/
 

 :: Great Central Road :: ☠ Les alentours :: ➳ Les déserts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
On fait tous des choix, le plus dur est de vivre avec feat. Marcus [7.11.18]
avatar
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 71
Points : 318
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Mer 7 Nov - 16:50
Voir le profil de l'utilisateur
On fait tous des choix, le plus dur est de vivre avec

 BEAU & MARCUS


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.

S'il y a bien une chose que j'ai apprise en trois ans, c'est que les revenants ne sont pas nos seuls ennemis. Acculé dans les contrées les plus vides mais aussi les plus dangereuses de notre pays, on doit forcément s'attendre à toutes sortes de pièges. Ceux d'autres humains, il parait qu'il y a un commerce de chair fraîche autant que d'esclaves, et ceux de Dame Nature. Je n'ai toujours pas décidé le pire. Quoique si. Ceux des humains car la Nature se contentait de faire son chemin, alors que nous, nous devenions des monstres. Ce constat fait, ça n'empêche que je n'ai envie de me taper aucun des deux ! Je fais donc toujours un maximum attention quand on arrive dans une zone inconnue, je check toujours mon sac de couchage, je m'assure qu'on n'a pas de nids de serpent ou de fourmilière à proximité, etc. Bien entendu, je ne suis pas infaillible. Mais jusque là, on a été tranquille sur ce plan.

Alors quand j'entends hurler au loin, je me dis qu'un autre n'a pas dû faire attention. Sans déconner, un revenant tu le vois à cent mètres sur ce terrain plat donc c'était forcément autre chose. A moins d'être vraiment con. Bref. Je tire doucement sur les rênes de Light. Il ralentit et s'arrête. D'où ça vient ? C'est sur notre droite, il y a une personne au sol et une autre qui a l'air de vouloir l'aider. Ou de le dépouiller, difficile à dire d'ici. J'ai beau avoir une bonne vue et mes lunettes de soleil, la chaleur rend parfois la vision floue en soulevant des vapeurs. Allez, de toute façon, je ne suis pas un super héros. Je vais pour repartir quand je me fais interpeller. Et merde. Je ne suis pas non plus un salop. A contre coeur quand même, je dirige Light vers eux. Prêts à détaler si ça tourne mal. Le mec qui m'a appelé n'a pas d'armes en main, mais il en a une. On aurait peut être le temps de filer...

« Qu'est-ce qu'il a votre ami ? »

Celui au sol se tient la jambe, ça saigne et c'est moche. Dissimulé dans le sable : un piège comme ceux qu'on pose pour le gros gibier. Je ne suis pas chasseur mais j'ai accompagné une fois les mecs qui bossaient pour moi au ranch. Histoire de m'intégrer. On avait bouffé du crocodile, pas mauvais.


« Je ne veux pas être mauvais, mais faut le faire taire avant que celui qui a posé le piège ne se ramène. »

Il n'est pas arrivé là tout seul ce truc.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 37
Emploi : Chasseur de primes/Membre d'une organisation criminelle
Messages : 27
Points : 88
Date d'inscription : 03/11/2018
Localisation : Quelque part, plus ou moins dans le désert, sur une Harley Davidson
Dim 11 Nov - 19:26
Voir le profil de l'utilisateur
Wanted dead or aliveIt's all the same, only the names will change
Everyday, it seems we're wastin' away
Another place where the faces are so cold
I drive all night just to get back home
I'm a cowboy, on a steel horse I ride
I'm wanted dead or alive
Wanted dead or alive

Cela faisait quelques jours que ma rencontre avec Alysha s'était passé. Je reprenais la route, car j'avais encore une dernière tâche à faire...
Je roulais à bord de ma Harley Davidson, foulant le bitume avec énergie.

Je roulais pendant environ 1 heure, sous cette chaleur qui commence à se faire pesante...
Jusqu'à ce que je vois un jeune, 17 ans à tout casser, marcher seul dans le désert.
Je suis curieux de nature, mais je fais attention avant de proposer mon aide.
Au cas où, je place ma bécane en sûreté, sors mon revolver au cas où et finit par me rendre compte que c'était qu'un gamin paumé.
"Hé, gamin, qu'est-ce que tu fous seul dans ce désert ?"
"Je... Je fuis. Mon groupe, il s'est fait attaquer. Je dois partir."

Il était tellement exténué qu'on comprenait à peine ce qu'il disait. Je lui dis de se reposer 5 minutes, le temps de reprendre son souffle et de boire une petite gorgée d'eau.
Une fois le petit plus reposé, bien que ça ne soit pas non plus du luxe, il me fit comprendre qu'il voulait, et devait, repartir au plus vite.
Je lui fis signe de faire attention et m'apprêtait à repartir lorsque j'entendis un cri sourd.
Ce petit s'est prit un piège, pas de bol !
Je ne pouvais pas le laisser comme ça. Je m'approchais alors de lui et examinait le piège.
Un vieux piège à loup. Classique, mais efficace. Ce gamin a de la chance d'avoir un pantalon épais comme mon bras, la blessure n'est pas anodine mais si je m'en sors rapidement, je devrais lui éviter de gros dégâts... Putain, voilà que j'ai un gamin à ma charge !

Mais rapidement, je remarquais sur le semblant de route que j'empruntais jusque là la forme d'un cheval, monté.
J'interpellais alors l'individu tout en m'approchant et me retournant de temps à autre vers le petit.
La conversation commence alors avec cet individu que je commence à reconnaître.
"Ce n'est pas mon ami. Je le connais même pas et il vient de se prendre un piège à la con. Je ne peux pas l'aider seul, est-ce que vous pouvez me conseiller ?"
"- Je le sais bien ! Il faut que vous veniez m'aider. Je ne peux retirer sa jambe et ouvrir le piège en même temps. Il faut que vous m'aidiez."

C'était plutôt osé de demander ça, mais alors que je me secouais la tête pendant quelques secondes je finis par reconnaître ce chirurgien qui avait sauvé un gamin blessé par ma faute.
"Mitchells ? C'est toi ?"
Mon expression faciale reflétait bien l'étonnement que j'avais de revoir de nouveau ce type.
Décidément, c'est la période des retrouvailles en ce moment !
Mais le temps n'est pas à la rigolade...


©️ 2981 12289 0


« Why I should save you if you'll die in 5 minutes ? »
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
TRACKS
Age : 40
Emploi : ancien fermier et éleveur de chevaux
Messages : 71
Points : 318
Date d'inscription : 08/10/2018
Localisation : nulle part
Mar 13 Nov - 10:18
Voir le profil de l'utilisateur
On fait tous des choix, le plus dur est de vivre avec

 BEAU & MARCUS


You burn everything you see, Gold are your fingers, Leaving traces everywhere you go. Diamonds in your skin, my bood flows. Down of the water, Beads drippin' down your face, calling out my name.

Dans quel merdier je me suis foutu ? J'aurais pas pu continuer ma route ? Je suis con des fois, je vous jure. Ils ne sont même pas amis ! Le conseiller ? Déjà, fais lui fermer sa gueule ! Je dis ça avec plus de tact mais c'est bien ma pensée. Je peste. L'espace d'un instant je me tate à partir, mais je vois mon père penché sur le gamin puis qui se tourne vers moi. Il sait me faire culpabiliser.

« C'est bon, je vais l'aider... »

Je descends de Light et m'approche, toujours sur mes gardes. C'est là que le gars qui va bien me sort mon nom. Je sursaute et fais un pas en arrière. C'est quoi ce délire ? D'où il me connait ? Je le regarde et sur le coup, rien ne me revient. Faut dire que j'en ai vu passer des gens à l'hôpital. Il peut avoir été un de mes internes comme un patient, j'ai la mémoire qui flanche par moments.

« Tout dépend qui le demande... »

Je lui fais un clin d'oeil et me rapproche à nouveau d'eux.

« M'en veux pas mais j'ai pas la mémoire des prénoms. On s'occupe du jeunot et je me pencherais sur la question. »

J'ai la désagréable sensation d'avoir déjà vécu cette scène. Un mec à soigner, un ami à lui qui me le demande et des emmerdes. Du coin de l'oeil je regarde celui qui m'a reconnut. Je crois bien que c'est lui... J'expire fortement et pose ma main sur l'épaule du gamin, en ramassant un morceau de bois qui traîne. Une grosse racine en réalité.

« Ok jeune homme, je sais que ça fait mal mais va falloir que tu mordes ce truc et que tu respires un bon coup. Ton tibia est cassé et si tu continues à gigoter comme ça tu vas te déchirer muscles et ligaments, et ça crois moi, c'est une très mauvaise idée. Avec... ton pote, on va défaire le piège ensuite je vais voir ce que je peux faire. Je suis chirurgien. »

Il hoche la tête et accepte le morceau de racine entre ses dents. Là, je m'adresse à celui-dont-je-ne-me-souviens-pas-du-nom-mais-je-sais-qu'on-se-connait :

« En réalité, on peut ouvrir ces pièges seuls. Il y a juste une espèce de clé dessous à retirer et il s'ouvre. La plupart des gens tirent sur les crocs du piège mais c'est absolument inutile. Par contre, le gamin va douiller et risque de perdre connaissance. J'ai besoin de tissus pour faire un garrot, après on avisera. »

J'explique toujours avec sincérité, déformation professionnelle. Je ne vais pas dire que tout ira bien parce que je n'en sais encore rien. Entre nous une blessure comme ça, dans le monde actuel, si t'as pas d'antibio, tes chances de survie descendent en flèche...


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: