/
 
-33%
Le deal à ne pas rater :
Echo Dot (3ème génération) – Enceinte connectée avec Alexa
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
After the chaos - Mackenzie & William - 10 février
William Nightingale
William Nightingale
William Nightingale
Réscapés
Réscapés
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 329
Points : 2349
Localisation : Yulara
William Nightingale
Jeu 10 Oct - 20:24
After the chaos - Mackenzie & William - 10 février Tumblr_inline_nc69vbkqNJ1rtp0mdAfter the chaos - Mackenzie & William - 10 février Tumblr_inline_pd5tdiFZPm1rifr4k_540

La terre s'était arrêtée de trembler depuis quelques heures quand William était revenu à lui, écorché par sa chute, une migraine atroce lui tambourinant le crâne. Il avait appelé Alysha, sans parvenir à se souvenir de l'exact endroit où ils s'étaient séparés, supposément pour un court instant seulement : le paysage avait totalement changé, et il ne reconnaissait plus rien aux alentours, cherchant un indice dans les dégâts subis par la nature environnante.
Ses vêtement étaient sales et déchirés, et il n'osait imaginer l'état de son visage, sur lequel il sentait quelques picotements, et sang séché. Son corps avait enduré les mêmes préjudices, sans que rien, sans doute, ne lui cause de blessures irréversibles : des égratignures, quelques coupures plus ou moins profondes, des plaies qu'un minimum de soins apaiseraient surement, dès qu'il pourrait s'en occuper. Et il pourrait : dès qu'il rejoindrait Yulara.

Un doute lui noua l'estomac, en songeant à juste titre que le camp n'avait pas du être épargné non plus par les secousses de la Terre, qui avaient été surement été assez fortes pour briser des habitations de fortune, si elles l'avaient été pour ravager des arbres aux troncs énormes. L'optimisme de William, qui avait pourtant été grandement altéré par ses dernières aventures, reprit le dessus pour lui permettre de survivre, et de ne pas baisser les bras face à sa première tâche : retrouver Alysha.
Il se mit donc à l'ouvrage, usant au minimum de ses poumons affaiblis, pour ne pas attirer en plus de ses malheurs une horde de marcheurs, qui mettrait définitivement fin à sa quête.
Après plusieurs heures de recherches infructueuse, le Nightingale décida de se ranger à la conclusion la plus logique, et agréable : si lui avait réussi à s'en sortir, le séisme n'avait pas pu avoir raison de la blonde, qui se dirigeait surement, avec détermination, vers Yulara, comme leur plan avait toujours été.
Il la retrouverait sans aucun doute là-bas, car il n'y avait pas plus battante et rationnelle que son amie, et qu'elle avait du en venir à cette même théorie, si elle l'avait elle aussi attendu, de son côté, en priant pour ne pas tomber sur un cadavre. C'était la chose la plus saine à faire, et la plus logique.
William s'y résolut en serrant les poings, tachant de ne pas faire attention à la boule qui lui broyait l'oesophage, et lui rappelait sans cesse l'épée de Damoclès qui pesait au-dessus de leur sort à tous.

    - Mackenzie ! Mackenzie ! Cria-t-il, en se rapprochant d'une silhouette appuyée contre un arbre brisé, qu'il avait reconnu instantanément. La brune était bien là, peut-être proche, donc, des limites de Yulara... Mais surtout, sa santé à elle l'inquiétait, de ce qu'elle avait pu subir pendant les tremblements. Il courut à son chevet, et la prit brusquement dans ses bras, après avoir vérifié d'un coup d'oeil qu'elle ne semblait avoir aucune blessure menaçant sa vie, ni aucun membre faisant un angle étrange. J'ai presque cru que j'te reverrai jamais ! Tout va bien ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Qu'est-ce que tu fais là ? T'es toute seule ?


Il s'écarta juste assez pour la laisser respirer, constatant encore une fois qu'elle était consciente, et semblait plus sonnée qu'en danger. Un léger sourire glissa sur ses lèvres, qui n'y semblaient plus habituée depuis trop longtemps. Il refoula son envie de la serrer encore, juste pour être certain qu'elle était bien là, en chair, et qu'il ne rêvait pas. Il ne se retint que par crainte de l'effrayer, elle qui avait toujours été plutôt distante, par le passé.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Mackenzie Hollister
Mackenzie Hollister
Mackenzie Hollister
Réscapés
Réscapés
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 192
Points : 1327
Humeur : Réapprend à s'adapter à la vie en communauté
Mackenzie Hollister
Mar 15 Oct - 22:47
After the chaosMackenzie & WilliamLa terre avait tremblé deux fois. Mack s'en était douté déjà la veille car aux premières secousses, elles s'attendaient à ce qu'il y en ait d'autres. Mais elle s'attendait à ce que cela arrive plus tôt. Hors, elle ne s'était pas attendue à ce que cela arrive en pleine nuit. Et toutes les personnes de la communauté ne s'y attendaient pas non plus. Au levé du soleil, après que la terre ce soit calmé, et lorsqu'elle avait ouvert les yeux, elle avait vu le chaos autour d'elle. Plus rien ou presque ne tenait debout. Les habitants étaient ensevelis sous les débris. Choquée par ce qu'il y avait sous ses yeux, la brune resta tétanisé à regarder autour d'elle ne sachant que faire.

La veille, après les premières secousses, Ari Levy avait dit aux habitants de ne surtout pas rester près des habitations fait de pierre pour évité qu'ils ne meurt en cas d'effondrement. Hors, après la journée calme qu'il y eut, ils sont parti se coucher, sans s'attendre au pire. Pourtant, Mack avait bien vu l'angoisse sur le visage des Levy qui étaient resté à parler dans le hall du grand hôtel. Elle avait eut un pressentiment mais ne s'y était pas vraiment arrêté.

Et là c'était trop tard, il n'y avait plus rien à faire, juste à sauver sa peau.
Ne cherchant pas à savoir si il y avait des gens encore vivant, elle s'était relevée après le premier choc passé et s'était enfuie vers la sortie qui n'existait plus. Elle avait couru, en chemin elle avait prit une lance en bois qu'elle avait fabriqué pour se défendre au cas où des marcheurs seraient dans le coin.
Elle avait couru plusieurs mètres lorsqu'elle s'était arrêté contre un arbre pour reprendre son souffle. Tout autour d'elle était d'un calme glaciale. Il faisait chaud mais le vide de vie la rendait frissonnante. Appuyé contre cette arbre, elle regarda le ciel, retenant ses larmes qui commençaient à perlés sur ses cils épais. Fermant les paupières, elle en laissa couler quelques unes en silence, juste parce qu'elle en avait besoin et qu'elle voulait hurler mais qu'elle ne le pouvait pas.

Lorsque des bras la prirent par surprise elle laissa échappé un cri trop longtemps retenu

« AAaaaaaah ! »

La personne qui la tenait la connaissait mais elle … était perdue en fait. Lorsqu'il la relâcha elle le reconnu : Will … il était parti depuis plusieurs semaines avec Alysha et elle n'avait eut aucune nouvelle. Elle s'était faite à l'idée qu'il pouvait être mort mais il était là devant elle. Il lui parlait, elle n'entendait rien. Son cerveau venait de lâcher

« Aaaah ! »

Cette fois se fût un cri de joie, et elle lui sauta au cou, laissant tombé sa lance
« Je te croyais mort ! Tous le monde vous croyaient mort ! »

Elle le serra très fort tout en laissant coulé ses larmes silencieuses, de soulagement de le retrouver. Elle se détacha de lui sans se reculer, lui toucha les bras, le torse, le visage
« Tu es vivant ! Je n'en reviens pas ! »
Et elle se rejeta dans ses bras pour être certaine qu'elle ne rêvait pas
« Tu m'as tellement manqué ! »
Et c'était vrai. Combien de fois elle avait repensé aux moments passés avec lui. Aux moments où il savait comment la faire sourire, rire et pleurer de rire. Il était sa bouffée d'air frais de tous les jours et après son départ en expédition, elle avait perdu son pilier. Et il était de nouveau là.

Et elle revint sur terre en se détachant à nouveau de lui, son regard le scruta longuement
« Ils sont morts Will .. je crois, je n'ai vu personne … J'ai peur .. très peur »

L'adrénaline qui était monté en elle, s'échappa d'un coup de son corps et elle tomba à genoux sur le sol, cette fois elle se mit à pleurer de toutes ses larmes qu'elle n'avait pas réussir à faire sortir. Un torrent de larmes et de cri mêlé, de soulagement de le revoir, de tristesse pour ce qui c'était passé, de tout ces corps ensevelis ...
:copyright: Crimson Day


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
William Nightingale
William Nightingale
Réscapés
Réscapés
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 329
Points : 2349
Localisation : Yulara
William Nightingale
Mer 16 Oct - 4:13
After the chaos - Mackenzie & William - 10 février Tumblr_inline_nc69vbkqNJ1rtp0mdAfter the chaos - Mackenzie & William - 10 février Tumblr_inline_pd5tdiFZPm1rifr4k_540

Bizarrement, l'écho des paroles de la jeune femme le troublèrent. Etait-ce lui ou elle qui avait peur ? Qui avait cru l'autre mort ? Maintenant qu'elle était là, devant lui, dans ses bras même, il réalisait à quel point la présence de la demoiselle lui était devenue familière, et agréable.
Elle avait été à Yulara une amie discrète, pour le moins qu'on puisse dire, mais toujours autour, sans s'imposer... Et c'était finalement ce qu'elle avait fait, sans doute, sans le chercher, ni peut-être le vouloir. Il l'avait considéré comme une autre survivante, sans se rendre compte qu'elle avait pris, petit à petit, une place différente, plus profonde, qu'il ne s'avouait pas.
Et soudain, mu par ses paroles, ses gestes, le stress des derniers évènements, le besoin de se savoir en vie, de ne pas savoir comment la rassurer, ni se rassurer lui-même, il l'embrassa.

Ses lèvres avaient un goût salé, surement attribuable aux larmes qui coulaient sur ses joues, ou même à la terre dont ils étaient encore couverts, mais William ne s'en préoccupait plus guère. Il la pressait contre lui avec l'urgence de cette situation précaire, et de l'angoisse de se perdre à nouveau, avant d'avoir assouvi cette impulsion. Un instant il eut l'impression qu'elle répondait à son étreinte et la serra avec avidité, glissant ses mains dans son cou, pour éprouver aussi la douceur de sa peau, sous ses doigts.
Ce contact humain lui semblait presque essentiel, comme de respirer, après avoir traversé de si rude épreuve, qui lui avaient fait questionner sa raison.
Enfin il s'écarta tout aussi brusquement, effrayé de son audace, et de cette réaction, qui dans un autre contexte, lui aurait surement valu le blâme de la communauté féministe, l'accusant de s'attaquer à une femme sans défenses, de profiter de sa faiblesse... Mais n'était-ce pas la sienne, au fond.

    - Pardon, je... Je ne sais pas ce qui m'a pris... S'excusa-t-il, pourtant peu désireux de se poser en victime du sort. Il en avait eu envie, et son désir ne s'était pas éteint en y cédant, bien au contraire. En tout cas, son acte paraissait avoir eu l'effet positif de la faire cesser un peu ses pleurs, sous l'effet de surprise, clairement. Je suis sûr qu'ils sont... On va... J'étais avec Alysha et...


Le souvenir de la blonde lui noua l'estomac. Il craignait pour elle également, même s'il savait qu'elle se sortait toujours de toutes les situations... Après tout, elle avait été sacré reine d'une communauté qui l'avait d'abord asservie.

    - Tu vois, tu croyais que j'étais mort, tenta-t-il de plaisanter, en évitant son regard, qu'il sentait trop tentant, et s'effrayait de découvrir accusateur. Il y a toujours de l'espoir, on en est la preuve !


Et lui, en était-il convaincu ? Il se sentait soudain injustement gracié, comme s'il n'avait pas mérité sa place, alors que d'autres avaient surement disparu définitivement dans le tremblement. Au sol, comme attendant un verdict qui ne venait pas, il laissa tomber ses bras le long de son corps, peu certain d'exister encore vraiment. Les évènements l'avaient conduit là, à retrouver Mackenzie... N'était-ce pas le signe du destin, qui les avait encore réuni, pour s'aider à surmonter cette épreuve ?
Il osa de nouveau lever ses prunelles claires vers celles, plus sombres, de la Hollister.

    - Tu es blessée ? Questionna-t-il plus sérieusement, laissant cette interrogation et son double sens en suspens dans l'air entre eux, tandis qu'il contrôlait avec difficulté encore ses émotions.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Mackenzie Hollister
Mackenzie Hollister
Mackenzie Hollister
Réscapés
Réscapés
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 192
Points : 1327
Humeur : Réapprend à s'adapter à la vie en communauté
Mackenzie Hollister
Sam 26 Oct - 11:42
After the chaosMackenzie & WilliamElle ne sut comment cela se passa exactement, perdu dans ses larmes, ses pleurs, ses peurs, mais la brune se retrouva de nouveau dans les bras de William. Sa bouche se posa sur la sienne, ce qui eut pour effet de la faire cesser de pleurer. Surprise par ce geste, elle sentie son cœur battre plus vite, et naturellement, elle répondit à cette étreinte soudaine en partageant ce baiser. Elle en avait eut envie de nombreuses fois sans jamais le montrer, de peur de mal faire, de s'imposer, d'être rejeter tout simplement. Pourtant, là, elle se sentait pousser des ailes, ses pieds ne touchant plus le sol.
After the chaos - Mackenzie & William - 10 février 1572082907-4984811bd60ca3c6f166ea50a97b64da
Sa bouche était douce et délicate, ses larmes rendaient le baiser exquis et humide. Pendant tout le long de cette étreinte douce et chaude, elle avait oublié l'enfer qu'elle venait de vivre, que ce soit des dernières heures comme celles des dernières semaines. Mackenzie répondit pleinement à son étreinte, ses mains caressant le torse de Will, remontant sur sa nuque, ses cheveux. Dans son ventre des milliers de papillons tournoyaient dans un sillon laissant une empreinte douce et chaude dans son corps, son échine frémit et elle frissonna malgré la chaleur du moment.

Elle aurait voulu que cela ne s'arrête jamais, perdu dans un tourbillon de volupté. Lorsqu'il la relâcha brusquement, comme si il venait de se brûler les ailes ou du moins les lèvres, elle ouvrit les yeux, perdu et surprise. Sa bouche gonflé par le baiser lui faisait aussi mal que les tensions que son corps venait de subir. Pour toute réponse à son excuse elle secoua la tête, la laissant sans voix comme elle l'avait été si longtemps dans le passé. Mais là, la raison était toute autre : elle était de nouveau perdu mais pas comme elle le croyait. Elle ne savait pas comment interprété ce qu'il venait de se passer. Devait-elle le lui demandé ? Non, c'était risqué. Autant mettre ça sur le compte de l'instant présent et de la joie de se savoir vivant.

Machinalement, elle remit une mèche de cheveux derrière son oreille, et elle se frictionna ses bras nues, sentant quelques légères blessures, égratignures qui laissaient quelques traînés de sang séché

« Ca va, t'en fais pas j'ai rien de grave, j'ai juste peur pour les autres. »

Elle évita son regard lorsqu'il parla de Alysha, réalisant que la jeune femme était toujours en vie, elle en fut soulagé.

« Qu'est-ce qu'on va faire maintenant ? Où on va aller ? »

La était la question, ils n'avaient plus d'abris et ils devaient se protégés des dangers extérieurs. La belle vie qu'ils avaient eut durant quelques temps était terminé.
Mackenzie ramassa sa lance et la regarda pour éviter de regarder William, ne sachant ce qu'elle verrait dans ses yeux.
:copyright: Crimson Day


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
William Nightingale
William Nightingale
Réscapés
Réscapés
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 329
Points : 2349
Localisation : Yulara
William Nightingale
Dim 27 Oct - 13:35

After the chaos - Mackenzie & William - 10 février Tumblr_inline_nc69vbkqNJ1rtp0mdAfter the chaos - Mackenzie & William - 10 février Tumblr_inline_pd5tdiFZPm1rifr4k_540

La sensation des lèvres de la jeune femme, répondant aux siennes, laissait un goût frustrant à William, qui pourtant, essayait de se convaincre, étrangement, qu'il avait fait une erreur. C'était l'instinct de survie qui l'avait poussé à franchir cette limite, voilà tout. Et Mackenzie semblait tout aussi embarrassée que lui d'y avoir cédé aussi... Il n'y avait sans doute rien de plus à chercher derrière ce geste impulsif, qui avait emporté un instant les deux survivants.
Le Nightingale soupira intérieurement, pour se calmer, et essayer de concentrer ses pensées sur des choses plus pratiques : où aller, par exemple, comme sa nouvelle compagne le soulignait parfaitement. Il se racla légèrement la gorge pour tenter de retrouver une attitude correcte, et lui répondre de la façon la plus rassurante dont il était capable.

    - On va les chercher, évidemment... Commença-t-il, avant de réaliser qu'il valait peut-etre mieux se protéger, avant tout. Il se souvenait parfaitement des leçons de sauvetage : d'abord assurer sa propre sécurité, pour mieux sauver les autres. Tu sais quoi, on va essayer de se trouver un endroit pour être tranquille, et avec un peu de change, c'est eux qui nous trouveront.


En voilà une décision réfléchie et mature ! William la gratifia d'un sourire confiant et fier, hésitant désormais quand à sa façon d'agir envers elle. Il était trop dangereux de se perdre dans une distance malaisée, lorsqu'ils devaient être alerte à chaque mouvement alentours, pour ne pas se faire prendre par surprise. Il faudrait surement qu'ils en discutent, plus tard, pour décanter les choses, à l'abri - William était ce genre d'hommes, qui, très rares sans doute, aimait communiquer, et allait vers le dialogue de lui-même, sans y être particulièrement encouragé.
C'était probablement ce côté presque féminin qui avait fait fuir son ex, plus attirée par les hommes de poigne, virils et inaccessibles. Le Nightingale avait été trop élevé dans le respect des femmes par celles de sa famille, pour oser user d'une quelconque forme de ce qui ressemblerait à de la violence contre elles.

    - Le point positif de ce séisme, c'est que ça a surement fait des dégâts aussi du côté des rôdeurs... Se faire écraser, c'est un moyen assez efficace d'être immobilisé pour toujours, plaisanta-t-il, en imaginant avec une sorte de sadisme amusé les cadavres pourrissants qui devaient s'être coincé pour toujours sous les troncs d'arbre ou sous un mur écroulé. Bien entendu, il espérait que les vivants avaient été plus rapides à éviter les éboulis. T'en fais pas, j'ai étudié un peu la tectonique, et on devrait être tranquilles pour quelques temps maintenant.


Cette constatation n'était pas tout à fait exacte, car il savait les zones à risques jamais totalement épargnées, mais il avait des priorités, et celle de conforter la brune était la plus immédiate.

    - D'après mon sens de l'orientation, on devrait pas être loin de la ferme des Rochesters, affirma-t-il, en pointant son doigt vers l'est. La ferme était connue à Yulara, pour receler un certain confort, et servir souvent de point d'arrêt, pour des expéditions lointaines hors du camp. C'était un repère que d'autres rejoindraient peut-etre également. On pourra se reposer là-bas, et si tout fonctionne encore, il y a un puit et quelques vêtements de change.


Inconsciemment entrainé par ses paroles, ses yeux glissèrent sur le corps de la jeune femme, comme pour appuyer sa déclaration... Son ventre se tordit soudain à l'idée de lui ôter les haillons sales qui la couvrait désormais, et encore une fois, il détourna ses prunelles claires en se distrayant par la vue des arbres déchirés autour d'eux.


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Mackenzie Hollister
Mackenzie Hollister
Mackenzie Hollister
Réscapés
Réscapés
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 192
Points : 1327
Humeur : Réapprend à s'adapter à la vie en communauté
Mackenzie Hollister
Ven 1 Nov - 11:14
After the chaosMackenzie & WilliamElle éprouvait encore la douceur de ses lèvres sur les siennes et la sensation si agréable qu'elle n'avait plus ressentie dans son corps depuis si longtemps. Un instant, tout avait disparu autour d'elle : les rôdeurs, le séisme, la peur. Grâce à lui elle s'était de nouveau sentie vivante et en sécurité.
Mais la réalité lui revint en pleine face et elle dû se résigner à chassé ce baiser si agréable et doux de ses pensées.

Après avoir prit une profonde inspiration elle écouta William trouver des solutions pour la suite à venir.
De son coté, elle avait un tas de questions à lui poser sur la partie vide des dernières semaines, à savoir : où étai-il ? Que s'est-il passé durant son absence ? Mais elle gardait cela pour plus tard. D'abord se mettre en sécurité, mais trouver aussi des survivants. Pouvaient-ils partir ainsi sans se préoccupé des habitants de Yulara ? Un gros dilemme en soit mais William avait raison, ils devaient trouver un endroit sûr pour se poser. C'était peut-être égoïste, mais avaient-ils le choix ?

« Quand j'ai fuis, je n'ai pas vu si il y avait des survivants, tout était si …. c'est tout détruit Will .. j'ai peur que personne n'ait survécu »

Se désola la jeune femme en repensant à l'horreur qui venait de se produire.

« La ferme des Rochesters ? »
Elle réfléchi un court instant et opina de la tête. Oui elle en avait entendu parlé mais était-elle encore debout cette ferme ? Même les plus gros arbres pour la plus part étaient au sol. Certains tenaient encore debout mais une secousse de plus et elle n'était pas certaine qu'ils le restent.

Les rôdeurs ? Elle avait oublié ce détail qui avait pourtant son importance. Comme pour avoir une confirmation aux paroles de Will, elle regarda autour d'elle réalisant qu'effectivement il n'y avait pas de râles de rôdeurs ni aucun signe de leur présence, ce qui pouvait être bon signe dans ce cas

« Il faut y aller oui avant qu'il y en ait qui revienne »

Les morts pouvaient-ils remonter si ils étaient tombés dans une crevasse ? La question se faufila dans son esprit mais elle ne voulait pas vraiment en connaître la réponse si c'était pour les voir grimper. Après tout ils étaient tellement coriace qu'elle pouvait s'attendre à tout avec eux.

L'idée de pouvoir se rafraîchir et se changer lui redonna un peu de baume au cœur. Machinalement, alors qu'elle sentie son regard se poser sur son corps frêle, elle se frictionna les bras. Elle n'avait pas froid au contraire, son regard la brûla d'une façon étrange et excitante

« Et si la ferme est détruite ? »

Plissant les sourcils, elle ne se voyait pas devoir faire encore plus de route ni dormir à la belle étoile  avec les risques qu'il y avait.

« Et comment ils vont faire pour nous retrouver ? »

Trop de questions qui pouvaient rester sans réponses mais elle devait se résigner à  avancer à petit pas

« Commençons par aller la bas, on peut laisser une piste sur notre passage comme le petit poucet, des cailloux ou des traces pour que les survivants puissent nous rejoindre »

Cette idée lui redonnait de l'espoir, elle espérait bien que d'autres personnes comme elle s'en soient sorti indemne
:copyright: Crimson Day


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
William Nightingale
William Nightingale
William Nightingale
Réscapés
Réscapés
Age : 32
Emploi : Professeur
Messages : 329
Points : 2349
Localisation : Yulara
William Nightingale
Sam 2 Nov - 16:20

After the chaos - Mackenzie & William - 10 février Tumblr_inline_nc69vbkqNJ1rtp0mdAfter the chaos - Mackenzie & William - 10 février Tumblr_inline_pd5tdiFZPm1rifr4k_540

La vie reprenait son cours... Ou plutôt la survie. Il fallait trouver un endroit où être en sécurité, maintenant que le campement avait été détruit, d'après la jeune femme. L'estomac de William se nouait à cette pensée... Il avait l'attachement facile, et il avait connu certains habitants de Yulara depuis des années maintenant... Depuis le premier jour, pour les Levy, par exemple.
Pour l'instant, il voulait encore croire qu'ils s'en étaient sortis : d'ailleurs, cette famille était faite de coriaces.

    - Ils ont probablement juste faits comme toi, ils se sont enfuis, pour trouver un endroit plus stable... Imagina le jeune homme, pour conserver l'espoir, et ne pas sombrer dans la tristesse, qui les empêcherait sans doute d'avancer. Les Rochesters étaient des paysans légèrement catastrophistes... Si je me souviens bien, l'endroit est bâti pour supporter presque toutes les épreuves naturelles.


Mais pas les épidémies, malheureusement pour les propriétaires, qui n'avaient pas faits long feu quand les rôdeurs avaient débarqués... Le Nightingale n'avait entendu que les récits de ceux qui les avaient trouvés, mais l'histoire ne les avaient pas épargnée, visiblement.

    - Normalement, la ferme est déjà indiquée... Ca faisait partie des plans de secours qu'Ari avait voulu mettre en place... Poursuivit-il dans ses explications, certain d'avoir déjà discuté de ces questions avec l'équipe concernée par la mise en place des indications, dont il n'avait jamais fait partie. On verra bien, sur la route. Mais si on en trouve, les autres devraient y arriver aussi.


Enfin... S'ils connaissaient son existence, ce qui n'était visiblement pas le cas de tous. Le tremblement de terre avait altéré sa mémoire, ou plutôt, l'angoisse ne lui permettait pas d'accéder aux informations qu'il avait emmagasinées des mois plus tôt aussi rapidement qu'il l'aurait voulu. Sur le moment, il n'avait pas songé que toutes ces discussions lui seraient utiles un jour, il s'était cru à l'abri, hors de danger, optimiste concernant l'avenir. Il regrettait à présent de n'avoir toujours gardé qu'un intérêt pour les affaires internes, et de ne pas avoir suivi les expéditions avec plus d'attention.


Suite à la ferme...


Always stay kind
○ Don't expect a free ride from no one
Don't hold a grudge or a chip and here's why
Bitterness keeps you from flying
rainmaker
Revenir en haut Aller en bas
Mackenzie Hollister
Mackenzie Hollister
Mackenzie Hollister
Réscapés
Réscapés
Age : 27
Emploi : Journaliste
Messages : 192
Points : 1327
Humeur : Réapprend à s'adapter à la vie en communauté
Mackenzie Hollister
Sam 2 Nov - 21:14


L'oubli est fait du silence des morts et du mutisme des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser