/
 
-32%
Le deal à ne pas rater :
ODR 100€ sur le Pack HP PC Portable – RAM 8Go, 256Go SSD + ...
570.29 € 833.70 €
Voir le deal

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
INTRIGUE L'enfer, c'est les autres feat. Will [11.01.19]
PNJ
PNJ
PNJ
Age : 0
Messages : 153
Points : 822
Localisation : nulle part
PNJ
Ven 12 Juil - 14:15
Until Dawn
Somewhere.

MISSION.
C'est au tour de Will alors qu'Aaron n'est toujours pas revenu. Sans un mot, les Ombres lui font suivre le même chemin jusqu'à leur chef. Le seul qui n'est pas à visage couvert. Il est mis à genoux devant le maître des lieux et relâché. Toujours la même intro :

Bienvenue dans la fourmilière !

Il avance vers lui et tourne autour de lui.

Je ne sais pas si tu seras plus loquace que ton ami mais je te le conseille.

Il s'arrête devant lui, le forçant à lever la tête vers lui. Ce mec n'a pas l'air sain, c'est certain. Il faudra la jouer fine si le diplomate de Yulara compte avoir une chance de s'en sortir.

Dis moi pourquoi je devrais t'épargner ?  

@Tinker

b l a c k f i s h



sometimes dying is better than living
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
William Nightingale
William Nightingale
Réscapés
Réscapés
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 329
Points : 2349
Localisation : Yulara
William Nightingale
Lun 15 Juil - 6:21

INTRIGUE L'enfer, c'est les autres feat. Will [11.01.19] Tumblr_nqbfcbHNGd1uyrinmo1_500

Aaron ne revenait pas, et l'angoisse des prisonniers commençait à monter à des extrémités intolérables. William, malgré son positivisme général, ne parvenait plus à trouver de mots pour rassurer ses co-détenus : en effet, toute lueur d'espoir semblait éteinte, avec l'attente d'un verdict sur leur sort. Quand les hommes vinrent le chercher, le Nightingale n'en dit donc pas plus, réalisant que pour l'instant, ses paroles n'avaient aucun impact.
Il les suivit jusqu'à celui qui semblait à la tête de cette bande sombre, et l'attendait le visage découvert... Aucune traces, aucun indice de son précédent interrogatoire n'était visible, et le ventre de William se tordit légèrement d'inquiétude pour la jeune fille, qui aurait sans doute donné beaucoup pour des nouvelles de son frère.

    - Merci... Hésita-t-il à répondre, peu certain que la fourmilière lui fasse désormais un accueil plus chaleureux. Je veux bien vous dire tout ce que je sais, mais je ne suis pas sûr que cela vous intéresse beaucoup.


William haussa les épaules, par réel doute. Il ne voulait pas se montrer provocateur, ou insolent, mais il ne pensait réellement pas détenir des secrets particulièrement négociables, selon les intentions de cet homme qui le mettait au défi d'être utile.

    - Pourquoi m'épargner ? Répéta-t-il, ne comprenant réellement pas ce que désirait entendre cet hôte suspicieux. Pourquoi me tuer, plutôt ? Il y a bien assez de morts dehors, les vivants doivent se serrer les coudes, non ?


N'ayant jamais eu à défendre ou prouver sa valeur, William était globalement modeste, mais son comportement trahissait ses compétences. Il était indubitablement sincère, honnête, et assez costaud et travailleur pour se montrer particulièrement efficace. Cependant, ses qualités n'étaient probablement pas celles qu'admirait tout le monde.

    - Ecoutez, c'est un gros malentendu, aucun d'entre nous ne savait que vous occupiez les lieux, sinon on vous aurait laissé tranquille... Commença-t-il, en espérant faire entendre un peu de raison à son interlocuteur. Y'a pas besoin d'en venir à de telles extrémités, les dégâts sont suffisants comme ça non ? On peut peut-être s'arranger sans plus de pertes humaines ?



Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
PNJ
Age : 0
Messages : 153
Points : 822
Localisation : nulle part
PNJ
Mar 30 Juil - 13:49
Until Dawn
Somewhere.

MISSION.
L'homme face à lui n'a rien à voir avec le petit jeune. La sagesse lié à l'âge ? Possible. En tout cas, il fait sourire le Maître.

Oh crois-moi, même les petits détails insignifiants peuvent m'intéresser.


Puis il enchaîne pour savoir pourquoi il devrait l'épargner selon lui. Sa réponse le fait rire. Il a un utopiste face à lui ! Chose qui n'était pas arrivée depuis longtemps. Il continue de plaider sa cause, non pas pour être épargner mais pour partir. Un sourire carnassier se dessine sur les lèvres de l'homme qui tient la vie de Will entre ses mains.

Je crains fort que ce ne soit pas possible ici. Tu sais, c'est un peu comme dans la chanson des Eagles, on entre dans la fourmilière mais on n'en sort plus. Dorénavant tu appartiens à la Reine. Elle n'a pas le temps pour les basses œuvres alors je m'en occupe.  Tu connais le fonctionnement d'une fourmilière ? Tu m'as l'air instruit, non ? On a toujours besoin de soldats. Prêts à tout pour la Reine.

Il se penche vers Will, son visage très proche du sien.

A tout. Penses-tu être prêt à tout pour survivre ?


@Tinker

b l a c k f i s h



sometimes dying is better than living
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
William Nightingale
William Nightingale
Réscapés
Réscapés
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 329
Points : 2349
Localisation : Yulara
William Nightingale
Jeu 15 Aoû - 7:41

INTRIGUE L'enfer, c'est les autres feat. Will [11.01.19] Tumblr_nqbfcbHNGd1uyrinmo1_500

Dubitatif et interrogateur, William fronçait les sourcils en observant celui qui se voulait leur hôte, et dont il doutait la sincérité. Après une interaction sanglante, un enfermement violent, et maintenant un questionnement intrusif, l'inconnu gardait un sourire mesquin, qui ne traduisait guère de remords, ou de meilleures intentions à venir.

    - Des détails sur quoi exactement ? Se permit de poursuivre le Nightingale, dans l'incompréhension la plus totale. Personnellement, je suis venu avec Alysha, la jolie blonde, et on cherchait juste de la nourriture et des médocs... Mais on en trouvera ailleurs, on force personne à partager ses ressources, c'est normal que vous vouliez garder votre stock, c'est pas un problème. Il prit une inspiration qui ressemblait à un soupir de dépit, car il ne pensait pas pouvoir parler au nom de Byron, ou prétendre savoir qui il était. Les autres, je sais pas, mais je suis sûr qu'ils étaient pas là pour faire des ennuis non plus.


Pour l'instant, ne sachant pas où orienter la conversation, William tentait encore de baratiner autour de l'objectif de leur expédition, avec l'espoir amoindri de convaincre le jeune homme qu'il n'avait rien à craindre à les laisser partir. Mais était-il vraiment au centre de l'intérêt, ou bien tenait-il à obtenir des informations sur le campement, dans un but douteux ? William était assez intelligent pour répondre sans vraiment le faire, à la manière des politiques, en protégeant à la fois sa vie et ses camarades... Mais il aurait préféré éviter d'avoir à employer ce stratagème, même si Ari et lui avaient déjà longuement discuté des aboutissants de ce genre de situation.

    - Ouais, j'étais prof de sciences avant, alors côté théorique, je connais bien l'organisation des insectes... Confirma-t-il, de plus en plus perdu par les propos délirants de celui qui se disait donc un sbire de la reine des fourmis. Par contre niveau pratique, j'affectionne pas trop les conflits, alors ça consiste en quoi exactement ce job ?


Un soldat ? Même s'il n'était pas certain encore du rôle qui était attribué à chaque membre de cette étrange communauté, il ne se sentait pas vraiment prêt à porter les armes pour défendre une femme qui manifestement encourageait le massacre de sa véritable race.
Il était prêt à tout pour vivre, bien entendu, et surtout sauver d'autres vies, mais il n'avait pas la foi de renier ses valeurs morales pour juste "subsister". Et puis, même s'il faisait mine de s'intéresser à l'opportunité pour gagner du temps, William avait des responsabilités qu'il n'était pas prêt d'abandonner.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
PNJ
Age : 0
Messages : 153
Points : 822
Localisation : nulle part
PNJ
Dim 1 Sep - 15:07
Until Dawn
Somewhere.

MISSION.
L'homme écoute Will en silence, il semble se faire une idée de chaque mot qui sort de sa bouche. Il plissa les yeux un moment, ne dit toujours rien ensuite.

- Bien, bien, bien. Vois-tu, le coup du on ne voulait rien prendre qui vous appartient, je l'ai entendu mille fois au moins. Mais on est d'accord, qu'on entre pas par effraction chez les gens, juste pour visiter, pas vrai ? Parce que si je me souviens bien, nos portes sont fermées.

Il fait un clin d’œil. Il se redresse et fait un signe. Une ombre approche.

Apporte moi la blonde. La jolie. Alysha.

Il s'assoit alors sur son bureau pour patienter, amusé par l'air perdu du professeur.
Quelques minutes plus tard, Alysha arrive, escortée par des ombres. Elle est forcée à être à genoux. Le maître se relève et approche doucement.

Jolie Alysha, tu vas devoir nous aider. J'ai besoin de savoir qui ferait un bon soldat, tu vois. Je ne peux pas vous garder à rien faire.

Il claque des doigts, une ombre fait une clé de bras à Alysha pour la maintenir. Il sort alors une dague et se tourne vers Will. Il lui tend la dague.

Défigure la.

@Tinker

b l a c k f i s h



sometimes dying is better than living
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
William Nightingale
William Nightingale
Réscapés
Réscapés
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 329
Points : 2349
Localisation : Yulara
William Nightingale
Sam 7 Sep - 8:24

INTRIGUE L'enfer, c'est les autres feat. Will [11.01.19] Tumblr_nqbfcbHNGd1uyrinmo1_500

Par son passé de professeur, William avait toujours été plutôt cartésien, et rationnel lorsqu'il s'agissait d'organisation... Même si les sentiments suivaient sans doute un autre modèle, il savait reconnaitre un manque évident de logique, lorsqu'il y était confronté. Et pour le coup, le brun, qui parlait comme si ses propos avaient un sens évident, n'en faisait pourtant aucun.

    - Les magasins étaient rarement des habitations avant, alors on a pas pensé qu'on pouvait entrer importunément chez quelqu'un en venant ici... Répondit tout simplement le Nightingale, encore une fois explicatif, et nullement provocateur. Et pour le coup, c'était ouvert quand Alysha et moi sommes arrivés, ajouta-t-il encore, comme si sa version pouvait avoir la moindre importance, ou que l'homme s'intéressait véritablement à son histoire. Enfin, la fenêtre, en tout cas.


Bien entendu, cela ne changeait surement rien à la donne, et il s'en doutait bien, n'étant pas naïf au point de ne pas voir la folie quand il l'avait en face... Mais William croyait toujours qu'il y avait un espoir, une façon d'arranger les choses. Quand l'inconnu fit signe d'appeler Alysha, le Nightingale crut un instant qu'il pourrait les laisser partir, et avait été convaincu de son innocence et de sa bonne volonté... Son sourire narquois le troublait néanmoins, et il attendit avec appréhension que la demoiselle lui soit présenté à genoux... Pour mieux écarquiller d'incompréhension en entendant la sentence de celui qui semblait être le leader du lieu.

    - La défigurer ? Répéta-t-il, pas certain d'avoir réellement perçu l'ordre qui lui avait été donné, et ne faisait encore une fois aucune signification. Mais pourquoi ? Se permit-il de demander, de manière totalement rhétorique. C'est sans intérêt pour vous, et complètement cruel pour moi.


Il eut un rire nerveux, dévisageant tour à tour la blonde et leurs hôtes, comme s'il cherchait des yeux celui qui lui annoncerait que cette mise en scène n'était qu'une grosse blague ridicule. Même les Fury n'auraient pas idée de vouloir abimer une jolie fille, denrée trop rare pour ne pas être protégée, du moins jusqu'à être suffisamment violée pour leur plaisir.
Ces idées lui donnaient d'ailleurs la nausée, et il les gardait le plus possible loin de son esprit. Mais là, en l'occurence, il aurait probablement préféré qu'elle puisse avoir une chance de subir plutôt cette menace. Et puis, que voulaient-ils vraiment ? Qu'il la frappe avec ses poings ? C'était au-delà de ses forces mentales.

    - Si le but est de savoir qui ferait un bon soldat, on va éviter de perdre du temps avec ce genre de jeux sexistes... Déclara William, en essayant de masquer le tremblement de sa voix. Il craignait peu pour lui-même, à vrai dire, mais voir son amie ainsi réduite à être battue lui donnait des frissons. Alysha est bien meilleure combattante. Et puis franchement, j'ai jamais lu que les fourmis pratiquaient ce genre de sélection qui est tout sauf naturelle... Les insectes ne sont pas volontairement cruels.


Cette fois, il y avait une pointe d'insolence dans sa voix, et il serra discrètement les poings : s'il était hors de question qu'il s'en serve contre sa camarade, il avait bien enregistré désormais qu'il devrait peut-etre utiliser néanmoins la violence pour se défendre contre les agressions de ces tarés, qui. n'avaient pas l'air de vouloir autrement entendre raison. La perspective ne l'enchantait pas, mais maintenant qu'Alysha était également concerné, il ne comptait pas se laisser maltraiter sans riposter. Et malgré son manque d'expérience, William possédait une carrure suffisante pour donner du fil à retordre à ceux qui s'y risqueraient.

    - Allez, arrêtons-là cette mascarade avant que ça dégénère, et que tout le monde n'y perde, proposa une dernière fois William, avec calme, et une certaine autorité, qu'il utilisait en général sur ses élèves, et fonctionnait très bien, imposant un respect qu'il dégageait de manière assez innée, par les valeurs qu'il véhiculait. Laissez-nous partir, et on fera en sorte que plus personne ne vienne vous déranger de nouveau.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser