/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Les déserts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[10/02] ♦I've forgotten how it felt before the world fell at our feet♦ Ft : Selene
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Réscapés
Réscapés
Age : 36
Emploi : militaire/médecin/fermier
Messages : 450
Points : 2253
Localisation : Dans la savane avec des survivants
Nolan Andrews
Lun 11 Nov - 18:07
♦I've forgotten how it felt before the world fell at our feet♦



J'ai laissé mes compagnons de fortunes derrière moi, le temps de trouver des vivres, des matériaux, du bois, des survivants. Tous ce qui peut être récupérable depuis le tremblement de terre. Tâté le terrain aussi. Mais tout autour de moi n'est que désolation. Tout est anéantis : les routes fissurées et ouvertes en deux. Les arbres cassés, déracinés, éventrés. Les rocher fêlés en deux ou, voir en petit morceaux. C'est là que je prends conscience du désastre qui vient d'arriver et l'ampleur des dégâts.

Les dégâts à Yulara étaient conséquents, je m'étais pas imaginé que ça puisse l'être au centuple dehors. La preuve en était là. Debout devant ce spectacle je regardais sans trop le voir l'horizon. Il y avait quelques rôdeurs, je me suis demandé ce qu'il pouvait bien se passer pour eux. Étrange comme questions, mais j'en avais pas encore vu, c'était les premiers depuis cette catastrophe. Et avant que je puisse en déduire une réponse, ils ont disparu. Aspirés sous mes yeux dans un trou béant fait par le séisme. Est-ce que c'était ça la solution ? Construire un camp et faire un fossé tout atour pour être protégé ? Sûrement oui. En tous cas ça en avait tout l'air. Je tenais peut-être la solution.

Je reprends ma route, je suis la ligne laissé par le trou béant qui écarte en deux le sol aride du désert qui rejoint l'entrée de la foret. Il me faut du bois, on a perdu des armes dans l'effondrement de la cité, je vais voir pour en refaire, rudimentaire certes mais qui pourrait nous servir. Un mouvement dans les bois me surprend. Je sors mon arme, la pointe devant moi avec deux mains et j'observe. J'avance. Lentement. J'écoute les bruits, j'essaie d'en faire le moins possible. Si c'est un bouffeur de chair, faut pas qu'il me repère avant que moi je le fasse. C'est mieux d'avoir une longueur d'avance.

Un autre mouvement sur mon flan droit. Je pivote et je vois une ombre ou plutôt un mouvement furtif. Ça peut pas être un marcheur, c'est pas aussi habile et intelligent pour se cacher

-Y'a quelqu'un ? Montrez vous j'vous ferez aucun mal …

Plus rien. Bizarre. Je continu à avancer vers le tronc d'arbre qui cache cette personne

-Vous êtes blessé ? J'peux vous aidé si vous voulez …

Je sais pas dans quoi je m'embarque mais si c'est un danger pour moi faudra que je sois plus rapide que cette chose.
Un autre mouvement, des cheveux noir, une silhouette fine qui se déplace avec aisance. Cette fois je la vois. Et dans un réflexe rapide, avant qu'elle ne s'échappe je lui attrape le poignet

-Hey ! Attendez ! Pourquoi vous fuyez ?!

Elle est de dos, elle essaie de sortir de mon étreinte. Je la relâche quand je me rend compte que je la tient toujours. Elle se retourne et je tombe sur deux billes noirs qui m'observent.
Un choc lorsque je la regarde plus en détail. Qu'est-ce qui m'arrive ? Pourquoi je reste bloqué comme un con devant cette femme ? Et puis c'est flagrant. Une image se superpose à celle que j'ai devant moi. Un souvenir : Savannah. Mais c'est pas elle, c'est pas possible elle est morte.

Elle doit me prendre pour un con à la fixer comme ça. Je détourne le regard et je cherche si elle est blessé

-Vous êtes perdu ?

Codage par Libella sur Graphiorum


Everybody waiting for the fall of man Everybody praying for the end of times
Revenir en haut Aller en bas
Selene White
Selene White
Selene White
Réscapés
Réscapés
Age : 30
Emploi : Fleuriste
Messages : 18
Points : 101
Selene White
Mar 12 Nov - 15:00
I've forgotten how it felt before the world fell at your feet
selene & nolan
Où est-ce que je suis ? pourquoi est-ce que je ne me souviens de rien ? Je lève les yeux autour de moi, il fait sombre, humide et j'ai peur... Je pose une main sur mon front et je sens quelque chose de poisseux, de froid... Du sang ? Pourquoi est-ce que j'ai du sang sur la tête et qu'est-ce que je fais ici.... Est-ce que c'est une grotte ? En tout cas, ça m'en a tout l'air... Je plisse les yeux alors que quelque chose attire mon regard... Un peu plus loin, il y a une lumière, certainement la sortie... Doucement, je me lève en prenant appui sur la paroi rocheuse près de moi. J'ai mal partout et ça tourne... Je prend une profonde inspiration et j'essaye de retrouver l'équilibre alors qu'une douleur vient m'enserrer la tête comme dans un étau. Je grimace, bon sang qu'est-ce que ça fait mal... Je reprend une inspiration et je finis par souffler histoire d'essayer de chasser cette douleur de la tête... La main toujours posée sur la paroi à ma gauche, j'avance doucement vers la sortie. Avec un peu de chance, peut-être que je reconnaîtrai l'endroit où je suis et peut-être que je saurais me repérer... Mais plus j'avance, plus j'ai l'impression d'étouffer et alors que je sors enfin de la grotte, je suis prise par une sorte de crise d'angoisse et plus j'avance plus cette angoisse se transforme en peur panique. Mes mains tremblent, mon cerveau entre en ébullition alors que je tente encore et encore de comprendre la raison de ma présence ici. Sans m'en rendre compte, je finis par quitter la grotte. Je ne prête même pas attention aux rayons du soleil qui viennent me chauffer le visage, je regarde autour de moi... seulement voilà, je ne reconnais pas cet endroit et je suis incapable de me souvenir d'où je viens... "Non... non... non..." Je regarde autour de moi, je tourne sur moi-même mais rien... La peur panique m'envahit de nouveau et sans trop savoir pourquoi, je me met à marcher dans une direction. Je n'ai aucune idée de l'endroit où je vais mais je ne veux pas rester ici, toute seule... Je n'ai aucune idée du temps que je met, ni depuis combien de temps je marche mais lorsque je finis par tomber sur un bois, je décide de m'arrêter. Je suis épuisée, à bout de souffle, affamée et sans aucune idée de ma destination... Je m’assois au sol et pose la tête contre le tronc... Je remonte mes jambes et je vais déposer mon menton sur mes genoux. Il faut que je me calme, je suis sûre qu'en me calmant, je vais retrouver des souvenirs et je saurais où je dois aller... Mais plus les minutes, les heures passent, moins je me souviens... Ma main se pose une nouvelle fois sur mon front et mes doigts vont essuyer les larmes qui coulent sur mes joues. Mais le repos est de courte durée. Alors que je commence à m'assoupir, un bruit provenant de derrière moi se fait entendre. Prise de panique, je me redresse et j'essaye tant bien que mal de rester cachée derrière le tronc d'arbre. Une main posée sur ma bouche, j'essaye de ne pas respirer trop vite ni trop fort... J'attend quelques secondes et je file me cacher vers un autre tronc... Malheureusement, l'inconnu me voit puisqu'il s'adresse à moi. Je ferme les yeux, j'attend mais les pas se rapprochent de moi. Alors, dans un nouvel élan, je décide de fuir et de quitter cet endroit... Seulement voilà, je ne suis pas assez rapide puisque l'inconnu m’attrape le poignet. Je pousse un léger cri et je me débat... Il ne lâche pas prise, je finis par m'arrêter et doucement, je me tourne vers lui. "Je vous en prie.... ne me faites pas de mal..." La peur se lit sur mon visage alors qu'il me demande si je suis perdue. Je ne répond pas, je ne sais pas quoi répondre. Alors je reste là, immobile sans trop savoir quoi faire... à part répéter encore et encore la même phrase."Ne me faites pas de mal..."
(c) princessecapricieuse


Une vie sans avenir et souvent une vie sans souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Réscapés
Réscapés
Age : 36
Emploi : militaire/médecin/fermier
Messages : 450
Points : 2253
Localisation : Dans la savane avec des survivants
Nolan Andrews
Dim 17 Nov - 17:33
♦I've forgotten how it felt before the world fell at our feet♦



Elle a peur. Elle est effrayée. Est-ce que c'est moi qui lui fait cet effet ? Je préfère faire un effet plus joyeux aux femmes, en général, mais bon, il faut bien avouer que les conditions actuelles ne se prêtes pas non plus. Je ne peux pas lui en vouloir, elle ne me connaît pas, j'arrive comme une fleur, je m'attendais à quoi ? Je remarque qu'elle saigne de la tête et je comprends qu'elle a dû recevoir un coup, mais c'est peut-être plus grave, comment lui faire comprendre qu'elle doit me laisser regarder sa blessure ?

-Je ne vais pas vous faire mal, promis.

J'essaie de la rassurer comme je peux mais … mais avec mon arme à la main c'est sur qu'elle ne peut qu'avoir peur, quel crétin je fais, c'est sûrement pour ça qu'elle a peur. Depuis que je suis devant elle, je la pointe de mon flingue ...

-Regardez …

Je lui montre l'arme, je le déplace lentement vers l'arrière de mon dos et je la range dans la ceinture de mon pantalon. Tous ça sans la quitter des yeux, essayant ainsi de la rassurer

-Vous voyez, je ne l'ai plus .. est-ce que je peux regarder votre tête ?

J'avance d'un pas, je m'arrête attendant sa réaction, puis je fais un autre pas. Je tend la main vers ses cheveux, doucement. Je suspends mon geste, et je viens délicatement repousser une mèche de cheveux là où se trouve le sang pour regarder sa plaie. Etrange vision lorsque je fais ça. Je me revois faire le même geste avec Savannah, un jour d'été lorsqu'une brindille s'était accrochée à ses cheveux. C'est pas beau à voir en fait sa blessure mais c'est pas non plus très grave. Une belle bosse avec une belle égratignure, ça aurait pu être pire

-Une légère plaie, il faut la nettoyer avec du désinfectant pour éviter les bactéries.

Je laisse de nouveau tomber ma main, une sensation de froid m'envahit malgré la chaleur, de vide aussi. Elle n'est pas Savannah, pourquoi est-ce que cette vision d'elle revient depuis les quelques minutes que je suis avec cette fille ?

-J'ai de quoi vous soigner mais il faudrait que vous me suiviez, vous voulez bien ?

Je m'en voudrais si elle devait partir sans que je puisse faire quelque chose. Les survivants sont précieux, car ils seront l'avenir et le futur de notre pays.

-Quel est votre nom ? Je m'appelle Nolan, je viens de Yulara, c'est pas très loin, mais ça a été détruit avec le tremblement de terre, vous venez d'où ?

Faire connaissance dans un premier temps permet de mettre la personne en confiance. J'attends voir si ça porte ces fruits ….

Codage par Libella sur Graphiorum


Everybody waiting for the fall of man Everybody praying for the end of times
Revenir en haut Aller en bas
Selene White
Selene White
Selene White
Réscapés
Réscapés
Age : 30
Emploi : Fleuriste
Messages : 18
Points : 101
Selene White
Mar 19 Nov - 11:23
I've forgotten how it felt before the world fell at your feet
selene & nolan
Je recule, mes bras s'enroulent autour de ma taille. J'ai peur et le type devant moi, je ne le connais pas. Je ne sais pas du tout où je suis, je ne sais pas non plus qui il est... Est-ce qu'on se connaît ? Est-ce qu'il m'a déjà vue ? Sûrement pas, puisque son regard est très insistant. Je suis sur la défensive, j'ai mal partout, j'ai soif et j'ai faim. Je me mord les lèvres, elles sont sèches et un goût de sang inonde ma bouche. L'inconnu me promet de ne pas me faire de mal, mais je ne le connais pas alors je ne lui fais pas confiance. Comme pour prouver sa bonne foi, doucement, il fait glisser son arme dans son dos pour la ranger. Je suis ses gestes du regard, je n'en perd pas une miette. Je ne dis rien, je fais juste en sorte de garder une distance entre nous, juste au cas où. Je ne veux pas de problèmes... Sa voix me ramène ici, dans cet endroit que je ne connais pas. Je lève les yeux vers lui et je l'observe alors qu'il confirme avoir rangé son arme. Mais la suite ne me met pas à l'aise. Il me demande si il peut regarder ma plaie à la tête. Je pose doucement le bout de mes doigts sur l'endroit douloureux et je pince les lèvres. Il avance d'un pas, je recule... J'ai envie de crier, de lui dire de ne plus bouger, de reculer mais je n'y arrive pas... Les mots sont bloqués dans ma bouche. Il avance sa main vers mon visage, je détourne la tête et je ferme les yeux... Ma respiration est rapide et ne fait qu'accélérer au fur et à mesure que sa main s'approche de ma tête. Mes mains se cramponnent à mon haut, je suis presque en apnée. Sa main vient repousser une mèche de mes cheveux... Je frémis... Même si je suis apeurée, je ne peux pas m'empêcher de voir que ce geste semble éveiller quelque chose en lui... Je déglutis et écarte ma tête. Il me fait un topo de la plaie que j'ai sur la tête, je baisse les yeux. Le silence s'installe entre nous... Plus un mot, plus un bruit... Est-ce qu'il va me poursuivre si je décide de partir ? Je n'ai pas le temps d'y réfléchir plus longuement puisqu'il finit par me dire qu'il a de quoi me soigner mais que pour ça, je dois le suivre... J'écarquille de nouveau les yeux, pas vraiment rassurée par cette proposition. Je ne répond pas, je ne dis rien, je ne sais pas quoi dire en fait... Je me contente seulement de l'observer alors qu'il me demande comment je m'appelle... Je me rend compte que je ne sais plus... je ne sais plus comment je m'appelle, qui je suis et c'est une sensation plus que désagréable... J'écoute sans trop écouter tout ce qu'il me dit... Je fronce les sourcils alors que j'essaye de réfléchir, de trouver ne serait-ce qu'une petite chose qui pourrait me donner un indice sur la personne que je suis... Mais rien... Le noir total, l'impossibilité d'accéder à ma mémoire... "Je... Je ne sais plus..." Cette fois, ce n'est plus de la peur qui se lit dans mes yeux mais de la panique."Je ne sais plus qui je suis...." Je plaque mes mains sur ma bouche, les larmes perlent au coin de mes yeux... J'ai envie de lui crier de m'aider mais je n'y arrive pas... Je vais devenir quoi si je ne me souviens plus de rien...
(c) princessecapricieuse


Une vie sans avenir et souvent une vie sans souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Réscapés
Réscapés
Age : 36
Emploi : militaire/médecin/fermier
Messages : 450
Points : 2253
Localisation : Dans la savane avec des survivants
Nolan Andrews
Jeu 21 Nov - 22:13
♦I've forgotten how it felt before the world fell at our feet♦



Alors ça ! Si je m'attendais à ça … je suis sur le cul. Quand je lui ai demandé son nom je m'attendais à ce qu'elle me sorte un prénom .. une identité .. quelque chose ! Mais non, elle se souvient plus. Okay .. bon, elle a reçu un choc, un coup, ceci explique cela. C'est juste le contre coup. Non ? Oui ? Merde ! J'ai pas de machine adapté pour regarder en profondeur le traumatisme qu'elle a eut, pour voir si quelque chose dans son crâne est touché. Ouch …

-Okay, c'est juste le contre coup .. réfléchissez ça peut vous revenir non ?

Bon Nolan faut la rassurer là, pas l'enfoncer, faut que je trouve le moyen de la ramener avec moi sinon elle va se retrouver dans la merde

-Est-ce que vous vous souvenez quand c'est arrivé ? Votre coup à la tête j'veux dire.

Quand je vois la panique sur son visage, je m'en veux pour ce que je vais faire mais si je veux l'aider à stimuler son cerveau il faut que je lui pose des questions et peut-être pas les plus simple.
Avant de m'attaquer aux questions, je lui laisse le temps de se remettre, de comprendre ce qui lui arrive et de se préparer à ce qui va venir

-Vous savez où on est ? Savez-vous d'où vous venez ? Savez vous ce qu'il se passe dans le pays ?

Et si je lui parle des macchabées ambulants bouffeurs de chairs qu'elle ne s'en souvient pas ça lui fera un choc. Premier réflexe, je me passe la main dans mes cheveux un peu beaucoup trop long, puis je passe ma main sur mon visage, et ensuite je souffle un coup

-Ecoutez, j'vous assure que vous pouvez pas rester là, c'est beaucoup trop dangereux, faut vraiment que vous veniez avec moi.

Si elle bouge d'un pas pour s'enfuir à l'opposer de moi, j'l'attrape et j'la balance sur mon épaule qu'elle le veuille ou non.

Codage par Libella sur Graphiorum


Everybody waiting for the fall of man Everybody praying for the end of times
Revenir en haut Aller en bas
Selene White
Selene White
Selene White
Réscapés
Réscapés
Age : 30
Emploi : Fleuriste
Messages : 18
Points : 101
Selene White
Lun 2 Déc - 14:42
I've forgotten how it felt before the world fell at your feet
selene & nolan
Les yeux pleins de peur, je fixe l'inconnu, debout devant moi. Pourquoi est-ce que je ne me souviens plus de rien... Pourquoi est-ce que je ne me souviens même plus de mon prénom... Bon sang ! Il s'est passé quoi pour que je n'ai plus aucun souvenir. Je me pince les lèvres, mon coeur bat à toute vitesse. Il me demande de réfléchir, de me creuser la tête pour tenter de retrouver des souvenirs mais je n'y arrive pas. Prise de panique, je secoue la tête. "Je n'y arrive pas..." Je regarde tout autour de moi, j'essaye de voir si le coin me rappelle quelque chose mais rien... Je lève les mains, paumes tournées vers mon visage et je reste là, à les fixer quelques secondes comme si elles allaient pouvoir m'aider pour la suite... la seule chose que je vois, c'est qu'elles sont sales, abîmées et toutes éraflées... Qu'est-ce qui a bien pu se passer pour qu'elles soient comme ça... Je plisse les yeux quelques secondes et laisse tomber mes mains le long de mon corps. Mes bras viennent immédiatement m'enlacer la taille et la serre doucement, comme pour me rassurer, pour me dire que tout va bien se passer. Je regarde de nouveau autour de moi, il y a des arbres partout... Je ne sais pas du tout comment j'ai fais pour me retrouver ici, ni même pourquoi je suis dans un tel état... Je pose de nouveau les yeux dans ceux de l'inconnu. Il me pose encore des questions, à savoir si je reconnais le lieu, si je sais ce qu'il se passe dans le pays, etc... Des questions auxquelles je ne trouve pas de réponses... "Non... je ne sais pas..." J'étouffe un sanglot dans ma gorge et je détourne les yeux quelques secondes. Je repose mes yeux sur lui et je l'observe alors qu'il semble complètement abattu... Il passe une main dans ses cheveux, sur son visage, pousse un soupir... et me dit que je ne dois pas rester là, qu'il se passe des choses dangereuses par ici. Je desserre mes bras autour de ma taille et je regarde de nouveau autour de moi. Il n'y a pas un bruit, rien qui fait penser que l'endroit est dangereux... Je fronces les sourcils et je me tourne vers l'inconnu avant de lui poser une question. "Vous êtes un meurtrier ? un violeur ?" A mes pieds, il y a une branche que j'attrape et que je brandis entre lui et moi. Si jamais il essaye quoi que ce soit, je lui colle un coup dans les parties et je pas d'ici en courant... Je n'ai peut-être plus de mémoire mais je sais encore me défendre...  
(c) princessecapricieuse


Une vie sans avenir et souvent une vie sans souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Réscapés
Réscapés
Age : 36
Emploi : militaire/médecin/fermier
Messages : 450
Points : 2253
Localisation : Dans la savane avec des survivants
Nolan Andrews
Lun 9 Déc - 15:31
♦I've forgotten how it felt before the world fell at our feet♦



Je l'observe alors que je viens de lui poser des questions sur elle. Au départ je pensais qu'elle faisait semblant de ne pas se souvenir. Pourquoi ? Je sais pas mais peut-être que c'était une façon pour elle de fuir quelqu'un ou quelque chose. Mais plus je l'observe, ses réactions, ses émotions, la surprise et la peur, plus je me dis que le coup qu'elle a prit lui a fait vraiment du mal.

Pas de doute, elle a perdue la mémoire. Et merde !

-Il y a eut un virus qui décime la population en les rendant … comment dire … violent et tueurs, j'sais pas comment vous avez fait pour vous en sortir mais vous deviez sûrement être à l'abri depuis un moment …

Je regarde à mon tour autour de moi, cherchant d'où elle pouvait venir. Yulara ? Non, je l'aurais vu depuis longtemps. Le Dôme ? C'est possible après tout. Cet endroit j'y ai jamais mis les pieds, et je sais qu'ils ont ou avaient des esclaves, harem, et autre prisonniers de tout genre. Peut-être qu'elle en faisait partie. Mais sans souvenir pas moyen de savoir.

Le mieux pour elle et qu'elle ne reste pas là. Lorsqu'elle lève ses mains pour les regarder, j'en profite pour jeter un œil aussi. Les mains parlent beaucoup, et l'état des siennes montrent qu'elle a dut creusé, s'accrocher voir même grimpé peut-être à un arbre. L'idée qu'elle ait fuit quelque chose ou quelqu'un est de plus en plus fort dans mon esprit.

-Le coup qu'vous avez à la tête c'est ça qui fait que vous n'vous souveniez de rien, ça r'viendra peut-être, et je l'espère pour vous.


Maintenant faut qu'elle vienne avec moi, mais elle a pas l'air de le vouloir. Ce que je peux comprendre. Je la vois ramasser une branche qu'elle met entre elle et moi et elle me demande si … quoi ?

-Hein ? … Non .. pas du tout !

Je ris parce que franchement c'est drôle, la situation, la voir brandir ce bâton devant elle c'est juste franchement amusant


-Ecoutez … je n'suis ni un violeur, ni un tueur, j'veux juste vous aidé, j'vous assure … mais si vous préférez rester ici ….


Je hausse les épaules et c'est à ce moment là que des macchabées montrent le bout de leur nez. Ça m'arrange bien je pourrais enfin lui faire comprendre ce qu'il se passe et peut-être que la vision de ces horreurs fera un déclic dans son esprit
[10/02] ♦I've forgotten how it felt before the world fell at our feet♦ Ft : Selene Cg3z

-Attention !

Comme ils sont dans son dos, je l'attrape par le poignet et la rapproche de moi d'un geste vif, je sors mon flingue et je le pointe sur un des morts

-C'est eux l'danger, pas moi ! Mais n'essayez pas de les repousser avec ce bâton, ils en ont rien à foutre et ils vous tueraient en moins d'deux

Je vise la tête du premier et je tire, il s'écroule je vise le second

-La seule façon d'les éliminer définitivement c'est une balle en pleine tête, ça détruit leur cerveau

Je tire une seconde fois et l'autre tombe à son tour

-Vous voulez essayé ?

Je lui tend mon arme si elle veut tenter de tuer le dernier. Ca pourra me montrer si elle sait s'en servir. Il y a des instincts qui ne se perdent pas même après un traumatisme et je pourrais en savoir un peu plus sur elle.

Codage par Libella sur Graphiorum


Everybody waiting for the fall of man Everybody praying for the end of times
Revenir en haut Aller en bas
Selene White
Selene White
Selene White
Réscapés
Réscapés
Age : 30
Emploi : Fleuriste
Messages : 18
Points : 101
Selene White
Jeu 12 Déc - 10:44
I've forgotten how it felt before the world fell at your feet
selene & nolan
Je dois avoir l'air tellement ridicule avec ma branche dans les mains, qui bat l'air anarchiquement dans l'espoir de lui faire comprendre que je ne plaisante pas et que je sais me défendre. Seulement voilà, quand on voit mon gabarit et le sien, je suis tout sauf convaincante en l'état actuel des choses. Je me mord la lèvre, le regard inquiet et je ne le quitte pas des yeux. En plus, histoire d'ajouter un peu plus de ridicule à ma situation, il laisse échapper un rire qui pour le coup me met incroyablement mal à l'aise... Je grimace, je hausse un sourcil alors qu'il se défend de n'être ni un violeur, ni un taré tout simplement et sans m'en rendre compte, je baisse lentement la branche de bois jusqu'à ce qu'elle pende le long de mon corps. Je le fixe alors qu'il continue de rire et je ne sais pas trop quoi penser... Mais je n'ai pas le temps de me poser plus de questions, puisque des bruits, derrière moi, détourne mon attention et celle de mon "sauveur". J'ai à peine le temps de me tourner pour voir ce qu'il se passe que je sens une main s'emparer de mon poignet et me tirer d'un seul coup dans la direction opposée à ces choses qui viennent d'arriver. Je pousse un cri de surprise et me bouche mes oreilles alors qu'un coup de pistolet résonne. Sans sommation, l'étranger vient de tirer une balle dans la tête d'une de ces personnes qui s'est écroulée au sol. Je tourne le visage vers lui alors qu'il vise une seconde tout en me disant que pour les tuer une bonne fois pour toute, il faut leur tirer une balle dans la tête. Un bruit retentit et la seconde personne s'écroule au sol. Les mains plaquées sur bouche, je regarde impuissante la scène qui se déroule sous mes yeux. Je suis à deux doigts de fuir lorsqu'il me tend l'arme pour savoir si je veux m'occuper de tuer le dernier... Je jette un regard inquiet sur son visage puis sur l'arme qu'il me tend. Et chose assez étrange, alors que mes mains auraient certainement du trembler, ce n'est pas le cas. Après quelques secondes d'hésitation, je prend l'arme dans les mains et je vise la dernière de ces choses avant de prendre une profonde inspiration. Je tire une fois mais je manque ma cible puisque le coup m'a fait fermer les yeux... Les bras toujours tendus devant moi, je prend une nouvelle inspiration et je vise de nouveau. Cette fois, la balle va atteindre son but et se loger dans la boîte crânienne des morts vivants. Me rendant compte de ce que je viens de faire, je laisse tomber l'arme au sol et lève mes mains vers mon visage. Cette fois elles tremblent et moi aussi je tremble toute entière. Je tourne mon visage vers l'inconnu. "Aidez moi... s'il vous plaît..." Je jette un nouveau regard sur les cadavres au sol et un nouveau sanglot s'étouffe dans ma gorge. Je ne sais pas qui je suis ni d'où je viens mais je viens de me rendre compte que je sais tenir une arme et tirer... Après un rapide coup d'oeil, effrayé, autour de moi, je comprend que cet homme est, pour le moment, le seul qui peut m'aider et qui sait, peut-être me permettre d'en savoir un peu plus sur moi... 
(c) princessecapricieuse


Une vie sans avenir et souvent une vie sans souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Réscapés
Réscapés
Age : 36
Emploi : militaire/médecin/fermier
Messages : 450
Points : 2253
Localisation : Dans la savane avec des survivants
Nolan Andrews
Mer 18 Déc - 18:48
♦I've forgotten how it felt before the world fell at our feet♦



Elle est tellement belle avec ses grands yeux sombres effrayés. La panique se lit sur son visage, je sais pas pourquoi j'ai envie de la prendre dans mes bras et de lui dire que ça va aller. Comme je l'aurais fait avec Savannah. Mais elle n'est pas elle. Et pourtant elle me la rappelle tellement. Je suis surpris par les pensées qui m'assaillent, par l'envie qui me prend aux tripes de ne pas la laisser partir, de vouloir la protéger à tout prix. Comme si le fait de le faire allait effacé le mal que la mort de ma femme et ma fille avait causé.

Ca m'amuse de la voir ainsi et c'est pas bien, je le sais . Mais au fond de moi je sais et je sens qu'elle aura besoin d'un guide, d'un gardien ... d'un ange gardien. Et j'ai envie d'être son ange. Celui qui l'aidera à rester en vie dans ce monde détruit par l'homme. L'homme qui n'en est plus un. Et en parlant de ces créatures abjectes, les trois qui se sont approchées de nous sont au sol. En donnant mon arme à la jeune femme je ne m'attendais pas à ce qu'elle sache s'en servir et pourtant …

Je viens de faire un pas en avant, et en voyant sa réaction suite à son tir sur un des zombies, je comprends que ce simple fait aura un impact sur la suite. Je reste surpris et silencieux en regardant le corps, mon arme au sol et la jeune femme. Et puis je reprends la parole

-Bien … en voilà une belle surprise … Donc tu sais t'servir d'une arme. Ma foi, c'est une bonne chose.


Fini le vouvoiement, ce fut instinctif. Je me baisse, ramasse mon pistolet et regarde les balles qu'il me reste. Je regarde de nouveau autour de moi et je sais pas pourquoi mais j'ai l'intime conviction qu'elle vient du Dôme. Une sorte de pressentiment. Elle n'était pas à Yulara et si elle sait tiré, elle a dut être avec des tireurs et pas les plus mauvais. Il y en a des bons, voir des très bon chez les Fury.

Je la regarde de nouveau, elle tremble, elle a peur, ce que je peux comprendre. Je lui souris pour la rassurer

-Ca va aller, t'inquiète pas, tu vas v'nir avec moi et on trouvera un moyen de t'aider.

Pour apaiser ses tremblements, je frotte son bras doucement de la paume de ma main au niveau de l'épaule, j'aurais bien fait plus mais je risque de m'en prendre une, je sais pas ... elle pourrait avoir appris un sport de combat et elle me mettrait K.O sans le savoir.

-Au fait j't'ai dis que j'étais médecin dans l'armée ?

Je lui emboîte le pas, en marchant lentement à coté d'elle, lui montrant la direction à prendre avec des gestes

-Bon j'suis pas un docteur avec des tas de diplômes mais j'ai eu un bon prof qui m'a apprit le plus important. Et tu sais quoi ?

Je la regarde avec bienveillance. Ce que j'essaie de faire ? La rassurer, la mettre en confiance, l'apaiser tout simplement. Je ne suis pas un danger pour elle et je veux qu'elle le comprenne.
J'attends qu'elle réagisse à mes mots et je reprends

-J'suis certain que ton traumatisme va vite partir et bientôt tu te souviendras de tout

Pour appuyer mes mots, je pose mon index avec légèreté sur la bosse qui orne son crâne sans vraiment appuyé dessus juste pour qu'elle sache de quoi je parle

-J'vais t'aider à travailler ta mémoire. On a déjà fait un pas en avant, tu sais t'servir d'une arme, les automatismes vont reprendre peu à peu l'dessus... qu'est-ce que ça t'a fais de tuer cette ...chose ? Tu sais que c'est plus humain à ce stade.

Codage par Libella sur Graphiorum


Everybody waiting for the fall of man Everybody praying for the end of times
Revenir en haut Aller en bas
Selene White
Selene White
Selene White
Réscapés
Réscapés
Age : 30
Emploi : Fleuriste
Messages : 18
Points : 101
Selene White
Mar 31 Déc - 14:16
I've forgotten how it felt before the world fell at your feet
selene & nolan
Où est-ce que j'ai appris à me servir d'une arme à feu ? Quel genre de personne j'étais avant de perdre la mémoire ? Et si j'étais quelqu'un de méchant ? Rien que d'y penser, je sens la peur m'envahir toute entière et j'ai beaucoup de mal à retenir les tremblements qui viennent secouer mon corps. Le regard apeuré, je fixe l'étranger qui ne semble pas être beaucoup plus avancé que moi sur la situation et je dois dire que ça ne me rassure pas vraiment... Pourtant, j'ai beau regardé tout autour de moi, je ne vois rien qui me rappelle quoi que ce soit... Rien qui m'aide à retrouver un peu la mémoire, je suis perdue et complètement destabilisée par ce qu'il se passe. Je jette un nouveau coup d'oeil vers l'arme et les morts étendus au sol... et mes yeux suivent les gestes de l'inconnu qui se penche pour récuperer son pistolet. Je croise les bras sous ma poitrine, la boule au ventre, ramenant une mèche de cheveux derrière mon oreille. Il doit se rendre compte que je ne vais pas bien puisqu'il essaye, un peu maladroitement, de me rassurer en me faisant savoir que je vais le suivre et qu'ensemble, on trouvera comment m'aider. Il me sourit mais je suis incapable de le lui rendre. Il vient poser sa main sur mon bras et frotte doucement au niveau de mon épaule pour tenter de m'apaiser. J'ai un sursaut mais rapidement, le contact de sa main sur mon bras a un effet presque rassurant. Je laisse échapper un soupir alors que je regarde toujours autour de moi. J'essaye de me concentrer sur l'environnement, à la recherche d'un petit détail qui pourrait me permettre de me souvenir de quelques trucs mais rien. Lentement, on se met en route et l'inconnu vient se placer près de moi tout en me faisant savoir qu'il était médecin dans l'armée, avant tout ça. Je tourne le visage vers lui, les bras toujours serrés autour de ma taille. "Je... je ne sais plus ce que je faisais avant..." Je grimace, me mordille les lèvres et suis la direction donnée par l'homme. Je sens son regard posé sur moi mais je ne dis rien. Je continue de regarder droit devant moi en espérant apercevoir quelque chose qui pourra peut-être m'aider... Je m'arrête cette fois alors qu'il m'indique être certain que mon amnésie disparaîtra. Je baisse les yeux quelques secondes avant de les lever vers les siens. "Et si il ne se passe rien ? Et si il ne part pas et que je reste comme ça ?" Ma gorge se noue rien que de penser au fait que je pourrai peut-être rester comme ça indéfiniment et l'idée ne m’enchante pas vraiment... Le doigt de Nolan vient se poser, doucement, sur la bosse que j'ai au front, je frissonne. Il prend de nouveau la parole, bien décidé à me faire comprendre qu'il va m'aider. Je ne dis rien mais j'essaye de sourire pour lui faire comprendre que je lui suis reconnaissante de toute l'aide qu'il veut m'apporter alors qu'il ne me connait pas. "Nolan..." Son prénom résonne dans ma tête, premier souvenir d'une toute nouvelle vie... "Et si avant tout ça, j'étais quelqu'un de mauvais ?"
(c) princessecapricieuse


Une vie sans avenir et souvent une vie sans souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Nolan Andrews
Réscapés
Réscapés
Age : 36
Emploi : militaire/médecin/fermier
Messages : 450
Points : 2253
Localisation : Dans la savane avec des survivants
Nolan Andrews
Lun 13 Jan - 18:56
♦I've forgotten how it felt before the world fell at our feet♦



Je suis pas doué pour ce genre de chose : rassurer quelqu'un dans la détresse. Même si je l'ai fait avant dans l'armée, en rassurant les blessés, c'était juste une façon de les mettre en confiance avant une opération ou une amputation, je savais aussi qu'on allait pas se revoir. Là c'est complètement différent. Je dois apaisé ses doutes, ses craintes, la rassurer elle et moi en même temps. Je ne vais pas la laisser là, seule, dans ce merdier, dans cet état. Donc je fais ce que je peux en utilisant les mots qu'il faut. Mais c'est pas vraiment mon truc. Je sens que ça marche un peu, même si ça n'aidera pas à faire revenir ses souvenirs. Au moins, elle se détend et me fait un peu plus confiance. C'est un début.

Je l'entraîne avec moi vers la cabane que j'occupe avec Peter, il doit m'attendre étendu sur le lit en pierre. À la base j'étais venu chercher de quoi manger, je ramène une femme. Elle ne se mange pas mais au moins elle nous tiendra compagnie. Au passage, je regarde si il y a pas de quoi nous nourrir dans le coin, car on aura une bouche ne plus et le peu qu'il reste ne nous suffira pas longtemps.

Je regarde le ciel bien bleu avec le soleil bien haut. La chaleur nous enveloppe déjà à cette heure matinale. À moins qu'il ne soit déjà l'après midi ? J'ai jamais été bon pour lire l'heure grâce à la position du soleil.

On va y aller doucement, ça sert à rien de te torturer l'esprit à essayé de te souvenir, c'est pas comme ça que ça arrivera.

Plus on avance et plus je désespère de trouver ne serait-ce qu'un petit animal à ronger. Je trouve des racines, j'y connais rien mais je sais qu'il y en a qui se mange. Une poule, ce serait bien tiens mais je crois que je peux rêver

-S'il ne se passe rien tu t'feras de nouveaux souv'nirs avec cette nouvelle vie … qui n'est pas terrible j't'avoue …


Je grimace. C'est pas vraiment l'idéal pour se créer des nouveaux souvenirs que cette vie qu'on mène, il serait temps de partir ailleurs mais là c'est une autre histoire.
Elle m'appelle et je m'arrête. L'entendre prononcé mon prénom c'est .. bizarre et doux à la fois. J'aime ça. Je l'a regarde et je fronce les sourcils. Ca doit bien se voir, j'ai des rides d'expressions quand je fais ça

-Méchante ? Bah perso j'en sais rien, mais quand j'te regarde tu m'as pas l'air méchante  et tes mains prouvent que tu as plus travailler avec que tenir une arme. J'pense que tu as dû apprendre le tir soit en regardant soit à de rares occasions, mais que ton travail était différent. Peut-être la terre, les plantes ou la cuisine. Et puis, même si tu l'étais avant, rien n'prouve que tu pourras toujours l'être après. Y'en a qui change radicalement après une amnésie. Ça pourra peut-être être pareil pour toi.

On reprend la route et après avoir marcher plusieurs mètres de plus une cabane de pierre s'érige au loin.


-J'habite là avec Peter, c'est un ptit gars qui vivait à Yulara avant qu'ça s'effondre avec le séisme. Il est pas très causant mais il est en vie, c'est le plus important d'nos jours.


Je m'arrête de nouveau et je me tourne pour lui faire face

-Ca risque d'être nouveau pour toi, cette nouvelle vie peut t'faire peur, si ça va pas j'veux qu'tu viennes me l'dire, okay ?


Je m'inquiète pour elle, si ça se trouve elle a de la famille qui la cherche, peut-être un fiancé, au final, elle va être seule avec ses démons pendant pas mal de temps jusqu'à ce que les souvenirs lui reviennent.

-Et si je t'appelais Lily .. ça te va ?

Codage par Libella sur Graphiorum


Everybody waiting for the fall of man Everybody praying for the end of times
Revenir en haut Aller en bas
Selene White
Selene White
Selene White
Réscapés
Réscapés
Age : 30
Emploi : Fleuriste
Messages : 18
Points : 101
Selene White
Mer 15 Jan - 13:43
I've forgotten how it felt before the world fell at your feet
selene & nolan
Lorsque j'appelle mon "sauveur" par son prénom, ce dernier se tourne vers moi et je peux clairement voir l'expression qui marque son visage. Je reste immobile, à quelques mètres devant lui, mon regard plongé dans le sien. Je lui pose une question qui, je le sais, ne trouvera certainement pas réponse avec lui. Il ne me connaissait pas avant que je perde la mémoire sinon il me l'aurait dit... Je sais aussi qu'il n'a aucune idée de si j'étais du genre méchante ou pas mais je ne peux pas m'empêcher de lui poser la question... J'ai clairement besoin qu'on me rassure et actuellement, c'est la seule personne capable de le faire. Il parle de mes mains, me dit qu'il a la sensation qu'avant tout ça je faisais quelque chose qui ne me permettait pas de savoir tirer à l'arme à feu. Je ne répond pas, je me contente de juste de serrer mes bras autour de ma taille et de serrer pour tenter de me rassurer. Après avoir échangé un peu, on se met en route. Je suis Nolan dans le plus grand des silences, observant les environs. Rapidement, un peu plus loin, j'aperçois une petite cabane, toute en pierre. Nolan s'arrête, se tourne vers moi et m'explique qu'il vit ici avec quelqu'un d'autre, un certain Peter. Au passage, il me fait comprendre que si j'ai besoin de quoi que ce soit, que si ça ne va pas, j'ai l'obligation d'aller le voir pour lui en parler. J’acquiesce d'un signe de la tête sans pour autant quitter la cabane des yeux. Je jette un coup d'oeil sur Nolan et je ne sais pas pourquoi mais dans son regard, j'ai clairement l'impression qu'il se fait du soucis pour moi et ça me fait bizarre. Avant qu'on se mette en route vers la cabane, il me pose une dernière question... Cette dernière me fait sourire, un peu... Lily... en attendant, il veut m'appeler Lily... Un sourire au coin des lèvres, je lui répond tout en m'approchant de lui. "C'est très bien Lily..." Court, simple et facile à se rappeler, même pour moi... En tout cas, je suis contente d'avoir croisé sa route parce que je sais très bien que cet endroit ne grouille pas que de gens biens...
(c) princessecapricieuse


FIN


Une vie sans avenir et souvent une vie sans souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser