/
 
Le Deal du moment : -33%
Echo Dot (3ème génération) ...
Voir le deal
39.99 €

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[INTRIGUE] It just can't be... feat. Claire [12.01.19]
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 333
Points : 1681
Byron O'Kane
Ven 12 Juil - 14:49





ft.
Claire
12 janvier, La fourmilière
Can't
Be
Pas besoin d'un miroir pour savoir qu'il avait une sale gueule. Grace à Alysha il avait encore son oeil. Il l'avait remerciée en marmonnant, la blonde n'avait pas eu l'air de lui en tenir compte. Il fallait dire que le petit jeune avait été pris, puis Will. Aucun n'était encore revenu. La gamine ne s'en remettait pas. Il aurait bien aimé lui dire qu'elle allait vite revoir son frère mais mentir, c'était pas son truc. Alors il fermait sa gueule, se contenant d'observer le peu qu'il pouvait.
Vint le moment où ce fut à son tour de suivre les Ombres. Cette fois il se tint tranquille. Il jeta un regard aux filles comme pour leur dire de ne pas baisser les bras et suivit ceux qui le stressaient à ne jamais parler. Comme ses acolytes du moment il fut présenter au roi des lieux. Il se contenta de le fixer sans un mot, il avait l'habitude de ce genre de mégalo. Même si ce bâtard avait l'air moins sain qu'Emrys. Il fut tâté, observé et finalement emmené au deuxième sous sol. Tête à moitié baissée il n'avait pas perdu une miette du chemin et de tous les détails s'offrant à lui. A son grand désespoir il n'y avait pas l'air d'avoir d'autres sorties que l'entrée principale. Mais il était certain de se tromper. Ce serait trop risqué de n'avoir aucune échappatoire s'ils étaient attaqués, non ? Et l'autre taré n'avait pas l'air idiot malgré ses délires.
Bref, il fut amené à l'incubateur. C'était quoi ça ? Dans ses souvenirs, on y foutait les poussins, alors là... Il y avait des bébés, et des gosses. Pas plus de deux ans qu'il lui semblait. Son visage trahit son incompréhension mais personne ne sembla y prêter attention. On le conduisit vers une ombre. Impossible pour lui de savoir qui elle était mais, peut être qu'elle, sous la crasse, le sang et les bleus, elle le reconnaîtrait. Dans cette fourmilière quasi silencieuse - ici était le seul endroit où il avait entendu la vie au final - il avait été amené là où les mâles devaient être conditionnés à la reproduction. Avant leur mort.




Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Invité
Mar 16 Juil - 16:34

❝ It jus't can be ❞
- Byron & Claire -
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. Tout concourt à tuer l'amour. Les chances sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle.
- Cela faisait plusieurs jours qu’elle était enfermée dans ce trou à rat, plusieurs jours qu’elle était traînée de cellule en cellule avec à chaque fois, un homme avec elle. L’avantage de tous ses allers-retours, c’est qu’elle avait pris le temps d’observer chaque détail de tous les chemins mais surtout qu’elle avait compris pourquoi est-ce qu’elle se trouvait ici avec ces hommes. Toutefois, elle refusait que l’un d’entre eux la touche pour essayer de l’engrosser pourtant, il y en a un qui avait bien essayé et il l’avait payé de sa vie. Pendant que personne n'était là pour les surveiller, elle avait fait en sorte de l’étouffer après de nombreux attouchements, prétextant qu’il s’était étouffé avec sa nourriture. Le mensonge est passé, difficilement et elle ne pouvait plus se permettre de reproduire la même chose alors il fallait qu’elle sorte d’ici avant qu’un autre arrive.

D’ailleurs, elle avait entendu des bruits de pas venant du couloir et elle s’était assise contre un mur, l’air innocente mais surtout espérant qu’il ne largue pas un nouveau reproducteur dans sa cellule. Malheureusement, elle entendit la grille de cette dernière s’ouvrir pour se refermer aussitôt quelques minutes après. Elle pouvait alors distinguer la silhouette d’un homme et après que l’ombre soit parti, elle n’attendit pas pour se jeter sur lui, le plaquant au mur par la même occasion. Elle appuya alors son avant-bras sur sa nuque, pas assez pour l’étouffer mais juste suffisant pour qu’il puisse ressentir la douleur. -

«Essaye de poser tes sales pattes sur moi et… »

- Une fois son visage proche du sien, elle ne manqua pas de remarquer ses traits de visage qu’elle connaissait bien. Elle eut un instant de blanc, un instant où elle resta figée devant lui, se demandant si c’était bien lui ou non mais ca ne pouvait être que lui, il n’y en avait pas milles comme ca. Elle retira donc son bras pour retirer son emprise de lui. -

«Byron… Qu’est-ce que tu fous ici?! et les enfants?! »

- Murmura-t-elle pour ne pas se faire entendre étant donné le silence qui régnait ici. Malgré sa surprise, elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour ses enfants même si elle les avait laissés il y a des mois mais jusqu’à aujourd’hui, elle espérait encore pouvoir les retrouver en vie. En tout cas, Byron l’était et c’était déjà une bonne nouvelle. -
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 390 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 333
Points : 1681
Byron O'Kane
Mar 23 Juil - 22:06





ft.
Claire
12 janvier, La fourmilière
Can't
Be
Ce qu'ils attendaient de lui, il ne le comprenait pas encore. Son cerveau avait trop de mal à assimiler. Il fallait dire que même pour un Fury, c'était du lourd ici. Il se laissa jeter dans la nouvelle cellule et regarda autour de lui avant de poser les yeux sur sa compagne d'infortune. Etait-elle des leurs ? S'il menaçait de la tuer, est ce qu'ils le laisseraient s'en sortir ? Il doutait. Et soudain, elle le plaqua au mur. Il se laissa faire en grognant. Femme ou pas, il n'hésiterait pas si elle allait trop loin. Mais contre toute attente, elle le fixa de ses grands yeux bleus. Ses yeux... Non. Il devait rêver parce qu'il était mal en point. Mais sa voix aussi... Putain ! Il déglutit. C'était pas possible !

« J'me promène... Tsss. »

Son ex-femme était là, devant lui. Près de cinq ans sans savoir où elle s'était barrée, trois ans d'apocalypse, et voilà qu'il la retrouvait dans cette fourmilière à la con ! Il s'était imaginé des tas de fois leurs retrouvailles. Aucun scénario ne ressemblait à celui-ci. Il serra le poing, se retenant de lui demander ce que ça pouvait lui foutre où étaient les gosses. Ses gosses putain ! Qu'elle avait abandonnés ! En même temps que lui ! Il secoua la tête et changea de sujet.

« T'es des leurs ? T'peux m'faire sortir d'ici ? »





Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Invité
Mar 30 Juil - 13:45




❝ It jus't can be ❞
- Byron & Claire -
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. Tout concourt à tuer l'amour. Les chances sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle.
- C’était un réel coup du destin quand même, ca faisait des mois qu’elle était à la recherche de son ex-mari et de ses enfants puis voilà qu’elle le retrouvait ici, au fond de nul part. Elle ne peut pas nier qu’elle aurait préféré que cela se passe dans d’autres conditions, un peu meilleure par exemple mais surtout qu’il n’aurait pas été seul. Elle se recula doucement pour pouvoir l’observer malgré l’obscurité qui régnait ici, il n’avait pas changé et même la presque fin du monde n’avait pas eu d’effet sur sa beauté. Dans d’autres conditions, elle lui aurait déjà sauté dessus mais ce n’était pas le moment ni même la bonne situation, enfin quoi que… C’était assez drôle qu’ils se retrouvent ici tous les deux en sachant ce qu’ils pouvaient attendre. Elle leva les yeux à sa remarque, il n’avait pas perdu son sens de l’humour. Il finit par lui demander si elle est des leurs. -

« Bien sûr, j’ai le rôle d’agresser tout le monde lorsqu’ils arrivent en cellule… »

- Bon, ce n’était pas ainsi qu’elle allait gagner son pardon et elle le savait très bien mais elle ne pouvait pas changer son caractère. Chassez le naturel et il revient au galop comme on dit. Toutefois, elle savait qu’il était l’allié idéal pour sortir d’ici et depuis, elle connaissait pas mal de trucs sur l’endroit, peut-être qu’ils pourraient sortir de là ensemble. -

« Ca fait quelques jours que je suis enfermée ici, j’ai eu l’occasion de voir un peu ce qu’il se passe. J’attendais justement l’allié idéal pour pouvoir sortir. Mais s’il te plait, dis moi que les enfants vont bien. »

- Elle s’attendait à des réflexions de sa part et elle pouvait parfaitement le comprendre mais elle voulait juste être certaine qu’ils aillent bien. Que lui seul avait été pris et qu’eux étaient en sécurité, pas enfermé ici. -
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 390 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 333
Points : 1681
Byron O'Kane
Mar 6 Aoû - 12:38






ft.
Claire
12 janvier, La fourmilière
Can't
Be
S'il avait été du genre à se soucier de ça, il aurait préféré ne pas avoir de bleus et la gueule en vrac. Il avait déjà imaginé des retrouvailles avec Claire, aucune comme celles-ci et dans toutes il avait meilleure allure. Mais fallait faire avec ! Et puis, ce n'était pas le moment de penser à autre chose que s'enfuir. En un clin d’œil ils reprenaient leur vieille manie et les vannes se lançaient déjà.
Claire lui expliqua qu'elle était depuis quelques jours seulement mais elle avait pu faire quelques repérages. Il se sentit un peu soulagé. Même s'il était toujours en colère contre elle, une partie de lui était soulagée que ce soit elle qui soit là avec lui.
Les gosses ? Il fronça les sourcils.

« Parce que t'en as quelque chose à foutre ? »

Difficile de chasser les rancœurs. Elles étaient ancrées, comme un tatouage indélébile. Il avait envie de lui hurler qu'elle n'avait aucun droit de lui demander ça et il l'aurait fait si, encore une fois, il n'y avait pas eu plus urgent. Alors il ravala cette bile de hargne.

« Ils sont en sécurité. »

Il fut pris d'un doute soudain. Pas au sujet de ses gamins, il était certain que quoiqu'il arrive, Olivia et Cloud, même Emrys, prendraient soin d'eux. Mais si lui ne sortait pas d'ici ? Avait-il envie que Claire puisse les retrouver ? Il soupira et décida que pour l'instant, elle ne méritait pas plus d'informations. Il y eut du mouvement non loin de la cellule alors il se plaqua contre elle, la collant au mur du fond. Son corps eut une légère réaction qu'il ignora.

« Si j'ai bien compris, i'veulent qu'on fasse des gamins ? T'sais pourquoi ? Tu peux sortir d'la cellule ou i't'laissent tout l'temps d'dans ? »





Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Invité
Ven 9 Aoû - 16:43


❝ It jus't can be ❞
- Byron & Claire -
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. Tout concourt à tuer l'amour. Les chances sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle.
« Merci. »

- C’est tout ce qu’elle avait trouvé à dire lorsqu’il lui avait répondu que les enfants étaient en sécurités, elle était rassurée de savoir qu’ils étaient encore en vie mais surtout que rien ne pouvait leur arriver. Maintenant, elle comprenait qu’il ne lui en dirait pas plus et c’est pour cela qu’elle ne posa pas plus de questions. Putain, qu’est-ce qu’elle voulait lui dire qu’elle était désolé et qu’elle s’en mordait les doigts à l’heure d’aujourd’hui mais ce n’était pas le moment puis elle ne savait même pas comment elle pourrait lui dire cela. Pourtant, elle aussi avait essayé d’imaginer ce jour là de nombreuses fois, en répétant ce qu’elle pouvait lui dire mais pour le coup, rien ne ressemblait à celui-là. Si seulement cette putain d’apocalypse ne serait pas arrivé, elle serait peut-être avec eux à l’heure actuelle.

Elle entendit du bruit non loin d’eux et elle n’avait même pas eu le temps de relever la tête que Byron vient la planquer contre un mur de la cellule, son corps se collant au sien. Elle ne pouvait pas nier que ce contact lui avait manqué et un frisson s’empara même de son corps, cette tension entre eux ne cessera certainement jamais d’exister et elle s’en était rendu compte une fois loin. Son regard vient alors se plonger un instant dans le sien. -

« Exact. Le dernier qui a essayé avec moi est mort mystérieusement… »

- Dit-elle à voix basse pour que personne ne l’entende sinon, elle serait sûrement tuée à son tour pour avoir tué un mâle reproducteur, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est surveillée. Son regard se glissa au dessus de l’épaule de Byron pour apercevoir un garde qui passait devant eux. Elle vient donc glisser ses lèvres dans le cou de son “ex-mari”, venant l’embrasser à plusieurs reprises, simple stratégie pour en vérité pouvoir lui parler à l’oreille sans qu’il ne se doute de rien. Il devait peut-être s’imaginer qu’elle lui glissait des mots doux à la place. -

« Ils veulent pouvoir garder l’espèce humaine en vie et se créer une armée à ce que j’ai entendu. Le seul moment où on peut sortir c’est pour une douche. Ou alors après un ébat, mais uniquement pour la femme, j’en ai vu plusieurs sortir comme ca. »

- Elle était certaine d'avoir le meilleur allié à ses côtés désormais, Byron ferait tout pour sortir d'ici et ce, par n'importe quel moyen. Elle l'aiderait à coup sûr, elle voulait retrouver sa liberté mais également son cheval qu'il gardait dans une écurie non loin de là. Il payeront cher si quelqu'un lui a fait du mal d'ailleurs. -
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 390 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 333
Points : 1681
Byron O'Kane
Dim 1 Sep - 14:15







ft.
Claire
12 janvier, La fourmilière
Can't
Be

La situation était totalement improbable et en prime ils devaient jouer une comédie qui lui rappelait douloureusement à quel point il avait aimé cette femme. ll serrait les dents en l'écoutant. Ils étaient tombés dans un nid à barjos et ça allait être coton de s'en sortir. Il réfléchissait à tout allure. Byron n'avait jamais été le plus intelligent mais se sortir des pires emmerdes, ça il maîtrisait.

« Bien, on va leur faire croire. T'iras à la douche et faut m'dire tout c'que tu vois. J'dois savoir si y'a d'autres sorties. Sont tous habillés pareil, faut quand même qu'on s'fasse une idée du nombre qu'ils sont. J'sais même pas si c'est des mecs ou des femmes. »

Il soupira en glissant les mains sur les hanches de Claire. Il la fixa quelques secondes, s'éloignant du sujet sur lequel ils devaient se concentrer. Il se maudit intérieurement, et elle aussi. D'un geste sec il lui déboutonna son pantalon.

« I' vont p'tet trouver ça bizarre que tu t'laisses faire, donc débats toi un peu s'tu veux. »

Presque pour lui-même il ajouta

« ça craint... »

Simuler un viol... avec son ex-femme... Il se donna les moyens en s'imaginant raconter tout ça à Jimmy. Ils en rigoleraient comme deux gros cons. Maintenant fallait passer à l'action, malmener Claire sans lui faire vraiment mal. Un petit peu quand même, parce qu'elle le méritait après tout. Mais sans excès ; de toute façon, malgré toute la rage qu'il avait, il ne pourrait jamais la violenter. Il n'était pas son père.
Leurs geôliers devaient y croire.
Sans attendre alors il l'empoigna et la comédie commença...





Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser