/
 

 :: Territoire du Nord :: ☠Le bunker Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
She's like the wind - Feb, 28th - Harper + Ielena
Harper Levy
Harper Levy
Harper Levy
Réscapés
Réscapés
Age : 18
Emploi : étudiant
Messages : 165
Points : 867
Localisation : Yulara
Harper Levy
Dim 23 Fév - 21:03




Aucune trace de Kezia. Même l'homme découvert près des ruines de Yulara a disparu à son tour. Ou bien est-ce Harper qui lui a faussé sciemment compagnie ? Il ne sait même plus. Jusque là, l'absence des autres ne l'avaient point touché. Hors depuis quelques jours... Jamais il ne l'aurait pensé mais il se sent seul. Comment peut-on être le Maître si l'on n'a pas de sujets ? Les zombies sont bien amusants pour quelques expériences, mais ils n'ont aucun répondant. Il s'ennuie. Sa soeur lui manque aussi. Parfois il pense à la belle et énigmatique Ielena. S'en est-elle sortie ? Il n'a pas trouvé son corps...

Assis sur un rocher, le jeune homme soupire. Au loin il y a une horde comme jamais il n'en a vue. Ceux que l'enfer a rejeté sont des milliers. Pourtant il refuse de baisser les bras. Même s'il doit être le Dernier, il ne se fera pas avoir. Jamais il n'a fait partie de la masse, ça ne va pas commencer aujourd'hui. Il bombe le torse, rejette ses cheveux en arrière et son regard perçant étudie l'horizon. Il scrute les reflets, les mouvements, les rochers, les... Sourcils froncés, il plisse les yeux et penche légèrement la tête sur le côté.

- Ce n'est pas un rocher, ça.

Se relevant avec agilité, il reprend son sac et son katana pour se diriger droit vers ce qui ressemble à un abri. Ari, son grand père, lui avait expliqué que pendant la seconde Guerre Mondiale, l'Australie a bien eu peur que le Japon finisse par les attaquer et des bunkers avaient été construits dans le désert. Ensevelis depuis. Se pourrait-il que ce soit cela ?

Il approche rapidement mais aux aguets. Il y est presque quand surgit une ombre de derrière les pierres. Tendu comme un arc, il brandit son katana et le stoppe à quelques millimètres du visage au teint diaphane qui s'offre à lui. Ses yeux là sont bien vivants. Et ses yeux là il les connait. Il les a même revus dans ses rêves. Stoïque il y accroche les siens. La créature céleste a le souffle court et soudain, le post-adolescent amorti un mouvement sur la droite et son katana fend l'air pour se planter dans le crâne d'un zombie. Certainement celui auquel elle voulait échapper. D'autres vont arriver. Il retire sa lame, le corps s'écroule, il attrape la main de la femme - son épiderme s'électrise à son contact - et l'attire vers l'entrée de la cachette. Sous leurs pieds une dalle résonne. L'entrée du bunker ! Mais pour l'instant, il la plaque contre la roche, se penche rapidement pour jeter un oeil au dehors : R.A.S. Il se relâche légèrement et revient vers elle, leurs visages tout proches. Dans un souffle :

- Ielena.





steal our souls
True darkness requires a certain depth of character
(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Ielena Yahontova
Ielena Yahontova
Ielena Yahontova
Réscapés
Réscapés
Age : 43
Emploi : Danseuse étoile
Messages : 22
Points : 61
Ielena Yahontova
Lun 24 Fév - 10:46
ft. Harper
Then I saw you, and my reason whispered "don't get too close"
Ton cœur bat si fort, Ielena, que tu as l'impression qu'il va sortir de ta poitrine pour se déposer à tes pieds, dans ce sable qui s'infiltre partout et que tu détestes à présent. La terre et la poussière s'y mêlent, collent à ta peau, emmêlent tes longs cheveux que tu sens maintenant plus de crin que de soie. Mais ce n'est pas ton apparence qui t'inquiète, c'est ce monstre qui te traque, qui te poursuit, qui a déjà eu le dernier homme enfuit avec toi des ruines de Yulara. Ces rochers ne t'offrent qu'une cachette précaire, tu le sais bien, pourtant tu t'y arrêtes une minute, juste le temps de reprendre un peu de ton souffle. Et d'espérer, d'espérer lui échapper encore un peu,  d'espérer prolonger ta vie, d'espérer trouver une solution avant qu'il ne fonde sur toi pour de bon.

Au moment où tu te décides à contourner les roches, l'éclat d'une lame t'aveugle un instant et un cri vient mourir entre tes lèvres. Je ne suis pas l'une des leurs, tu as envie de le crier à l'autre, de lui hurler que tu es bien vivante, mais rien ne sort. La peur enserre ton âme, les battements du tambour cardiaque t'assourdissent, tu fermes une seconde les yeux. Tu discernes le bruit de l'arme qui fend l'air avant de se ficher dans le zombi qui te pourchassait. Il s'écroule, et tu comprends que malgré tes espoirs, tes jambes si souples et agiles n'auraient pas été assez rapides pour lui échapper. Tu sens alors ton sauveur qui t'attire, qui t'attrape, qui te pousse plus loin. Et quand enfin tes yeux le reconnaissent, c'est dans ses mains que tu déposes ton coeur.

« Harper. »

Tu lèves ton visage vers le sien, sent le souffle chaud de sa respiration sur ta peau. C'est plus doux que le vent du désert, plus agréable que la brise maritime, plus ardent que les flammes d'un brasier. Du bout de tes doigts sales, tu viens caresser sa joue, avec la délicatesse d'une plume, pour t'assurer que c'est bien lui, qu'il est bien réel, que ces traits sont les siens. Il t'a reconnue, malgré cette chemise trop large que tu portes, ce sang qui y a séché, ce pantalon troué que tu exècres, et l'emmêlement de ta chevelure. Il t'a reconnue, Ielena, et un sourire se dessine malgré toi sur tes lèvres.

« Merci... »

Ta voix tremble imperceptiblement, mais surtout, tu as envie de te loger dans ses bras, de sentir sa présence sécurisante, de respirer son odeur, de te retrouver avec quelqu'un que tu connais et dont tu n'as pas peur. Tu n'es plus seule, et les larmes monteraient presque à tes orbes lagunaires si tu ne savais pas te retenir. Et tu te rends compte alors que ta main est toujours posée sur sa joue, que c'est aussi gênant qu'inconvenant entre vous, et tu la retires prestemment, détournant enfin ton regard de ce visage que tu t'es toujours refusé d'observer trop longuement....
Revenir en haut Aller en bas
Harper Levy
Harper Levy
Harper Levy
Réscapés
Réscapés
Age : 18
Emploi : étudiant
Messages : 165
Points : 867
Localisation : Yulara
Harper Levy
Lun 9 Mar - 22:03




Elle a une manière de prononcer son prénom, comme nulle autre ne sait le faire. A la fois poétique, sensuelle, avec une pointe d'urgence. Ils sont là, seuls au monde si l'on exclu les morts-vivants. Leur respiration s'adoucit et s'accorde peu à peu. Elle porte une main à sa joue et ses doigts graciles lui caressent la joue. Il ferme les yeux une fraction de seconde pour se shooter à la douceur de la pulpe de ses doigts sur sa peau. Dans un souffle il prononce son prénom exotique à ses oreilles. Digne d'une tragédie grecque. Telle leur histoire, du moins celle qu'il a imaginé ces derniers mois...
D'une voix moins assurée qu'à l'ordinaire, elle le remercie. Il prend seulement conscience de son état. A peine pire que le sien. Pourtant aucun d'eux n'est fait pour vivre ainsi. Trop délicats. Bien qu'Harper sache sans doute mieux s'adapter, lui qui a déjà eu trop de fois les mains ensanglantées...
Elle retire soudainement sa main, fuit son regard. La bulle est percée. C'est mieux ainsi. Ce n'est pas le moment de jouer dramaturges. Il se redresse, le port altier comme à son habitude. Il doit prendre leur survie en main. Sans un mot, il s'attaque à l'ouverture du bunker. S'il est malin et pas en reste sur ses aptitudes physiques, force est d'avouer qu'il n'est pas le plus musculeux. Pour un peu, Nolan lui manquerait. Il sert les dents, prend différents appuis, la sueur pointe à son front et dans un râle il réussit enfin à faire céder l'ouverture.

- Je vais m'assurer que c'est secure.

Il s'exécute. Sur ses gardes. Prêt à les défendre. Et pour une fois, il n'a pas envie de sacrifier la personne qui l'accompagne. Il n'a rien pour éclairer alors il sort son vieux polaroid et utilise le flash. On dirait bien qu'il n'y a pas eu de visiteurs ici depuis des lustres. Rien ne bouge. Il voit une lampe à huile, pas loin des allumettes ; ce sera plus efficace. Il s'en sert et fais un rapide tour avant de revenir à Ielena.  

- Ielena.

Il adore prononcer ce prénom.

- On devrait pouvoir rester quelques jours ici, le temps que les choses se tassent.

Il l'aide à descendre l'échelle puis remonte rapidement pour refermer. Il ne va pas falloir être claustrophobe.

- Etes-vous blessée ?

Maintenant qu'ils sont posés, il veut s'assurer qu'elle va bien. Autant que faire se peut.





steal our souls
True darkness requires a certain depth of character
(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Ielena Yahontova
Ielena Yahontova
Ielena Yahontova
Réscapés
Réscapés
Age : 43
Emploi : Danseuse étoile
Messages : 22
Points : 61
Ielena Yahontova
Mar 10 Mar - 14:29
ft. Harper
Then I saw you, and my reason whispered "don't get too close"
Il t’impressionne, tu dois te l’avouer Ielena, lorsqu’il s’acharne sur cette dalle, y mettant toute sa force et son adresse. Car tu te rends compte que celui que tu as sous les yeux n’est plus un adolescent, comme tu t'étais arrangée à le croire à Yulara. C’est un homme, encore très jeune certes, mais au potentiel que tu perçois pleinement. Tu l’as vu tuer ce zombi avec assurance, tu le vois prendre votre sécurité en main, assumer cet être en devenir qu’un enfant ne concevrait même pas. Tu es l’aînée mais c’est lui qui vous protège, et tu te rends compte que cela ne te dérange pas. D’une certaine façon, cela te soulage même. Et ce sentiment de sûreté que tu ressens à ses côtés se renforce… Pourtant lorsqu’il s’engouffre dans ce vide obscur, tu sens les griffes de la crainte enserrer ton âme. Pas pour toi, pour lui. Tu ne lui dis pas, évidemment, mais tes yeux ne le quittent pas et ton palpitant s’affole quelques instants qui te semble une éternité, jusqu’à ce que son visage réapparaisse. Alors ta respiration semble s’interrompre, ton cœur manque un battement. Ce visage…

Tu récupères enfin ton sac et descend à ton tour, découvrant cet abri souterrain où aucune âme ne semble régner. L’odeur de renfermé agresse ton odorat délicat, mais peu importe, ici vous serez tranquilles. Loin de ces créatures répugnantes et diaboliques qui peuplent les ombres. Loin des ruines et des cadavres de Yulara. Si tu étais croyante, tu remercierais certainement Dieu. A la place, tu es reconnaissante, au destin, à la Nature, aux multiples divinités, à ta chance, aux anges, aux morts. A Harper.

« Non. Enfin, je me suis soignée… Je crois que tout va bien. »

De la main tu désignes la tâche de sang sur le côté de ta chemise. Il faudra sans doute nettoyer la plaie encore, tu sais que le tissu colle par endroit sur ta peau. Tu n'as pas voulu le retirer, le laissant protéger ta blessure du sable et des immondices, te promettant de t'en occuper plus tard. Qui sait, ici, peut-être pourras-tu même te débarrasser enfin de ces oripeaux poussiéreux, réarranger tes cheveux, nettoyer ton corps de cette saleté que tu traînes depuis ta fuite. Mais pour cela, il faut savoir où vous êtes et découvrir cet endroit, et les secrets qu’il pourrait receler.

« Si vous n’êtes pas trop épuisé, nous devrions visiter. Ca a l’air grand. Mais si vous voulez vous reposer ou préférez surveiller cette entrée, je peux y aller seule. »

Tu n’en as pas envie. T’éloigner de celui qui t’a sauvée ne provoque en toi qu’une vague onde nauséeuse. Ce n’est pas que tu as peur, du noir ou d’une énième mauvaise rencontre, simplement qu’une part de toi rechigne à quitter le seul vivant croisé depuis quelques jours. Le seul… homme digne d’intérêt que tu sembles avoir rencontré depuis le début de cette épidémie il y a un peu plus de trois ans. Pourtant, après les efforts qu’il a fournis, tu t’en voudrais de le fatiguer encore plus par tes simples envies égoïstes. Alors tu lui souris, de tes lèvres gracieuses qui ne se veulent pas tentatrices mais rassurantes sous la faible lumière dorée de la lampe...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser