/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours :: ➳ Les routes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
7/11 - Votre citronnade, elle est faite avec de vrais citrons ? / Sienna
avatar
TRACKS
Age : 35
Emploi : Pilleur
Messages : 33
Points : 145
Date d'inscription : 31/10/2018
Mer 7 Nov - 0:11
Voir le profil de l'utilisateur
Il fait, encore une fois, atrocement chaud et les – nombreux – degrés en trop dessinent des vagues étranges quand je porte le regard au loin pour essayer de voir si on a un infecté qui s'approche de nous. On a traversé, pff, on peut même pas appeler ça un village, mais ce qu'il restait de deux baraquements mal montés l'un sur l'autre et je suis à peu près sûr que les gens qui vivaient là-dedans n'étaient, eh bien, pas exactement des gens, ou en train de perdre ce qui fait d'eux des hommes. On comprendra donc aisément que je sois méfiant ; d'ailleurs l'ambiance est lourde, et je refuse de partir crapahuter et chercher tout ce qui peut servir tant qu'on est pas un peu plus loin.
Je soupire, gagne la proximité de Sienna après un dernier regard méfiant ; bon de toute manière ils ne nous rattraperont pas, on les a croisé depuis un bon moment et les Z sont lents.

« Il va falloir brouiller les pistes je pense... Toi aussi tu penses qu'ils étaient infectés ? … »

Quelle merde, ce virus, j'aurais dû les tuer en passant – mais les balles, c'est rare.

« Je pourrais poser des pièges des fois que ça les ralentisse ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 28
Emploi : Médecin
Messages : 21
Points : 59
Date d'inscription : 01/11/2018
Mer 7 Nov - 15:18
Voir le profil de l'utilisateur
~ 7/11 ~ Votre citronnade, elle est faite avec de vrais citrons ?
Kirill
Je suis incapable de vous dire depuis combien de temps je suis sur la route. En fait, je crois que je préfète ne plus me fier aux dates, aux jours, aux mois qui passent... Maintenant, le plus important c'est de survivre au jour le jour et de ne pas penser à ce qu'on va faire demain ou dans quelques jours puisque c'est un luxe qu'on ne peut plus se permettre à présent. Assise sur un rocher, en plein milieu de nulle part, je fixe l'horizon. Il faut chaud, le soleil cogne et brûle la peau... Mes lèvres sont desséchées et ça fait plusieurs jours que je puise dans mes ressources pour continuer d'avancer et ne pas craquer.

Je lâche un soupir et je relève rapidement mes cheveux pour tenter de rafraîchir un tant soit peu ma nuque. Un peu plus loin, devant moi, me faisant dos, il y a Kirill. Qui est-il ? Je l'ai tout simplement croisé il y a quelques jours ou semaines, je ne sais plus trop et on a décidé de continuer la route ensemble. Au moins, je suis sûre que je ne vais pas devenir folle et au lieu de discuter toute seule, je peux enfin parler à quelqu'un de vivant et de réel. Tout comme moi, il observe les baraquements qu'on a franchi un peu plus tôt et tout comme moi, il émet des doutes sur l'état des possibles habitants qu'on aurait pu y trouver. D'ailleurs, lorsqu'il revient vers moi, il veut savoir ce que j'en pense. J'étire mes bras au dessus de ma tête et je fais craquer ma nuque avant de me lever. La tête qui tourne, il me faut quelques secondes pour reprendre entièrement mes esprits.

- A mon avis, on a bien fait de ne pas s'y attarder...

La logique voudrait qu'on fasse le ménage en passant, mais quand on ne sait pas combien ils peuvent être, ça peut vite devenir un vrai coupe gorge. Les morts vivants ne sont pas difficiles à battre si ils sont peu mais si on a le malheur de les croiser en groupe, ils deviennent assez vite votre pire cauchemar... Un sourire en coin se dessine sur mon visage lorsque Kirill me demande si il doit poser des pièges pour les tenir à distance. Je me met à son niveau et je croise les bras.

- Ne gaspille pas ton énergie... Ils sont lents, on va pouvoir les distancer facilement... Tes pièges pourraient nous être utiles dans d'autres circonstances... Garde les.

Je me retourne et je porte une main au dessus de mes yeux pour les protéger du soleil. Mon regard se porte au loin, vers l'horizon et à part la chaleur qui se dégage du sol, il m'est impossible de voir quoi que ce soit. Je m'adresse à mon camarade de route.

- On y va ?

Où je n'en sais rien mais on doit mettre de la distance entre eux et nous et puis il faut absolument trouver un abri pour la nuit...
code by FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 35
Emploi : Pilleur
Messages : 33
Points : 145
Date d'inscription : 31/10/2018
Jeu 8 Nov - 16:18
Voir le profil de l'utilisateur
J'aime bien Sienna ; elle est plutôt calme, et elle a cette merveilleuse aptitude à calmer mon esprit un rien échauffé par de petits détails. Je fais la moue, détourne le regard de la direction des baraquements, laissant les habitants à leur potentielle mort douloureuse puis à leur non-mort infatigable.
Il faudra quand même qu'on brouille les pistes par précaution.

« Ouais, tu as sans doute raison. Faudra juste qu'on s'arrête pas trop longtemps cette nuit, ils sont lents mais ils lâchent jamais l'affaire et on peut pas être sûrs qu'ils nous suivent pas à l'odorat. »

On a tous entendu des histoires atroces sur les morts-vivants, et sans doute leurs sens surhumains sont exagérés ; mais j'ai pas trop envie de jouer avec le feu. J'me suis maintenu en vie jusqu'ici et même si l'existence est devenue difficile et particulièrement angoissante, bah j'aime autant que ça continue, tu vois ?
Je fais un sourire de gosse à ma compagne, lui montre mon sac :

« J'ai piqué à bouffer là-bas. J'me suis dit qu'ils en auraient plus besoin vu qu'ils avaient tous l'air malades. »

Ouais donc en gros j'espère un peu quand même qu'ils sont bien infectés sinon je suis directement responsable de leur famine, brrr.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 28
Emploi : Médecin
Messages : 21
Points : 59
Date d'inscription : 01/11/2018
Sam 10 Nov - 17:32
Voir le profil de l'utilisateur
~ 7/11 ~ Votre citronnade, elle est faite avec de vrais citrons ?
Kirill
J'ai faim et j'avoue que je ne serai pas contre une bonne douche et une nuit complète de sommeil... Malheureusement, en l'état actuel des choses, ce n'est pas quelque chose qu'on peut se permettre, surtout la douche. Et quand Kirill me dit que cette nuit on ne va pas s'arrêter longtemps pour pouvoir mettre le plus de distance entre nos poursuivants et nous, je ne peux pas m'empêcher de laisser un soupir échapper. Je ne sais plus depuis combien de temps je n'ai pas eu une bonne nuit de sommeil mais ça remonte maintenant à quelques semaines... Même si maintenant nous sommes deux, ce n'est pas pour autant qu'on se repose sur nos lauriers et qu'on baisse notre garde, bien au contraire. Et puis je dois bien avouer qu'avoir Kirill avec moi, ça me rassure d'un côté... Au moins je ne suis plus seule...

Je ne peux pas m'empêcher de sourire quand mon compagnon de galère me dit qu'on ne sait même pas si ils nous suivent à l'odeur.

- En plus, depuis le temps qu'on a pas pris de douche, l'odeur qu'on dégage doit leur chatouiller les narines.

Je laisse échapper un rire. Ca fait du bien de rire... ça m'aide à me dire que je suis toujours humaine et que je ne ressemble pas à une de ces choses. Mais plus sérieusement, on ne sait même pas comment ils font pour nous repérer à part les bruits qu'on peut faire... Après m'être relevée et placée près de Kirill, je croise les bras alors qu'il m'annonce avoir piquer un peu de bouffe... Je grimace, ça me fait toujours mal au coeur d'agir comme ça mais maintenant, c'est la loi du plus fort qui prime... Et même si la présence d'enfants a plusieurs fois été confirmée dans les baraquements, Kirill a raison... Cette nourriture ne va pas leur manquer puisqu'ils étaient tous dans un sale état... Je pose ma main sur son épaule et je lui souris.

- Tu as bien fais... On a besoin de manger un peu...

La décision est prise de continuer notre route jusqu'à ce qu'on puisse trouver un endroit calme et sûr pour passer quelques heures tranquilles et pouvoir se reposer sans avoir peur de se faire manger pendant qu'on dort. Je montre son sac du dos.

- Tu veux que je le prenne pour te soulager un peu ?

Depuis qu'on est sur la route, il a porté son sac non stop... c'est donc normal que je lui propose pour qu'il puisse un peu souffler et le soulager. Alors qu'on se met en route dans la direction opposée aux baraquements, je me met à parler à voix haute.. et c'est une remarque qui ne va pas spécialement aider nos ventres creux.

- Pfff... je tuerai pour une bière fraîche et un bon hamburger et des frites bien grasses...
code by FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 35
Emploi : Pilleur
Messages : 33
Points : 145
Date d'inscription : 31/10/2018
Mar 13 Nov - 0:41
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai un rire cassé à cause de la cigarette même si j'ai dû ralentir sur ce que je fume par jour depuis que les clopes sont si dures à trouver ; y a rien de tel qu'une apocalypse pour te guérir de tes addictions, je te le dis. J'ai arrêté l'alcool en un clin d'oeil alors qu'on a la réputation de solides soiffards dans ma famille et pas pour rien, alors qu'avant ça me semblait d'une difficulté ridicule. La cigarette je dois avouer que c'est plus compliqué, et je parviens encore à en trouver.
Après...
On verra.

« Oh non, t'inquiète. Je voudrais qu'on s'éloigne le plus possible avant de faire une pause, on mangera. Si on avait des ânes ça serait largement plus facile, mais je suppose qu'on devra jouer le rôle des ânes seuls, viens. »

Elle me fait gargouiller le ventre en parlant de frites et de bière, mais j'ignore le son bravement tout en continuant à avancer.

« Il faut qu'on se rapproche de ville... de vraies villes je veux dire. Les gens s'organisent là-bas, c'est pas forcément une bonne chose vu ce qu'il se passe dans certains endroits, mais au moins ils nettoient les zones autour d'eux. »

J'ai un sourire :

« Et il faut que je te présente tous les autres. »

Je ne voyage que rarement seul, je papillonne de groupe en groupe, en fait, un jour ici, l'autre là, exactement comme je faisais dans ma vie d'avant.

« Une médecin, ils vont t'adorer », je commente dans un rire.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: