/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Les déserts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[10/02] That's not the beginning of the end feat : Byron
Chenoa Nakamarra
Chenoa Nakamarra
Chenoa Nakamarra
Rebelles
Rebelles
Age : 25
Emploi : Aucun
Messages : 33
Points : 254
Localisation : Où le vent l'emmène
Chenoa Nakamarra
Jeu 31 Oct - 22:31
That's not the beginning of the end
Chenoa & Byron
C'est le cœur lourd et l'âme en peine qu'elle avait dû laissé son abris à l'aéroport. Quelques temps après que son peuple ait été tué, et après avoir couru et marché longtemps, elle avait trouvé refuge dans cet immense endroit. La jeune femme n'avait jamais prit l'avion mais lorsqu'elle était encore qu'une toute petite fille, elle adorait regarder ces oiseaux fait d'acier s'envoler. Lors de sorti à la chasse ou à la pèche, elle participait activement, suivant les grands pour montrer qu'elle pouvait être utile. Mais son seul vrai désir était de venir là.

Lorsqu'elle dû s'y caché par obligation, elle n'avait plus la même ardeur en elle. Caché dans les conduits d'aérations en hauteur loin des rôdeurs, elle y avait passé de nombreuses nuits, sortant la journée sans se faire repéré des bouffeurs de chairs.

Et puis un matin les premières secousses commencèrent à fragilisé l'ensemble de l'aéroport. Les rôdeurs emprisonnés dans le hall commencèrent à s'exciter, à se cogner contre les murs et après autant de temps sans rénovations, et avec une chaleur de plomb, la pierre des murs s'est mise à s'effriter considérablement. Ne se sentant plus en sécurité, Chenoa sortie de son cocon vers une autre destination. Emportant avec elle ce qu'elle avait pu récolter durant autant de temps, elle se dirigea vers Yulara. Elle n'avait pas l'intention d'aller s'y installé, mais elle avait repéré sur le chemin des granges, des fermes et des hôtels abandonnés. Avec un peu de chance, elle pourrait s'y reposer quelques temps. Ce qu'elle fit. Mais en pleine nuit alors qu'elle avait enfin trouvé le sommeil, la secousse qui arriva fut bien plus forte que celle du matin. Ébranlé les murs, effondré la toiture, elle se retrouva enseveli sous un tas de gravats mais heureusement elle n'eut rien de grave.

Sonnée quelques temps, elle retrouva ses esprits alors que le soleil était déclinant. Toute la journée assommée, la jeune femme eut du mal à émerger. Elle ne pouvait plus rester là. Tel était sa destinée. Ne jamais rester au même endroit plus d'une journée. La fatalité.

Errant sur les routes, armée et équipée de ses affaires, couverte de poudre blanche et blessée par endroit, elle dû se faire violence pour ne pas sombrer au beau milieu du chemin.
Les routes éventrées, les arbres déracinés, la vision de sa terre natale anéanti était d'une tristesse qui lui vrillait le cœur. Son regard fut attiré par un arbre encore debout. Elle y grimpa avec facilité et passa la nuit sur une des plus grosses branches.

Au matin, ce qui la réveilla fut le silence. Aucun bruit, comme si la veille il ne s'était rien passé. Tout autour d'elle était d'un calme flippant. Pas de râle de marcheurs, pas de bruit de moteur, pas d'éclats de voix comme elle avait pu les entendre du coté du Dôme ou du coté de Yulara. Rien.
Elle descendit de son arbre, s'avança lentement son regard observant tout ce qui se trouvait autour d'elle, tel un automate. La réalité était bien pire que ces 3 années passées. La réalité était que la nature avait grondé et elle se sentait tellement petite face à cette événement. Pourtant … malgré le fait qu'elle se cru seule, abandonné et totalement livré à elle-même, un bruit, un gémissement, un mouvement quelque part, non loin. Tournant la tête tout en tournant son corps, elle observa, écouta, se concentra pour chercher d'où venait ce bruit. Un homme ? Un marcheur ? Mort ? Vivant ? Une main, la bas, un peu plus loin. Une main qui s'agrippe à la terre, se hisse, remonte d'une crevasse, il peine, elle l'observe. Doit-elle l'aider ? Que va-t-il lui faire ? Si elle ne l'aide pas et qu'il meurt ? Ces questions se bousculent dans sa tête alors que l'homme tente de se sortir de là mais la terre s'effrite, se détache, il va tombé. Dans un dernier élan inconscient sans doute, ne prêtant plus attention à son questionnement, elle s'élança, tout en attrapant sa corde, elle l'envoya devant elle pour que celle-ci retombe sur la main de l'homme. Ses pieds se bloquèrent contre un rocher et elle tira de toute ses forces, priant pour qu'il retienne la corde. Peut-être qu'elle allait le regretter, mais elle s'écria

« Accrochez vous ! »

Et lorsque se fut fait, elle tira de toute ses forces, tirant de sa main gauche, de sa main droite, jusqu'à ce qu'il se retrouve en sécurité. Essoufflée, elle l'observa tout en reprenant sa respiration celui qu'elle venait d'aider. Allongé sur le ventre il ne bougeait plus. Son regard fut attiré par ses vêtements, ses cheveux, son allure aussi négligé et sale que celle qu'elle pouvait avoir et pourtant elle ne l'avait jamais vu, du moins le pensait-elle. Chenoa se releva tout en enroulant sa corde dans sa main et son coude, la remit sur son dos et s'approcha. Elle lui lança sa gourde rempli d'eau de la pointe de son pied chaussé de Rangers. Son arc dans sa main elle encocha une flèche et la pointa vers lui
[10/02] That's not the beginning of the end feat : Byron Qosi
« Buvez pas tout c'est dur à trouver de l'eau, surtout depuis le séisme »
Codage par Libella sur Graphiorum





   
« i was in the wrong place at the wrong moment. »

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 333
Points : 1681
Byron O'Kane
Mer 6 Nov - 11:01
That's not the beginning of the end
Chenoa & Byron
Chienne de vie ! Ils avaient pu fuir la fourmilière, échapper aux tarés qui la tenaient. Même pas grâce à lui, le Fury sans pitié. Ce qui était assez comique en un sens. Leur survie, parce que nul ne sait s’ils s’en seraient sortis sinon, ils la devaient à la fille venue des pays froids : Alysha. Byron l’avait vue égorger la Reine et clamer qu’elle était la nouvelle. D’un simple regard, le gamin lui avait obéit et tuer l’homme de main. Alors toutes les Ombres avaient plié genou. Une histoire de dingue ! Evidemment, Alysha n’avait pas pété les plombs au point de vraiment devenir reine et leur retour au bercail avait vite été organisée. Une partie des enfants et survivants avaient suivi Alysha et Will. Byron était partis avec les frangins et quelques gamins plus ombres, sachant qu’Emrys, aussi pourri soit-il, les accueillerait à bras ouverts. Byron avait même promis qu’ils ne finiraient pas en esclave. Il était ce qu’il était mais il n’avait qu’une parole. Sauf que jamais une histoire ne finit bien dans ce putain de monde ! Il y eut un premier tremblement, secouant ce petit monde, comme un rappel qu’ils n’étaient rien. Et puisque ça ne suffisait pas, Dame Nature les pulvérisa avec un séisme comme jamais il n’en avait vu, à part dans les films Hollywoodiens. Mais là, nul héros pour les sauver. Il avait perdu les frangins, les survivants avaient été engloutis par la terre, écrasés par les arbres, une horreur. Lui-même s’était vu happé avec l’impossibilité de se retenir à quoi que ce soit. A quoi devait-il sa survie ? Une corniche d’opportunité ou un putain de coup de chance ?

Il ouvrit un œil et grimaça. Tout son corps hurlait de douleur et lui, il serrait les dents. Il vit la lumière, il lui faudrait escalader un peu pour sortir de là mais il le faudrait. Parce qu’il avait encore un but. Il pris son temps, retint ses hurlements pour ne pas attirer les rôdeurs. Il lutta, faiblit, chuta, recommença. Chacun de ses gestes avait été dicté par le besoin viscéral de retrouver ses enfants. Il ne voulait même pas penser au Dôme, qu’ils puissent être morts et enterrés à l’intérieur. Non, ils étaient vivants et il allait les retrouver. Et enfin, dans un gémissement rauque il posa une main sur la terre ferme. Enfin, ferme. Elle s’éboulait encore et allait l’entrainer à nouveau dans les abîmes.

Miracle. Une corde. Il s’y accrocha sans réfléchir et avec peine, réussit à s’extirper du trou. Il se laissa choir au sol, à bout de souffle. Une femme était là. En meilleur état que lui. Elle lui fit glisser une gourde et le menaça de ne pas tout boire. Il eut un sourire en coin et se hissa difficilement à genoux. Il prit la gourde et la remercia d’un signe de tête. Il but un peu avant de lui rendre. Sa voix éraillée lui parut presque bizarre.

« Sympa l’arc. »

Il avait encore son arbalète dans le dos. Ce qui lui avait causé des hématomes en plus. Mais il n'y toucha pas. Son flingue avait disparu. Comme tant d’autres choses.

« T’as pas une clope ? »
Codage par Libella sur Graphiorum



HJ:
 


Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Chenoa Nakamarra
Chenoa Nakamarra
Chenoa Nakamarra
Rebelles
Rebelles
Age : 25
Emploi : Aucun
Messages : 33
Points : 254
Localisation : Où le vent l'emmène
Chenoa Nakamarra
Mar 12 Nov - 21:35
That's not the beginning of the end
Chenoa & Byron
Impassible. Elle l'observe pendant qu'il boit. La corde de son arc toujours tendue dirigée sur lui, au cas où. Elle ne le connaît pas, elle n'accorde pas sa confiance sans connaître. Il est un étranger pour elle. Elle récupère sa gourde du pied mais ne la ramasse pas.
À l'évocation de son arc, elle redresse le menton tout en faisant observer
« Je sais m'en servir aussi, et très bien »
C'est une mise en garde. Elle remarque qu'il possède une arme sur son dos, elle est intriguée par l'objet. Elle relâche sa tension sur la corde et baisse l'arme légèrement. Pour répondre à sa question, elle secoue négativement la tête
« Je ne fume pas, les seules herbes que je possède sont faites pour les blessures. Êtes vous blessé ? »
S'enquière-t-elle au cas où
« Evitez le tabac, les feux de forets à cette période sont à proscrire, nous n'en sortirions pas avec ce qui se passe ici »

La jeune femme fit quelques pas sur le coté pour regarder l'arme qu'il porte sur lui, intéressée
« C'est ...étrange … c'est quoi ? »
Elle en avait vu dans un livre, mais elle ne se souvenait plus comment ça s'appelait et à quoi ça servait.
« Votre visage … une impression de déjà vu »
Dit-elle, proche, en l'observant avec curiosité. Elle rangea son arc et s'approcha encore un peu plus
« Vous faites parti des destructeurs .. c'est comme ça que mon peuple appelait ceux qui vivait dans la cloche »
Elle parlait du Dôme et de ces habitants sans connaître exactement leur vrai identité, entendant juste ce que les sages de sa tribu disaient sur eux
« Vous êtes loin de chez vous, le grondement de la terre a détruit votre habitat ? »
L'homme étant toujours à genoux, elle tendit sa main pour l'aider à se relever
« Vous n'êtes pas dans la bonne direction »
Codage par Libella sur Graphiorum





   
« i was in the wrong place at the wrong moment. »

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 333
Points : 1681
Byron O'Kane
Ven 6 Déc - 17:39
That's not the beginning of the end
Chenoa & Byron
La nana lui faisait comprendre qu'elle ne plaisantait pas avec son arc et il n'allait pas chercher à savoir si elle serait capable de l'utiliser vraiment, ou mortellement. Il la vit s'approcher, curieuse. Et sans clopes. Il soupira, dépité avant d'hausser un sourcil quand elle parla d'herbes. Putain il se fumerait bien un calumet de la paix !

« Nan, c'est rien d'grave. »


Il ne releva même pas quand elle lui fit sa leçon sur la clope. C'était quoi cette gonzesse, green peace ?

« J'me contenterais d'ton herbe alors. »

Elle se rapprocha, il la suivit du regard, yeux plissés. ça quoi ? Il tourna la tête pour voir de quoi elle parlait .

« ça ? Une arbalète... »


Sérieux, cette nana était vraiment bizarre. Pourquoi fallait toujours qu'il tombe sur des gens à l'ouest ? Il repensa aux frangins et soupira. Elle commença à lui dire qu'elle l'avait déjà vu. Il la laissa parler et eut un petit pouffement moqueur.

« Ah j'te jure que j'y suis pour rien dans tout ça...»

Il désignait les dégâts du séisme. La cloche, son peuple ? Oh super, une allumée.

« J'en sais rien. »

Son coeur se pinça. Il grimaça. Tim, Maggie... ses gosses. Putain. Il fallait qu'il les retrouve. Elle lui tendit la main et il la pris pour se relever. Ses articulations lui donnait l'impression d'être passé dans une moissonneuse batteuse.

« T'sais aller au Dôme ? Faut qu'j'retrouve mes gamins. »


Illuminée ou pas elle était en meilleur état que lui et là, il devait bien avouer qu'avec tout ce merdier, il aurait du mal à se repérer.

« T'es d'où toi ? »
Codage par Libella sur Graphiorum



Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Chenoa Nakamarra
Chenoa Nakamarra
Chenoa Nakamarra
Rebelles
Rebelles
Age : 25
Emploi : Aucun
Messages : 33
Points : 254
Localisation : Où le vent l'emmène
Chenoa Nakamarra
Mer 11 Déc - 15:49
That's not the beginning of the end
Chenoa & Byron
De légères blessures qui ne nécessite pas de soins particulier, elle acquiesce sans un mot, baisse son arc lentement mais le garde toujours en main, pointe de sa flèche vers le sol. Il accepte l'herbe mais pas pour se soigner, pour le fumer ? Elle plisse le front. Après tout si il s'intoxique avec c'est son problème.
Elle prend son sac, l'ouvre, le fouille et en tire un sachet en tissu couleur rouille qu'elle lui donne. De l'herbe séché qu'elle utilise habituellement pour en faire une pâte qu'elle applique sur une plaie pour cicatriser.

« Une arbalète ? .. oui c'est ça ... j'en ai jamais vue en vrai, juste dans les livres, l'arc c'est plus léger .. ça doit peser quand il faut courir, trop volumineux et très long à recharger »

Des livres elle en avait lu pleins. Des histoires entendues tout autant, et ce que les ancêtres disaient au sujet des nouvelles technologies n'étaient pas du bien. Ils préféraient vivre dans l'ancien temps, Chenoa avait été élevée de la même manière, seul les armes rudimentaires et le strict nécessaire lui était indispensable et utile.

La brune cligna plusieurs fois des yeux avec interrogation, il parlait de séisme ? Se moquait-il d'elle ? Elle en conclu que oui

« La nature reprend ses droits, c'était à prévoir quand on voit comment l'homme dégrade la nature et la terre, il fallait s'y attendre, entre les morts qui reviennent à la vie et vous mangent et ceux, comme vous, qui détruisez la terre et la vie juste pour son intérêt personnel ... »

Elle ne termina pas sa phrase, il allait comprendre de quoi elle parlait. Après tout si son peuple fuyait et protégeait les siens de ces hommes s'était pour une raison. Aujourd'hui c'était différent, lui était seul et d'après ses dires il recherchait des enfants.
Elle n'hésita pas longtemps remit son arc sur son dos et après l'avoir aidé à se relever, elle se tourna en direction de l'ouest pointant du doigt un point très loin

« C'est par là .. tu crois vraiment qu'ils sont encore vivant après ce qu'il vient de se passer ? »

On pourrait croire qu'elle n'avait pas de cœur après les mots qu'elle venait de dire et la réalité qui pourrait le détruire lui mais elle était comme ça, elle ne prenait pas de pincettes, elle ne savait pas faire.

« Yulara n'existe plus il y a eut beaucoup de morts, mon peuple aussi est mort, mais eux ce sont les êtres mangeurs de chair qui en on détruit une partie, d'autres sont morts tués sous mes yeux par … ton peuple »

Une ombre de colère passa sur son visage, elle tourna la tête vers l'endroit où se trouvait le Dôme et commença à marcher, sans vraiment lui dire qu'elle l'accompagnait ou non ; elle était seule lui aussi, elle n'avait nulle part où aller ou rien qui soit urgent.

« Tu connais le grand rocher Uluru ? Il y avait un peuple d'aborigènes, Anangu, c'est eux qui m'ont élevé … attention ou tu mets les pieds, avec le tremblement il y a des pièges anciens qui sont ressortis de la terre »

Elle connaissait le coin comme personne et savait que des pièges avaient été posé il y a longtemps pour les marcheurs mais aussi les animaux. La défense, la survie tout était bon pour tuer.
Codage par Libella sur Graphiorum





   
« i was in the wrong place at the wrong moment. »

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 333
Points : 1681
Byron O'Kane
Jeu 26 Déc - 16:28
That's not the beginning of the end
Chenoa & Byron
Elle lui fila un pochon avec des herbes. Il le sniffa et parut déçu. Il s’attendait à autre chose. Si même les hippies n’ont pas de bonne herbe à fumer, où va le monde ? Il la sortit et entreprit d’en mâchouiller un bout, pour tester. Pendant qu’elle lui faisait un cours sur l’avantage des arcs. Il ronchonna plus qu’il ne répondit, peu motivé par le débat. C’était une gonzesse, normal qu’elle préfère son arc. La conversation risquait d’être compliqué entre eux. Entre un redneck à l’humour douteux et une hyppie adepte du premier degré. Voilà qu’elle lui sortait le couplet sur mère nature qui reprend ses droits et blablabla. Pour un peu l’herbe qu’il chiquait ne lui paraissait pas si dégueu. Elle pouvait bien l’accuser, lui personnellement ou lui et tous les siens, il s’en battait les couilles. Mais d’une force ! Perso, il ne s’était jamais senti responsable de tout ce merdier. C’était pas lui dans sa caravane pourrie, bossant dans un garage aussi pourri et amateur de bières non frelatées s’il vous plait, qui avait réduit la couche d’ozone à néant et empêcher les morts de crever. Bordel, fallait pas tout lui refoutre sur le dos.
Il lui demanda si elle savait comment aller au Dôme. Avec toute cette merde, il avait du mal à se repérer. Il lui lança un regard de travers, sans répondre. Evidemment qu’ils étaient vivants. Il le fallait ! Et voilà qu’elle lui reparlait de son peule versus le sien. Il se garda de l’envoyer chier, après tout il pouvait comprendre. Il savait aussi que les Fury n’étaient pas des enfants de chœurs. Elle commença à marcher, il hésita quelques secondes et la suivit. Elle parla d’un rocher, de son peuple, il secoua négativement la tête.

« Merci pour l’info… »


Il la regarda du coin de l’œil, l’observa en réalité. Il ne connaissait pas vraiment les aborigènes, il en avait croisé quelques uns dans sa vie c’était tout. Les autochtones de Yulara n’étaient pas vraiment des aborigènes, enfin pas l’idée qu’il s’en faisait. Mode sauvageons, à moitié à poil et os dans les cheveux. Le cliché quoi.

« T’fais plus penser à Lara Croft qu’à une sauvageonne. Mes gosses s’raient fans. »

Elle le regarda bizarrement.

« C'est un jeu vidéo. Et des films... Laisse tomber. »

Il soupira. Il fallait VRAIMENT qu’ils soient vivants. Sinon il n’aurait plus de raison de vivre.

« T’es passée à Yulara ? T’sais si les Levy ont survécu ? »


Ari et ce petit enculé d’Harper pouvaient bien crever, mais la petite et le grand frère ce serait dommage. Comme tant d’autres.

« Mes gamins… Maggie et Tim. Sont plus grands maint’nant. »


Il sortit la photo froissée qu’il avait toujours sur lui. Elle, il ne l’avait pas perdue. Pourquoi il lui montrait ? il fut lui-même surpris par son geste. Dans le fond il se disait peut être que si il n’atteignait pas le Dôme, il y aurait au moins une personne qui pourrait les rechercher pour lui.

Codage par Libella sur Graphiorum



Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Chenoa Nakamarra
Chenoa Nakamarra
Chenoa Nakamarra
Rebelles
Rebelles
Age : 25
Emploi : Aucun
Messages : 33
Points : 254
Localisation : Où le vent l'emmène
Chenoa Nakamarra
Jeu 16 Jan - 21:51
That's not the beginning of the end
Chenoa & Byron
Bon elle était pas tombé sur un gars silencieux, au moins elle aurait une bonne compagnie. Enfin sauf si il venait à se plaindre constamment. Pour l'instant c'était pas vraiment le cas, il posait des questions, elle y répondait comme elle pouvait. Sauf quand il parla de son apparence, et elle savait qu'elle faisait cette effet car souvent, les visiteurs du mont au pied duquel elle vivait avant, la regardait bizarrement, un peu comme il venait de le faire. Elle même lui jeta un regard interrogateur. Lara Croft et sauvageonne avaient une connotation bizarre. Mais elle ne chercha pas à en savoir plus, car il le fit pour elle, répondre à la question silencieuse qu'elle lui posait par un simple regard expressif.
Elle avait haussée une épaule et s'était remise en route. Son pied était léger sur le sol écorché. Sa démarche féline entre les branches cassées.

« Yulara a été détruit … il n'en reste plus rien qu'un tas de taule et de brique .. si les personnes que tu recherches sont en vie, ce serait un miracle »

A un moment il a sortie une carte froissée de sa poche, ou son sac, elle n'en savait trop rien car elle n'avait pas vraiment vu d'où il sortait ça, mais il lui a tendu pour qu'elle regarde. Elle s'était arrêté pour prendre le cliché, avec un geste hésitant. Elle avait posé ses yeux noisettes sur les deux personnes qui se trouvaient dessus, deux enfants, un garçon et une fille. Et elle compris que c'était eux qu'il cherchait. Elle était resté de longues secondes à regarder leur visage pour les imprégner dans sa mémoire. Et puis elle lui avait rendu

« Pas vu .. mais si je les croise je saurais qu'ils ont à toi. Tu les retrouveras ...»

Elle n'en était pas vraiment certaine, mais pour une fois elle avait envie d'y croire. Peut-être la détresse dans le regard de ce père qui ne cherche qu'à retrouver ses enfants. Et elle avait accéléré la cadence, ses mouvements étaient plus rapide, elle repoussait les branches avec plus de force de ses deux mains, ou avec les pieds

« On est plus très loin .. »

Elle connaissait la route car elle l'avait souvent faite pour chasser les prédateurs mais les hommes surtout. Car elle protégeait les plus petits animaux et cherchait avant tout à les mettre en sécurité. Aujourd'hui, ils avaient fuit ou étaient mort.
Et elle s'arrêta brusquement. Son bras s'érigea lentement pour venir pointer son doigt devant elle

« C'est là »

On ne voyait rien, mais on devinait que dessous un tas de pierre se trouvait avant une sorte de ville. La brune recula pour laissé la place à l'homme afin qu'il s'avance. Elle recula encore et trébucha sur un corps mort. Sa tête écrabouillé par un arbre. Laissant l'inconnu observer l'endroit pour se repérer, elle s'agenouilla pour fouiller les poches du mort. Elle n'y trouva pas grand chose mais un paquet de cigarette entamé allait sûrement servir. Elle le prit et se plaça de nouveau à coté de lui, elle lui tendit tout en regardant au loin

« On va voir de plus près ? »

Osa-t-elle demander, ne sachant ce que elle pourrait faire. Après tout ce n'est pas son combat, mais elle savait aussi qu'un peu d'aide pourrait lui servir. Et puis, elle n'avait rien à faire et personne qui l'attendait.
Codage par Libella sur Graphiorum





   
« i was in the wrong place at the wrong moment. »

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Byron O'Kane
Rebelles
Rebelles
Age : 45
Emploi : Lieutenant d'Emrys
Messages : 333
Points : 1681
Byron O'Kane
Mer 29 Jan - 14:39
That's not the beginning of the end
Chenoa & Byron
Byron n'était pas le mec le plus loquace du monde, jamais il ne l'avait été ou peut être juste avec Jimmy. Mais cette nana était assez space pour l'intriguer. Et pour l'instant il y avait matière à discuter. Il faudrait en reparler dans quelques heures. Ils prirent la route malgré le fait qu'il boitait un peu. En prendre plein la gueule, il était rodé. Yulara avait donc disparu. Franchement, ça lui en bouchait un coin. Il grogna au lieu d'offrir une vraie réponses. Tant pis pour les Levy, et les autres. Paix à leurs âmes et tout le tralala. Il sortit les photos de ses gamins et elle observa avec attention. Elle ne les avait pas vus, rien de surprenant. Il rangea le précieux souvenir. Et ils repartirent. La marche dura des heures. Pas d'arrêt pipi. Tout son corps le tiraillait. Non le martyrisait mais il serrait les dents. Il n'aurait de repos qu'une fois arrivé à ce putain de Dôme. Elle donnait l'impression de savoir exactement où elle allait alors pour une fois, il fit confiance sans réfléchir. Soudain, elle s'arrêta. Il essuya la sueur qui lui dégoulinait sur les yeux. Là. Il eut envie de lui demander où ça, là ? Mais il vit. Sous la lune pâle. Le tas de gravas. Les restes ce qui avait été son chez lui pendant plus de deux ans. Son estomac se noua. Pour la première fois il était terrifié. Elle lui tendit des clopes et il lâcha un merci entre ses mâchoires serrées.

« Allons y. »

Ils avancèrent vers l'ancien Dôme inversé. Il était à l'affut du moindre mouvement. Depuis quelques heures, ça faisait trois jours que le séisme avait eu lieu. Quel belle merde ! Y avait-il encore une chance de trouver quelqu'un de vivant ? Il le fallait ! Ou au moins une trace de la fuite de ses gosses. Sans s'en rendre compte il accéléra le pas. Arbalète en main. Il connaissait les "siens". Il pouvait s'attendre à tout avec ce coup du sort. Il restait des traces, prouvant que tout le monde n'était pas mort. En revanche, aller explorer ce qui pouvait l'être en profondeur ne serait pas une mince affaire. Et surtout il lui fallait de la lumière. Il fouilla les corps et les véhicules pour récupérer de quoi leur faire des torches.

« T'es pas obligée d'me suivre. J'dois aller voir en bas, pour être sur. »



Codage par Libella sur Graphiorum



Oh, what a day, what a fucking day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It is hard to know who is craziest...(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser