/
 
Le Deal du moment : -38%
– 38% sur PHILIPS SpeedPro Aspirateur Balais 2 ...
Voir le deal
209.99 €

 :: Great Central Road :: ☠ Flashback Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Survivants
Survivants
Age : 35
Emploi : Mercenaire/passeur
Messages : 108
Points : 611
Luck Sorensen
Jeu 18 Juil - 10:09
Deux mille dix sept...
Une période ou les passeurs étaient quatre. L'année d'avant ils étaient passés de six à cinq. C'est un boulot dangereux, faut pas croire ! Ils avaient perdu autant de clients que de membres. Presque cent pour cent de réussite. Ces derniers temps les passeurs avaient de moins en moins de colis à transporter. Pas encore la crise mais c'était un signe annonciateur. La faute à quoi ? De moins en moins de survivants surement. Faut dire que leur nouveau coin d'import-export était assez désert. Il y avait bien plus de clients vers les grandes villes... mais aussi plus de dangers. D’où les deux dernières pertes.


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 00bob12 L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 00will10 L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 00kapp12


Les deux derniers colis étaient dans le bus depuis moins d'une heure. Comme d'habitude Luck Sorensen avait posé ses petites questions, prit cinquante pour-cent du prix de la course et roule mon beau bus ! Bob était au Browning M2 avant, Willy à celui arrière et Kappa au volant. Notre blond tatoué d'origine Suédois était posté en face des deux colis. Un jeune gars et une fille encore plus jeune. Peut-être sa sœur. L'ex Adjudant-Chef de l'armée Canadienne n'avait pas pour habitude de demander une fiche d'identité complète aux passagers mais il appréciait blablater. Alors il leur parle. La jeune ne disait presque rien... des oui, des non un peu timide. On aurait dit qu'elle avait fait une bêtise. Bref, pas la joie. Le gars par contre il avait du répondant. Un peu spécial dans son genre et assez malin pour esquiver les questions. Pas moyen de connaitre sa survie passée.


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 00fran10 L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 00char10

Nick et Charlen qu'ils s'appelaient les colis...

Lorsque...

CLING !

Hein !? C'est quoi ça ? Un cailloux qui rebondit sur la carlingue du bus ?

Bob: " - BOSS ! On nous tire dessus !

Ah oui, comme ça ? Sorensen était persuadé de s'être mis bien avec les pillards de la région. Mais... ils n'étaient pas dans cette fameuse région. Ca devait être d'autres pillards venus d'ailleurs ou un survivant bourré. C'est dangereux de tirer sur ce bus... il a du répondant.

BLING-BLING !

Cette fois-ci c'était deux impacts enchaînés... balles d'une rafale. Ca tirait à l'arme de guerre.

- Tu les vois Bob de là haut !?

Bob: " - Nan ça tire de loin j'crois. "

L'ex militaire quitte le bas de la tourelle avant et traverse le couloir en direction de la tourelle arrière tout en faisant signe aux deux colis de se mettre à terre... bien à l'abri derrière les tôles de blindage. Il crie vers le haut pour se faire entendre.

- Willy ! Tu vois qui tire !?

Willy: " - Oui j'crois... deux Pick-Up au loin, y'a un type qui mitraille. "

- Riposte pas faut qu'on détermine qui s'est. Prends mes jumelles tiens !

Le meneur des passeurs passe ses jumelles à son acolyte mitrailleur et se dirige à toute vitesse à l'avant pour voir avec Kappa ou se positionner de façon stratégique. Il y a un truc qui collait pas. Pourquoi tirer comme ça au loin avec peu de chance de toucher ?

- Tiens Kappa... là bas, la ferme en ruine et la baraque... gare nous entre les deux et je vais descendre me poster en hauteur pour les tenir à distance.

Manque de bol pour les poursuivants, ils avaient maintenant en face d'eux une équipe organisée, de grosses armes et un fichu sniper... qui avait un fusil de sniper. Et Luck descend à toute vitesse grimper dans la vieille baraque, certain de la trouver vide... pour se poster à une des fenêtres. A peine quatre secondes après s'être placé, FLUMP un tir au silencieux qui touche le moteur d'un des deux Pick-Up. Ah ah en face ça comprend d'office... ils se mettent derrière des roches et ne roulent plus.

Mais... non loin de là, trois autres véhicules approchent de la zone.
L'un est occupé par trois survivants Aborigènes.
Les deux autres par une Shérif et ses chasseurs de primes.

Cette histoire allait mal tourner...


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 000lus10
Revenir en haut Aller en bas
Mia Lewis
Mia Lewis
Mia Lewis
Survivants
Survivants
Age : 32
Emploi : Shérif / Chasseur de Primes
Messages : 64
Points : 334
Localisation : Sur les routes
Mia Lewis
Jeu 18 Juil - 14:54
L'embrouille est dans le bush
feat. Luck

Les journées sur les routes sont longues... heureusement, depuis que tout a commencé, j'ai rapidement trouvé du monde avec qui avancer. On est pas beaucoup, juste un petit groupe de 5 personnes. Ça fait un an qu'on est sur les routes ensemble, chacun sachant très bien ce qu'il doit faire. Je suis au volant de la jeep noire et du côté passager, il y a l'artiste. On l'appelle comme ça parce que c'est celui qui nous dessine les portraits des gens qu'on doit retrouver. Les trois autres roulent dans une autre voiture, un peu plus petite que la mienne. Ah oui, je ne vous l'ai pas dis, mais mes camarades de route et moi, on est des chasseurs de primes. On roule à travers le pays et on offre nos services aux gens qui les demandent. Quelques fois on nous demande de retrouver des gens, avec la charge de les tuer si ils sont transformés ou de les ramener à leur famille si ils sont toujours vivants. Mais la plupart du temps, quand on nous "embauche" c'est parce qu'il y a quelqu'un à tuer. Et là, aujourd'hui, en l'occurrence, c'est le cas.

Les Malone... C'est la famille qui a fait appel à nous pour qu'on retrouve un certain Nick. Tueur et voleur, bref le genre de personne dont on a pas besoin dans ce monde déjà pourri. Deux jours qu'on suit sa trace et les dernières en date sont celles d'un camion et deux autres véhicules. C'est Joe qui l'avait repéré la veille mais quand je me suis rendue sur place, la cible avait disparu. Oh lui courir après dans tout le bush ne me déplaît pas mais maintenant qu'on sait qu'il y a sûrement d'autres personnes qui se sont rajoutées au problème, on sait très bien que ça ne va pas être aussi simple que d'habitude et qu'en face on va avoir du répondant.

Forcément, on est armé et on a tout ce qu'il faut pour répliquer mais là, le donne est différente puisque je viens d'apprendre que le mec qu'on trace est dans un bus, "Le Passeur", et que je connais très bien celui qui le conduit. Ce n'est pas la première fois qu'on se croise et c'est la seconde fois qu'il a quelqu'un que je dois ramener.

Comment je sais que c'est lui ? Parce qu'il y a tout juste 20 minutes, on est tombé sur les deux fils Malone qui m'ont fait savoir que le type qui a tué leur cousin est dans ce fameux bus. Au volant de la jeep, je me concentre sur la route pour ne pas perdre de temps. Un autre pick-up a rejoint la course poursuite, seulement, eux, je ne sais pas du tout qui s'est et je n'ai pas envie de le savoir. Moi, ce qui m'intéresse, c'est juste de récupérer ce Nick et de le traîner par la peau du cul si il le faut pour qu'il me suive.

Alors qu'on approche de la zone où le bus s'est stoppé, des tirs se font entendre.

"Putain de merde ! C'est quoi ce merdier encore !"

Je freine d'un coup sec, la jeep patine et dérape avant de s'immobiliser. Je coupe le contact et après m'être assurée qu'on est à bonnes distances, je sors et j’enfile mon gilet avant de prendre mes jumelles pour tenter de voir quelque chose et surtout essayer de comprendre la situation. Je prend appui sur le capot de la jeep et je reste là, à observer quelques minutes ce qu'il se passe.

Max: - Tu crois qu'ils savent qu'on est là ?

Je me tourne vers Max, un sourire aux coins des lèvres.

Max c'est le mécano de la bande, toujours là quand il faut réparer les voitures. C'est un peu le gros nounours de la bande. Avec ses tatouages et ses gros bras, on a pas l'impression qu'un coeur se cache là dessous.

"Si c'est bien Sorensen, je ne donne pas longtemps avant de se rendre compte qu'il a de la visite."

Je sors mon glock pour m'assurer qu'il est bien chargé avant de remettre la sécurité et de le replacer dans mon holster. Les yeux toujours posés sur la vieille bâtisse en contrebas.

"Joe et Andy, faites le tour. Contournez la zone et faites en sorte de la jouer discret. Capté ?"

Mon regarde insistant se pose sur Joe. Joe, avant tout ça, c'était un chasseur et il n'a pas perdu ses habitudes. Un peu trop fou de la gâchette, il a tendance à s'exciter quand il faut pas et quelques fois, ça nous met dans des situations plutôt compliquées. Andy lui, c'est la force tranquille. D'ailleurs pour ça qu'ils font souvent en sorte d'être ensemble tout les deux. Andy était militaire avant et il a certaines compétences qui sont loin d'être négligeables. Deux flics, un mécano, un chasseur et un militaire... c'est ce qui fait qu'on est plutôt bons dans ce qu'on fait et qu'on commence à avoir une petite réputation qui nous précède.

Seulement là, j'ai l'impression qu'on nous la met à l'envers et ce n'est pas quelque chose que j'apprécie. J'attrape mon talkie et mes doigts tournent rapidement le bouton pour trouver la fréquence qu'utilise Sorensen et ses copains. On est pas loin donc la portée est plutôt bonne et puis il me semble avoir quelques souvenirs de leur fréquence suite à notre dernière rencontre. Je fais signe à l'Artiste de rester dans la jeep et à Max de le rejoindre. Une fois que Joe et Andy sont partis, j'appuie sur le bouton.

"Sorensen, je peux savoir ce que tu fous ?"  

Si il ne sait pas encore qu'on est là, j'avoue que je donnerai tout pour voir sa tête lorsqu'il va m'entendre dans sa radio.

© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Survivants
Survivants
Age : 35
Emploi : Mercenaire/passeur
Messages : 108
Points : 611
Luck Sorensen
Ven 19 Juil - 1:31
Clic clic clic

Sorensen, l’œil sur sa lunette, bien planqué à un coin de fenêtre ou battait les restes d'un rideau d'un autre âge, règle la distance recherchée. Ils ne devaient pas s'attendre à se faire shooter à 2000 mètres. Les meilleurs chasseurs de la région, avec un bon fusil et une bonne lunette, font des cartons à 900 mètres et c'est déjà un exploit... mais pas à cette distance là, celle que l'ex militaire peut atteindre. Certains pensent que c'est de la lâcheté... lui pense que dès que l'homme est passé à l'arme de jet et tir, c'était déjà de la lâcheté.  

L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 B5e05d10

Avec son expérience Luck sait déchiffrer les mouvements... deviner les trajectoires, les intentions, parfois même ce qui se passe dans la tête de ceux qui tentent de se mettre à couvert de tirs longue distance. Comme là par exemple les signes qu'ils font... c'est dans... cette... direction ! Bingo ! Deux véhicules approchent de la zone. Des renforts ? Ils se concertent tous et un des véhicules se met à prendre le large... pour contourner.

- Bob, Kappa, Willy... passez sur la fréquence sécurisée.

Le blond attend un peu et se met à émettre sur une onde cryptée provenant de leur matériel militaire récupéré dans les premières semaines de contamination.

- Voila le topo... trois engins tout-terrain, huit personnes pas encore identifiées. Un des 4X4 se met à contourner, faut qu'un mitrailleur reste dans cette optique. J'ai localisé un autre véhicule à mille cinq cent d'ici... on dirait qu'il observe juste. J'ai cru voir trois têtes dedans. On reste alerte.

C'étaient qui les poursuivants alors ? Le tatoué grossit sa vision au maximum et se met à détailler tout ce qu'il peut... histoire d'avoir des indices. Il met pas longtemps à faire le rapprochement d'une famille bien connue. Il avait fait une livraison chez eux il y a un an. Les Malone. Luck savait que tous les gardes de leur communauté étaient équipés de vêtements militaires et qu'il était bien équipés. Maintenant restait à savoir pourquoi ils avaient tiré et leur collaient le train. Et si un des colis n'avait pas tout dit...

Chhh
Voix féminine dans l'émetteur récepteur: "Sorensen, je peux savoir ce que tu fous ?"  

Ca c'est sur une autre fréquence, la leur, onde habituellement utilisée pour prendre contact.
Cette voix... et elle connait son nom. Qui est cette femme ? Il se gratte le front et... oui, OUI cette intonation, c'est celle de cette Deputy Ranger, sorte de Shérif régional... recyclée en chasseuse de primes. Qu'est ce qu'elle fout dans cette embrouille ?


- Aaaagent Lewis ! Mais quelle surprise ! Je pourrais retourner la question... surtout après qu'on se soit fait tirer dessus par des hommes de la communauté des Malone. Du moins ils ressemblent. Et là je vous vois copain-copain.

Sans grande végétation, de jour et même de nuit... difficile d'échapper à sa lunette.

- Il y a une prime sur un de mes gars ? Ca serait étonnant... depuis qu'ils me fréquentent ils se tiennent bien.

A part Willy, les autres avaient des casiers vierges. Mais qui sait... est-ce une petite cachotterie passée dans la dernière communauté visitée ? Son instinct lui souffle que non... que ça avait un rapport avec ses deux colis. Alors Sorensen quitte son poste de tir et redescend rejoindre le bus entre les deux vieilles bâtisses tout en continuant à parler.

- Tu sais Lewis... c'est pas beau à voir quelqu'un de touché au Browning. Ca serait bien que tu viennes seule en parler avec moi, ici. J'ai l'impression qu'on va se retrouver dans une impasse. Tu acceptes ?

Arriver dans le bus, le blond tatoué se pointe devant le jeune gars.

- Dis moi Nick, si c'est bien ton vrai prénom... tu nous aurais pas mythoné ? Lorsque je t'ai demandé si tu étais poursuivi et si tu avais des ennemis... tu m'as dit non.

L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 Tumblr_o6tn5fyAsn1snjvt1o1_250

Nick: " - Heu relax le passeur... je n'ai pas menti. J'avais dit j'crois pas. J'ai dit la vérité. J'ai quitté... enfin, on a quitté une communauté il y a bientôt trois jours et on a aucune envie d'y retourner. C'est pour cette raison que j'ai fait appel à vous. "

- Il y a un rapport avec les six caisses qu'on a embarqué ? Ne me mens pas, suffit que j'aille les ouvrir.

Nick: " - Non ! Euh... si peut-être. C'est compliqué pour tout vous dire. On a trouvé ces caisses dans un lieu qui n'appartenait à personne. Qu'est-ce que j'en sais qu'ils piquent une crise que je les ai prise ? Je ne suis pas devin... et pourquoi pas planquer cela chez eux ? Des fois je me dis que ça tourne pas rond dans la tête des Aborigènes, ils ont des réactions bizarres. "

Kappa: " - Comment ça j'ai des réactions bizarres ah ah ! Je conduis bien moi'Msieur. "

- Je t'arrête tout de suite... c'est aux Malone qu'on a à faire et maintenant on a des chasseurs de primes sur le dos.

A ce moment là la petite à coté semble angoissée et Nick se tord la bouche.

- Il y a leur meneuse qui va arriver d'ici peu... t'as intérêt à être convainquant.

Nick: " - Hey on a un deal vous et moi ! Les passagers arrivent toujours à destination, c'est ce qui se dit. C'est faux ? Quoi qu'on va te sortir dis toi que ça sera surement un mensonge... J'ai quitté leur communauté pour de bonnes raisons et Charlen aussi. Si on retourne là bas on sera tué. "

Qu'est-ce que c'était que cette embrouille...


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 000lus10
Revenir en haut Aller en bas
Mia Lewis
Mia Lewis
Mia Lewis
Survivants
Survivants
Age : 32
Emploi : Shérif / Chasseur de Primes
Messages : 64
Points : 334
Localisation : Sur les routes
Mia Lewis
Sam 20 Juil - 17:14
L'embrouille est dans le bush
feat. Luck

Assise sur le capot de ma jeep, les jumelles dans une main et le talkie dans l'autre, j'attend avec impatience d'avoir une réaction de la part de Sorensen. A côté de moi, Max surveille l'avancée de Joe et Andy et l'Artiste en profite pour griffonner quelques trucs sur son carnet de dessin. Le soleil cogne fort mais quand on est sur les routes depuis déjà longtemps, on y fait plus tellement attention tellement on y est habitué. Je jette un coup d'oeil dans mes jumelles, prête à relancer l'homme au bout de la fréquence mais ce dernier décide qu'il est enfin temps de se faire entendre. Un sourire satisfait se dessine sur mes lèvres et mes deux compagnons arrêtent simultanément toutes leurs activités pour tendre l'oreille et écouter ce que notre correspondant a à nous dire.

J'écoute avec soin ce qu'il raconte et je ne peux pas m'empêcher de sourire alors qu'il parle de faire ami ami avec des personnes qui, il n'y a pas si longtemps ça, on décidé de nous faire la peau. Je fais claquer ma langue sur mon palais et je descend de la voiture avant de lui répondre.

"Disons que j'aime bien faire affaire avec le plus offrant et je dois dire que les Malone son plutôt... très convaincants."

Je jette un coup d'oeil vers la vieille ferme un peu plus loin et je plisse les yeux quelques secondes, espérant peut-être percevoir le reflet de la lunette du sniper de Sorensen. Je lâche un soupir et je porte le talkie à mon oreille alors que mon correspondant s'étonne d'une prime sur un de ses copains. Je secoue la tête, sachant très bien que maintenant qu'il sait qu'on est là, il nous surveille. Le ton amusé, je répond.

"Ce ne sont pas tes gars qui m'intéressent, ils ne rapportent pas assez pour le moment..."  

Je marque une pause avant de reprendre, plus sérieusement.

"Tu me déçois Sorensen, je te pensais plus malin que ça..."

Un blanc s'installe sur la fréquence, on entend que les quelques grésillements présent sur la ligne. Je me tourne vers Max et l'Artiste avant de leur faire un clin d'oeil. Ils se tapent dans la main et se marrent comme des demeurés parce qu'ils savent très bien ce que j'ai l'intention de faire. D'ailleurs, mon interlocuteur ne tarde pas à reprendre la ligne pour me dire ce que j'avais envie d'entendre. A sa voix, j'entend clairement qu'il se déplace et j'ai ma petite idée sur la destination. Je fais un pas en avant, histoire de m'écarter un peu de la voiture et je répond à sa proposition.

"Avant toute chose, sache que si tu tentes de me la mettre à l'envers, j'ai deux hommes qui vous ont contournés et deux autres qui sont prêts à foncer dans le tas sans chercher à comprendre."

Je sens la main de Max qui vient de se poser sur mon épaule et je me tourne vers lui pour lui faire savoir, d'un simple regard, que tout va bien se passer. Depuis tout le temps qu'on sillonne les routes tous ensemble, on a créé des liens plus ou moins forts et Max c'est un peu le papa de la bande.  J'appuie de nouveau sur le bouton du talkie pour rajouter quelques mots.

"On va me déposer à 100 mètres de la ferme. Pas de coups fourrés."

Sans un mot de plus, je coupe la radio et je me tourne vers Max et l'Artiste, les mains dans les poches. Je hausse les épaules avant de grimper à l'arrière de ma jeep.

"Il sait déjà ce que je veux, je lui fais confiance pour ça. Par contre, vous savez ce que vous avez à faire si les choses deviennent du grand n'importe quoi."

C'est silencieux qu'on fait le petit trajet qui nous sépare et après avoir prévenu, au passage, les Malone que j'allais me rendre là-bas et que j'avais besoin qu'ils arrêtent de tirer comme des abrutis, la jeep s'arrête à 100 m de la vieille ferme. Je descend.

Max: - Fais attention à tes petites fesses princesse !

Sans attendre de réponse de ma part, Max démarre à toute vitesse et quitte la zone. Me voilà plantée là, au milieu du bush, les mains en l'air, avec un seul objectif en tête, récupérer le colis, de préférence vif.

"Sorensen, montre ta jolie petite tête, je t'attend !"

© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Survivants
Survivants
Age : 35
Emploi : Mercenaire/passeur
Messages : 108
Points : 611
Luck Sorensen
Jeu 25 Juil - 7:00
Les Malone convaincants ?
Surtout qu'ils ont le nombre et les moyens. Pas assez pour régler leurs problèmes seuls ou pas assez pour laisser cela entièrement aux mains d'une chasseuse de primes. A sa place il l'aurait mal prit Sorensen de mettre des hommes à eux sur le coup en parallèle. Encore plus si un des fils se déplace lui même. A l’émetteur récepteur l'ex Shérif fait la maline. Le Canadien aurait bien rit si la situation n'était pas aussi grave. Quelques infectés sont une chose... des groupes armés et organisés sont une autre du genre bien emmerdante.


Lewis: "Avant toute chose, sache que si tu tentes de me la mettre à l'envers, j'ai deux hommes qui vous ont contournés et deux autres qui sont prêts à foncer dans le tas sans chercher à comprendre."

C'était bon à savoir. " Foncer dans le tas sans chercher à comprendre". Ils tenaient à elle au point de faire passer les sentiments avant la raison. Luck sentait le filon à exploiter si ça partait en sucette avec ces chasseurs de prime. Restait à savoir jusqu’où iraient les Malone.

Shérif Lewis: "On va me déposer à 100 mètres de la ferme. Pas de coups fourrés."

- Oh tu peux un peu plus... je ne compte pas m'exposer aux balles des Malone. Tu ne les contrôles pas eux.

Le temps d'échanger avec la cible de tous les problèmes puis son équipe, le blond tatoué revient planqué à l'entrée de la vieille bâtisse et zieute le paysage. Les Malone ne bougent pas... attendant surement le résultat de cet entretien. L'autre véhicule ne bougeait pas non plus. La femme d'action se pointe et on la dépose. Vroum ça repart aussi-sec ! Quelle confiance ! Un détail révélateur sur la réputation du Bus... ça n'était pas des salops. Bon à savoir ça aussi.

Shérif Lewis: "Sorensen, montre ta jolie petite tête, je t'attend !"

Passant de l'autre coté de la fenêtre, coté porte donc, Sorensen crie à son tour pour se faire entendre.

- NON non, viens donc ici chasseuse d'emmerdes ! Je suis à l'ombre et j'ai du bon tabac. Si tu te montres pas désagréable j'ai même à boire. Une invitation ne se refuse pas de nos jours.

Elle n'avait pas fait tout ce chemin pour rien... et fort de sa superbe réputation, elle n'avait qu'à faire quelques mètres de plus pour entrer dans la maison abandonnée. Bien entendu lorsqu'elle arrive, Luck ne la pointe pas avec son fusil à lunette qui se retrouve en bandoulière mais tient son pistolet à la main. Si en face c'est rangé, ça le sera de son coté aussi. Blondinet lève plusieurs fois les sourcils et dit d'un ton léger:

- On se tape pas la bise n'est-ce pas... on doit parler travail. On reste donc professionnel ?
Si ton taf est de ramener le jeune ou de le tuer... le mien est de le déposer à quelque part. Vois-tu Lewis... l'un doit passer avant l'autre pour espérer la bonne réalisation de nos nouveaux métiers. Est-tu d'accord avec cela ?


Sourire.
Si si. Sorensen avait mis exactement le doigt là ou il fallait. Logique n'est-ce pas ? Si ça reste détendu en face de lui, Luck se roule une clope d'une main. Oui, il sait faire ça... sans même la lâcher du regard.


- Si tu penses que ça va être long... tu peux prendre place, il reste des chaises et une table.
Tiens... on dirait que tu as perdu du poids. Tu es amoureuse ? Qui est l'heureux élu ?


Ca c'était gratuit, pour la forme.

L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 PIv8


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 000lus10
Revenir en haut Aller en bas
Mia Lewis
Mia Lewis
Mia Lewis
Survivants
Survivants
Age : 32
Emploi : Shérif / Chasseur de Primes
Messages : 64
Points : 334
Localisation : Sur les routes
Mia Lewis
Ven 26 Juil - 14:09
L'embrouille est dans le bush
feat. Luck

Debout, au milieu du bush, les mains en l'air sous un soleil brûlant, je ne quitte pas la vieille ferme des yeux. Je sais qu'il est là, à m'observer mais moi, je veux qu'il sorte, j'ai pas envie de me faire avoir comme une débutante. Et comme je veux le voir face à moi, je m'empresse de lui faire savoir que je l'attend. Seulement, comme je m'y attendais, Sorensen n'a aucune envie de sortir et sa réponse me fait sourire. Rapidement, j'arrive à repérer sa position. Doucement je baisse les mains et je croise les bras sous ma poitrine.

"Toujours accro à cette merde ? Ça serait con de mourir d'un cancer des poumons tu crois pas ?"  

Sourire en coin, je laisse passer quelques secondes puis je fais un pas en direction de la maison. Un seul et unique pas, histoire de tester la nervosité de tout ce petit monde. Une fois sûre que je ne vais pas me faire canarder façon tir au pigeon, j'avance de nouveau, lentement, les bras le long du corps. Lorsque je passe le porche de la ferme, l'ombre qui me recouvre me fait du bien instantanément. L'Australie en pleine chaleur, il n'y a que ça de pire surtout quand on a la clim qui est en rade dans la voiture... et je ne parle même pas des odeurs de décomposition qui sont multipliées... J'entre dans la maison, je franchis le seuil, les mains levées et un sourire sur le visage. Une fois que mes yeux se sont habitués au changement de luminosité, je repère rapidement Sorensen. Il ne me braque pas avec son fusil, geste que j'apprécie grandement. Je m'arrête tout de même à quelques petits mètres de lui, instaurant ainsi une distance de sécurité entre nous. Je me relâche, légèrement, et je croise les bras sous ma poitrine. Je penche la tête légèrement de côté et je l'écoute, amusée.

"Pourtant, je suis sûre que tu aimerai que je te la fasse la bise."

J'ai toujours été comme ça, je n'ai jamais eu peur de provoquer surtout quand la personne qui est en face de moi est du genre à m'empêcher de faire mon job. Ce petit trait de caractère n'a rien à voir avec l'apocalypse, j'étais déjà comme ça avant et je ne m'en suis jamais cachée. Puis avec Sorensen, ce n'est pas la première fois qu'on se croise dans le désert donc depuis le temps, on commence à se connaître et à comprendre le mode de fonctionnement de l'autre. Je laisse passer quelques secondes avant de répondre.

"On va avoir un petit soucis alors. Le mec que tu dois amener je sais pas où, on m'a demandé de l'attraper parce qu'il a froidement assassiné quelqu'un." Je marque une pause avant de poursuivre, le regard un peu plus sévère. "Et tu sais à quel point je déteste ce genre de personne n'est-ce pas ? Alors ouais, va falloir trouver un accord parce que c'est hors de question que je le laisse se barrer."

Je plisse les yeux sans pour autant cesser d'observer le passeur. Il se roule une clope à une main, geste qui me fait doucement sourire. Lorsqu'il me balance sa petite remarque sur ma perte de poids et sur un pseudo amoureux, je ne peux m'empêcher de répliquer en continuant ce petit jeu qu'il y a toujours eu entre nous. Je retourne la chaise qu'il me montre et je m’assois dessus, face à lui. Les bras posés sur le dossier, je plonge mes yeux dans les siens.

"Ouais, c'est toi. J'ai toujours eu envie de te le dire mais j'en ai jamais eu l'occasion encore."

Je me penche légèrement en avant et fais battre mes sourcils histoire de.

"Bon, tu proposes quoi pour ce type ?"

© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Survivants
Survivants
Age : 35
Emploi : Mercenaire/passeur
Messages : 108
Points : 611
Luck Sorensen
Ven 26 Juil - 22:24
Une approche légère...
Mais la femme n'oublie pas de lever les mains pour lui montrer cette non-hostilité recherchée. Un détail qui révélait bien que la situation était tendue sinon elle n'aurait pas prit la peine de le faire. Après la petite blague de rencontre, Lewis répond du pareil au même.


Lewis: "Pourtant, je suis sûre que tu aimerai que je te la fasse la bise."

- Un jour peut-être, lorsqu'on sera plus intime.

Répond il le sourire par le regard.
Que ça soit lui avec l'Armée et elle avec la Police, les deux avaient une expérience avant la contamination. Un passé qui leur avait permis de mieux gérer la difficulté principale et celles secondaires... qu'étaient les dérives des survivants. Mais qui sait... peut-être l'un des deux faisait maintenant fausse route. Ou les deux ?


Lewis: " "On va avoir un petit soucis alors. Le mec que tu dois amener je sais pas où, on m'a demandé de l'attraper parce qu'il a froidement assassiné quelqu'un."
Le regard plus sévère.
"Et tu sais à quel point je déteste ce genre de personne n'est-ce pas ? Alors ouais, va falloir trouver un accord parce que c'est hors de question que je le laisse se barrer."

Puis pour décompresser elle répond à sa petite provoque sur sa taille de guêpe et les sentiments.

Lewis: "Ouais, c'est toi. J'ai toujours eu envie de te le dire mais j'en ai jamais eu l'occasion encore."

- Je suis touché... va falloir que je prévois la bague de fiançailles.

Retour à leur embrouille interposée... puisque dans cette histoire ils se battaient tous deux pour d'autres.

Lewis: "Bon, tu proposes quoi pour ce type ?"

Elle assise sur une chaise mise à l'envers. Luck prend alors le choix de ne pas rester distant et casse l'écart en l'approchant. Fesses sur le rebord de la table, Sorensen s'allume d'une main sa roulée et claque son zippo avant de le ranger. Il hoche la tête et recrache vers le plafond sans la quitter des yeux.

L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 Tumblr_lyj0rfnodx1qfe94wo1_500

- Mia... c'est bien ton prénom si je me souviens bien...
Soyons logiques. Si je te livre le jeune, ça bousille mon travail. Par contre si tu me laisses l'emmener à sa destination, tu peux toujours faire le tien. Si tu veux pas lâcher, tu vas nous forcer à du vilain. L'inverse n'est pas le cas. C'est juste une réalité.


Le blondinet repousse la table avec les fesses et choppe une chaise sur le coté pour imiter sa position. Les voila yeux dans les yeux, la fumée de la roulée qui s'envole entre eux.

- Tu dis qu'il a froidement tué quelqu'un... mais ça ce sont les Malone qui ont dit ça.
A partir de quand tu n'as pas un peu enquêté pour vérifier la véracité d'une demande de contrat ? Tu vois Mia... moi ce qui me dérange dans ton travail c'est que la première personne qui te souffle qu'untel ou untel a fauté et faut que tu le choppes... tu cherches pas plus loin. Tu deviens ce que tu détestes.


Avec deux doigts, il lui tend sa roulée.

- A partir de quand... quand as-tu perdu ta vocation première ?
Il est là, juste derrière un mur et la taule de mon bus... tu veux lui parler ? Lui poser des questions ? Les Malone l'accuse de meurtre et tu penses qu'ils vont le laisser se défendre équitablement ?
C'est à toi de voir agent Lewis.


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 000lus10
Revenir en haut Aller en bas
Mia Lewis
Mia Lewis
Mia Lewis
Survivants
Survivants
Age : 32
Emploi : Shérif / Chasseur de Primes
Messages : 64
Points : 334
Localisation : Sur les routes
Mia Lewis
Dim 28 Juil - 15:05
L'embrouille est dans le bush
feat. Luck

Le petit jeu se met en place. Le même petit jeu auquel on joue dés qu'on se voit. Le jeu du chat et de la souris, à toujours vouloir se chercher pour déstabiliser l'autre. Assise sur la chaise, les bras posés sur le dossier et les mains tombant légèrement, je tapote vite fait sur le dossier en bois pendant que j'observe Sorensen. Concernant sa réflexion sur ma taille amaigrie, la réponse était beaucoup trop tentante et quand on me connaît, on sait parfaitement que c'est le genre de remarque qui me donne envie de répondre. Sorensen est comme moi et forcément, il ne manque pas l'occasion d'en rajouter une couche. C'est d'ailleurs ça qui me plaît dans nos petits jeux. Il y a autant de répondant d'un côté que de l'autre. J'esquisse une grimace avant d'afficher une moue choquée.

"Tssss va pas trop vite Sorensen."

La petite parenthèse ne dure quelques petites minutes puisque je remet le sujet du "paquet" sur le tapis. Hors de question que je le laisse se tirer avec le type qui m'intéresse et si pour ça je dois lui coller au train, alors soit, je le ferai. J'hausse un sourcil lorsqu'il prend une chaise pour prendre la même position que moi. Les yeux dans les yeux, on s'observe quelques secondes à travers la fumée qui s'échappe de sa cigarette. Un sourire en coin se dessine sur mes lèvres alors qu'il prononce mon prénom. Les choses sérieuses commencent et on va enfin pouvoir causer travail. Je me redresse doucement, sans pour autant quitter ses yeux des miens. Il me propose quelque chose. Je laisse passer quelques secondes, tout en continuant de l'observer à travers la fumée.

"Faut voir, qui me dit que tu ne vas pas essayer de nous semer ? "

Ce n'est pas la première fois qu'on se croise et sans me mentir, je pense que je commence à bien connaître le filou qui est assis en face de moi. Il est complètement du genre à me donner les coordonnées de l'endroit où il doit déposer le colis mais changer de destination au dernier moment, sans prévenir, pour me semer... Mais là où ça devient encore plus intéressant, c'est qu'il essaye de savoir pourquoi je suis en train de faire tout ce que j'ai toujours chercher à combattre depuis que je suis Shérif. Je croise les bras sous ma poitrine et je me penche un peu plus vers lui. Il me tend sa cigarette, je la repousse d'un geste de la main.

"Il va peut-être falloir que tu imprimes que le monde a changé... La loi du plus fort tu connais ?"

Je marque une pause et je jette un coup d'oeil autour de nous, comme pour m'assurer de quelque chose.

"Tu connais les Malone, tout comme moi. Et tout comme moi, tu sais qu'il ne faut pas se les mettre à dos. Alors ouais, je deviens peut-être ce que j'ai toujours chercher à combattre mais j'ai pas envie qu'on me colle une balle entre les deux yeux parce que j'ai voulu la faire façon "justice"."

Luck me demande même si je veux aller parler à ce fameux Nick pour avoir le fin mot de l'histoire. L'idée est assez tentante mais je sais que si je fais ça, les Malone vont vite comprendre que j'essaye de la jouer différemment et je suis prête à parier que l'idée ne va pas leur plaire... Pourtant, ma curiosité ne cesse de me faire savoir qu'il a sûrement raison et que je dois aller parler à ce mec. Finalement, j'attrape la cigarette des doigts du passeur et je tire une grande bouffée avant de la lui rendre. Je lâche la fumée et je lasse un soupir.

"Tu sais ce que j'aime pas chez toi ? C'est qu'à chaque fois qu'on se croise tu as la fâcheuse tendance de refaire sortir mon bon côté."

Je marque une pause avant de reprendre.

"T'es au courant que si je vais le voir et que je me rend compte que les Malone nous ont pris pour des cons, les choses vont mal finir ? Tu vas faire quoi, te barrer et me laisser me débrouiller avec ces tarés ?"

Vaut mieux pour lui qu'il réponde franchement à ma question parce que je déteste qu'on me la fasse à l'envers.

© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Survivants
Survivants
Age : 35
Emploi : Mercenaire/passeur
Messages : 108
Points : 611
Luck Sorensen
Dim 28 Juil - 20:35

On aurait dit que ça passait bien entre eux...
Du moins c'est ce qui lui semble au tatoué. Cependant il sait qu'avec les femmes il y avait souvent un double langage, de la comédie, de la manipulation qui passait par les paroles et le physique. Les hommes avaient tendance à se reposer sur la force alors que les femmes utilisaient d'autres armes. Comment savoir si ça n'était pas que du foin cette approche "amicale" ?


Lewis: "Faut voir, qui me dit que tu ne vas pas essayer de nous semer ? "

Sur un ton amusé et un tantinet provocateur il répond tout doucement:

- Voyons agent Lewis... nous sommes dans un bus, pas un 4X4 ou voiture de course.

Sorensen misait sur le blindage de son bus et surtout les deux mitrailleuses Browning calibre 12.7 montées dessus. Un argument de taille qui ne comprenait pas la rapidité. Lorsqu'il la branche sur le terrain moral des actions passées mixées avec celles actuelles, la jeune femme rétorque:

Lewis: "Il va peut-être falloir que tu imprimes que le monde a changé... La loi du plus fort tu connais ?"

Sourire.
Comment un ex militaire ne pouvait pas être d'accord avec ce qu'elle venait de dire ? Sauf que Luck avait envie de titiller d'autres domaines... volontairement à l'opposée de la survie mais avec un message plus... "philosophique".


- Je connais aussi le lièvre et la tortue, le lion et la souris. La force est une chose et l'histoire nous a apprit que seule la force se suffit pas. Nos compatriotes US l'ont bien vu au Vietnam, ils ont perdu. Nous on l'a vu là en Australie... un microbe nous a mis plus bas que terre.

Oh oh un homme qui faisait de l'esprit !
Après ce petit écart d'échanges moraux, ils revenaient à leurs moutons: Le contrat Malone et le voyage sécurisé. Elle lui rappelle l'influence des Malone et quelques craintes "retour de flamme"... et pourtant elle enchaîne par:


Lewis: " "Tu sais ce que j'aime pas chez toi ? C'est qu'à chaque fois qu'on se croise tu as la fâcheuse tendance de refaire sortir mon bon côté."

- Je suis flatté Mia. Je sais je sais... Bob et Billy me le disent souvent aussi.

Il a presque rit à cela mais garde une réserve méfiante sur les flatteries. Ca pouvait être sincère qui sait...
Juste après se crainte se concrétise lorsqu'elle lui fait part qu'en cas de revirement de volonté de sa part, elle compterait sur du soutien... pour qu'elle et son équipe ne se retrouvent pas seuls face à la colère des Malone.
Là !!! Elle était là cette main tendue, cette possibilité de la faire changer d'avis !
Une main qu'il ne devait pas lécher... euh... lâcher !


Lewis: "T'es au courant que si je vais le voir et que je me rend compte que les Malone nous ont pris pour des cons, les choses vont mal finir ? Tu vas faire quoi, te barrer et me laisser me débrouiller avec ces tarés ?"

- Et si je te dis que je ne te laisserai pas tomber en cas de retour de flamme ? Donnant-donnant... tu fais un effort, j'en fait un en retour. Je paye mes dettes. Enfin... ce sont généralement les autres qui en ont avec moi ah ah.

Là il avait ri.
Bien plus détendu le blondinet.
De toute façon il l'avait senti lorsqu'elle avait tiré une taffe de sa roulée... elle était prête à casser certaine chose en elle.


- Allons voir ce Nick. Par contre si j'ai l'impression ou réalise qu'il a entubé les Malone, je te le remets.
Tu viens dans mon bus ? Tu devrais rassurer les tiens à la radio...


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 000lus10
Revenir en haut Aller en bas
Mia Lewis
Mia Lewis
Mia Lewis
Survivants
Survivants
Age : 32
Emploi : Shérif / Chasseur de Primes
Messages : 64
Points : 334
Localisation : Sur les routes
Mia Lewis
Lun 29 Juil - 15:07
L'embrouille est dans le bush
feat. Luck

Le donnant donnant... Une façon de faire qui s'est perdue depuis que toute cette galère a commencé. En temps normal, c'est plutôt chacun pour soit et personne pour les autres mais heureusement, certaines personnes ont gardé quelques notions de bienséance. Forcément, en y repensant, ce n'est pas avec son bus qu'il va réussir à semer nos jeep mais sait-on jamais, je préfère quand même poser la question. Je fais craquer ma nuque et mes doigts sans quitter Luck des yeux. Ouais, le monde a changé et j'essaye de lui faire passer le message mais forcément, comme à son habitude, il la ramène en me sortant de la philosophie, chose dont je ne le pensais pas capable. Je laisse échapper un sifflement, impressionnée et je lui dis, sourire au coin des lèvres.

"Tu te la joues grand philosophe maintenant ?"

Je me penche en avant, en attendant toutes ces petites phrases pleines d'esprit ne donnent pas vraiment de solution à notre problème. Et effectivement, je ne peux pas m'empêcher de lui demander ce qui va m'assurer qu'il ne va pas nous lâcher si la situation part en live. Je fronce les sourcils quelques secondes alors qu'il me fait la promesse, en quelque sorte, de ne pas me laisser tomber, ni moi ni mes hommes. Il laisse échapper un rire, je ne fais rien. Je me contente de poser une main sur mon front quelques secondes, histoire de faire le point sur la situation.

"Va vraiment falloir que t'arrête de me rendre gentille sérieusement. A chaque fois qu'on se croise, tu me retournes le cerveau..."

Sans attendre, je me lève de ma chaise et je me tourne vers lui quelques secondes.

"Bouge pas, je vais prévenir mes hommes..."

Sans attendre de réponse de sa part, je me met légèrement à l'écart sans pour autant changer de pièce. Là faut jouer la confiance et montrer qu'on a pas l'intention d'avoir qui que ce soit. Je sors la radio de ma poche et j'appuie sur le bouton.

"Hola amigos, vous me recevez ?"

Je lâche le bouton, j'entend quelques grésillements sur la ligne et un sourire se dessine sur mon visage lorsque la voix de Max se fait entendre dans l'appareil.

Max: Hola chica, qué pasa ?

Rapidement, je lui fais un résumé de la situation, de ce que je compte faire etc. Bon, il n'est pas vraiment ok avec ça, en même temps c'est Max hein mais il me fait savoir que tout le monde sera là, prêt à me récupérer si la situation l'oblige. On échange quelques mots en espagnol, il me dit d'être prudente et qu'il est prêt à couper tout ce qui dépasse de Luck si jamais il m'arrive un truc. Je jette un regard en coin à Sorensen et je ris comme seule et unique réponse. Une fois l'appel radio finit, je la fixe à ma ceinture et je retourne près de Luck.

"Allons faire un tour dans ton bus Sorensen." Je lui fais un clin d'oeil.
"Passe devant, je te suis."

Sans un mot, les bras pendant le long du corps, je suis Luck jusqu'à son bus. D'ailleurs, vu la tête de l'engin je suis étonnée qu'il roule encore. On grimpe et mon regard s'assombrit lorsque je repère Nick. Je passe devant Sorensen, le pas pressé et je me fous à la hauteur du "meurtrier" avant de le chopper par le col.

"T'as fais quoi pour que les Malone veulent ta peau ?"

Ouais, la délicatesse je ne sais pas faire. Déjà avant l'épidémie j'étais pas du genre à faire dans la dentelle alors là, même pas la peine d'y penser.

© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Survivants
Survivants
Age : 35
Emploi : Mercenaire/passeur
Messages : 108
Points : 611
Luck Sorensen
Lun 29 Juil - 23:52
Lewis: "Tu te la joues grand philosophe maintenant ?"

Il sourit et dit en la regardant d'un œil:

- Je n'ai pas cette prétention tsss... et de toute façon ils finissent souvent mal.

C'est bon, elle "marche", du moins en apparence. Elle glisse même un petit reproche de la rendre plus "gentille" à chaque fois qu'ils se croisent. Bigre, avec qui traînait-elle !? Luck prend cela pour une rigolade. Le temps qu'elle passe son appel radio, l'ex militaire Canadien va zieuter la zone... et non, les Malone n'ont pas bougé, tout comme la jeep des chasseurs de primes et l'engin à un kilomètre de là. Tout ce beau petit monde devait attendre la finalité de cette "rencontre" avant d'entreprendre autre chose. Qu'elle tension !

Lewis: " "Allons faire un tour dans ton bus Sorensen."
"Passe devant, je te suis."

Le blond s'attend tout de même à une tentative qu'elle le braque une fois qu'il avait le dos tourné. Il se retourne souvent dans le but de... mais non, l'agent Lewis ne tente rien. De nos jours on est jamais trop parano.

L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 00bus110

Le bus est là, toujours aussi jaune et sale. Customisé, transformé, modifié... on ne compte plus trop tout ce qui a été rajouté pour rendre utile à la survie. Bob et Willy se penchent un peu au dessus de leurs tourelles pour l’apercevoir. Kappa libère la fermeture de la porte accordéon sous un son pneumatique bien reconnaissable. Lorsqu'elle monte Kappa râle qu'elle ne dise pas bonjour et Bob sort sa tête chauve du bas de tourelle pour lui dire que sa Rangers la surveille.

Nan, pas de politesse de la brune qui se pointe directement devant le jeune passager... qui lui se met devant la jeune fille comme s'il voulait la protéger. L'ex Adjudant-Chef est juste à coté et demande à ses deux mitrailleurs de ne pas quitter la zone des yeux.

Nick: " - Hey HEY du calme M'dame ! Ca devient personnel là... "

Dit-il direct lorsqu'il se fait chopper par le col.

Lewis: "T'as fais quoi pour que les Malone veulent ta peau ?"

- Evite de mentir Nick, ça vaut mieux pour toi.

Nick: " - Rien ! Mais rien ! Enfin... si mais c'était de l'auto-défense. Qu'est-ce que j'en sais moi ce qui se passe dans la tête de certains tarés !? Vous pouvez me lâcher p'têt ? Je ne mord pas et j'ai passé mes armes aux passeurs. "

Il écarte ses bras et attend d'être relâche avant de poursuivre.

Nick: " - Je vais tout vous dire... Charlen et moi on s'est tiré de leur communauté et en partant un des tarés a voulu me buter. J'ai tiré avant, il est mort. Point. Juste après j'ai fait appel aux passeurs, vous M'sieur Sorensen, pour partir le plus loin possible. "

- C'est... super écourté l'histoire mon gars. Ca tient pas debout. Pour qu'elle raison il a voulu te tuer et pour qu'elle raison vous avez quitté leur communauté ? Franchement, vu l'âge de la petite, il y aurait pas un parent qu'il veut la retrouver ? C'est pas un enlèvement ? Donne plus de détails Nick là parce que je suis à deux doigts de te refiler aux chasseurs de primes.

Nick: " - Déconnez pas ! J'ai payé la moitié déjà ! Vous voulez savoir quoi ? Que Charlen n'a plus de parent et qu'elle m'a supplié de partir avec moi ? Bah voila c'est dit. Vous dire aussi que je n'ai pas signé à vie chez les Malone et que leur survie ne me plait pas ? Dit aussi... Que lors de notre départ j'ai choppé des caisses d'armes planquées dans une cache en dehors de la communauté avec aucun nom de propriétaire !? Voila, c'est dit aussi. Sérieux Passeurs comme Chasseurs... qui ne se sert pas comme il veut depuis plus d'un an ? L'endroit était désert, dans aucune communauté... j'ai trouvé, j'ai prit. Tout le monde fait ça de nos jours. "

Il hausse les épaules et se gratte la tête.

Nick: " - C'est là que Fred débarque et me pointe avec un flingue pour me tuer. J'ai tiré avant. "

- Et tu crois pas qu'il te pointait parce que tu étais en train de voler son matos ? Et qui te dit qu'il allait tirer ? J'ai du mal à concevoir d'être plus rapide au tir qu'un mec qui me pointe deja. Ca tient pas debout cette partie là Nick. Tu nous mens.

A ce moment là, la petite survivante craque et se met à pleurer. Sa petite voix de treize ans se fait entendre.

L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 0charl10

Charlen: " - Arrêtez... ARRÊTEZ de vous en prendre à Nick ! Arrête de me protéger Nick s'il te plait... (snif) C'est moi... moi qui ai tiré sur Fred. Il lui est arrivé dans le dos... son arme pointée vers sa tête. Il disait rien, il allait tirer. J'ai eu peur, je lui ai tiré dessus. C'était le neveu de Monsieur Malone. Mon parrain... l'homme qui m'avait en charge dans la communauté... il me brutalisait. Pour ça... pour ça que je voulais partir et j'ai...  et Nick est parti pour moi alors qu'il était copain avec les deux fils Malone. "

La petite se met à pleurer plus fort et Nick se rassoit en secouant la tête.

Nick: " - Charlen... je t'avais dit de ne pas...
Bon voila, vous savez tout. Que croyez-vous qu'ils vont nous faire si vous nous ramenez là bas ?
"

L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 Giphy

Termine t-il de dire en regardant le passeur et la chasseuse de primes.

Luck lui souffle, lève les sourcils et regarde Mia l'air vraiment embarrassé.


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 000lus10
Revenir en haut Aller en bas
Mia Lewis
Mia Lewis
Mia Lewis
Survivants
Survivants
Age : 32
Emploi : Shérif / Chasseur de Primes
Messages : 64
Points : 334
Localisation : Sur les routes
Mia Lewis
Mar 30 Juil - 15:56
L'embrouille est dans le bush
feat. Luck

Certes, j'aurai peut-être du y aller un peu moins fort en choppant le mec par le col mais j'ai l'impression qu'on me fait perdre mon temps et ça ne me plaît pas plus que ça. J'aime quand le job est fait rapidement et correctement sauf que là, depuis toute à l'heure je sens qu'on me fait tourner en rond et c'est très désagréable comme sensation. Face à face avec le mec que je dois ramener aux Malone, je me rend compte que c'est un môme tout juste sorti des jupes culottes de môman et ça, ils avaient bien pris soin de ne pas me le dire ces enfoirés. Bon forcément, quand je l'attrape par le col, il se met à paniquer et je remarque même qu'il se place devant quelqu'un d'autre de façon à protéger la personne. Je lui pose LA question, celle qui attend une réponse franche et sincère. Qu'est ce qu'il a fait pour qu'ils veulent le chopper... Je fronce les sourcils et lorsque la voix de Luck, derrière moi, demande à Nick de ne pas dire de conneries, je plonge mes yeux dans ceux du passager pour tenter de voir si il veut me mener en bateau ou pas. Les bras croisés sous ma poitrine, je le fixe alors qu'il tente comme il peut d'expliquer le pourquoi de la chose. De l'auto défense... la réponse bateau qu'on me sert pratiquement à chaque fois que je demande une explication. Je secoue la tête pour bien lui faire comprendre que son explication ne convient pas et qu'il va falloir trouver autre chose pour me convaincre. Il lève les bras en l'air après m'avoir demandé de le lâcher. Je me mord les lèvres et je lâche son col avant de croiser les bras sous ma poitrine.

"Je t'écoute, vend moi du rêve."

Je m'appuie contre un des nombreux fauteuils du bus et j'écoute avec la plus grande des attentions tout ce que Nick a à me dire pour sa défense. "Légitime défense", "j'ai tiré" et "il est mort"... Luck est le premier à prendre la parole pour lui expliquer que ce qu'il vient de nous dire, ben c'est rien et que ce n'est pas avec ça qu'il va pouvoir sauver ses fesses. Je fais claquer ma langue sur mon palais et je lève les yeux au ciel.

"Sérieusement, si tu penses me convaincre et surtout les convaincre avec ça, tu peux commencer à creuser ta tombe, maintenant."

Je lâche un nouveau soupir, exaspérée par tout ça. Je suis à deux doigts de contacter mes amis par radio pour leur dire que je sors avec le colis lorsque Nick reprend la parole une seconde fois. Et cette fois, ô miracle, il a l'air décidé de nous en dire un peu plus sur ce qu'il s'est vraiment passer. En plus d'être un assassin, ce gosse est aussi un voleur. Magnifique ! Je me passe une main sur le front et je me met accroupie face à lui.

"Tu voles, tu tues quelqu'un et tu veux que je te laisse ici... tu te fous pas un peu de moi par hasard ??"

Et si il y a bien une chose que je déteste, c'est qu'on se fiche de moi. Je me mord les lèvres, légèrement agacée par tout ça et alors que je suis à deux doigts de le chopper par le bras pour le sortir du bus, la petite fille qui se trouve juste derrière lui se met à pleurer. Génial... Elle s'avance doucement et sa petite voix se fait entendre. Je me décale légèrement, de façon à la voir correctement et elle commence à nous raconter ce qui s'est réellement passé... Et là, franchement, j'aurai peut-être préféré m'en tenir à cette histoire de vol et de légitime défense. Alors que la gamine fini de parler, Nick lui rappelle qu'il lui avait demandé de ne rien dire. Je lâche un nouveau soupir et je me redresse. Je me tourne vers Luck et d'un simple regard, je lui fais comprendre qu'on a un sacré problème. Sans attendre, j'attrape ma radio et je contacte mes compagnons.

"Max, on a un problème..."

Max: Dis moi tout !

"C'est pas Nick... c'est une gosse... Putain Max, ce sont des gosses tout les deux !"

Je relâche le bouton et pose la radio sur mon front, les yeux fermés.

Max: Merde...

C'est clair et on y est jusqu'au cou dans la merde... J'appuie une dernière fois sur le bouton et je m'adresse à Max.

"On va trouver une solution, tenez vous prêts. Terminé."

Je coupe la radio et je la replace à ma ceinture. Je me tourne ensuite vers Luck, les mains posées sur les hanches.

"On fait quoi ? Je suis peut-être chasseur de primes mais je fais pas dans le meurtre de gamins..."
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Survivants
Survivants
Age : 35
Emploi : Mercenaire/passeur
Messages : 108
Points : 611
Luck Sorensen
Jeu 1 Aoû - 9:48
Elle coupe la radio et se tourne ensuite vers Luck, les mains posées sur les hanches.

Lewis: "On fait quoi ? Je suis peut-être chasseur de primes mais je fais pas dans le meurtre de gamins..."

Ils étaient un peu éloignés, hors du bus pour ne pas se faire entendre des deux "jeunes". Kappa les surveille à l'intérieur tandis que Bob et Willy scrutaient leurs zones réciproques. Sorensen n'aime pas lorsque ça se complique de la sorte. Ca arrive souvent en plus... bien qu'à chaque fois il s'en tire bien.

- Ce qu'on fait ? Alors là...
J’emmène Nick à sa destination et tu amènes l'ado au père Malone ?
Remarque... ça sera fait sans trop de douleur je crois... vu que Fred Malone était son neveu. Il va surement l'abattre assez vite. Quoi que... ils seraient capable de te dire qu'ils ne croient pas que ça soit la gamine qui ai abattu le jeune Fred et tu auras des problèmes. Moi que j'emmène l'un ou l'autre ou les deux, j'aurais toujours la menace de me faire emmerder lorsque je repasserai dans la région. Quoi qu'on fasse il y aura des mécontents. Je dis ça sans savoir ce que veulent les occupants de l'autre 4X4 au loin. Tu les as vu aussi ?
On dirait qu'ils attendent un truc...


C'est stressant ça de ne pas savoir ce que des inconnus veulent en attendant dans le silence, sans bouger. Putain ça lui fait penser à un fichu Aborigène qui l'observe dans le noir ! En parlant d'Aborigène... Luck grimpe à nouveau dans le bus et tend ses jumelles à Kappa.

- Kappa... tu peux zoomer le véhicule sur la crête Nord-Est ? Y'a peut-être des silhouettes que tu connais.

Kappa était originaire de cette laaaarge zone et il connaissait quasi tout le monde avant l'épidémie. Chauffeur-livreur, taxi, garde-bétails, cuistot, chasseur, pisteur, bref... il avait fait vingt métiers ce gars. En patientant, le blondinet boit un coup d'eau dans sa gourde et en propose à la brindille de Shérif.

- Alors... ça rapporte vraiment chasseur de primes ? Je me dis qu'avec une équipe comme la tienne, les paies sont sacrément partagées pour le peu qu'on fasse appel à vous. Ca suce pas mal de fuel tous ces déplacements. Aller... vous avez bien des occupations secondaires hein !

C'était histoire de savoir, de comprendre, de se faire une idée... et de tuer le temps.

Après cet échange, Kappa redescend du toit du bus et dit qu'il pense savoir qui sont à l'intérieur du 4X4 qui attend à plus d'un kilomètre. Il dit que ce sont des Aborigènes vivants dans la région... une communauté en froid avec les Malone. Luck sourit, il sent que plus ils seront nombreux, plus ça risquait de lui plaire.

- Super ça ! Si seulement on savait ce qu'ils voulaient.
Shérif Lewis... je te propose d'aller voir le fils Malone qui attend derrière son rocher... et de jouer cartes sur table avec lui. Partante ? Hum... c'est lequel des frères déjà ? Celui un peu spécial qui mène la milice ou l'autre un peu plus diplomate ?


Bien entendu c'était le meneur de la milice... Troy.

L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 00troy10


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 000lus10
Revenir en haut Aller en bas
Mia Lewis
Mia Lewis
Mia Lewis
Survivants
Survivants
Age : 32
Emploi : Shérif / Chasseur de Primes
Messages : 64
Points : 334
Localisation : Sur les routes
Mia Lewis
Mar 6 Aoû - 15:15
L'embrouille est dans le bush
feat. Luck

Alors ouais je suis chasseur de primes, ouais mon boulot c'est de ramener des gens aux personnes qui m'embauchent pour ça mais hors de question que je confie ces deux gamins aux Malone parce que je sais déjà d'office comment ça va se finir. Et puis si je les livre, je ne donne pas cher à parier que Shia et les autres vont me prendre la tête. Okay les Malone nous ont promis des vivres pour quelques temps mais bordel, j'ai encore une conscience contrairement à tout ces pourris qui pullulent sur la planète et ma conscience me dit clairement qu'il est hors de question pour que je les livre. Donc ouais, je me tourne vers Luck pour lui demander clairement ce qu'on fait. Parce que jusqu'à preuve du contraire, si on ne leur donne pas ces mômes, il est tout autant dans la merde que moi.

Les mains posées sur les hanches, je ne le quitte pas des yeux pour lui faire comprendre que j'attend une réponse claire et précise de sa part... Je me mord les lèvres alors qu'il prend enfin la parole. J'écarte les yeux lorsqu'il me dit que pendant qu'il amène Nick à la frontière, moi je donne la gosse au père Malone. Je pose une main sur mon front et je lâche un soupir, agacée.

"Bordel Luck, oublie de jouer les comiques, ça ne te va pas."

Il en vient à me parler ensuite de l'autre 4x4 qui observe tout depuis un long moment. Au début, je pense qu'il parle du second véhicule de mon groupe mais rapidement je comprend de quelle voiture il parle. Je plisse les yeux et secoue la tête affirmativement.

"Ouais, ils étaient là avant qu'on arrive..."

Je me redresse avant de me laisser tomber sur un des fauteuils du bus. Je prend ma tête dans mes mains, quelques secondes puis je pose les yeux sur Nick et sa petite protégée. Je pointe Nick du doigt et je fronce les sourcils.

"J'espère que t'es pas en train de nous la mettre à l'envers parce que si ce ne sont pas les Malone qui s'occupent de toi, je m'en chargerai personnellement t'as compris ?"

Je ne sais pas pourquoi mais ce matin en me levant, j'ai senti que ça allait être une bonne journée de merde et franchement, plus j'y repense, plus je me dis que j'aurai certainement du coucher et me lever que demain matin. Luck donne l'ordre à un de ses acolytes de vérifier le 4x4 qu nous surveille depuis bien trop longtemps à mon goût puis il reporte son attention sur moi. Sa question me surprend un peu parce que ce n'est pas vraiment l'endroit ni le moment pour ce genre de blabla.

"T'occupe pas de nos occupations... Vaut mieux pour toi que tu n'essayes pas de gagner du temps en me faisant la discussion."

Son collègue redescend du toit du bus et nous annonce qu'il pense savoir qui occupe le 4x4. Une communauté en froid avec les Malone, magnifique tiens. On commence à être un peu trop au même endroit et contrairement à Luck qui semble ravi par cette idée, je suis loin d'être dans le même état d'esprit que lui. Maintenant va falloir qu'on trouve le moyen de se tirer de là parce que qu'on le veuille ou pas, on est dans la même galère maintenant.

Je me met littéralement à faire les cent pas dans l'allée du bus, le cerveau en ébullition. Luck me demande d'aller parler au frère planqué derrière un rocher... Troy. Je le fixe quelques secondes, les yeux écarquillés et je me remet à marcher dans le bus.

"Tu veux que je parlemente avec Troy ? Le sexiste qui ne va pas me laisser en placer une ? Laisse moi rire."

Je lâche un nouveau soupir, pousse un grognement et bascule ma tête en arrière. J'ai bien une idée, mais... mais je sais déjà qu'elle ne va pas plaire à tout le monde. Je me tourne vers Luck et je lui balance quelques mots.

"Tenez vous prêts toi et ta bande. On passe aux choses sérieuses."

J'attrape ma radio et je lance une communication avec Joe et Andy qui ont fait le tour et sont logiquement de l'autre côté, derrière le bus, cachés. Je leur demande si ils savent si quelqu'un les a vu et je leur parle du 4x4 bizarre un peu plus loin et leur donne les dernières nouveautés. Le plan est simple, se mettre en position pour récupérer les deux colis et mettre le plus de distance entre eux, le bus, les Malone et les Aborigènes. On sait que ça va être tendu mais si ça peut nous permettre de sauver deux personnes, ça me va. Forcément, Max ne veut pas me laisser seule ici et je dois insister pour qu'il parte lui aussi dans ma jeep, avec l'Artiste. Nous, pendant ce temps là, on fera démarrer le bus pour partir dans une autre direction en espérant que ça ne finisse pas dans un bain de sang.

Une fois l'appel terminé, je me tourne vers Luck et je le fixe, un sourire en coin.

"Motivé pour me montrer tes talents de pilote ?"

Il a intérêt d'accepter le plan sinon je jure que je les livre, lui et sa bande,  tous un par un à ceux qui rêvent de mettre la main sur eux.
© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Luck Sorensen
Survivants
Survivants
Age : 35
Emploi : Mercenaire/passeur
Messages : 108
Points : 611
Luck Sorensen
Mer 7 Aoû - 9:42
Réactions...
Multiples de la part de l'ex agent Lewis. La jeune femme passait du chaud au froid. Un coup appréciant l'humour et plus trop quelques minutes après. C'était un signe de stresse, il le sentait. Ca l'amuse lui... habitué aux situations stressantes. Faut dire qu'avec des Talibans au cul dans le passé c'est autre-chose que faire la chasse à des voleurs de poules Aborigènes. Quoi qu'il en soit ils avaient vécu tous deux les mâchoires des infectés... juste que la Miss ne devait pas être habituée à des complications humaines.
C'est ce qu'il pense sur le coup.


Lorsqu'elle s'adresse à Nick, celui-ci lève les mains sur le coté pour faire comprendre qu'il n'est plus trop maître de la situation. Toujours stressée la Shérif dit à Luck:

Lewis: "T'occupe pas de nos occupations... Vaut mieux pour toi que tu n'essayes pas de gagner du temps en me faisant la discussion."

- Hum Mia... gagner du temps pour quoi ? Ma situation à moi et mes hommes est simple... on est dans un bus blindé moins rapide que des 4X4 mais on possède la plus grosse puissance de feu. Gagner du temps ne sert à rien dans notre cas.

Le blondinet lève un sourcil et se demande s'il ne devrait pas lui proposer un massage.
Question parano elle devait le battre.
Mais la suite est un peu étrange... Mia Lewis prend son émetteur récepteur et organise un "plan" avec les siens sans voir avec lui. Si  encore il n'avait plus la main... mais ce n'est pas le cas. Là elle décide, annonce, prévoit d’exfiltrer leurs deux colis. Le Canadien se frotte le menton et jette un œil à Kappa et Bob non loin... Willy étant plus loin dans la deuxième tourelle. L'ex Adjudant-Chef de l'armée Canadienne n'avait pas trop l'habitude qu'on lui dise quoi faire en plein conflit armé. Bob fronce les sourcils genre "hein !?" et Kappa secoue la tête.


Le grattement de menton devient des petits tapotements...
Il réfléchit. Par contre Mia se retourne vers lui, tout sourire. C'était un signe de confiance ? Et si c'était une simple ruse pour mettre la main sur ses cibles sans un seul coup tiré ? Là les passeurs l'auraient dans le cul et bien profond, bravo la réputation. Mais dans ce "plan" il y a un détail non négligeable... c'est qu'elle reste dans le bus avec eux. Ca c'était l'élément à garder en tête pour se permettre d'enculer leurs principes d'organisation propre.


- Hum... okay.
MAIS ! Mais les jeunes doivent être déposés à Yulara. On les rejoindra ensuite pour que je reçoive la seconde partie de notre paie. Le jeune a six caisses à lui dans notre soute. Okay ?


Ca ne changera pas pour eux ce plan.
Bob grimace et Kappa se gratte la tête.


- Par contre Mia... je te demanderais de déposer tes armes dans le petit coffre là. La confiance va des deux cotés. Ca marche ?

Luck actionne son émetteur et appelle Willy.

- Will... gaffe de pas mitrailler un véhicule qui arrivera derrière la grange. Ils viennent transférer nos colis sans se faire voir des Malone.

Le tatoué ira ensuite voir Nick et Charlen... avec la chasseuse de primes.

- Nick... Mia Lewis ici présente propose... enfin t'as pas le choix puisque j'accepte ce plan... que tu ailles avec ta jeune amie dans un véhicule qui te mènera à Yulara. On se retrouve là bas. Reprenez vos sac... je vous repasse vos armes.

Le jeune se résigne à cela... mieux que se faire ramener aux Malone.
Si cela fonctionne... il restera au bus et la passagère surprise à gérer les Malone et les Aborigènes.


L'embrouille est dans le bush - Mia-Luck - 07/08/2017 000lus10
Revenir en haut Aller en bas
Mia Lewis
Mia Lewis
Mia Lewis
Survivants
Survivants
Age : 32
Emploi : Shérif / Chasseur de Primes
Messages : 64
Points : 334
Localisation : Sur les routes
Mia Lewis
Mer 28 Aoû - 15:45
L'embrouille est dans le bush
feat. Luck

Ce matin en ouvrant les yeux, j'avais le pressentiment que la journée allait être compliquée voir foireuse et là, plus les minutes passent, plus je me dis que j'aurai certainement mieux fait de rester couchée... Je n'aime clairement pas qu'on se serve de moi pour régler des soucis internes et encore moins quand des gosses sont concernés... Alors ouais cette gamine a fait une erreur mais je sais qu'à la seconde où ils vont mettre la main dessus, elle va se faire étriper et ce n'est pas vraiment ce dont j'ai envie. Je suis chasseur de primes, ouais, mais certainement pas une tueuse. Ouais, je suis nerveuse parce que je sens clairement que ça va vite partir dans du grand n'importe quoi et franchement, si on pouvait éviter que ça finisse en bain de sang, ça m'arrangerait. Promesse à moi-même, la prochaine fois que je sens que la journée va être chiante, je ne me lève pas !

Après avoir expliqué rapidement aux miens ce que j'ai en tête, j'en viens à parler de ce plan, certes étrange, à Luck. Je sais que la seule chose qui peut l'empêcher de me dire qu'il est partant, c'est cette histoire de confiance. Je commence à le connaître pour me douter qu'à cet instant précis, il est sûrement en train de se demander si je ne me fiche clairement pas de lui. Je l'observe, lui et ses hommes et à voir leur tête et les expressions sur leur visage, je sais très bien à quoi il pense à cet instant précis. Heureusement, avant que j'ai envie de leur dire d'arrêter de me regarder comme si j'étais folle, Luck prend la parole et me pose ses conditions.

Les mains posées sur les hanches, je l'écoute avec soin. Je n'ai pas l'intention de lui mettre une carotte et je sais qu'il va falloir que je lui prouve par A + B que je ne suis pas là pour lui mettre à l'envers à lui. Moi, ma seule chose qui m'intéresse dans l'histoire c'est que Nick et la gamine sortent de tout ce bazar en vie et que les Malone comprennent une bonne fois pour toute que je ne supporte pas qu'on me fasse des crasses. Je sais qu'on ne va pas s'en débarrasser comme ça et que si ils mettent la main sur nous, ça va mal se terminer, mais il est hors de question que je leur livre ces personnes. Il me fait savoir que les deux "colis" doivent être absolument déposés à Yulara. j'hoche la tête et je lui tend la main.

"Marché conclu !"

Et comme pour lui prouver ma bonne foi, je contacte mes hommes en charge du transport pour leur faire savoir qu'ils doivent les amener à Yulara sans poser de questions. Une fois chose faite, un sourire en coin se dessine sur mon visage alors que Luck me demande de déposer mes armes dans un coffre en plaidant la confiance. Je secoue la tête et lâche un soupir.

"Okya, si ça te fait plaisir... Par contre si ça part en tirs etc, je veux pouvoir les prendre d'accord ?"

C'est donnant donnant. Je veux bien mettre toutes mes armes là dedans mais je veux savoir si il me laissera les prendre si la situation dégénère. Une fois le "contrat" établi, on retourne auprès de Nick et de Charlen. Rapidement, le passeur leur fait un topo de la situation pendant que moi, je guette l'arrivée de Andy et Joe. Rapidement, la voiture est en visuel et tout se passe comme prévu. Pour le moment, les Malone ne semblent pas s'être aperçus qu'une voiture avait approché. Je descend du bus, côté caché et je donne les dernières indications aux deux hommes.

"Joe, tu me promets de pas jouer au cow-boy ?"

L'ancien chasseur me fait oui de la tête, un large sourire sur le visage. Je tapote la portière de la voiture, avec une certaine nervosité.

Andy: T'en fais pas Mia, on va veiller sur eux et les conduire à bon port.

Je leur ouvre la portière et une fois installés, je donne deux tapes sur l'arrière de la voiture et les voilà partis. Je me tourne ensuite vers Luck et je lui fais un sourire.

"Prêt ?"

© nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser