/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Les déserts :: ♦ Pine Gap Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019)
Taylor Pears
Taylor Pears
Taylor Pears
Rebelles
Rebelles
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 151
Points : 396
Localisation : DARK DOME
Taylor Pears
Dim 20 Oct - 0:55
A bord de son Dark Storm...
Petit surnom donné à sa sportive blindée customisée de V12. Le petit blindé sur roues traversait le Nord Australien depuis un paquet de jours. Au volant son propriétaire, le chevelu tatoué connu sous le nom de Taylor Pears, un des Lieutenants d'Emrys le meneur des Road Fury. Coté siège passager se trouvait le fils d'un autre Lieutenant des pillards des routes, Tim, un ado. Cette sortie, étendue depuis quelques jours maintenant, avait pour but de retrouver le paternel disparu. Faut dire que dans ce nouveau monde de survie on pouvait perdre de bonnes habitudes préventives et se faire surprendre... comme le manque de vivre, l'accident, une maladie honteuse, une morsure d'infectée ou encore plus simple... un rival qui est passé à l'acte.


Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 0taymu10

Ca n'était pas économique de rouler avec un tel véhicule pour des recherches. Seulement voila, Taylor sortait sans sa garde et il était préférable d'être dans du durable, du blindé. Fallait dire qu'il ne s'était pas fait que des amis dans la région. Les zomblards étaient un souci... des survivants mécontents un autre.

Paroles:
 

Et ton cul sent comme une rose...
C'est le son qui vient casser le silence de cette journée sous les rayons du soleil. Moins frappant que d'hab mais il faisait toujours chaud en Australie de toute façon. Taylor et Tim ne pouvaient pas parler H24. Ca roule donc... sans trop espoir de tomber sur Byron faire coucou avec sa moto en panne sur le bas-coté de la route jusqu'à ce que la vue de Taylor parte en couille !
Oui, sa vue bougeait.
L'homme boit régulièrement, pas du sirop de fraise, mais ça n'est pas un toxico notoire.
Coup de chaud ?
Il avait l'impression que la voiture tanguait aussi. Okay l'entretien des routes Australiennes craignaient, il le savait... sauf que là ça n'avait rien à voir avec un truc déjà vécu. Etant originaire de ce pays Taylor connaissait assez son sujet au niveau des routes. Là y'a un truc qui clochait. En plissant les yeux il voit aussi plus loin une partie de la carte disparaître. Oulala ça craignait un max là !


- Tim... y'a un truc qui cloche là...

Taylor ralentit lorsque une tonne de poussière apparaît dans le paysage. Ca n'avait rien à voir avec une tempête. Tout autour d'eux les animaux se tirent, les oiseaux semblent fuir aussi. Ca puait.

- Attache ta ceinture garçon...

Heureusement que cette voiture était blindée et lourde, la route se déformait devant eux.
Il fallut un paquet de minutes pour Taylor pour comprendre que c'était un tremblement de terre.
Un BIG.


Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 000ban10
Revenir en haut Aller en bas
Tim O'Kane
Tim O'Kane
Tim O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 17
Emploi : /
Messages : 140
Points : 975
Tim O'Kane
Lun 21 Oct - 22:55

Gimme
shelter
click
Taylor Pears
& Tim O’Kane
« Ooh, a storm is threatening
My very life today
If I don't get some shelter
Ooh yeah I'm gonna fade away »

Tim s’était attendu à batailler pour convaincre Taylor mais l’autre avait accepté sans se faire prier. Le plus dur avait en fait été d’attendre sagement que le Lieutenant d’Emrys prépare son départ un minimum. On n’abandonnait pas une armée de cas sociaux l’esprit serein sans avoir pris les précautions nécessaires. La loi de Murphy ne laissait que peu de place à la chance, autant ne pas tenter le Diable.

Quand ils prirent enfin la route, le jeune homme ne tenait plus en place. Le jour du départ, il s’était salement pris la tête avec une nouvelle recrue, un abruti nommé Marlon - un bon nom de connard ça encore - pour une simple histoire de munitions, bref il était temps de partir. L’intérieur de sa joue cicatrisait à peine du coup reçu.

Un jour, une nuit et un début de matinée plus tard, il laissait le paysage monotone du désert nord australien défiler derrière des paupières à moitié close. Courbaturé par l’inaction, les pieds posés sur la boite à gants, il s’était fait une raison quant à ses chances de s’installer derrière le volant. Vaine tentative pour combattre l’ennui, il avait nettoyé quatre fois son Glock 22 et se sentait capable de le refaire une cinquième les yeux bandés. Au moins, Taylor ne parlait pas pour ne rien dire. Quand il l’ouvrait, c’était pour une bonne raison et Tim lui en était reconnaissant : il n’avait pas spécialement envie de jacqueter. Ce n’était pas un road-trip entre potes. Tim n’était même pas certain de l’amitié du boxeur.

Les vibrations le tirèrent de sa torpeur quelques secondes avant que la voix tendue du pilote et le nuage ocre au loin ne confirment ses doutes. Il se redressa sur son siège et suivit des yeux le varan effrayé lancé à pleine vitesse qui manqua de passer sous les roues du véhicule.

« Taylor. » murmura-t-il, quasi inaudible.
- Attache ta ceinture, garçon.

Les mains de Tim se refermèrent sur ses genoux et il plissa les yeux.

« Taylor… » répéta-t-il à mi-voix.

Au plus chaud de l’été, le sol de terre poussiéreux, plus dense que la route goudronnée, se déforma et se fendit comme de la vaisselle brisée. Le fils O’Kane inspira et bloqua sa respiration quand il vit le bitume s’ouvrir de part en part devant eux : le sol mouvant s’était désolidarisé de la route et elle s’affaissa brutalement au loin.

« Taylor, à gauche. A gauche. A gauche ! » fit-il en désignant à l’opposé la faille qui se prolongeait à l’Est.

L’homme au volant voyait aussi bien que lui malgré son taux d’alcoolémie, mais pour Tim, passager impuissant, son champ d'action se limitait à donner des instructions péremptoires, et la peur qui lui tenaillait le bide effaçait tout respect de sa voix. Il n’était plus le fils de Byron et Taylor n’était plus un haut gradé de l’armée du Dôme. Ils étaient deux types pris dans un séisme, au piège dans une boite de conserve suréquipée.

La voiture slaloma avec adresse et une chance hors du commun entre les failles qui s’ouvraient et faisaient vibrer la carlingue d'un bourdonnement grinçant. Quand il sentit la roue avant droite s’enfoncer sous lui dans une brèche, Tim se tétanisa. Le véhicule marqua un temps d’arrêt inquiétant avant de reprendre son chemin à allure réduite dans un cahot violent. La voiture était lourde, stable et pourvues de 4 roues motrices, mais la hauteur de caisse se rapprochait plus d’un monospace familial que d’un tout-terrain.

Bénissant le Dieu de la transmission intégrale, l’adolescent resta à fixer les mains de Taylor sur le volant, les doigts crispés sur sa ceinture de sécurité. Et progressivement, la terre cessa de trembler.

Les deux jeunes hommes restèrent silencieux une minute à regarder la poussière se dissiper, à reprendre leurs esprits. Bordel. Mais ils n'eurent pas le temps de crier victoire ou de mettre en place un nouveau plan de survie que déjà le châssis de la bagnole se remettait à vibrer et grincer furieusement.

La gueule béante de la faille dans la roche bailla un peu plus avant que les bords ne s’effondrent, emportant la partie centrale de la route sur quinze mètres. Et Taylor dut passer la première avec précipitation pour fuir l'enfoncement de la chaussée et d'une partie du désert. A l'aveuglette presque, ils avançaient, s'arrêtaient et reprenaient leur route alternativement. Les vibrations étaient telles que Tim agrippa la portière.

Le second séisme fut plus court et cessa plus brutalement que l'autre, mais la violence des secousses le laissa sonné quelques secondes. Autour d'eux, le désert était lézardé de failles et des volutes épaisses de fumée étaient chassées par la chaleur étouffante du vent estival. Il se passa une main sur le visage, blême, puis se risqua à sourire nerveusement.

« Voilà pour la conduite hors agglomération. Monsieur Pears, vous me ferez un créneau entre les deux fossés à gauche. »

Ses mains tremblaient tant qu’il les coinça entre ses genoux.
:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Pears
Taylor Pears
Taylor Pears
Rebelles
Rebelles
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 151
Points : 396
Localisation : DARK DOME
Taylor Pears
Lun 4 Nov - 22:27

« Taylor. »
...
« TAYLOR... »
...
« Taylor, à gauche. A gauche. A gauche ! »

Tel un rallye...
Tim le guide pour échapper au grand saut. Les bons réflexes et sa maîtrise de la conduite font le reste, Taylor pilote l'engin comme il faut pour prolonger leurs deux vies. Arrêt, nouveau départ, le bolide blindé est conduit sur une surface d'apparence plane.


« Voilà pour la conduite hors agglomération. Monsieur Pears, vous me ferez un créneau entre les deux fossés à gauche. »

- Bordel de...

Clac-clac-clac-clac-clac

Une pluie de cailloux vient fouetter la carlingue d'acier un long moment sous la poussière et tourbillons en tous genres. Pears ne lâche pas le volant, son regard fixe ce tableau gris opaque défilant devant eux. Combien de temps ? Ca lui donne l'impression d'une éternité. Lorsque ça se calme le chevelu tourne la tête vers Tim et mime de la bouche un apaisement soufflé. Il décrispe ses mains et débloque ses épaules.

- La vache !
J'aimerais pas être sur les côtes.


Toute la merde dans le ciel finit par retomber et c'est une fois le paysage partiellement dégagé que Taylor sort les jumelles à la main. L'homme martial grimpe sur le toit du Dark Storm et se fait un petit panorama visuel.

- Tim ! Grimpe ! Faut qu'on se trace un déplacement visuel. Y'a des crevasses qui nous laisserons pas de chance en roulant. On ne pourra rien faire d'ici... nous faut revenir à Pine Gap voir ce qui reste et surtout faire des réserves en tout. Eau, nourriture et carburant. Les infectés passent en second plan... les rivaux humains en troisième.

Une fois avec lui en hauteur, l'Australien lui passe les jumelles.

- Tu penses que t'arriveras à rester sur le toit pendant que je conduis ? Faut vraiment pas qu'on s'mange.
On doit assurer nos arrières avant de re-tenter de trouver ton père.


S'ils se retrouvent à pieds au milieu de cette merde sans ressources, la survie était plus que compromise.


Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 000ban10
Revenir en haut Aller en bas
Tim O'Kane
Tim O'Kane
Tim O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 17
Emploi : /
Messages : 140
Points : 975
Tim O'Kane
Mar 12 Nov - 21:08

Walk the line(s)
click
Taylor Pears
& Tim O’Kane
« But I said,
How can you save the world from itself? »


En dépit de son sourire de branleur, Tim resta tétanisé sur le siège passager un moment. Les secousses des deux séismes résonnaient encore dans ses mains, ses jambes, sa tête. A moins que ce ne soit les battements stressés de son cœur qui fassent vibrer ses muscles, ses nerfs.

Ils se trouvaient au milieu de nulle part mais si ce séisme s’était déroulé en ville, les pertes humaines auraient été conséquentes. Il ne savait pas bien combien de kilomètres une saloperie pareille pouvait parcourir mais, dans l’instant, poursuivre les recherches de son père lui paraissaient dérisoires. Il restait évidemment mort d’inquiétude pour lui, mais sa petite sœur de sept ans était au Dôme et, vu le monstre qui venait de balayer le désert, la crainte que Maggy soit prisonnière ou morte dans des décombres à des centaines de kilomètres d’ici prenait le pas sur tout. Byron savait se défendre, elle non, et surtout pas contre ça.

Rien ne prouvait que l’épicentre ne se situait pas juste à côté de la ville de Yulara. Il était même possible le tremblement de terre là-bas ait été plus puissant et ait tout dévasté. Ils devaient rentrer. Immédiatement. L’angoisse que Taylor soit d’un avis contraire lui fit perdre son sourire.

Autour d’eux, la poussière s’était dissipée.

Le jeune homme suivit des yeux le Lieutenant qui s’extirpait du véhicule puis ouvrit la portière difficile d’un coup d’épaule et se hissa à son tour sur le Dark Storm. D’un ton qui ne laissait aucune place à la négociation, Taylor lui expliqua succinctement la suite du programme et il hocha la tête vivement. Putain, oui, Pine Gap, puis le Dôme directement. Avec un peu de chance sa moto était toujours en état de rouler et il pourrait faire cavalier seul à partir de là.

« De toutes façons, ça change tout. Y’a Maggie au Dôme. Je… »

Il déglutit, la gorge serrée.

« Faut qu’on fasse demi-tour, t’as raison. Mais je resterai pas avec vous à Pine Gap, je trace ma route au Dôme directement. J’vais devoir faire confiance à mon père et le laisser rentrer seul. » fit-il d’une voix tendue pour assurer Taylor de sa coopération quasi intégrale.

''Si Byron était encore en vie'', lui souffla une insidieuse petite voix, et il s’ébroua avant de porter à ses yeux les jumelles que son compagnon lui avait refilé. Ca semblait praticable, mais impossible de rouler en ligne droite. De longues portions de désert étaient quasi intactes, mais d’autres, chaotiques, allaient les forcer à prendre d’insupportables détours. Ils allaient perdre un temps précieux.

« Oui. »

Il tourna la tête vers Taylor. Le Dark Storm n’avait pas un toit étudié pour qui quiconque tienne des heures ou pire des jours entiers dessus : Tim allait prendre le soleil, la poussière, le vent sec en plein visage tout le retour, mais si ça lui permettait d’atteindre sa destination plus vite, il n’y avait pas à tergiverser.

« Laisse-moi les jumelles, un peu de flotte, de quoi me couvrir pour pas crâmer et on est bon. »

Il crut percevoir un semblant de réplique sismique et se figea une seconde, sur le qui-vive. Rien.

« Je te laisse me filer ça et on repart direct ? »

Déjà à genoux et occupé à trouver un moyen pour se tenir sur le toit incliné de la voiture, il leva les yeux sur Taylor et réajusta son chapeau.

« Si j’ai besoin qu’on s’arrête, je taperai sur le toit. En gros, te sens pas obligé de t’inquiéter. J’suis pas débile, si j’me sens faiblir je te préviendrais avant que ça devienne trop dangereux pour moi. Faut qu’on roule. J't'en voudrai pas de me secouer un peu. Tu gardes la vitre ouverte ?»

:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Pears
Taylor Pears
Taylor Pears
Rebelles
Rebelles
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 151
Points : 396
Localisation : DARK DOME
Taylor Pears
Sam 7 Déc - 21:41
« De toutes façons, ça change tout. Y’a Maggie au Dôme. Je… »

Qu'il disait l'ado...
Clair que c'est un élément non négligeable la petite. Mais... est-elle encore en vie ? Peu probable. Par contre Taylor ne manque pas de la fermer à ce sujet, faudrait pas miner le moral du môme. Alors il avait dit qu'il comprenait, qu'il verrait aussi à partir de Pine Gap ce qu'il ferrait par la suite. Les deux se devaient d'y arriver pour voir ce qu'il en restait. Et VROUM le plan d'être sur le capot est lancé... gourde, jumelles, couverture, pas tomber, bien s'accrocher et les yeux grands ouverts !

A un moment donné ça gonfle de faire le cascadeur sur le toit, surtout que des cratères il y en a pas tous les cinq cent mètres non plus. Le tatoué finira par demander à Tim de revenir à coté de lui tant que le paysage reste visible. Tout cela, toute cette merde, c'était nouveau pour eux... rien de plus normal qu'être déboussolé. Maintenant il restait à découvrir ce qu'était devenu Pine Gap.


Et ils y arrivent, vivants.
Premiers constats visuels les trois-quart des grillages entourant le site sont à terre ou de traviole. A l'intérieur du périmètre tout ce qu'était des constructions post-épidémie, les plus fragiles, c'était le même topo. Les bâtiments solides étaient encore en place mais certains à moitié enfoncés dans le sol. Ca c'était à cause des mines éboulées. Il y avait pas mal de bordel un peu partout un peu comme du pillage et les véhicules sortis... il en manquait. Taylor roule au pas et dit calmement à Tim:


- Ouvre l’œil Timy-Boy... mes camarades là dedans, s'ils sont livrés à eux mêmes, n'hésiterons pas à nous enculer si on va contre leurs intérêts. Le Dôme était moins solide qu'ici et regarde le résultat. Des putains d'infrastructures de la CIA bunkerisés...

Le véhicule blindé du meneur ou l'ex meneur de Pine Gap pénètre dans le camp de travail lorsque plusieurs mouvements sont perceptibles. Des tatoués. Ils finissent par se montrer en reconnaissant le Dark Storm. Taylor arme le chien de son revolver et le laisse dans son holster d'épaule... sans son attache de sûreté. Il ouvre la portière et sort levé sa main gantée mais reste à moitié couvert.

- HEY les gars ! Il se passe quoi depuis l'apocalypse ? On dirait que beaucoup ont fichu le camp hein !

Une approche prudente pour prendre la température.
Les minutes qui suivent leur apprend ce qu'il s'est passé. Les mines se sont écroulées, plus de doute, tous les travailleurs forcés sont soit morts ou coincés. Fichu pour eux. Certains contre-maîtres ont subi le même sort. Les autres en surface ont commencé à partir de leur coté en apprenant ce qu'était devenu le Dôme. D'autres ont réglé leurs comptes et ceux qui sont restés récupèrent ce qu'ils peuvent. Les jeunes ont formé un groupe et sont partis aussi. " Et mes Négresses sont ou ? " avait demandé Taylor. Parait qu'elles se sont fait embarquer par les jeunes... sans être captives.


Okay... le constat était dur, l'ex combattant pro constatait qu'il n'y avait pas vraiment de réelles attaches avec tous ces types. C'était la réalité de la survie. Une hiérarchie bousculée et HOP tout part en couille. A part quelques détails lorsqu'il apprend que les frères Juncker sont partis à sa recherche... que Gros-Bob avait tenté de multiples appels radio et qu'Earl avait empêché les autres de voler son deuxième véhicule dans l'attente de son retour. Quatre mecs sur qui l'Australien pouvait compter.

Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 000bro19 Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 00bro212 Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 00bro311 Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 000bro22

Quatre c'est peu à coté de la cinquantaine qu'ils étaient...
C'est mieux que rien. Les Boys récupèrent le reste des véhicules, les armes, munitions, matos divers, vivres restants. Le tatoué s'arrange que Tim récupère son engin et lui demandera:


- Timy-Boy... tu vas faire quoi maintenant ? Vérifier au Dôme ? Tu veux qu'on accompagne ?
Possible que les anciens détenus là bas soient devenus les nouveaux proprios...


Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 000ban10
Revenir en haut Aller en bas
Tim O'Kane
Tim O'Kane
Tim O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 17
Emploi : /
Messages : 140
Points : 975
Tim O'Kane
Mer 11 Déc - 21:29

Trust but verify
click
Taylor Pears
& Tim O’Kane
« But I ain't going down that long old lonesome road all by myself »

‘Ouvre l’œil Timy-Boy’ avait dit Taylor tandis qu’ils approchaient de Pine Gap et Tim avait hoché la tête, son arme de poing déjà en main malgré son air hagard. Le bled ne lui avait jamais paru moins attrayant. Malgré sa volonté de paraitre en état, le jeune homme était éreinté par les heures passées sur le toit du Dark Storm.

Sur la route, quand Taylor lui avait demandé de remettre son cul sur le siège passager, il avait tout d’abord refusé, persuadé alors d’être capable de plus. Puis, il s’était laissé persuader et avait enfin mesuré l’énergie déployée par ces heures à s’accrocher à la carlingue. Affalé à la place du mort comme un sac, il avait passé l’heure suivante à masser les articulations tétanisées de ses mains douloureuses pendant que la tête lui tournait. En bref, il s’était reposé comme il avait pu entre les séances de voltige à se flinguer les genoux, le dos, les mains et les yeux dans la poussière.

Mais, devant les vestiges de l’ancienne base, et particulièrement du plus impressionnant des radômes qui s’était effondré avec une partie des souterrains, il ne pouvait penser qu’à ce qu’il subsistait du Dark Dôme. C’était une chose de sentir les vibrations dans une bagnole – la violence du séisme résonnait encore à ses oreilles, le long de sa nuque – mais constater les lézardes des bâtiments les plus solides, les effondrements du sol, des murs, c’était du concret. Putain.

Taylor serra le frein à main et le fils O’Kane suivit son regard jusqu’à s’arrêter sur les silhouettes masculines qui avançaient vers eux.

Le boxeur fut le premier à ouvrir sa portière ; Tim fit de même avec plus de retenue encore, debout, une main sur la porte et un pied encore dans la Dodge. L’évidence de son soulagement quand il ne reconnut pas Marlon, ces deux consanguins de Micah et Helprin ou quelques grands fêlés comme seul Pine Gap en avait le secret, sautait aux yeux. Pour autant, l’invitation de Taylor à la méfiance le garda en alerte même lorsque la conversation se fut détendue.

Il s’éloigna un peu et grimaça devant l’état du bâtiment où il avait laissé sa moto. Le mur ouest était tombé, et avec lui une bonne partie du toit. Si la bécane n’était pas broyée sous les décombres, c’était lui qui allait se faire aplatir s’il se risquait à la récupérer. Pourtant, en faisant le tour, il eut la surprise de constater que la porte du hangar s’ouvrait toujours et que sa moto s’était simplement éraflée en tombant de côté sous le poids d’un morceau du toit de tôle.

Il avait rejoint les autres et Taylor fit subtilement comprendre à Tim que la moto restait sienne. Le post-adolescent s’était contenté d’un petit rire incrédule et sans joie. Encore heureux.

- Timy-Boy... tu vas faire quoi maintenant ? Vérifier au Dôme ? Tu veux qu'on accompagne ? Possible que les anciens détenus là-bas soient devenus les nouveaux proprios...

Il fronça les sourcils, pas vraiment rendu sympathique pas l’angoisse qui lui serrait le bide.

« Ouais c’est l’idée, c’est pas comme si quelque chose me retenait ici. Ou vous d’ailleurs. » répondit-il en désignant d’un geste les véhicules, les armes et les vivres que les autres terminaient de centraliser.

« J’pars tout de suite, pas de temps à perdre. Je force personne à m’accompagner. Je sais pas ce que vous avez en tête, mais y’a peut-être du monde à récupérer au Dark Dôme. Sauf si vous comptiez rester juste entre vous et tracer la route. »

Il retira son chapeau et le frappa contre sa cuisse pour le dépoussiérer.

« Enfin, je t'avoue que je serais pas contre une présence amie si c’est l’anarchie là bas. » fit-il avant de rire nerveusement.
« Merde, un peu de sérieux, ça va être l’anarchie de toutes façons. »

:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Pears
Taylor Pears
Taylor Pears
Rebelles
Rebelles
Age : 28
Emploi : Combattant MMA
Messages : 151
Points : 396
Localisation : DARK DOME
Taylor Pears
Ven 13 Déc - 3:00

Tim: " « Enfin, je t'avoue que je serais pas contre une présence amie si c’est l’anarchie là bas. » "
Dit-il avant de rire nerveusement.
" « Merde, un peu de sérieux, ça va être l’anarchie de toutes façons. » "

Rire imité par Trevor qui dit à la suite:

Trevor Junker: " - Ouep c'est OBLIGATOIREMENT l'anarchie là bas. Obligé quoi. "

Son frère emboîte, suivi par Fat-Boy.

Ray Junker: " - C'pas faux. On fait quoi s'ils sont hostiles ? M'enfin on a jamais trop été dans les p'tits papiers des bikers et autres négros là bas. Si toi t'étais bien avec Elrik, Taylor, c'est pô not'cas à nous. "

Bob Mankins: " - Si ça schlingue à l'arrivée on s'tire nan ? J'vois pas pourquoi ils essayeraient de nous faire la peau vu ce qu'on possède actuellement. Trois véhicules et des broutilles. Les autres ont tout raflé en partant d'ici. Faut voir si Emrys contrôle encore l'endroit, si les autres Lieutenants tiennent le Dôme. "

L'ex combattant MMA hoche la tête.

- On va faire ça... aller voir en accompagnant Tim. On recherche toujours son père,peut-être qu'il est revenu depuis. De toute façon on va l'aider à retrouver sa petite sœur. Ca dérange personne de faire une pierre deux coups ?

Les quatre faff's haussent les épaules, se regardent et acceptent. Ils avaient pas vraiment de plan prévu... à par Earl qui voulait tenter de creuser les galeries voir s'il y avait des survivants dans les mines. Mais il le sait... ça prendrait des jours, des semaines pour un si maigre espoir. Fallait regarder la réalité en face, c'était trop long et risqué alors qu'il fallait prévoir la survie future.

Earl Pitt: " - On va vous suivre et je tenterai quelques appels radios à distance. Depuis le début on a pas eu de réponse. "

- On y va Tim. Pense à refaire le plein avant qu'on quitte Pine Gap.
Les gars... n'hésitez pas à remplir les coffres... on est pas prêts de revenir.


Les six survivants se lanceront sur l'unique route qui mène au Dôme. Ils s'attendaient à tout en y allant. Earl conduisait la deuxième voiture de Pears, les frères Junker et Bob sont dans l'harponneuse.


Radicalisation géographique (Tim-Taylor Février 2019) 000ban10
Revenir en haut Aller en bas
Tim O'Kane
Tim O'Kane
Tim O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 17
Emploi : /
Messages : 140
Points : 975
Tim O'Kane
Lun 3 Fév - 22:57


Roadgame
click
Taylor Pears
& Tim O’Kane
« I'm a million miles from anywhere
A million miles from anything I know »


- On y va Tim. Pense à refaire le plein avant qu'on quitte Pine Gap. Les gars... n'hésitez pas à remplir les coffres... on n’est pas près de revenir.

Tim hocha la tête.

« Ouais, je vais voir si je trouve pas un bidon en rab aussi. »


Il ne savait pas à quoi s’attendre à leur arrivée au Dôme mais il n’avait aucun autre plan, et surtout rien qui ne lui tienne plus à cœur dans l’instant. Maggy primait. Elle avait toujours été sa responsabilité en tant que grand frère sans que quiconque n’ait eu à le lui demander et il était prêt à risquer sa vie pour elle. Merde, il était prêt à crever s’il le fallait. Rien ne disait que le Dôme serait tombé aux mains de Fury Road dissidents, ou bien dans celles des anciens esclaves. Si les exploités du Dôme avaient arraché leur liberté, c’était nécessairement au prix de vies, peut être celles de ses anciens amis, ou même de Cloud, de… Il se racla la gorge. S’il jugeait ces nouveaux affranchis plus que légitimes et ne souhaitait affronter personne, il prendrait le parti de ses proches.

Et eux ? Ses yeux clairs suivirent méthodiquement les silhouettes des hommes de Taylor qui s’affairaient.

Il avait toujours eu un comportement à la limite de la schizophrénie concernant les esclaves du Dôme, tantôt collabo par son inaction ou sa faculté à ignorer leur présence dérangeante, tantôt ouvertement réprobateur au point de se faire remettre à sa place par son propre père qui s’inquiétait de son comportement. Leur position au Dôme n’était jamais acquise.

Sans trainer, il fit le plein de sa moto miraculée et se paya même le luxe de blinder à ras le bord un vieux jerrycan récupéré dans ce qu’il restait du hangar principal. Ce n’était que dix litres en plus mais tout était bon à prendre. Quand il monta sur sa moto, certains mecs de Pine Gap l’attendaient et il prit un air nonchalant en focalisant toute son attention sur ceux plus à la bourre que lui.

Moins de cinq minutes plus tard, le cortège se mettait en branle dans le désert. Il s’étonna de les voir aussi disciplinés dans leur conduite lorsqu’un effondrement leur barrait la route, persuadé qu’ils n’étaient que des gros bourrins. Lui qui se flattait de ne pas juger sans connaître, il se sentit un peu con. Trois minutes, le temps pour l’un des rednecks de pisser dans une faille : ce fut la seule pause qu’il s’accordèrent.

Quand ce qu’il restait du Dôme se dessina plus nettement, Tim relâcha l’accélérateur et s’arrêta, le bide noué. Quasi intégralement effondré, l’édifice n’était qu’un amas de tôle, de poutre en métal et de béton. Il regretta aussitôt la lunette de son fusil de sniper et espéra que ses jeunes yeux lui jouaient des tours. D’ici, il avait le sentiment qu’une ligne de corps avachis les accueillait devant ce qui était, hier encore, la porte principale du Dôme. Les silhouettes étaient trop bien alignées pour que ce ne soit pas intentionnel.

D’autres véhicules avaient ralenti. Il chercha le Dark Storm des yeux et s'en rapprocha assez pour toquer sur la carlingue côté conducteur.

« T’as des jumelles ? Tu vois comme moi ? »

:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser