mettre à l'aise et observe cet insecte qui ne semble pas se rendre compte de quelle est sa place. A la fin, il éclate d'un rire fou avant de cesser d'un seul coup.

Et bien ! Soit tu es complètement idiot soit tu n'as pas d'instinct de survie, toi !

Il n'y a plus la trace d'un sourire sur ses lèvres, ni d'amusement dans ses yeux.

Je suis certain de faire répondre au moins l'un d'entre vous, ça me suffira. Alors si tu veux savoir ce qu'est la Fourmilière... Connais-tu le fonctionnement des fourmis ? A l'instar des abeilles, elles ont une façon de vivre bien définie. Pas d'amusement, pas de chichi, juste la survie de leur espèce et le bien être de leur reine. Maintenant sais-tu ce qui compose une fourmilière ? Non hein ?

Il se penche à nouveau, plantant son regard inquisiteur dans le sien.

Que préfères tu ? L'étable ? L'incubateur ?

@Tinker

b l a c k f i s h



sometimes dying is better than living
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Quinn
Aaron Quinn
Aaron Quinn
Survivants
Survivants
Age : 29
Emploi : Fermier-Chasseur-Survivaliste
Messages : 125
Points : 1026
Aaron Quinn
Lun 15 Juil - 15:41
Bon, visiblement il me laisse faire…
Pour le moment.
C’est bien, c’est bien...

Gagner du terrain petit bout par petit bout et aussi du temps pour les autres…
Sait on jamais.
Je ne laisse rien transparaître de ma satisfaction et continues d’arborer toujours ce même sourire à la limite du malsain et juste ce qu’il faut de malicieux.

J’écoute ainsi son beau discours et prépare ma réplique lentement, à mesure qu’il me sert son petit laïus bien rodé maintenant j’imagine. Y’a plus qu'a broder autour pour gagner un peu plus, si ce n’est sa confiance, au moins un peu de sympathie…
Enfin, sympathie...
Je me comprends, pas dit que ce gars soit capable de sympathie envers quiconque.


Hey, hey, hey…
Non, non…
J’suis pas idiot, j’suis pas un génie non plus sans doute mais quand même…
Et je ne doute pas un instant que tu puisses faire parler l'un d'entre nous...


Je penche un peu la tête et le regarde maintenant intrigué.

... Même moi…
Si, si...


Ma tête revient à sa position normale.

Mais tu notera que je n’ai jamais dit que je ne voulais pas te répondre…
J’ai juste dit...


Je me redresse un peu, très lentement, pour libérer mes bras que je lève au ciel, paumes tendues vers le haut.

Il est où mon intérêt?...

Retour à ma position initiale...
Mon sourire s'efface un peu et je prend un air plus réfléchi...


Les fourmis…
Ouaip, drôle de vie…
Fascinant aussi, mais...
C’est une vie de fourmis, on est pas adaptés pour ça nous les Humains.
On peut faire de bons guerriers, de bons ouvriers…
Certes…
Mais nous n’avons pas cette conscience collective et puis la Reine...


Un instant une image de l’homme en face de moi grimé en Reine me traverse l’esprit et m’arrache un léger rictus que j’efface aussi vite avant de poursuivre...

Non, bien sûr, j’imagine que votre organisation est différente…
La fourmilière est une image…
Je l’espère...


Un instant mon regard se fait intrigué, interrogateur...

Vous ne perdez quand même pas votre temps à “féconder des femmes”, attendre neuf mois qu’elle donne naissance à une progéniture…
Les nourrir, attendre que le rejeton grandisse…


Je secoue ma tête de gauche à droite avec un moue plus que dubitative...

Du coup…
Étable ou incubateur?...

J’imagine que tu ne m’en dira pas plus là dessus, que je me fasse une idée de ce dans quoi je met les pieds?


Je garde pour moi la question du “et comment tu comptes m’obliger à y faire quelque chose contre ma volonté?”
Bien que je puisse imaginer un peu la réponse...

Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
PNJ
Age : 0
Messages : 153
Points : 822
Localisation : nulle part
PNJ
Mar 30 Juil - 14:06
Until Dawn
Somewhere.

MISSION.
Le jeune le caresse dans le sens du poil, flattant son égo. Le Maître en est amusé. Il joue à un jeu dangereux mais qui sait ? Peut-être qu'il parviendra à sortir son épingle du jeu. Avec le Maître on ne peut jamais être sûr de rien. Commence l'explication, sommaire, de la Fourmilière. Le jeune parle de conscience collective. Une étincelle illumine le regard de son interlocuteur. Puis il se moque des fourmis.

Sache que les fourmis auraient surpassé les hommes si elles avaient été à taille égale. Elles sont bien plus organisées et malines que les humains. Regarde notre monde. Tu crois que ce serait arrivé avec elles ? Les humains ne sont pas si intelligents que ça, ils en ont juste l'illusion et se sont détruits eux-même. Et aujourd'hui, pour te répondre, ton intérêt dans tout ça est de survivre. Je claque des doigts et tu es mort. Mais pas sans souffrir.  

Petit sourire.

Quant à la pensée collective, tu apprendras. Ou pas. 

Clin d’œil. Il siffle. Les ombres sortent de leur cachette. Pour l'instant elles attendent un signe pour agir. Le Maître fixe Aaron de son regard dérangeant et dérangé.


@Tinker

b l a c k f i s h



sometimes dying is better than living
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Quinn
Aaron Quinn
Aaron Quinn
Survivants
Survivants
Age : 29
Emploi : Fermier-Chasseur-Survivaliste
Messages : 125
Points : 1026
Aaron Quinn
Dim 8 Sep - 17:28
J’écoute le discours du gars sur les fourmis qu’il semble idolâtrer, discours loin d’être inintéressant, et j’opine du chef comme pour acquiescer

Ah mais je n’ai jamais dit le contraire cher ami…
Les fourmis sont organisées, elles sont fortes et leur cohésion est sans pareille dans ce monde…
Pour preuve, elles sont toujours là.

Quand à la pensée collective…
Ouais, ça m'intéresse ton truc, si tant est que vous ayez réussi à développer quelque chose qui s’en approche je ne demande qu’a apprendre...


Oh oui, ça doit être assez cool comme truc que je me dis tandis que l’homme siffle ses sbires qui s'apprêtent à me faire plier comme je l’imaginais au moindre de ses ordres....

Mais je n’y prête pas plus attention que cela, restant focalisé sur ma réflexion profonde: étable ou incubateur…
Ma foi, j’ai grandi dans une ferme alors…
Je lui lance négligemment, accompagnant les mots d’un ample geste désinvolte du bras


L’étable m’ira très bien, on va pas tergiverser cent sept ans...

Je me lève et attend la suite patiemment...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser