/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours :: ➳ Les montagnes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
In the shadows feat. Hazel [3.11.18]
avatar
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 71
Points : 318
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Sam 3 Nov - 23:44
Voir le profil de l'utilisateur
IN THE SHADOWS

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.


Le Bush me manque. Des fois je me demande pourquoi j'ai continué à avancer tout droit en espérant, en croyant vainement, que je trouverais mieux ailleurs. Les plans d'eau sont difficiles à trouver et chaque fois faut faire de sacrées réserves. On arrive à trouver des racines à bouffer, parfois des petits rongeurs qui ont été épargnés par la contamination. Quand je dis on c'est Light et moi. Bien que lui n'ai pas viré carnivore. Je crois qu'il préférerait crever de faim. J'ai pas cette foi. Que penserait mon père de tout ça ? Oui, je ne me dis pas que pense-t-il car je suis certain qu'il est mort. Ma mère et lui ont du vouloir accueillir leurs paroissiens pour une dernière prière et accepter le Jugement Dernier. De toute façon je ne préfère pas m'imaginer autre chose. L'espoir fait trop mal.   

« On va se poser là mon vieux, ça a pas l'air mal. »

Il va bientôt faire nuit. Je n'aime pas trop nous faire déplacer une fois que le soleil a décliné. Je ne veux pas que Light se blesse. Et faut dire ce qui est, les nuits sans lune on y voit pas plus que dans le trou du cul d'une vache. Là, en prime, on sera un peu à l'abri du vent, et du froid grâce aux énormes rochers. Je commence à installer ma tente quand je vois Light taper du sabot. Il a capté quelque chose. Je cesse toute activité pour tendre l'oreille. Il y a quelqu'un. Je mets la main sur le couteau de chasse que j'ai à la ceinture. Si l'autre a un flingue, j'irais pas loin. Une silhouette se détache des rochers. C'est une femme. Ce qui ne veut pas dire qu'elle est inoffensive.  

« Hey ! »

Elle nous a forcément vus, je ne vais pas jouer les faux invisibles.

« Perdue ? »

J'espère juste qu'elle est seule...


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 21
Points : 100
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Dim 4 Nov - 16:16
Voir le profil de l'utilisateur
In the shadows
Pendant les trois années d'errance, Hazel avait été une bonne partie du temps seule. Depuis quelques mois, elle ne l'est plus, mais son besoin de solitude revient assez souvent. Et c'est le cas pour aujourd'hui. Elle a prit son sac et a suivi le soleil. Elle sait se repérer et saura retrouver les membres avec qui elle avance. Là, ce qu'elle cherche ce sont des choses utiles.
Pour ça, elle fouille les cadavres qu'elle trouve sur sa route. Des corps squelettiques, éventrés, et dont il ne reste plus rien. Sauf quelques vêtements. Elle fouille les poches du squelette après s'être assuré qu'il ne se relève pas. Elle n'y trouve qu'un vieux briquet vide et rien d'autre. Rien qui ne puisse lui servir.

Le soleil se décline à l'horizon, et une fois qu'il sera au plus bas, elle ne pourra plus revenir en arrière. Elle avance encore sous la chaleur qui elle aussi commence à chuter. Ce n'est pas plus mal, elle respire mieux lorsque la fraîcheur du soir l'entour. Sur son chemin elle avait trouvé des racines de plantes qui lui permettront de tenir la nuit. Arrivée devant un gros rocher, elle se dit qu'elle pourrait y mettre son sac et dormir à la belle étoile, mais elle n'était pas la seule à l'avoir pensée.

Premier réflexe de la jeune femme fut de sortir son arme et de la pointer sur l'homme. Elle l'observe sans vraiment répondre, mais son regard fut tout autant attiré par le cheval qui l'accompagne « Je connais le coin » Dit-elle à sa question. Elle fini par se détendre les muscles des épaules, lié à la tension d'être face à un inconnu. Elle avait eut le même réflexe avec chacun, en fait, elle l'avait tout le temps : être sur la défensive, prête à éliminer celui qu'elle avait en face d'elle si il était une menace.
Cependant, en l'observant, elle se rendit compte qu'il n'était ni un mort vivant, ni blessé.

Sans vraiment baissé son arme, sa main s'ouvre et se referme avec nervosité mais elle ne peut s'empercher de demander à l'inconnu « Il est beau .. il est à vous ? » Et c'est là qu'elle se rend compte que son arme effraie surtout l'animal, elle le range dans son étui, mais reste la main posée dessus, par sécurité, tout en restant à bonne distance.
© 2981 12289 0



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 71
Points : 318
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Mar 6 Nov - 22:32
Voir le profil de l'utilisateur
IN THE SHADOWS

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.


C'est bien ma veine. Elle a un flingue et bien entendu elle le point sur moi. Je lève les mains en signe de paix et pour lui montrer que j'en ai pas. Je compte encore sur ma bonne étoile. Mais va vraiment falloir que j'en retrouve un. Elle connait le coin, un avantage dont je pourrais tirer profit. Si elle ne me flingue pas. Elle a l'air de se détendre en voyant Light. Il fait souvent cet effet, comme tous les animaux. Je souris. Pourquoi tout le monde me demande s'il est à moi ? J'ai envie de répondre que non, on sort ensemble ou une connerie du genre. Mais je crois qu'il vaut mieux ne pas être ironique avec une personne armée.

« On peut dire ça. Je n'aime pas dire qu'il est à moi... Il s'appelle Light. »

Ce serait comme dire qu'une personne appartient à une autre. Light c'est avant tout mon compagnon de route, mon meilleur ami dans toute cette merde. Des fois je me demande comment on a fait pour s'en sortir. Lui comme moi, comme nous deux.

« Et moi, Beau. On n'est pas du coin. Je n'empiète pas sur votre propriété, j'espère ? »

J'avais vu des gens déclarer qu'un terrain vague était à eux alors dans le désert, ça pouvait arriver aussi. Rien ne me disait que cette nana était saine d'esprit. Même si elle avait l'air pas mal du tout.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 21
Points : 100
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Dim 11 Nov - 16:00
Voir le profil de l'utilisateur
In the shadows
Le regard de l'ex-militaire ne pouvait se détacher du cheval. Un animal encore en vie et en parfaite santé dans le désert avec ce qu'il y avait autour était de plus en plus rare. Elle en vint même à oublié la présence de l'homme. Ce n'est que lorsqu'il prit la parole qu'elle se décida à ranger son arme

« Je suis .. surprise » Dit-elle en plissant ses yeux verts « C'est rare de voir un animal dans le coin, surtout qu'il est quand même imposant … comment faites vous pour qu'on ne vous le prenne pas ? » Un doute l'envahit, et elle tourne de nouveau son regard sur l'homme, restant à sa place sans vraiment bougé d'ailleurs « Vous n'allez pas le manger au moins ? » Après tout, elle ne connaissait pas cet homme et ne savait rien de ses intentions envers l'animal.

Hazel retint que le cheval avait un nom, ce qui la rassura légèrement, mais lorsqu'il évoque le sien elle hésite quelques secondes « Beau ? » Répète-t-elle machinalement avant de percuter « Oh oui .. Hazel, c'est comme ça que je m'appelle, je suis avec quelques personnes, un peu plus loin » sans vraiment lui en dire plus ni montré de direction par sécurité, elle enchaîne « Non, vous … vous êtes libre d'être là, vous y étiez avant moi, je vais continué ma route et cherché un autre coin pour passer la nuit, je ne vais pas vous importuner plus longtemps, la nuit commence à tomber et je n'y verrais plus rien si je tarde trop »

Etrangement, elle ne bouge pas, s'attendant à elle ne sait pas trop, mais l'homme et son cheval l'intriguaient bien plus que de raison. Le cheval ou lui et ses beaux yeux bleus perçant qui l'observe ?
© 2981 12289 0



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 71
Points : 318
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Lun 12 Nov - 14:51
Voir le profil de l'utilisateur
IN THE SHADOWS

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.

Rare de voir un animal, ça oui. Surtout un cheval. Je n'en ai pas vu depuis une éternité ! Ses questions sont donc légitimes, même si la dernière me fit rire. Je secoue la tête négativement.

« Non ! Il n'apprécierait pas. Et pour tout vous dire, on évite un max les autres, ça évite les convoitises. »

Elle n'est pas seule, j'ai plus qu'à espérer qu'elle ne soit pas en manque de viande. Sinon je l'occuperais pour qu'il puisse galoper le plus loin possible. Risquer sa vie pour un cheval vous parait con ? Sans lui, je ne serais plus là, alors... Echange de bons procédés. Et même si je ne suis pas pratiquant, je crois en Dieu, mon heure viendra quand elle le devra. Reste juste à croiser les doigts et serrer les fesses pour que ce ne soit pas ce soir ! Alors, est-ce que je suis sur son territoire ?

« Oh vous ne me gênez pas. Il y a assez de place pour nous trois. Enfin, si ça vous tente de passer un moment avec nous. Bon, je vous préviens, Light n'a pas beaucoup de conversation. »

Je suis rouillé niveau relations sociales, je crois. Si je lui arrache un sourire, ça me rassurera. Elle est loin l'époque où je faisais se pâmer toutes les femmes. Je dois dire qu'elle est jolie cette brune aux yeux verts. Très jolie même.

« J'ai des raviolis. »

Là encore on était loin des resto que j'aurais pu lui offrir mais bon.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 33
Emploi : Pilote d'Avion pour l'US Air Force
Messages : 21
Points : 100
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : Dans le désert Australien
Mer 14 Nov - 17:41
Voir le profil de l'utilisateur
In the shadows
C'est vrai elle s'est imaginé l'homme voulant manger le cheval. Qui ne le penserait pas avec les temps qui court ? Hazel sentie un soulagement l'envahir lorsqu'il répondit à son interrogation, les muscles de son corps se détendirent lentement, la faisant frissonner « Ca me rassure, il est tellement beau... je peux ? » La brune interrogea l'homme du regard tout en avançant sa main vers l'animal, cherchant juste à lui faire une caresse. Lorsqu'il lui donna son accord, elle posa sa main sur le museau et le caressa lentement si il se laissait faire bien sûr « Comment faite vous pour le nourrir ? Ce n'est pas évident pour lui non plus .. » Constate-t-elle avec regret.

Le territoire ne lui appartient pas, il n'appartient à personne en fait. Il lui propose de rester et au fond d'elle elle avait espéré cette réponse « Va pour passer la soirée avec vous alors » Elle s'avance un peu vers l'homme et pose son sac sur le sol avant de s'asseoir sur un tronc d'arbre « Vous parlerez à la place de Light ça ne me dérange pas, et j'aimerai bien connaître son histoire » Elle finit par sourire, un sourire franc et sincère, faisant pétillé son regard vert.

Il lui propose des raviolis, elle reste stupéfaite tout en le regardant « J'ai oublié qu'elle goût ça a, vous cherchez pas à m'empoisonner au moins ? » Froncement de sourcils de la jeune femme, qui parait plus amusée que sérieuse. Elle ouvre son sac et en sort une boite de conserve dont l'étiquette ne s'y trouve plus « J'ai pas d'ouvre boite, j'en cherche un depuis quelques temps, d'où ma venu ce soir, je me dit qu'en partant vers l'Est, j'y trouverais des maisons abandonnés ou une station service, vous venez d'où ? » Lui demande-t-elle en le regardant tout en inclinant légèrement la tête.
© 2981 12289 0



Le plus sûr moyen de ne pas perdre le bien que l'on fait, c'est de l'oublier
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 71
Points : 318
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Jeu 15 Nov - 22:57
Voir le profil de l'utilisateur
IN THE SHADOWS

 BEAU & HAZEL


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.

Elle veut flatter Light, je lui fais signe qu'elle peut, même si au final c'est lui qui choisira. Elle a l'air d'aimer les animaux, ça me fait plaisir. Je soupire et lui explique qu'on trouve souvent des arbres fruitiers par chance, et beaucoup de racines. Mais qu'on a connu certaines périodes de vaches maigres. Je lui propose de rester quand elle veut partir et fais un peu d'humour qui passe bien. Cool ! Parler de Light ?

« Avec plaisir ! »

Je crois même que j'aime mieux parler de lui que de moi. Je lui propose des raviolis et ris à sa réaction.

« Ah ça non ! Ils sont trop rares pour qu'on les gâche. Si vous saviez ce que j'ai du endurer pour les obtenir ! »

Elle sort aussi une boîte de je ne sais quoi. A la bonne franquette ! Limite festin ce soir ! Je sors deux pommes pour Light qui a commencé à brouter un arbuste un peu desséché. Il s'empresse de les gober. Puis je sors mon couteau de chasse.

« J'ai perdu mon dernier ouvre boîte, je me sers de ça. Pas évident au début mais avec un peu de pratique... »

Je lui fais une démo. Je suis doué pour tout ce qui est manuel et utilisation de ce qui se rapproche d'un bistouri, ça aide.

« Je viens d'un bled perdu dans le bush, du genre où le bled se limitait à mon ranch. Je longe Great Central Road, on dit qu'il y a des pillards sans pitié mais aussi une communauté. Je ne sais pas si elle est toujours debout. La dernière que j'ai vue était en cendres... Chauds ou froids les raviolis ? »

Light vient me mâchouiller les cheveux, je le repousse gentiment.

« Vous et vos amis, vous avez quoi comme plan ? »


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: